Nous sommes en Septembre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !

 Direction le poste ! [Fowl & Dewitt--début juin]

Feuille de personnage
Barre de Santé:
67/107  (67/107)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 113
Liens importants :
QUI SUIS-JE ?

QU'AI-JE ?
DE QUOI SUIS-JE CAPABLE ?
QUI CONNAIS-JE ?
[url=]FICHE DE RP[/url] ■
[url=]JOURNAL[/url]


Voir le profil de l'utilisateur

Direction le poste ! [Fowl & Dewitt--début juin]   
Lun 16 Mai - 20:47
Mes pérégrinations m'amènent dans le quartier du commissariat, je crois bien que se serait intéressant d'y aller sait-on jamais sur quoi on peut tomber niveau équipement de survie pour l'apocalypse. Enfin voila quoi me voila devant ce fameux commissariat en fait maintenant que j'y réfléchi je crois bien que c'est la première fois de ma vie que j'y viens volontairement, la seule autre fois où j'y suis aller j'ai fini au frais.

Je me presse d'y rentrer, en effet j'entends gronder au loin et vue le bruit que ça fait ça m'annonce rien de bon. Une fois arrivé dans le hall, je décide de me diriger le plus vite possible vers armurerie et si je n'y trouve rien j'irai vers la salle des scellés. Je me déplace à pas de loup, mais tout en restant sur mes gardes car dans le monde actuel un accident est si vite arrivé. 

Me voilà enfin devant l'armurerie dont la porte est étrangement close, ce qui n'est pas logique vue les détachement armés de la police qu'on croisait au début de toute cette merde. Mais bon tant pis une porte ne m'a jamais freiner dans mes recherches. Je me baisse commence à crocheter la serrure sans mal. Et c'est au moment où j'ouvre la porte que je m'aperçoit de mon erreur. Là de l'autre coté de la porte gît un cadavre, ah non il ne gît pas assez justement il se relève. NENUFAR ! voila pourquoi cette saloperie de porte est fermée. Je ne laisse pas le temps à cette abomination de se relever et claque violemment la porte, et tente de la reverrouillée tant bien que mal, ce que je parviens à faire non sans difficulté, mais vue le bruit que j'ai fait mieux vaut ne pas traîner dans le coin.

_________________

--RIEN EST A VOUS, TOUS M'APPARTIENT.-- 




Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
80/100  (80/100)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 26
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Direction le poste ! [Fowl & Dewitt--début juin]   
Ven 20 Mai - 23:45
Merde, merde, merde ! La policière m'est tombée dessus sans que je ne la vois venir. Par chance je suis plus fort qu'elle et je parviens à tenir sa tête à distance de moi un instant. Néanmoins, elle se débat comme un vrai diable, elle tente de me griffer et fait claquer sa machoire dans le vide en attendant de pouvoir planter ses canines dans mon bras. Je grimace parce que je ne vais pas pouvoir tenir longtemps comme ça. "Madame ! S'il vous plaît essayez de rester calme !" Je sais bien que les contaminés se montrent particulièrement aggressif, mais je déplore la solution numéro 1 des survivants qui consistent à leur exploser la tête. Cette démonstration de violence règle peut-être leur problème, mais pas le mien. Je ne veux pas les tuer, je veux les soigner. Persuadé qu'au fond, derrière ce regard vide et plein d'animosité, la policière lutte contre ce virus qui attaque son cerveau et lui dicte un comportement sauvage et sans repos.

Je dois l'avoue, cette chose c'est un mystère de la médecine. Certains marchent encore alors qu'ils ne devraient plus en être capable. C'est terrifiant, et je me demande si l'homme n'est pas allé trop  loin dans sa quête de pouvoir sur la nature. Peut-être que nous méritons ces jours sombres pour la cupidité dont nous avons fait preuve. Peut-être que c'est une sorte de leçon divine. J'en ignore le sens, mais je reste persuadé qu'au fond, il reste quelque chose à faire pour l'humanité. Je refuse de perdre la foi. Je vais trouver un remède, je suis sûr qu'il en existe un. Dieu ne peut pas avoir condamné tous les pécheurs de ce monde à la même fin atroce du cannibalisme.

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas vraiment le moment pour moi de m'interroger sur le pourquoi du comment de cette épidémie violente. Je me vois contraint et forcé d'user de la force contre cette pauvre dame qui refuse d'entendre raison, comme les autres avant elle. Il semblerait qu'une fois un certain stade de contamination atteint, toute tentative de raisonnement soit vaine. Alors je la jette dans la pièce la plus proche, et je m'empresse de refermer la porte sur elle avant qu'elle n'ai le temps de se relever. Je soupire et prends un instant pour retrouver mon souffle, mais ce n'est que lorsque je me redresse que je réalise mon erreur. J'étais venu chercher une arme, et voilà que je viens d'enfermer cette pauvre femme dans l'armurerie. Quel abruti... Je lève les yeux au ciel en m'accablant tout seul, et puis je décide de faire quand même un tour prudent du lieu pour voir si quelque chose ne pourrait pas me servir quand même malgré tout.

Je suis à peine arrivé au fond d'un couloir qu'un gros bruit attire mon attention dans mon dos. Damn ! Est-ce que la porte était mal verouillé ? Je soupire à l'idée que la démone ait réussi à s'échapper à nouveau parce que je commence à fatiguer, mais je me dépêche d'aller voir quand même. Si je la laisse hurler et courir dans tout le commissariat, ça ne fera qu'attirer les autres contaminés vers moi. Je n'ai rien contre eux, mais je préfère éviter un tel scénario.

Pourtant, lorsque j'arrive à nouveau devant l'armurerie, ma surprise est totale. C'est un grand bonhomme habillé tout en noir qui se tient devant la porte. Vu sa tête, il a également fait la rencontre de la charmante jeune femme enfermée là par mes soins. "Oh. Bonjour. Désolé, je n'ai pas eu le temps de mettre une pancarte pour prévenir qu'il ne fallait pas ouvrir cette porte." Je lui sers un petit sourire désolé avant de jeter un coup d'oeil autour de nous. Il a l'air seul, alors je tends une main vers lui. "Je suis Dr Seth Dewitt. Je peux peut-être vous aider ?" Ca n'est pas parce que ma propre situation est précaire que je ne vais plus porposer mes services à ceux qui en ont besoin. Au contraire, dans une situation comme celle-ci, l'entraide est primordiale. Alors il me semble important d'établir un premier contact de confiance.
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
67/107  (67/107)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 113
Liens importants :
QUI SUIS-JE ?

QU'AI-JE ?
DE QUOI SUIS-JE CAPABLE ?
QUI CONNAIS-JE ?
[url=]FICHE DE RP[/url] ■
[url=]JOURNAL[/url]


Voir le profil de l'utilisateur

Re: Direction le poste ! [Fowl & Dewitt--début juin]   
Sam 21 Mai - 15:16
Alors comme ça le zombie dans l'armurerie c'est l'idée de ce mec, énervé de ne pas avoir pu fouiller et de devoir côtoyer a nouveau un vivant je lui réponds sèchement histoire de bien lui faire comprendre que bon bah les relations humaines, et les faux-semblant lui seront utile avec d'autre.


Al : Super idée mon gars comment on fait pour les armes maintenant ? Vue que c'était ton idée je te propose de t'y coller pendant que moi je tente de trouver où survivre ailleurs.




Enfin je me redresse de toute ma hauteur et je me met a analysé l'aspect de ce mec, il me semble en bonne condition physique, costaud et il a dans le regard un je ne sais quoi de déterminé comme si monsieur c'était fixer un objectif supérieur. 


Je me décide à partir lui lance un dernier regard et retourne vers mon second objectif : la salle des scellés. En le dépassant je prend le temps de lui servir une fausse politesse.


Al : Bonne chance !




Je me déplace vers la salle des scellés petit a petit au travers de ce commissariat dévasté. J'entends un bruit derrière moi je me retourne et je ne vois rien ce qui me fait penser que c'est surement l'autre abrutie qui vient de se casser la gueule. Trop peu pour moi, si il est blesser il se débrouille à la rigueur je l'aide le temps de lui faire ses poches mais rien de plus. 




Me voila enfin arrivé devant la salle des scellés dont la porte est entrouverte, j'y pénètre aussi discrètement que possible avant de m'apercevoir que cette pièce est totalement déserte il n'y aucun être vivant ou anciennement vivant. Ce qui me rassure et me permet de fouiller tranquillement. Je finit par trouver un gilet pare-balle, je décide donc d'enlever ma veste et de me mettre ce nouvel équipement directement, car les survivants étant plus dangereux que les zombies je préfère prévenir le dangers. 


Au moment où je remet ma veste, quand je met ma capuche je m'aperçoit que quelqu'un me regarde. Ah ! Non ! En fait c'est plutôt trois zombies qui me fixe la bave et le sang aux lèvres. Au moment où le premier des zombie me sautent dessus j'ai tout juste le temps de me jeter au sol sur le coté, je fais un roulé-boulé, et repars en courant par la porte de laquelle je viens. Je courre, je courre sans m’arreter jusqu'au moment où j'arrive dans le couloir où se trouve le Docteur. il ne pas encore le temps de me voir que ma faible, très faible sympathie pour l'humanité me fait lui dire.


Al : Zombie !

_________________

--RIEN EST A VOUS, TOUS M'APPARTIENT.-- 






Dernière édition par Alfonso Fowl le Mar 7 Juin - 20:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Direction le poste ! [Fowl & Dewitt--début juin]   
Sam 21 Mai - 15:16
Le membre 'Alfonso Fowl' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du Destin' :
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
80/100  (80/100)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 26
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Direction le poste ! [Fowl & Dewitt--début juin]   
Dim 12 Juin - 20:29
Non seulement le nouveau venu ignore ma main tendue, mais en plus il me répond le plus sèchement du monde. Allons-bon, en voilà un qui s'est levé du mauvais pied ce matin ! Je ne m'en offusque pas cependant. Il m'en faut bien plus pour m'agacer, et je comprends très bien que certains des survivants de cette ville aient pu perdre foi en l'entraide et la coopération qui pousse les êtres-humains à se regrouper et à partager entre eux.

Ca m'attriste, inévitablement, mais je ne suis clairement pas du genre à enfoncer ces pauvres gens. Ils sont dans la détresse, ils ont besoin d'aide, de repaires. S'offusquer pour si peu, ce serait le conforter dans son idée que rien ne va plus dans ce monde.

Pourtant, je n'ai pas le temps de lui répondre quoi que ce soit, parce qu'il s'empresse déjà de faire demi-tour. Voilà qui fut court et intense. Je le regarde disparaître en haussant un sourcil, parce que je ne suis pas non plus certain qu'insister pour avoir une conversation digne de ce nom soit une bonne idée. Je ne veux pas non plus chercher les ennuis, et si ce pauvre homme préfère la solitude à ma compagnie, qu'à cela ne tienne, je ne vais pas m'imposer, même si c'est bien dommage.

Alors qu'il disparaît dans un couloir, la contaminée enfermée dans l'armurerie se jette furieusement sur la porte dans un bruit sourd. J'imagine qu'elle nous a entendu et je suis encore surpris par cette fureur étrange qui semble animer toutes les personnes qui ont contracté le virus. Malheureusement, je ne peux rien pour elle pour le moment. C'est avec tristesse que je me sens obligé de l'abandonner ici, et je me promets de ne jamais l'oublier pour revenir la délivrer le jour où je saurais comment la guérir.

Néanmoins, je n'ai pas fait plus de cinq pas qu'un bruit retentit derrière moi. Je me retourne et je vois mon vieil ami d'il y a quelques minutes revenir en courant. L'expression sur son visage ne me dit cependant rien qui vaille et quand il me crie un unique mot - que je déplore au passage, ces pauvres gens ne sont pas des zombies enfin ! - je comprends ce qu'il se passe. Il ne vaut mieux pas traîner dans le coin. Le pauvre homme n'est pas content de me revoir, s'il court aussi vite vers moi c'est parce qu'il est poursuivi par trois contaminés férocement déterminés.

Lancer de fuite: 8+4=12 (réussite de justesse)]

Sans demander mon reste, je me lance à mon tour dans une course poursuite pour éviter l'affrontement. Je ne suis pas particulièrement armé, et je refuse de toute façon de faire le moindre mal à ces pauvres gens malades si je peux l'éviter. De toute façon, à trois contre un, c'est même perdu d'avance.

Malheureusement pour moi, dans la précipitation j'en oublie le chemin que j'ai emprunté pour entrer, et puisque je suis incapable de retrouver la sortie, je finis par m'engouffrer par une porte au hasard, et je la referme brutalement derrière moi en laissant à peine le temps à mon camarade d'infortune de passer. "Vite, trouve un truc pour bloquer la porte !" Je reste collé à l'entrée pour empêcher les malades de forcer le passage le temps que l'inconnu trouve une barricade, mais je ne tiendrais pas éternellement. Trois dérangés qui cognent sur la porte, ça pèse lourd.


Dernière édition par Seth Dewitt le Dim 12 Juin - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Direction le poste ! [Fowl & Dewitt--début juin]   
Dim 12 Juin - 20:29
Le membre 'Seth Dewitt' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 8
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
67/107  (67/107)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 113
Liens importants :
QUI SUIS-JE ?

QU'AI-JE ?
DE QUOI SUIS-JE CAPABLE ?
QUI CONNAIS-JE ?
[url=]FICHE DE RP[/url] ■
[url=]JOURNAL[/url]


Voir le profil de l'utilisateur

Re: Direction le poste ! [Fowl & Dewitt--début juin]   
Dim 12 Juin - 21:06
Voila que le docteur me tire une tête bizarre et entreprends lui aussi une fuite accélérée jusqu'à une porte, qu'il commence à refermer avant de faire preuve d'altruisme à la noix et de me la laisser ouverte. Je m'y engouffre stupidement sans prendre le temps de vraiment y réfléchir. Une fois arrivé dedans le doc me crache un ordre qui m'aurait donné envie de répondre "Merci de l'idée Einstein" si je désirait vraiment lui adresser la parole ce qui est tout sauf le cas.

Je regarde rapidement la pièce avant de me rendre compte qu'il s'agit d'un banal bureau ceux qui sont situé aux premier et second étages le RDC étant réservé au cellules et à l’accueil. Je me place donc derrière le bureau que je m'empresse alors de pousser aussi vite que faire ce peut contre la porte. Une fois cela fait, je me penche sur comment sortir d'ici vue que nous sommes au deuxième étage. Je me dirige donc vers la fenêtres en ignorant totalement l'autre homme. Arrivé à la fenêtre, je l'ouvre et regarde le bâtiment, enfin plutôt sa façade voir où sont les prises et tout ce bordel.

Une fois mon analyse terminé, je lance un salut de tête très prompts au Docteur et attache fermement mon sac, je m'apprête a faire ce que certains jugerai suicidaire mais que je juge personnellement normal voire habituel.

[dé de freerun/fuite==> 9+6<==réussite au poil de c** près]


Je sort par la fenêtre et me suspends dans le vide, une fois ici je commence lentement ma descente, avant de me rendre compte que plusieurs zombies se baladent librement dans la rue. Cela fait quelque peu changer mes plans, je me décide alors à monter sur le toit du bâtiment. En passant sur une fenêtre du couloir, je me décide à remercier le doc à ma manière, une fois que j'ai dépassé cette dite-fenêtres, je la brise d'un coup de pied pour détourner les zombies de sa porte. Après pour le reste il se démerde. Une fois sur le toit ce qui ne c'est pas fait sans peine je me décide rapidement à réfléchir à quoi faire, tout en jouant avec la flamme d'un de mes briquets.

_________________

--RIEN EST A VOUS, TOUS M'APPARTIENT.-- 






Dernière édition par Alfonso Fowl le Dim 12 Juin - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Direction le poste ! [Fowl & Dewitt--début juin]   
Dim 12 Juin - 21:06
Le membre 'Alfonso Fowl' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 9
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: Direction le poste ! [Fowl & Dewitt--début juin]   
Aujourd'hui à 10:37
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel leadership , quelles pratiques de direction pour Haiti?
» Que signifie direction de la circulation de la PNH ?
» Dépot d'arme/avant poste ork
» Nouveau poste ! ^^'
» [Demande de poste vacant] Steven Caldwell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: RP terminés / abandonnés :: Juin 2025-