Nous sommes en Septembre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !

 Jean Carlton
Survival Coins : 0
Age : 18
Liens importants : [url=]PRESENTATION[/url] ■ [url=]FICHE DE COMPETENCES[/url] ■ [url=]INVENTAIRE[/url] ■ [url=]FICHE DE LIENS[/url] ■ [url=]FICHE DE RP[/url] ■ [url=]JOURNAL[/url]

Voir le profil de l'utilisateur

Jean Carlton    
Dim 6 Nov - 17:28
Jean Carlton
(feat. mackenzie foy)


Le personnage


Prénom : Jean
Nom : Carlton
Surnom : Jay, Jeanie
Sexe : Féminin
Taille : 1m55
Poids : 45 kg
Âge & DOB : 14 ans – 22 avril
Nationalité : Amèricaine
Métier / Etudes : Lycée
Orientation sexuelle : Hein ?
Statut social : Celib’
Ambition : Devenir grande et intelligente

Son caractère


D’après mon frère, je suis une tête brulée et ce n’est pas faux car j’aime prendre des risques et en faire qu’à ma tête, même si on me le déconseille.  Je suis une grande sportive et j’aime la nature, en plus de cela, j’adore grimper, ce qui fait que l’escalade est un de mes hobbys favoris.
Max dit aussi que je suis aussi futée qu’un renard car je fais toute mes bêtises en sachant ce que je risque. Rajoutez à ceci que je suis une grande blagueuse et que j’aime faire des farces et explosé de rire.
Il m’a aussi souvent grondé  car n’ayant pas peur des autres, j’ai la mauvaise tendance de perler aux inconnus. Je parfois un peu trop bavarde et je parle à tout le monde de la même manière, sans faire de différence. Ce qui m’entraine à avoir trop vite confiance dans les gens et à être déçu par après.
Energique et sensible, je suis franche aussi bien dans mes paroles que des émotions. Je rie, je pleurs, je hurle comme je veux, sans me retenir.
Je suis aussi têtue qu’une mule et une fois que j’ai une idée en tête, ce n’est plus possible de me l’enlever, et je resterai braqué au point de m’énervé.
Mes plus grandes craintes sont de retrouver ma famille parmi les corps mouvant en décomposition ou tomber sur leur cadavre.

Son physique


Je suis mince avec une taille normale pour mon âge. J’ai de longs cheveux brun et lisses qui m’arrivent en dessous de l’omoplate. J’ai les yeux bleus clairs, ce qui tranche avec mes cheveux foncés. J’ai les joues douce et blanche et lorsque que je souris en retroussant mes lèvres fines et roses claires, cela me fait des fossettes. J’ai une marque de naissance un peu en dessous de l’épaule dans le dos. Je porte de petites boucles d’oreille discrète en forme de perle et se sont les seuls bijoux que je porte. Je suis vêtue simplement une paire de basket, des jeans qui sont parfois déchirés et t-shirt et de chemise avec le col en V. On me qualifie souvent de mignonne et de jolie, mais je n’ai jamais vraiment comprit pourquoi, je me trouve normal.

Ses compétences


J’aime grimper et la nature ce qui fait de l’escalade et l’accrobranche mes hobbys favoris avec le tir à l’arc, que j’ai découvert dans un stage multisport. En plus de cela, j’ai fait plusieurs fois du camping sauvage pendant les vacances. J’ai d’ailleurs prouvé en ces occasions que je manquais de pratique dans le domaine de la cuisine.
Je suis sensible, je n’arrive pas à cacher mes émotions, ce qui fait de moi une très mauvaise menteuse et comédienne.
Je me débrouillé plutôt bien en cours particulièrement en français car j’aime lire, le soir avant de m’endormir. Ma bête noire, ce sont les langues étrangères  car je n’aime pas ça.



Avant l'épidémie


J’ai eu une enfance tranquille et heureuse dans une maison blanche de Sequoyah Heights. J’adorais ma famille et on n’a jamais eu de soucis, même avec Elijah, qui était rarement là. Mes meilleurs souvenirs sont ceux de nos vacances en famille quand on partait faire du camping ou de l’escalade. Je me rappel quand j’atteignais en première une étape de l’ascension, j’encourageais et je taquinais Max qui était en retard. Malheureusement, une fois, au début d’une montée en escalade, un appui à céder sous mon poids et mon genou droit est venu taper contre la paroi rocheuse, se cassant sur le coup. Depuis, j’ai quelques douleurs, particulièrement quand il fait humide, ce qui me permet de savoir quand il va pleuvoir. Heureusement, cela n’a rien d’handicapant et je pus continuer toutes mes activités normalement.

Je me souvins aussi d’un stage multisports, cette fois, ce n’était pas en famille, mais avec d’autres enfants et des moniteurs. À la fin du stage, on a pu essayer le tire à l’arc et j’ai tout de suite accroché. Par la suite, on m’inscrit à un club où je pus m’entraîner. J’ai commencé comme tous les autres avec des arcs plutôt faibles et des cibles proches, mais au fur et à mesure que je progressais et que mon bras se musclait, je pus utiliser de l’équipement plus évolué. Je fis même quelques compétitions, mais je n’en ai remporté aucune, bien qu’à la dernière, jeuis arrivée à la troisième place. Pour un de mes anniversaires, on m’offrit mon arc d’excellente qualité avec un carquois, un viseur et des flèches.

Je dois aussi parler des blagues que j’ai fait endurer à Max. L’une des meilleures est la fois où j’ai réussi à lui faire croire que l’eau qu’il buvait était celle de l’aquarium à poisson. Il faut dire que j’ai passé de super moments avec lui, mais je lui ai fait vivre des calvaires. Quand on se disputait, il m’arrivait s’imaginer Elijah venait lui casser la figure, mais on finissait toujours par se pardonner.
Quant à l’école, tout était aussi tranquille, j’avais des bonnes notes… Sauf dans les langues étrangères, ou je n’étais vraiment pas motivé car cela m’ennuyait. Je traînais tout le temps avec la même bande d’amis, surtout avec Loriane, qui était ma meilleure amie. On était inséparable, même en dehors des cours, on se rejoignait pour jouer et faire du vélo.

Le moment le plus dur de ma vie fut à mes dix ans, à la découverte du cancer de ma mère, quand on apprit que son temps était compté. Pendant longtemps, je fis mine de rien, que tout allait bien, mais je n’avais plus l’esprit à rire et à faire des blagues. Mais au bout d’un moment, je ne pouvais plus me voiler la face, car ma mère devint trop faible et ont du s’occuper d’elle en plus des tâches qu’elle faisait habituellement. On laissa la cuisine à Max, car notre père était capable de brûler n’importe quel plat, même déjà préparé et pour ma part, je n’avais pas du tout l’habitude de cuisine. Donc à la place je nettoyais et je m’occupais de la lessive, tandis que notre père travaillait durement. Dans un certain sens cela contribua à me rendre responsable et mais me fit grandir trop vite.
Après l'épidémie


Je découvris la catastrophe quand j’étais seul, au terrain de tir à l’arc. L’entraînement était fini depuis une bonne heure, mais j’attendais mon père qui devait venir me chercher après son travail, qui était en retard. J’en profitais pour tirer sur des cibles à 70 mètres avec mon arc et le kit complet. C’est un arc un peu plus petit que moi, pesant un peu plus d’un kilogramme et demi, de couleur gris foncé métallisé avec un viseur et une poignée classique, il était aussi bien excellent pour la compétition que pour le tir instinctif. Avec, j’avais un carquois dorsal de la même couleur pouvant contenir une trentaine de flèches. Les flèches en eux même était en carbone et se terminait en pointe ou de manière arrondit et j’en avais une cinquantaine au total, 25 de chaque sorte. Pour porter tout ça, j’ai une sacoche particulière.

Alors que j’étais en train de décrocher mes flèches plantées dans une cible en félicitant, J’entendis plusieurs cris dans les rues proches. Ce qui m’inquiétait, c’étaient qu’ils se faisaient de plus en plus nombreux et proches, au lieu de simplement s’éteindre. Je pris mes affaires et me dirigeais vers le club house. Cela faisait longtemps que je venais au club et à force de devoir attendre dehors comme une perdue, on me donne les clefs des locaux. De là, j’apercevais d’autres rues où je voyais des gens courir et des voitures débouler dangereusement. Je tentais d’appeler ma famille depuis mon portable, mais personne ne me répondit.

C’est alors que j’aperçus les premiers zombies qui poursuivaient les gens, ces créatures horribles en décompositions, courant de manière anarchique et désarticuler. Choqué, dans un premier temps, je crus halluciner. Je décidais de rester enfermer le temps que les choses se calment dehors et j’espérais que ma famille me viendra me chercher. J’étais en sécurité, car le club était entouré de grillage.

Je m’installais de manière confortable dans un fauteuil du club et je cherchais à me renseigner sur internet grâce à mon portable, mais je ne trouvais rien à part la mise en quarantaine de la clinique de ma mère, un malheur ne venant jamais seule. Je laissais tomber et je fouillais le bar du club. Il y avait toute sorte de boissons, des chips, des chocolats, de quoi faire des sandwiches et quelques boites de conserve. Je me fis un sandwich et je pris de l’eau, les conserves et des chips que je mis dans un sac à dos. Par au-dessus, je mis mon carquois de manière à ce qu’il dépasse de mon sac pour que je puisse prendre mes flèches, et je gardais mon arc prêt à l’utilisation. Après une heure et demie d’attente, je jetais un coup d’œil dehors.

Il ne restait que des corps par terre. Je décidais de sortir, en apportant mon sac à dos, mon arc et la sacoche avec le kit et l’équipement pour mon arc. Je quittais le club prudemment, mais pas part la grille qui débouchait sur la rue remplie de macchabées, mais part un trou dans le grillage qui entoure les installations du club qui mène à une à l’arrière d’une grande maison qui a un jardin qui donne sur un parc public. Je me dirigeais vers chez-moi, espérant trouver ma famille. J’y réussis après une heure de marché et à éviter les endroits trop fréquentés, car j’avais peur de tomber sur l’une des créatures en décomposition.

Je trouvais ma maison vide, ce qui était me fit m’inquiéter davantage. Je me demandais ce que j’allais faire quand des coups résonna à la porte avec d’étrange gémissement. Je montais à l’étage et je regardais par une fenêtre, pour découvrir un zombie. Quand il me vit ou me sentit, il se mit à crier plus fort et à défoncer contre la porte. D’autre créature commençait à émerger des environs qui avaient l’air tranquille. Je me précipitais dans la cuisine terrorisée, je griffonnais un mot pour laisser une trace de mon passage et je pris un couteau avant de me quitter la maison par-derrière.

J’escaladais le mur de mon jardin pour me laisser tomber de l’autre côté. Je me rattrapais de manière disgracieuse avant de continuer à m’enfuir. J’escaladais un second mur et j’atterris dans une cour d’école, heureusement celle-ci était vide. Du moins, c’est ce que je croyais, alors que je cherchais, je tombais sur un groupe de survivant de trois personnes d’une vingtaine d’années, dont l’un d’entre eux était amoché. L’un d’eux me vit et me pointa du doigt et ils s’approchèrent. Ne sachant pas quoi faire paniquer, je brandis mon arc en encochant une flèche, ce qui les stoppa net. Ils essayèrent de me rassurer et finalement, je baissais mon arc. J’ai fait le bon choix, car ils ne me firent aucun mal et devinrent mes compagnons de route.

On voyageait à quatre évitant les zombies tout en cherchant des ressources et des survivants. Ils s’appelaient Jack, Michael, et Alonzo, ils étaient dans la même équipe de foot. Mais un jour alors qu’on essayait de pénétrer dans un petit building en forçant la porte, on alerta un zombie qui eut tôt fait d’en attirer d’autres. L’entré fut complètement bouché par les cannibales. On fouillait le bâtiment et la seule sortie qu’on a trouvée était de sauter sur un toit voisin. Alors qu’on remontait sur le toit après avoir récupéré quelques ressources, un craquement sourd nous parvient du rez de chausser, nous informant que la porte d’entrée n’avait pas tenu.

On se précipita sur le toit, les morts-vivants sur nos talons. Je courus comme jamais vers le bord du toit et je sautais sans hésiter, en même temps que j’atterrissais et que la douleur se faisait sentir dans tout mon corps, j’entendis un cri, je me relevais difficilement et j’aperçus un de mes compagnons, Alonzo, par terre sur le toit d’où nous venions, il avait dû trébucher. Je détournais le regard, car le groupe de zombie se jeta sur lui. Rien que les cris d’agonie, de notre ami étaient insupportables le temps que nous éloignions sur les toits.

Cela fait à peine quelques mois que l’épidémie à commencer, j’ignore ce qu’est devenue ma famille, si je vais survivre ainsi que mes compagnons. Je prie le soir avant de m’endormir de me réveiller le lendemain et de retrouver ma famille.
Les groupes

Groupe souhaité : Solitaire car elle n’a pas connaissance des autres groupes
Rôle dans le groupe : Tout
Opinion du groupe: Qu’il n’est pas assez grand
Autres groupes: Elle ne connait pas les autres groupes


Cali

En bref
Prénom : Quentin
Age / DOB : 18 ans
Sexe : Homme
Pays : Belgique
Skype : caliptika
Fréquence de connexions : 3 à 4 fois semaines
Où as-tu connu le forum ? : Ooooh google :3
Quelles sont tes attentes vis-à-vis de Tyran-Land ? Rien de particulier
Des questions ? X


Pour mieux se connaitre
Film(s) favori(s) : Intouchable
Livre(s) favori(s) : L’Epouvanteur
Musique(s) favorite(s) : Monster
Plat(s) favori(s) : Fondue savoyarde
Série(s) favorite(s) : Breaking Bad
Le mot de la fin : Brain … Brain …

Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
85/110  (85/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 42
Age : 18
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIRE

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jean Carlton    
Dim 6 Nov - 17:49
"Il m’a aussi souvent grondé" ça te fait un point commun avec Reiiko (c'est moi, Reiiko, au cas où ahah)

Cette fois, je te souhaites officiellement la bienvenue sur MNSD, il y a quelques erreurs d’inattention mais dans l'ensemble ta fiche me semble plus qu'ok !
Et si en plus ton film préféré c'est Intouchable et ton livre l'Epouvanteur, on ne peut que s'entendre. SAuf si tu me dis que tu as aimé le film sur le livre...

Bref, amuse toi bien avec nous et longue vie à Max et Elijah. Parce qu'on les aime, nos Carlton.
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jean Carlton    
Dim 6 Nov - 23:02
Encore bienvenu Wink

Comme l'a fait remarquer Reiiko, quelques tournures de phrases maladroites et des fautes d’inattention, mais.... JE TE VALIDE !

Te voici validé !


Les petits steak hachés ~
Bravo, tu es un petit steak haché ! Oui ces petits citoyens inconscients qui se baladent encore en solitaire et qui espèrent s'en tirer vivants. Hum... On me dit à la régie qu'il s'agit en réalité des Solitaires. Ouais bon, c'est pareil. Je t'invite donc à te renseigner rapidement sur les groupes déjà existants ici, si tu souhaites te faire des amis dans cette galère. Mais libre à toi de persévérer dans la voie du solitaire mystérieux à la "je-suis-une-légende".

La première arme que tu trouveras en Rp (tu la trouves où tu veux et quand tu veux) sera... un arc. T'as vu comme je suis sympa ?

Tu as donc dans ton inventaire :
- Un arc
- 0 unité de nourriture
- 0 unité de médicaments


Félicitations ! Maintenant, tu peux RP, flooder et faire touuut ce que tu veux (ou presque) ! Mais n'oublie pas de faire recenser ton avatar et de faire les demande pour créer son inventaire et sa fiche de compétence (n'oublie pas, c'est important :B) ! Il est également possible de créer une fiche de relation / de RP ou un journal intime dans le repère des Survivants. Tu peux également créer des scenarii ou trouver des partenaires de RP ! De plus, si jamais tu as encore des difficultés à t'intégrer, à trouver avec qui RP ou des questions, surtout CONTACTE LE STAFF ! Nous sommes là pour ça Wink
ENJOY !

_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
125/125  (125/125)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 40
Liens importants : [url=]PRESENTATION[/url] ■ [url=]FICHE DE COMPETENCES[/url] ■ [url=]INVENTAIRE[/url] ■ [url=]FICHE DE LIENS[/url] ■ [url=]FICHE DE RP[/url] ■ [url=]JOURNAL[/url]

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jean Carlton    
Lun 7 Nov - 23:07
Soeurette !
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
95/100  (95/100)
Barre de Faim:
20/100  (20/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 445
Liens importants :
PRÉSENTATION
COMPÉTENCES
INVENTAIRE
FICHE DE LIENS
FICHE DE RP


Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jean Carlton    
Mer 9 Nov - 20:17
Bienvenue ici et amuse-toi bien

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: Jean Carlton    
Aujourd'hui à 0:59
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean Claude Duvalier retournera-t-il en Haiti ?
» Une interview de Jean Raspail
» Commentaires sur Wyclef Jean
» WOUYYYYYY SENATÈ JEAN HECTOR ANACASSIS DEKLARE L SE YON BANDI YON LWIJANBOJE
» Une bourgeoisie déracinée ! Par Jean Erich René

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: Le repère des survivants :: Les Survivants :: Les Survivants Validés-