Nous sommes en Septembre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !

 Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Sam 29 Oct - 0:41
Je donne un coup de pied dans un caillou qui traîne sur mon chemin, pensif. Les Grunts Killers, c'est loin d'être l'idéal du camp de survivants que j'avais imaginé au début de cette épidémie. Pourtant, c'est déjà un début. On dirait plus un bidonville qui regroupe les survivants en sursis, attendant leur fin plus ou moins proche avec plus ou moins d'angoisse, mais je n'ai plus la prétention d'offrir un endroit sain et protégé aux citoyens de cette ville. Ca fait un moment que la réalité m'a rattrapé, et que j'ai arrêté de vouloir améliorer les choses à tout prix. Je m'en porte mieux, je crois. J'ai arrêté d'empirer mon cas en tout cas, et c'est déjà pas mal. Je me contente de réaliser de petites missions, faciles et satisfaisantes. Un sourire ou un merci, ça me suffit désormais. Le bonheur d'une vie normale, il faut l'oublier, j'ai compris la leçon.

Aujourd'hui, mon objectif il est clair : sauver mes fesses, et celles de ceux auxquels je tiens. Ce sera déjà pas mal de boulot. L'ambiance entre Bruce et moi n'est pas au top niveau en ce moment, alors j'évite de passer trop de temps avec lui. J'imagine qu'il nous faut du temps, et que tout redeviendra normal à un moment ou à un autre. Mais qu'importe, j'ai décidé de ne pas vraiment y accorder d'importance pour la journée puisqu'une toute autre personne accapare toute mon attention.

Un sourire m'échappe quand mon regard se pose sur Dylan qui bricole un peu plus loin. Je crois qu'elle n'était pas très rassurée en arrivant dans ce semblant de camp plein de brutes épaisses, mais c'est tout ce qu'on a trouvé de mieux. Au moins ici, on est pas seuls, et on trouve presque de tout. Dylan s'occupe comme elle peut elle aussi. Elle rend service, la plupart du temps en bricolant. J'aime bien la regarder faire. Son air concentré lui donne un certain charme, comme si elle prenait soudainement plus d'assurance et semblait moins fragile. Je trouve la réflexion curieuse, mais je n'y apporte pas d'importance puisque j'arrive à hauteur de la jeune fille. "Dylan !" Je l'interpelle en lui faisant un signe de la main le temps de la rejoindre. "Je t'ai cherché partout. Tu es prête ?" Je lui ai promis de l'accompagner dans un quartier de la ville que j'ai visité seul une fois : la fête foraine d'Alameda. Je me rappelle y avoir croisé un vieil ami, et je ne peux pas m'empêcher d'espérer qu'il y soit encore, même s'y j'en doute. Qu'importe, mon fusil sur l'épaule, j'accorde un nouveau sourire à Dylan. Aujourd'hui est une bonne journée. Cette escapade nous changera les idées et nous fera du bien, j'en suis certain !

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Dim 30 Oct - 13:00
Don't threaten me with a good time
Ft. Joshua Atherton

Ca avait été compliqué, au début. Josh et Bruce semblait se faire la gueule et Dylan ne savait plus quoi faire. Elle endossait le rôle du tampon volontiers mais elle ne s’y sentait pas à sa place. Elle avait l’impression de s’immiscer dans leur relation, de n’être qu’une excuse pour garder cette distance glacée entre eux. Mais, elle ne savait quoi faire, comment s’y prendre, pour régler le problème alors elle acceptait son rôle, et avec le sourire, même forcé.

Aujourd’hui, elle est une nouvelle fois en train de bricoler dans un coin du camp, demandée par un tiers. Assise sur un rondin de bois, le dos au soleil, elle profite peut-être pour la dernière fois de l’année des rayons du soleil. Posé sur ses genoux, salissant son jeans trop grand pour elle, un générateur qui commence à lui marquer les cuisses. Fourbue, elle se redresse et s’étire avant de manipuler l’objet précautionneusement, cherchant comment atteindre la pièce défectueuse. Avant, dans son ancienne vie, le seul générateur qu’elle aie jamais vu était celui de son grand père paternel, parano sur les bords, autosuffisant dans sa campagne du New Hamphsire. Et aujourd’hui elle se retrouvait à devoir régler un faux contact qui paralysait la vie douillette d’un gros dur du camp qui pourtant devenait bien plus gentil lorsque soudainement il se retrouvait à avoir besoin de vous pour sa bière fraîche du matin.

« Dylan ! »

La jeune fille relève la tête et aperçoit Josh à plusieurs mètres d’elle. Elle répond à son signe de main avec un sourire, se reconcentre sur le générateur et règle le problème d’un coup de tourne vis. Un fil bousillé changé, quelques boulons resserrés et elle espérait fortement que ce générateur repartirait de plus belle. Avoir l’appuie de Bill le Trancheur (il aimait récupérer des doigts des morts qu’il éliminait, pour le « trophée ». Sympa.) n’était pas un coup dans l’eau au camp des Grunts. Elle pose le générateur sur le sol à côté d’elle et s’avance vers le camp de fortune de son nouvel ami Bill. Elle se racle la gorge pour annoncer son entrée et repousse la tenture qui barre l’entrée de l’antre de ce bon vieux Bill, avachi sur un sofa. Ils échangent quelques banalités, Dylan lui fait quelques recommandations en supportant les sous entendus salaces, se disant qu’un jour cela lui servirait bien. Elle affiche un sourire forcé et s’échappe à l’ambiance doucereuse pour retrouver le grand air. Et Josh, qui l’attend.

Il avait promis de l’emmener faire un tour, de lui changer les idées et la fête foraine était vite devenue une destination de premier choix. Ils ne savaient pas trop sur quoi ils allaient tomber, mais ce que Dylan souhaitait surtout, c’était passer une journée avec Josh. Depuis leur mésaventure qui les avait amenés à continuer leur vie ensemble, Josh ne semblait plus le même. Dylan ne le connaissait pas très bien avant cela, mais elle en avait longuement discuté avec Bruce qui s’inquiétait sincèrement pour lui. Elle n’avait donc pas hésité à endosser une responsabilité de plus et à devenir le chef de la mission « Sauver Josh ».
Mais outre ces manigances sincèrement altruistes, Dylan était sincèrement contente de sortir de ce camp où l’ambiance lui pesait et où elle devait faire attention à chacun de ses gestes, de ses paroles en supportant les remarques désobligeantes, lorsqu’elle les entendait, lorsqu’elle le comprenait. Et, elle était également contente de passer du temps avec cette personne qu’elle considérait dorénavant comme un ami.

Sourire forcé sur les lèvres, elle fait face à Josh et se détend imperceptiblement. Bill était le dernier de la journée à lui faire de sale remarque.

« Je t'ai cherché partout. Tu es prête ? »
« Oui, je te suis ! »

Son sourire change, enfilant le manteau de la sincérité alors qu’elle attrape son sac contenant le strict nécessaire, au cas où. Elle emboîte le pas à son camarade et le suit, docile, jusqu’à l sortie du camps, de plus en plus excitée de minute en minute. Au fur et à mesure que les barricades de fortunes disparaissent dans leur dos, elle sent ses épaules s’affaisser et sa tête s’alléger. Elle fait volte face et commence à marcher à reculons devant Josh, zigzagant et risquant sûrement de s’étaler comme une patate.

« Tu crois qu’on trouvera du pop corn ? Ou des barbe à papa ? »

Excitée comme une gamine, elle avait toujours eu un faible pour les sucrerie dégoutantes des fêtes foraines.


_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Jeu 10 Nov - 1:27
Dylan attrape son sac, et j'ai déjà l'impression d'être ailleurs. Elle a cette capacité étrange de me rappeler la vie d'avant. Elle garde un aspect fragile mais reste pourtant débrouillarde. Elle a cette force, cette motivation, qu'elle puise dans une réserve infinie, et rien que pour ça je suis bluffé. Des fois, je me dis que j'aimerais bien être comme elle. A défaut, je passe du temps en sa compagnie, et j'ai déjà l'impression d'aller mieux.

Alors que l'on s'échappe du camp, j'oublie déjà la pression de l'apocalypse. Douce ironie alors que nous arpentons désormais les rues dangereuses et désertes de la ville, sans Bruce ni personne pour nous venir en aide. Je ne me suis pourtant pas senti aussi bien depuis un moment, comme libéré d'un poids. Est-ce la distance avec Bruce qui m'apaise ? Je ne veux pas y penser, la moindre réflexion sur le problème me donnerait mal à la tête.

A la place, la belle et douce Dylan se retourne vers moi et m'interroge soudainement d'une voix aussi enjouée que celle d'une enfant. Je suis un peu surpris, mais sa question m'arrache un sourire. Voilà le genre de problème sur lequel j'ai envie de débattre aujourd'hui. "Y'aura peut-être du pop corn tout mou et des barbes à papa moisies ?" Je suggère avec un sourire un peu moqueur, parce que ça commence à faire un moment que la fête foraine est à l'abandon, et que la canicule de l'été est passée par là. Pourtant, j'aurais pu lui mentir et promettre un paradis du sucre. "Mais on pourra chercher des sucettes grande comme la main et des peluches énormes pour faire un matelas moelleux !" Je lui tend ma main ouverte en grand pour lui montrer la taille des dite-sucreries et j'ouvre de grands yeux comme s'il s'agissait d'une merveille jamais vue ailleurs.

Cela dit, maintenant que j'en parle, je ne serais pas fâché de faire une telle découverte. Je prie pour que tous les stocks n'aient pas encore été pillés, et j'accélère peut-être même le pas sans m'en rendre compte. Il me semble qu'on est plus très loin, et je me plaît à raconter à Dylan tout ce que j'ai vu à la fête foraine la première fois que j'y suis allé, le temps d'apercevoir les premiers manèges.

La musique et la lumière en moins, l'endroit a un air plutôt lugubre à première vue, mais c'est sans compter sur mon enthousiasme pour ne voir que le bon côté des ruines. Je me retiens de courir pour faire bonne figure devant Dylan, mais je ne peux quand même pas m'empêcher de pointer mon doigt vers le premier stand de bonbon que j'aperçois un peu plus loin. "Regarde on devrait fouiller par ici !!" Je crie un peu fort, sans doute trop d'ailleurs, parce qu'un zombie surgit de nul part et viens me grogner dans l'oreille. Je crie - pour une bonne raison cette fois - et je pousse de toutes mes forces pour qu'il me lâche. Ça m'apprendra à faire le malin devant Dylan au lieu de surveiller mes arrières. Maintenant, le zombie est trop près pour que je puisse tirer.

La peur me prend au ventre quand la mâchoire putride claque à quelques centimètres de moi. Je sens ses doigts putréfiés se refermer sur mon bras, et je frappe le plus fort que je peux. Il me lâche enfin en poussant un râle étrange. Je n'ai pas le temps de chercher à la décrypter que je tire sur mon bras pour me dégager. Je tire si fort que quand mon bras me reviens, j'en perds l'équilibre et je m'étale par terre. Quel looser ! Ma tête frappe le sol et j'ai la tête qui tourne pendant un instant. La peur me pousse à rester éveillé mais je vois tout flou. Je crois que je me tire en arrière pour mettre un peu plus de distance entre le cadavre ambulant et moi, et ma main cherche mon couteau alors que je me force à me concentrer.

_________________


Dernière édition par Joshua Atherton le Jeu 10 Nov - 1:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1239
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Jeu 10 Nov - 1:27
Le membre 'Joshua Atherton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du Destin' :
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Lun 14 Nov - 19:37
Don't threaten me with a good time
Ft. Joshua Atherton

Dylan lui pose une question simple et enfantine, tellement décalée avec ce qui les entoure. Il contourne un corps décharné alors que Dylan rêve de barbe à papa. Elle se sent déçue lorsque Josh met un hola à ses désirs, bien malgré lui. Elle fronce les sourcils et arbore une mine boudeuse l’espace de quelques instants. Vraiment, quelle déception ! Elle soupire bruyamment et déjà Josh enchaîne sur d’autres idées réjouissantes.

« Mais on pourra chercher des sucettes grande comme la main et des peluches énormes pour faire un matelas moelleux ! »

Manquant de se casser la figure comme une demeurée à force de marcher à reculons, elle lui dédit son plus gros sourire. Elle préférait les barbe à papa qui fondent dans la bouche, mais aujourd’hui elle avait appris à ne pas être trop exigeante. Elle applaudit par réflexe, trop contente pour se contenir. Le bruit de ses mains claquant l’une contre l’autre se répercute sur les bâtiments longeant la rue qu’ils remontent. On fait plus discret. Pourtant, elle sait que Josh ne lui dira rien, car il est dans le même état qu’elle, dans une moindre mesure. Parfois, elle se disait que Bruce devait en avoir marre. Non content d’avoir un enfant, Josh — Apparemment, ce n’était pas vraiment son fils… Mais Dylan n’avait pas vraiment tout compris et il lui avait semblé que cela n’avait plus de réelle importance —, il se retrouvait aujourd’hui avec une petite fille de 23 ans, bien trop immature et boulet pour son âge. Il râlait souvent, participant à l’amalgame de rancoeur établit entre Josh et lui, mais Dylan l’appréciait, pour son côté paternaliste, possiblement.
En tous cas, elle avait trouvé des piliers dans ces deux personnes et elle espérait qu’ils ne l’abandonneraient pas à force de réparer ses catastrophes.

Mais pour l’heure, ces préoccupations sont bien loin au dessus de sa tête. Alors qu’elle manque de basculer en arrière lorsque son talon s’enfonce dans un nid de poule, elle bat des bras avant de finalement se rattraper à son camarade avec un sourire d’excuse. Elle inverse aussitôt son sens de marche et se poste à sa hauteur, se calant sur son rythme, plus rapide qu’au départ. Il enchaîne sur tout ce qu’il a vu à la fête foraine, sur les manèges, sur les stands, et Dylan l’écoute, le relance avec des questions, trop contente de ce moment d’inconscience. Très vite, ils franchissent les grilles pendouillantes du coin d’Alameda Island abritant la fête foraine. L’endroit est censé être clean, selon les rumeurs et Dylan chasse bien vite l’idée qu’un zombie pourrait pointer le bout de son nez. Devant eux, des papiers déchirés raclent le sol, s’envolent, vestiges d’un lieu joyeux et vivant, il fut un temps. Josh pointe un stand et déjà ses pas s’accélère. Dylan ne dit rien, suit son rythme en écarquillant les yeux, les mains coincées dans les hanses de son sac à dos. Elle partage son impatience et ne compte pas le réfréner.

« Regarde on devrait fouiller par ici !! »

Il parle fort, mais cela n’a pas d’importance pour la jeune fille. Ils sont arrivés et leur après-midi de détente peut commencer. A peine cette pensée lui traverse l’esprit que Josh crie à nouveau, d’une tout autre façon cette fois. Il se déporte, donne un léger coup d’épaule dans Dylan qui se rattrape grâce à un pas en crabe. Affolée, elle se retourne instinctivement et fait face à une scène qu’elle aurait aimé ne pas voir, comme une mauvaise comédie déjà bien trop visionnée. Le mort attrape Josh et Dylan pousse un cri strident à son tour. Comme dans le hangar, avec les méchants hommes qui ont tué la femme enceinte. Voilà l’image qui lui revient à l’esprit. Elle tire son couteau quand Joshua tombe à la renverse. Sa tête heurte le sol dans un bruit sourd et Dylan jurerait entendre son crâne craquer. Elle s’approche, peu convaincue, du cadavre ambulant qui déjà resserre l’espace entre Josh et lui.

[Dé de réussite: tuer le zombiiiiiie
Dé : 11
Corps-à-Corps : 30
Résultat : 11 + 3 = 14 ; Réussite !]


Dylan avance d'un pas, contourne le mort qu'elle pousse finalement d'un coup de pied dans la hanche. Celui-ci s'étale, perpendiculairement à Josh, comme une grosse lavette. On entend même un bruit de flaque lorsque son corps s'écrase contre le sol. Elle s'approche, tremblante et plante vivement son couteau dans le crâne du mort vivant, jusqu'à la garde. Ses grognements cessent et son bras arrête son mouvement dans un dernier soubresaut.
Le visage aspergé par le sang de sa victime, Dylan se laisse tomber à genoux à côté de son ami, tremblant encore un peu. De sa main libre, elle touche la tempe de Josh, de l'inquiétude dans la voix.

« Josh, ça va ?! »

Elle se penche au dessus de lui, lui cachant la lumière du soleil et approche son visage du sien pour mieux voir ses yeux avant de se reculer, laissant de nouveau les rayons luminescents entrer dans son champs de vision. Elle agite alors ses doigts devant Josh.

« J'ai combien de doigts ? »


_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King


Dernière édition par Dylan Reeves le Lun 14 Nov - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1239
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Lun 14 Nov - 19:37
Le membre 'Dylan Reeves' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 11
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Mar 15 Nov - 17:50
Je ne saisis pas bien tout ce qui m'arrive sur le coup. L'odeur et le bruit du zombie tout proche de moi alertent mes sens, mais je n'arrive pas à réagir. Pourtant je sens bien mon coeur qui bat trop vite et mon ventre serré par l'angoisse. J'entends bien cette petite voix qui hurle dans ma tête pour que je me remue. Mais j'ai l'impression d'avoir les tympans explosés. J'ai le regard flou et les tympans vrillés. Je crois que si je me relève pour essayer de m'enfuir je vais vomir. Alors je reste par terre. Je tends une main devant moi comme pour retenir le zombie en lui demandant un instant. La scène doit être assez ridicule mais je n'ai pas le temps d'y penser. J'ai lâché mon fusil et je ne suis pas assez conscient pour songer à le chercher. Mon autre main cherche vaguement le couteau que je garde sur moi, mais avant même que je n'ai le temps de mettre la main sur le manche, le poids inquiétant qui se penchant sur moi disparaît.

Je roule sur le côté en grognant pour m'éloigner le plus possible du cadavre ambulant, et comme j'essaye de me relever, ma tête se met à tourner dangereusement pour me prévenir que c'est trop tôt. Un soupir agonisant m'échappe, et je me laisse retomber par terre comme si j'étais au bout de ma vie. Je porte une main à mon front et je ferme un instant les yeux en attendant que ça passe.

C'est une voix douce et aigüe qui me fait revenir à moi. J'aurais bien pris une pause plus longue, mais l’inquiétude de la voix me force à ouvrir un oeil rassurant. Je n'irais pas jusqu'à dire que tout va bien dans le meilleur des mondes, mais ça aurait pu être bien pire. Je me déteste de ne pas m'être préservé d'une telle chute en faisant preuve d'un minimum de prudence, mais le regard inquiet de Dylan qui se penche au dessus de moi me console presque instantanément. C'est un ange ? Est-ce que je suis mort ? "Euh..."

Le soleil qui m'aveugle soudainement en pleine face de m'aide pas à m'assurer de l'identité de ma sauveuse, alors je prends un instant pour cligner des yeux et sauver mes pupilles. Pendant ce temps, la présumée Dylan m'interroge à nouveau. Combien de doigts ? On m'a trop souvent posé cette question avec un air narquois pour que j'en oublie la réponse. Je me préserve de l'agression solaire en mettant une main en parasol, et puis d'un regard je fais bien comprendre à Dylan que ce n'est pas parce que je suis convalescent qu'elle pourra m'avoir comme ça. "Ça dépend si tu comptes les doigts de pieds ?" Et bim. je vous l'avez dit, je suis au top de la réflexion.

Finalement comme je me sens un peu mieux malgré la sacré bosse que je dois avoir à l'arrière de la tête, je frotte mes cheveux meurtris et puis je me redresse. Je reste assis par terre un instant, planté au beau milieu de la rue, avec Dylan qui me fixe, et quand mon regard un peu perdu se pose sur le zombie décédé, une grimace mécontente m'échappe. Le salaud ! Au moins il a eu ce qu'il mérite ! Finalement, j'attrape mon fusil en tendant le bras, et puis je me relève. Ça tangue un peu, je m'appuie sur la pauvre Dylan un instant, et puis quand j'ai enfin réappris à marcher je m'avance vers mon agresseur et je lui envoie un bon coup de pied mérité. Ça sert à rien, mais je me sens mieux. "Enculé !" Cette dernière insulte étant dite et les comptes étant réglés, je me tourne à nouveau vers Dylan, et avec mon sourire le plus heureux, j'ouvre grand mes bras vers elle. "Dylan !! Tu m'as sauvé !" J'ignore si cette frénésie soudaine me viens de ma bosse ou de la joyeuseté du moment et de l'endroit, mais je me précipite vers elle pour la serrer dans mes bras. Ça faisait un moment que je ne m'étais jamais senti aussi bien, malgré le mal de tête qui m'empêche de réfléchir à quoi que ce soit. "Qu'est ce que je peux faire pour te remercier ?" Je l'interroge avec émotion en la relâchant enfin, persuadé que je suis désormais son débiteur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Dim 20 Nov - 23:21
Don't threaten me with a good time
Ft. Joshua Atherton

« Ça dépend si tu comptes les doigts de pieds ? »

Dylan reste sceptique et ne sait que répondre, sur le coup. Josh est-il réellement sonné ou bien est-ce encore l’une de ses innombrables blagues ? Dylan ne sait plus, il y a tellement de fois où elle ne sait pas, où elle ne comprend pas. Elle ne sait pas ce qu’il pense. Est-ce qu’il rigole ? Est-ce qu’il est sérieux ? Elle ne sait jamais quand il est énervé ou juste fatigué. Après elle ? Après Bruce…? Il faut croire que vraiment, pour elle, Josh est une énigme. Et cette situation n’échappe pas à la règle, elle ne sait s’il délire, s’il fait une blague ou si c’est juste une de ses références étranges qu’elle ne saisit pas. Elle ouvre la bouche comme un poisson et laisse échapper un « heuuuuuu…  » plus que dubitatif. Que répondre ? Elle n’a pas le temps de préciser sa pensée que Josh se redresse déjà en se frottant l’arrière du crâne. Rien qu’à le voir faire, Dylan grimace. Il semble perdu, hébété et la jeune fille se mord la lèvre, inquiète. Visiblement, il n’a pas encore imprimé la situation. Il attrape son fusil et se relève.

Dylan grimace et accompagne son geste en suivant Josh, les bras tendus, prête à le rattraper. A l’arrière de son crâne, il lui semble apercevoir quelques mèches collées, poisseuse. Cela ne semble pas être grand chose, mais de là où elle se trouve, la petite Dylan n’aperçoit pas grand chose. Josh s’appuie sur elle dans un étourdissement, elle pose une main dans son dos, le suivant du regard sans rien dire, l’accompagnant comme elle accompagnerait un enfant apprenant à marcher. Il prend son envol et shoot dans le cadavre. Dylan grimace lorsque des os craquent sous l’impact. Ambiance morbide. Josh jure, puis se tourne vers la jeune fille, tout sourire, les bras grands ouverts.

« Dylan !! Tu m'as sauvé ! »

Dylan acquiesce d’un mouvement de tête, sans bouger alors qu’elle disparait dans le cou de Josh. Surprise, elle met quelques instants à réagir avant de finalement enserré la taille du jeune homme dans ses bras, détendant ses épaules. Il fallait croire qu’il allait bien, il semblait reprendre ses esprits dissipant les doutes de la jeune fille. L’étreinte dure quelques secondes, puis Josh s’écarte de Dylan. La jeune fille rouvre les yeux en soufflant un coup.

« Qu'est ce que je peux faire pour te remercier ? »

Elle le regarde dans les yeux et rigole, gênée.

« Mais… Mais tu me dois rien !! Pour toutes les fois où avec Bruce vous réparez mes conneries… »

Elle évite son regard sur la fin de sa phrase, gênée. Ils passaient leur temps à la sortie de beaux draps, Josh ne lui devait réellement rien alors qu’elle venait simplement de se conduire en amie.

« Et puis, j’avais pas trop envie que tu meurs. »

Elle le regarda de nouveau dans les yeux avec un air gêné, presque désolé. Elle l’aimait bien, Josh, c’était un peu devenu sa famille. Mais Dylan avait toujours eu un gros problème : elle aimait bien tout le monde tant que l’on s’occupait d’elle, même les gros salauds, il suffisait de fermer les yeux. Beaucoup en avait profité, la faisant tourner en bourrique sans qu’elle ne remarque rien jusqu’à ce qu’on lui mette le nez dans sa merde. Alors, elle sentait cette bonne vieille peur de n’être qu’un poids ressurgir, qu’elle ravala douloureusement alors qu’elle formait déjà une boule dans sa gorge.
Elle décida de couper court à la conversation et l’attrapa par le tee-shirt.

« Mais tu m’as promis des sucreries ! »

Trainant Josh, elle se dirigea vers les stands rose et blancs annonçant fièrement de nombreuses denrées sucrées.

[/quote]

_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Lun 21 Nov - 13:50
L'étreinte avec Dylan me rappelle brièvement combien le contact humain est bon. Chaleureuse et rassurante, pendant un bref instant cette proximité fait passer le temps plus paisiblement. J'aurais pu faire durer le moment un peu plus longtemps, mais c'était sans compter sur la frénésie soudaine qui m'habite. J'ai l'impression que si je ne me force pas à remuer, je vais m'effondrer à nouveau par terre, alors j'insiste pour assister Dylan dans une de ses quêtes à mon tour.

Mais elle ne veut rien. Mon sourire motivé fait place à une mine un peu déçue, surtout lorsqu'elle affirme que Bruce et moi on est toujours après elle pour la sortir des mauvais coups. Pourtant, d'aussi loin que je puisse me rappeler, c'est plutôt elle qui m'a sauvé la vie plusieurs fois. Machinalement, ma main vient frotter la manche de mon bras brûlé par la cautérisation express de mes deux compagnons. Ça ne fait plus mal maintenant, mais le souvenir de cette proximité trop proche avec le bout du tunnel me provoque toujours un frisson. Sans Dylan, j'y serais probablement passé pour de bon cette fois là. Par chance, elle affirme à voix haute que ma mort est sans intérêt pour elle. "Ah, merci ça fait plaisir !" Mon sourire me revient, et pour une fois je suis heureux d'avoir fait cette rencontre. Jusque là, la plupart des gens que nous avions croisé Bruce et moi avaient été plus enclin à nous fracasser le crâne qu'à passer du bon temps avec nous. Dylan elle, c'était un espoir dans la fin de l'humanité. Un petit miracle de bienveillance qui arrive tant bien que mal à survivre au milieu du chaos, et je ne voulais surtout pas qu'il lui arrive du mal.

Son air un peu angoissé m'inquiète, mais elle m'attrape soudainement par le t-shirt sans me laisser le temps de dire ou de faire quoi que ce soit. Je suis surpris par le geste, et si elle ne me tenait pas, je me serais probablement emmêlé les pinceaux en tentant de suivre le mouvement. Pourtant, je ne vais surtout pas briser l'enchantement de cette journée pour une simple mauvaise chute. Je me sentirais probablement déjà beaucoup mieux après une bonne nuit de sommeil, et puis une promesse c'est une promesse. Je bombe le torse, et je décide même de passer devant, histoire de ramasser toute la gloire si jamais il traîne encore une ou deux sucreries. Par chance, le stand semble nettoyé de toute trace zombifiée, alors je laisse tomber mon fusil sur mon épaule et je farfouille avec énergie le moindre placard.

Fouille : une carabine à plomb

Malheureusement, il ne reste pas grand chose. De nombreux survivants sont probablement déjà passés par là. Je suis sur le point d'abandonner lorsque mon pied heurte un objet glissé sous un placard. Je fais l'effort de me baisser pour l'attraper, et soudain je me relève vers Dylan, l'air victorieux. Quelques étoiles dansent autour de ma tête le temps que le vertige passe, et je retiens d'éviter les gestes brusques à l'avenir. "Regarde ça ! On va pouvoir jouer aux cow-boys !" Mon air de gosse ravi l'emporte sur la raison, mais après tout c'est une bonne occasion pour pratiquer le tir tout en s'amusant ! Surtout que les carabines sont bien plus silencieuses que mon fusil à pompe, et que les cartouches sont bien moins précieuses. Je me demande un instant avec un sourire si un tel jouet pourrait venir à bout d'un zombie, et puis je la tends à Dylan. "On verra ce que tu peux faire si on trouve un stand avec des cibles." Je prends volontairement un air un peu moqueur pour faire le malin, mais je ne suis pas sur d'être en parfait état pour viser moi-même. Qu'importe, le stand ne semble pas pouvoir nous offrir grand chose. "Tu as trouvé quelque chose ?" Avant de poursuivre notre visite, je l'interroge pour m'assurer que l'endroit est sans intérêt. Pas de panique, ce n'est que le premier stand que nous faisons. Il doit bien y avoir encore un ou deux petits trucs à grapiller quelque part.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Lun 21 Nov - 18:31
Don't threaten me with a good time
Ft. Joshua Atherton

Alors que Dylan traîne Josh par le tee-shirt vers le stand de sucrerie, celui-ci reprend très vite ses esprit et la double telle une mercedes bien trop fière. Torse en avant, c’est finalement le jeune homme qui traîne Dylan sur les derniers mètres, cette dernière étant obligée d’accélérer le pas pour finalement détendre ses doigts autour du bout de tissu. Elle s’arrête à quelques mètre et l’observe farfouiller dans les placard, faisant un peu trop de bruit. Alors qu’il explore le monde de sous l’évier, Dylan s’attèle au stand voisin, pleine d’espoir. Celui-ci devait être sacrément beau, avant. Ses couleurs étaient encore pétillantes, pas encore totalement décolorées par le soleil et la machine à churros brillait, sûrement non utilisée au moment du grand capotage. Dylan passe la main dans ses cheveux, les écartant de ses yeux et se redresse lorsque Josh l’interpelle. Il semble loucher l’espace de quelques instants, ce qui fait froncer les sourcils à la jeune survivante, avant de brandir sa découverte, visiblement très fier.

« Regarde ça ! On va pouvoir jouer aux cow-boys ! »

Il brandit sa carabine, un grand sourire étalé sur le visage. Dylan ne tarde pas à choper sa maladie et à le regarder, en affichant le même amusement.

« Tu sais que j’ai quasiment jamais tenu d’arme entre mes mains ? »

Cela doit lui paraître si bizarre à lui, le militaire. Mais Dylan vient d’une famille anti-armement, goutte d’eau dans ce pays militarisé. Elle entend encore son père parler à la télé, s’énervant seul devant une fusillade, une balle perdue, devant les morts. La jeune fille avait toujours associé les armes à feu à la mort ; Ses parents avaient bien réussi leur éducation. Mais, elle savait aussi qu’aujourd’hui tout était différent, aujourd’hui, avoir une arme était synonyme de force et de vie. Il était sûrement temps qu’elle apprenne à s’en servir, et heureusement pour elle, Josh n’était pas des moins bons, bien au contraire.
Josh tend l’arme à la jeune fille.

« On verra ce que tu peux faire si on trouve un stand avec des cibles. »

Dylan se penche sur son stand, s’étalant au travers du bar séparant les deux espaces qui devaient autrefois accueillir deux ennemis jurés du beignet. Elle se saisit de l’arme qui paraît bien lourd dans sa main menue et elle sent immédiatement le malaise. Cela lui semble si… Peu naturel. Comme la première fois que l’on s’assoit derrière un volant ou lors du premier baiser. C’est nouveau, excitant et en même temps… paralysant. Elle dépose la trouvaille de Josh sur le bar et inspecte le dernier placard encore non exploré. A peine tire-t-elle sur la poignée que Josh prend des nouvelles.

[Résultat de fouille: sucette]

Alors, je peux vous dire qu’elle n’est pas peu fière lorsqu’elle ressort du placard, une toile d’araignée dans les cheveux et… une super sucette géante à la main. Une sucette du genre bleu et jaune derrière laquelle la moitié du visage de la jeune fille disparait. Bien trop contente, Dylan émet quelques bruits de joie en sautillant sur place avant de sauter sur le stand de Josh en ayant récupéré la carabine au préalable de sa main libre. Elle lui agite le bonbon encore emballé sous le nez, bien trop excitée pour un objet normalement commun.

« Regaaaaaaarde ! » elle laisse échapper un éclat de rire, un éclat de joie avant de commencer à tirer sur la papier. Celui-ci se déchire facilement mais reste collé par endroits sur le sucre fondu par le soleil. Elle débarrasse la sucette de ses derniers bouts d’emballage et enfourne le tout dans sa bouche. Ou du moins, c’est ce qu’elle essaye de faire dans grand succès. Les bords de la sucette ne passent pas ses lèvres et elle est bien obligée de rendre les armes. Elle hausse les épaules, cela la fera durer plus longtemps. Elle lèche le sucre légèrement ramolli par le temps, avant de tendre le bâton à Josh. « Tiens » Elle ne va pas faire son égoïste non plus, non mais.

« Allez, viens, on va chercher un stand pour que tu m’apprennes ! Et après des peluches pour s’allonger dessus. »

Elle récupère sa sucette, la coince dans sa bouche et attrape Josh par la main pour l’entraîner à sa suite. Maintenant qu’ils ont de quoi manger qui ne ressemble pas de près ou de loin à de la bouilli et une carabine, leur après-midi d’amusement peut enfin commencer. Non ?


_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Sam 26 Nov - 0:42
Dylan avoue qu'elle n'a jamais appris à tirer, et je ne peux pas retenir un léger sourire satisfait. C'est tant mieux, même si c'est un peu flou au centre des commandes dans ma tête secouée, je vais quand même pouvoir frimer. Que ça me serve un peu ces longues heures passées dans la boue à viser des cibles en carton putin ! Ce doux souvenir me fait soupirer bruyamment, mais je ne préfère pas me laisser aller à la mélancolie, alors je m'empresse de demander à Dylan si elle a eu plus de chance de son côté. Je dois porter chance, parce que quelques secondes après, elle se redresse avec un sourire surdimensionné, même elle elle ne semble pas y croire. J'avoue que je suis un peu dégoûté d'avoir choisi le mauvais stand, mais soit, je suis bon perdant, je lui accorde un nouveau sourire en haussant les épaules. "Bien joué !" Le temps de la rejoindre, elle a déjà enfourné la sucrerie dans sa bouche, et me la tend quand j'arrive à sa hauteur.

J'hésite un instant, parce que je ne veux surtout pas lui gâcher son plaisir, et puis comme elle a l'air si heureuse de le partager, je finis par attraper le bâton pour goûter à mon tour. Le goût fruité et sucré du bonbon m'arrache presque aussitôt un sourire. "Ça fait longtemps que j'avais pas goûté quelque chose d'aussi bon !" Je rigole doucement, parce qu'il vaut mieux en rire qu'en pleurer, et je rends la trouvaille à sa propriétaire. Elle la récupère, et juste avant, elle s'empresse de faire le programme du reste de la journée. J'approuve !

Ça faisait longtemps que je n'avais pas pensé si simplement, sans me soucier de la survie, des rations et des autres survivants. Dylan a cet effet magique de me faire oublier l'aspect abandonné de l'endroit, et pour un peu je parviendrais presque à imaginer que tout reprend vie autour de nous. Je sens sa main attraper la mienne, et je me laisse entraîner docilement. On dirait presque deux gosses qui s'amusent sans s'inquiéter du reste. Si seulement la vie pouvait être si simple tous les jours !

Dé d'observation : 7+1=8 (échec)

Pendant un instant, l'euphorie contaminatrice de Dylan me saisit. J'en oublie mon statut de militaire, de survivant, et de steak en sursis. Je ne suis plus qu'un gamin heureux de vivre cet instant, à la recherche d'un stand de tir pour pouvoir frimer devant une jolie fille, comme tous les gosses qui traînaient en bande avant. Je suis d'ailleurs si inspiré dans ma quête d'un tel stand, que je ne m'aperçois pas que Dylan enjambe un obstacle qui traîne en plein milieu de la route, et je me le prend en plein dans les pieds. C'est une catastrophe, je trébuche sur le tas de débris, et si Dylan ne me tenais pas, je me serais probablement étalé de tout mon long. En attendant, j'ai fini dans les bras de Dylan. Confus, je m'excuse de m'être raccroché à son t-shirt et je me redresse sur mes pieds. "Pardon, j'avais pas vu le piège des zombies pour nous avoir !" Je ricane doucement, parce que si les zombies commençaient à avoir de telles idées, on serait mal barré (surtout moi) ! En attendant, c'est plutôt mal partit pour frimer en séance de tir. Allez, le stand ne doit pas être si loin que ça si la carabine traînait dans les parages !

_________________


Dernière édition par Joshua Atherton le Sam 26 Nov - 0:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1239
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Sam 26 Nov - 0:42
Le membre 'Joshua Atherton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 7
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Dim 27 Nov - 21:50
Don't threaten me with a good time
Ft. Joshua Atherton

Dylan entraîne Josh à sa suite, bien trop excitée par la situation. Si son père était présent, il la sermonnerait sûrement en se moquant d’elle en la traitant d’enfant. Cette facette de la personnalité de Dylan était souvent raillée sans pourtant être ni réellement un défaut ni réellement une qualité ; Cela dépend des moments, il paraît. Parfois, cela pouvait faire rire aux éclats et contaminer les gens autour d’elle, surtout quand elle se trouvait avec quelqu’un comme Josh ; A d’autres moments, Dylan exaspérait tout le monde et cela la rendait triste, seule dans son incompréhension. Mais aujourd’hui, c’était une journée de bonheur, la jeune fille en avait décidé ainsi. Pas de problème, pas de nuage, pas de mort.

Josh semble apprécié la friandise et alors qu’ils déambulent dans les allées, Dylan ne cesse de lui tendre son bonbon. D’une façon paradoxale, partager sa découverte avec Josh décuple son plaisir, et la rend bien plus heureuse que si elle avait du la dévorer toute seule. C’est un peu comme partager un film que l’on adore avec un ami, je suppose. La jeune fille ne réfléchit pas, la tête en l’air, pointant à droite et à gauche des stand qui semblent plutôt rigolo. Au loin, on peut apercevoir une maison hantée et ça, Dylan fait bien attention à ne pas attirer le regard de Josh sur cet objet maudit qui la fait rire et pleurer à la fois. Sans même s’en rendre compte, elle enjambe un obstacle qui s’avère être un tas de déchets divers. La jeune fille a, au fil du temps, développé un radar, certes défectueux mais un radar tout de même. Bien trop occupée à regarder partout sauf là où elle pose les pieds, Dylan reste pourtant 80% du temps à la verticale.

Ce qui n’est pas le cas de Josh, qui lui se prend les pieds dans ce qui semble être des bâtons de barbe à papa. Il bascule alors en avant et se cogne dans Dylan en se rattrapant à son tee-shirt. Surprise, Dylan pousse un petit cri tout en bandant les muscles de son bras pour soutenir Josh au maximum. Ayant reçu Josh dans les bras, elle a reculé d’un pas et l’aide à se redresser.

« Pardon, j'avais pas vu le piège des zombies pour nous avoir ! »

Dylan le regarde et esquisse un sourire, pas tout à fait sûre que la situation soit drôle. Après tout, Josh s’est bien cogné la tête à peine quelques minutes auparavant et cela ne la rassure pas. Elle renchérit, noyant le poisson « Ils sont pas fous, ils ont essayés d’attraper le plus gros ! » Elle lui tire la langue avant d’attraper la peau du ventre de Josh. Bien entendu, pas un gramme de graisse entre ses doigts, mais c’est bien pour cela qu’elle s’est permise cette répartie. Elle lui sourit à nouveau avant de reprendre son chemin, sans le lâcher. Il faut bien que quelqu’un l’empêche de tomber, ce pauvre garçon !

[Dé de réussite : Où est le stand de tir ?
Résultat : 19]


Elle aperçoit alors au loin ce qui lui semble être un stand de tir. Elle le pointe de sa main libre. « HE ! C’est un stand de tir, ça nan ? » Elle traîne alors Josh vers le fameux bâtiment et s’arrête devant. Elle l’observe, ne s’étant jamais attardée au près de ce genre d’endroit auparavant. Dylan était plutôt branchée pêche aux canards et carrousel, qu’on se le dise. Le Stand est haut et des canettes s’étalent sur le sol. Certaines sont encore disposées en pyramides mais très peu sont encore en place, sûrement balayées par le vent. Dylan lâche la main de son compagnon et lui tend alors la carabine en le regardant, attentive, comme une môme avec son professeur. Elle ne sait plus trop quoi faire à partir d’ici.


_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King


Dernière édition par Dylan Reeves le Dim 27 Nov - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1239
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Dim 27 Nov - 21:50
Le membre 'Dylan Reeves' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 19
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: Don't threaten me with a good time - ft. Dylan [Septembre 2025]   
Aujourd'hui à 2:53
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» louiséa and ilhan + spend a good time together.
» everybody just have a good time.
» « Everybody just have a good time ! » | LIBRE
» It's always a good time for a piece of cake
» (+asher) infectious smile, good time

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: Les environs de la ville :: Zone 2 - Alameda Island :: Alameda :: Fête foraine-