Nous sommes en Septembre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !

 Si les meilleurs partent en premier, pourquoi suis-je toujours en vie ?
Invité
Invité


Si les meilleurs partent en premier, pourquoi suis-je toujours en vie ?   
Mer 1 Juin - 1:33


« Si les meilleurs partent en premier, pourquoi suis-je toujours en vie ? »

L'Oncle déambulait subrepticement, guidé par le clair de lune et les rares tranchées parmi la nouvelle population, à la recherche d'un endroit où dormir, d'un humain un peu amicale ou tout autre événement qui n'implique pas une course poursuite pour la survie. Cela faisait une semaine qu'il avait perdu le groupe qu'il avait formé avec ses anciens co-détenus. La solitude commençait à mettre à mal son humeur. Maussade et flegmatique, il c'était contenté de traverser la ville, comme une âme en peine, comme ces êtres qu'il fuyait désormais expertement. Épuisé par sa journée de marche, il c'était retrouvé par la force des choses sur les quais d'Alameda. L'odeur de poiscailles avariés commençait à lui tourné la tête, mais après tout, cela pourrait difficilement être pire que celle de la chaire putréfiée. Et puis la brise vespéral, amenait cette douce odeur iodée, si caractéristique de la mer. De toute façon, la nuit était tombée depuis un moment maintenant, et l'appontement était le premier endroit sur lequel l'Oncle avait l'air de pouvoir passer la nuit en sécurité, si ce mot existe encore. Traversant les quais silencieusement, il guettait un rafiot à utiliser comme chambre pour la nuit ou davantage, si affinité. Promptement, Mr Newton comprit qu'aucun de ces bateaux n'endureraient un voyage en mer, sans passer par la case rafistolage. Or, il n'en connaissait rien en ingénierie navale, alors il simplifia sa recherche. Ça devait flotter, ne pas être rempli de corps, être solidement amarrer et surtout ne pas émettre de grognements terrifiants. Élémentaire mon cher Watson ? Et bien cela lui prit quinze bonnes minutes. Au bout de la jeté se trouvait un bateau mouche, une douzaine de mètres de long, il pouvait être considéré comme petit pour sa catégorie, mais luxueux à souhait. L'enseigne, anciennement lumineuse affichait : Le Magnifique. L'Oncle ne put s'empêcher de ricaner lorsqu'il estima l'état des lieux à travers les baies vitrés. La grande salle, couvrant les trois quarts du bateau, semblait être une ancienne salle de restaurant. Le mobilier y était renversé, poussiéreux et bouffé par l'humidité. Certains carreaux était brisés et et du verre jonchait le sol. Au milieu de la pièce, un piano, seul vestige du prestige d'antan de ce rafiot. La cabine de navigation n'était pas visible de l'extérieur, il allait falloir s'aventurer. Expirant bruyamment pour se donner du courage, Newton s'engagea prudemment sur le tapis rouge qui couvrait le ponton. L'embarquement se faisait par l'avant du bateau, donnant directement sur la pièce principale. La cabine était à l'opposé, il allait falloir traversé la salle, vide en apparence. Mais prudent de nature et effrayé par l'obscurité, l'Oncle progressa à pas de loups. Rythmé par le bruit des vagues s'écrasant sur la coque du bateau, il avançait silencieusement, n'hésitant pas à s'arrêter de longues secondes à chaque fois qu'un frisson lui secouait l'échine. Confiant après avoir progressé jusqu'au milieu de la salle de resto', son attention vacilla et il marcha sur un éclats de verres qui résonna sur le bâtiment. Il se figea une nouvelle fois, et patienta, les sens aux aguets. Comme en réponse à sa maladresse, un autre bruit de verre pilé se fit entendre. Il se baissa par réflexe et dirigea son regard vers sa provenance. La lune dans le dos, il avait une bonne visibilité sur ce qui se trouvait dans le fond de la salle, mais le mobilier y était plus dense. Un bar, une grande armoire pour la vaisselle, et quelques commodes. A découvert, de nouveau enveloppé par le silence, l'Oncle hésita à prendre les jambes à son cou et faire demi-tour. « Je suis désarmé. » Conscient du danger de révéler une telle information, il n'avait pas réfléchi, priant seulement que l’honnêteté triomphe du mal. Levant les mains pour prouver ses dires. Sérieusement ? Ce vieillard est suicidaire ou quoi ?! Il n'était même pas sur que se soit un humain ; qu'il y ai quelque chose ici.  « Je m'appelle Huey Newton » Sa voix tremblait, il regrettait maintenant de ne pas avoir couru. Bordel pourquoi est-ce si silencieux ?



Dernière édition par Huey Newton le Mer 1 Juin - 22:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 4
Liens importants : [url=]http://maybe-not-so-dead.forumsactifs.com/t986-derek-kepner#13167[/url] ■ [url=]FICHE DE COMPETENCES[/url] ■ [url=]INVENTAIRE[/url] ■ [url=]FICHE DE LIENS[/url] ■ [url=]FICHE DE RP[/url] ■ [url=]JOURNAL[/url]

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Si les meilleurs partent en premier, pourquoi suis-je toujours en vie ?   
Mer 1 Juin - 13:26
Si les meilleurs partent en premier alors pourquoi je suis encore en vie ?

Derek était encore bouleversé par la mort de Jessica au centre commercial.
Il n'était même pas sûr qu'elle soit décédée, quoi qu'il en soit, elle aurait fini sa vie dévorée par ses créatures dégénérées, agonisant lentement quelque part.
Il commençait à avoir des remords... Après tout, abandonner quelqu'un ne se résumait pas à un meurtre ? Quoi qu'il en soit, l'homme avait prit la fuite pour les quais... à pied. La voiture se trouvant  à l'autre extrémité du bâtiment et les récents coups de feu ayant attirés pas mal de rôdeurs dans les environs, Derek n'avait pas le choix de faire une bonne marche de quelques heures en plein centre ville.
On ignore encore comment le banquier avait réussi ce coup là, mais il se retrouvait le soir à Alameda, qu'elles qu'en soit les péripéties à la recherche d'un endroit ou passer la nuit.
Le bruit des vagues et l'air de la mer rappelait au milliardaire les anciens temps passés ici sur son yacht d'ou la raison de sa venue sur ce lieu nostalgique.
Cela lui rappelait surtout la fois ou il jouait sur la plage avec ses enfants et pendant
cette petite pause à contempler la mer, il pouvait enfin pleurer la disparition de ses proches enfin seul.
Après avoir séché ses larmes, il se dirigeait vers un bateau mouche, dit Le Magnifique qui lui semblait être le meilleur endroit ou passer la nuit en sécurité
Il n'y avait rien d'intéressant là dedans ni rien de dangereux, il suffisait donc amplement pour une nuit à la belle étoile.
C'était peut être risqué mais après tout, il n'allait pas dormir à découvert.
Il s'allongeait par terre bien qu'inconfortable et s'appuyait sur son sac, laissant sa scie à portée de main au cas ou.

Par le même hasard, l'oncle avait choisi le même endroit que le milliardaire pour passer la nuit mais plus maladroit que celui ci, il le réveillait en sursaut de son sommeil léger.
En effet, deux heures devaient s'être écoulées depuis qu'il s'était endormi, il faisait maintenant nuit noire, avec seule la lune comme éclairage.
C'était sans doute une petite bête qui avait marcher sur du verre car il ne voyait rien et préférait lui même se mettre à plat ventre.
Mais est ce qu'un rat pouvait avoir des respirations haletantes aussi similaires à celle d'un homme ?
En effet, même dans la pénombre, on pouvait voir une silhouette bien plus grosse accroupis par terre. Mais cela ne voulait rien dire tant que l'homme n'avait pas prononcé un mot. Par maladresse, et trop occupé à identifier son adversaire, Derek écrasait le verre qui était éparpillé dans tout le restaurant.
" Je suis désarmé. Je m'appelle Huey Newton. "
La voix devait appartenir à un vieil homme dans la force de l'âge, du type afro-américain mais elle n'avait rien de menaçante, ce qui le rassurait tout au plus.
Derek se levait alors de sa cachette et pour répondre, il se présentait à son tour à l'inconnu.
" Je m'appelle Derek Kepner. Vous n'avez rien à craindre de moi. "
En confiance, le milliardaire se montrait à la lumière de la Lune, tout en s'approchant lentement de l'autre survivant. Il était préférable de faire les présentations avant de commencer à dégainer les armes, enfin... pour l'homme d'affaires cela semblait être raisonnable et correct.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: Si les meilleurs partent en premier, pourquoi suis-je toujours en vie ?   
Mer 1 Juin - 22:50

« Si les meilleurs partent en premier, pourquoi suis-je toujours en vie ? »

Rien a craindre, hein ? Sa ceinture abdominale relâcha un peu de pression, lui permettant de respirer à nouveau, mais l'Oncle resta sur ses gardes. L'individu, maintenant révélé, ne semblait pas porter d'armes ou en tout cas, ne pas en pointer sur notre papi tout tendu. Lui jetant un rapide coup d’œil, à travers l'obscurité ambiante, Mr Newton découvrit un homme un peu plus jeune que lui, habillé d'un trois pièces crasseux et une gueule de déterré si commune désormais. Durant toutes ces années de prison, il avait pu observer tout un tas d'homme comme lui, en costume. Il y avait avant tout les avocats, pas mal de magistrats en tout genre et aussi les détenus allant à leurs procès. Dans le milieu carcérale, on avait pour habitude de scander : "Plus le costard est chère, plus ton innocence est claire". Cela ne faisait pas de doute que ce Derek Kepner aurait été acquitter. Boutons de manchettes, pince à cravate, une belle alliance et une luxueuse montre en or. Il présentait toute la panoplie de l'homme aillant réussi sa vie. Mr Vie-Parfaite s'avançait pacifiquement et l'Oncle ne pouvait s'empêcher d'observer par dessus son épaule le signe d'une quelconque autre présence. Un torrent d'interrogation lui balayait l'esprit : qu'est-ce qu'il faisait là ? Et depuis combien de temps ? Était-il armé ? Seul ou accompagné ? Avait-il de quoi manger ? L'Oncle entreprit d'organiser ses pensées, ne pas succomber à la précipitation. Gardant ses mains en évidence, il se racla la gorge et se lança. « Ok Dereck. J'ai marché toute la journée, je cherche juste un endroit où passé la nuit. Vous permettez que je vous demande si vous êtes seul ici ? » Deux petits mètres séparaient maintenant les deux hommes et c'était bien assez pour notre ancien. Désarmé, il savait que physiquement il aurait du mal à faire le poids. Ce Dereck le surplombait d'une bonne tête était aussi en bien meilleur forme. Mais il espérait que si leur échange restait cordial, il n'avait rien a craindre de cet homme. Après tout, ce n'était qu'un blanc blindé d'argent. Dans sa belle maison en centre ville, sa belle femme au foyer et ses beaux enfants ingrats , il devait avoir l'habitude de tout régler avec diplomatie. A moins qu'il ne s'agisse d'un de ces fachos profitant de l'apocalypse pour étancher leur soif de sang perverse, à la American Nightmare. Pourquoi ce mettait-il à penser à ce film tout d'un coup ?

Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 4
Liens importants : [url=]http://maybe-not-so-dead.forumsactifs.com/t986-derek-kepner#13167[/url] ■ [url=]FICHE DE COMPETENCES[/url] ■ [url=]INVENTAIRE[/url] ■ [url=]FICHE DE LIENS[/url] ■ [url=]FICHE DE RP[/url] ■ [url=]JOURNAL[/url]

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Si les meilleurs partent en premier, pourquoi suis-je toujours en vie ?   
Jeu 2 Juin - 20:28
Si les meilleurs partent en premier alors pourquoi je suis encore en vie ?

L'oncle avait eu un bref regard sur la montre en or du milliardaire qui se pressait d'en remonter ses manches devant le petit curieux.
Il avait regardé au passage l'heure de son réveil brutal. Il était bien minuit ! Minuit et la Lune était effectivement bien haute dans le ciel. Derek avait bien envie de s'étirer et de bailler un coup mais il avait encore ses vieilles règles de bourgeois en tête que sa tante lui avait apprise par le passé.
Lui aussi avait eu le temps d'examiner le vieil homme. Derek semblait plutôt rassuré par son âge qui ne pouvait signifier que l'homme était sage, honnête et bienveillant devant lui
Malheureusement, comme tous ses hommes d'affaires qui accumulent une richesse insolente grâce aux pauvres, il avait bien une petite phobie de tous ses gens au chômage, vivant dans des habitations à loyer modéré ou passant leurs nuits dans la rue.
Pourtant, à ce moment précis, le milliardaire s'était débarrassé de sa solitude et la joie se voyait dans ses yeux.
L'inconnu se pressait de lui poser la question la plus importante qui allait sans doute casser cette bonne humeur montante.
" Ok Dereck. J'ai marché toute la journée, je cherche juste un endroit où passé la nuit. Vous permettez que je vous demande si vous êtes seul ici ? "

Il mit du temps à répondre, il fit une légère grimace en fixant ses yeux vers l'horizon et reposa son visage sur l'oncle un instant. A vrai dire, Derek ne savait pas quoi répondre, il se sentait impuissant et inutile car il n'avait rien à donner ou à offrir à son invité.
" Je suis désolé... Il n'y a plus que moi ici... Il n'y a plus que moi... "

Puis après une longue réflexion, il continua sans plus attendre.

" J'ai de quoi manger pendant deux jours, si on rationne... Vous pouvez dormir ici si vous voulez mais je doute fort que vous resterez ici un jour de plus, tout comme moi. L'endroit est très risqué pour une nuit à la belle étoile...  "

Puis il invita Huey à découvrir son campement assez improvisé : un sac placé comme un coussin et une nappe changée en drap pour la nuit. La pièce du bateau mouche était pourtant bien choisi, à l'abri du vent et surtout à l'abri des regards.
Il avait laisser un espace pour que l'homme puisse s'installer.
D'ailleurs, Derek semblait préférer le lendemain matin pour faire plus ample connaissance ou se quitter et peut être que la nuit allait porter conseil ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: Si les meilleurs partent en premier, pourquoi suis-je toujours en vie ?   
Ven 3 Juin - 15:00

« Si les meilleurs partent en premier, pourquoi suis-je toujours en vie ? »

Ce Derek fut assez expéditif. Vu l'heure avancée et sa folle journée de course pour esquiver zombies après zombies, l'Oncle ne se fit pas prié et décida de faire confiance à cet homme. S'installant à bonne distance de son collègue pour la nuit, il s'allongea, cala son sac sous sa tête et fit semblant de s'endormir, à l’affût du moindre mouvement de l'homme en face de lui. Il tint ainsi vingt bonnes minutes avant de s'endormir d'un sommeil profond. Lorsqu'il se réveilla, en sursaut, Derek dormait encore comme un bébé. Le soleil n'était même pas encore levé, mais la lune avait disparu. L'Oncle Newton, ne se risqua pas réveilla son partenaire d'infortune. Il ramassa ses affaires. Et disparu sans laisser de trace.

[C'est bâclé, je m'en excuse, mais.. C'est l'heure du changement de perso'.]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: Si les meilleurs partent en premier, pourquoi suis-je toujours en vie ?   
Aujourd'hui à 5:26
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suis-je si seule dans ce si beau musée ? [Livre I - Terminé]
» Pourquoi c'est toujours à moi qu'arrive ce genre de choses? (demande de RP)
» [Théorie] Pourquoi Sacha a-t-il toujours 10 ans ?
» Les personnages de JV qui vous ont marqué
» Pourquoi dois-je souffrir ? Pourquoi suis-je condamnée ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: RP terminés / abandonnés :: Juin 2025-