Nous sommes en Septembre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !

 Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)

Feuille de personnage
Barre de Santé:
67/107  (67/107)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 113
Liens importants :
QUI SUIS-JE ?

QU'AI-JE ?
DE QUOI SUIS-JE CAPABLE ?
QUI CONNAIS-JE ?
[url=]FICHE DE RP[/url] ■
[url=]JOURNAL[/url]


Voir le profil de l'utilisateur

Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Mer 16 Nov - 14:02
Ça fait maintenant plus de cinq mois que l'épidémie a commencer, cinq mois bordel. Rien que d'y penser ça t'enrage. Et ce qui t'enrage le plus c'est surtout le lieux où tu es, l'aéroport. Ton lieux de vie avant toute cette merde et aussi le lieux de ta première expositions à cette NENUFAR ! d'apocalypse. Enfin bref, pour toi les choses ont pas mal évoluer depuis le début de toute cette merde, tu as commencer par vouloir vivre seul enfin survivre plutôt, puis au final te voila devenu membre d'un groupe en même temps pour survivre c'est plus pratique pour toi au vue de tes capacité de combattant. Mais bon malgré la présence de ce groupe tu es assez libre de tes mouvements, surtout pour le rôle qu'on t'a donner celui de cambrioleur, en gros tu dois juste te balader et voler des objets, des denrées ou autres conneries utiles en ces heures sombres. En fait c'est comme avant pour toi à l’exception peut-être du risque de mort bien plus présent.

Enfin bref te voila seul à l'aéroport de ta charmante Oakland, enfin plus si charmante mais Oakland toujours. Tu re-visite l'aéroport, une sorte de nostalgie est présente tu te rappelle de tes premiers vols à la tire, avec Jeff aussi de tes premiers feu plus ou moins volontaires, en fait il serait plus simple de dire que tu te rappelle de ton ancienne vie. Cependant les grognements que tu entends tout autour de toi te rappelle que cette vie est belle et bien ancienne, maintenant c'est la survie qui t'importe et non plus l'argent. Tu te ballade à l'extérieur des bâtiments quand tu aperçoit le bâtiment où tu vivait ou plutôt où tu squattait avec Jeff. Et là tu te dis que lors de ton précipité départ, tu avais peut-être oublié un truc ou deux. Tu te décide donc d'y retourner.

Arrivé en bas du bâtiment, tu te rappelle que vous l'aviez choisi car il était possible de rentrer "chez vous" sans passer par l'intérieur, tu te décide donc de passer par la façade comme avant. Tu resserre ton sac sur ton dos et cale ta lance dedans de manière à l’immobiliser pour ne pas qu'elle te gêne. Une fois arrivé a la fenêtre de ce qui vous servait de salon, tu pénètre dans le bâtiment, et tu commence par fouiller ton ancien chez toi. Tu remarque que le corps de Jeff n'y est plus surement dévorer par ses congénères morts-vivants. De plus en marchant, tu écrase des morceaux de cristal, triste rappel d'un cendrier t'ayant servit d'arme. Rien n'a vraiment changer depuis la dernière fois, toujours la porte défoncer, toujours le sang sur les murs et au sols. Enfin bref, tu te dirige vers la chambre de Jeff, quand tu t’arrête devant votre collection. Une magnifique collection de coupure de presses, celles parlant de vos nombreux très nombreux cambriolages. Enfin quand tu y réfléchit, tu sais très bien que seul une infime partie de la collection est affichée ici sur le mur, le reste doit se balader dans des classeurs ici ou là dans le squat. Tu regarde plus attentivement les titres des articles et tu y retrouves celui de votre premier cambriolage réellement important c'est d'ailleurs lui qui vous a fait connaitre dans le milieux et de lui que vient la lance qui dépasse de ton sac. L'article te fait sourire, tu le lis rapidement

"Une armure de chevalier vol une parure de bijoux vieille de plusieurs siècles
Aujourd'hui, les enquêteurs ont visionné les caméras vidéos du musée de la nuit de samedi à dimanche, et ils y ont vue une armure médiévale d'exposition se déplacer d'elle-même pour aller ouvrir la boite dans laquelle se trouver la parure. Les premiers élément de l’enquête mentionne une serrure digital à code et aucune trace d'effraction. De plus la dites-armure aurait était retrouvé dans une benne a ordure quelque rues plus loin. Cependant, la parure, elle, demeure introuvable...
".

Ta lecture est interrompu par un bruit, tu enfourne l'article dans une de tes poches et saisis ta lance dépassant de ton sac.

_________________

--RIEN EST A VOUS, TOUS M'APPARTIENT.-- 




Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/100  (100/100)
Barre de Faim:
0/0  (0/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 2
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREJOURNAL INTIME

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Mer 23 Nov - 15:20
Enfin....

________________________________


E
lle s'est réveillée avec un énorme mal de crâne. Il faisait noir. Le jour ne s'était pas levé ? Quelle heure est-il ? Elle se releva brusquement, se cognant la tête contre le plafond de sa cachette ponctuelle, ce qui la recoucha dans le même élan que sa tentative. Elle reprit ses esprits, et se faufila vers la petite ouverture vers l'extérieur dont elle poussa les quelques planches qui la séparait d'Oakland.
Le soleil frais l'aveugla. La matinée était déjà bien avancée. Elle ne se souvenait pas instantanément de la veille, mais rien que l'essai de se remémorer ces instants emplit son visage d'un sourire.

Elle l'avait enfin retrouvé. Après plus de cinq mois de recherches, de rencontres, de survie, elle avait retrouvé la trace de Jeff. Ce pourquoi elle était actuellement dans cet enfer : cinq mois de souffrance, de réouverture des heures sombres du passé, d'espoirs et de désillusions. Mais à cet instant, plus rien n'avait d'importance pour Megan. Elle était sur le point d'effectuer une avancée gigantesque dans sa quête. Elle n'avait plus qu'à le traquer, car si tout ce qu'elle a pensé s'avère juste, Jeff se promène autour de l'aéroport.

Elle repensa à tout ce qu'elle avait prévu pour leurs retrouvailles -même si bon, un resto, ce sera pas possible - quand elle avait rallié l'Europe et l'Amérique, ces longs et pénibles cinq mois auparavant.
Elle trépignait comme une fillette dans un parc d'attractions. Elle se plongea dans ses souvenirs. Toutes ces années. Toutes ces belles années allaient pouvoir reprendre, comme si rien ne les avait séparés.

L'aéroport d'Oakland n'était pas si éloigné de sa position, elle ne mit qu'une bonne vingtaine de minutes à pied pour y parvenir. Ce ne fut que lorsqu'elle franchit les portes automatiques explosées que son cœur se serra. Elle repensa aux deux dernières fois qu'elle était venue en ces lieux. Les deux fois, elle était triste. Aujourd'hui, la joie et le bonheur allaient renaître des cendres de tout ce qu'elle avait subi.
Mais des traces de pas fraîches, bien trop grandes pour être celles de Jeff, se dirigeaient vers un coin du hall d'entrée, puis qui font demi tour vers l'extérieur.

Elle mis son arme sur son poing, et s'approcha de la porte, à pas discrets. Elle déposa ses doigts sur la poignée. Et s'arrêta : un bruit s'était fait entendre de l'autre côté.

_________________
_______________Explore, Dream, Discover__________________

« J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »
_________________________________

« Quand les hommes suivent la vérité aveuglement, rappelle toi que rien n’est vrai ; quand la morale ou les lois bâillonne l’esprit des hommes, rappelle toi que tous est permis. »
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
67/107  (67/107)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 113
Liens importants :
QUI SUIS-JE ?

QU'AI-JE ?
DE QUOI SUIS-JE CAPABLE ?
QUI CONNAIS-JE ?
[url=]FICHE DE RP[/url] ■
[url=]JOURNAL[/url]


Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Mer 23 Nov - 18:44
Le bruit que tu as entendu, tu es sûr de toi, il vient de la porte. Merde, que faire ? Tu auras pas le temps de te casser, enfin si tu avais organiser l'appart pour la fuite devant les flics à la base. Mais la vérité c'est que tu veux pas te barrer d'ici car tu espère de manière stupide que la porte s'ouvre sur ton ami. BORDEL ! Arrêtes de rêvasser tu sais très bien que c'est pas possible, c'est toi qui a fini le travail. Aller réfléchis et réfléchis vite, j'ai pas envie que ton histoire s’arrête là moi. Le stress monte en toi. C'est là que tu réfléchis à un truc, ce n'est pas un choc sourd que tu as entendu ce qui signifie que c'est pas un mort qui essaye de rentrer. Donc un vivant, qu'est-ce qu'il veut foutre ici l’aéroport lui-même est envahit de mort. Aller vite il te faut une idée de génie.

Là un souvenir fugace t'assaille, une fois, la première fois où Jeff est rentré sans te prévenir dans cet endroit, tu avais sauté par la fenêtre pour grimper à une autre pour voir qui c'était. Ça y est tu sais quoi faire. dé de discrétion=2+4=échec je sais c'est triste/dé de fuite=5+6=11=réussite de peu. Tu cours à la fenêtre la plus proche, nickel c'est bien ce dont tu te souvenais, un câble part de deux mètre au-dessus d'elle pour passer au-dessus d'une benne. Tu passe ta lance au dessus et t'y suspend comme à une poignée, et tu te fais glisser jusqu'à la benne. Arrivé à un mètre au-dessus de cette dernière, tu lâches juste une main pour retomber dessus avec ta lance. Un bruit assez fort se fait ressentir à ton contact avec la benne. Merde tant pis pour la discrétion. Tu te retourne et cours aussi vite que tu peux vers le mur du bâtiments pour ne plus être visible depuis la fenêtre, cependant tu crois y distinguer une ombre. Merde.

Tu espère que l'ombre ne cherchera pas a te faire du tort ou a te poursuivre car tu sera prêt à l’accueillir comme il se doit, ou tu sais que c'est horrible et qu'en réalité tu privilégieras la fuite. Merde que faire maintenant ? Cette ombre est a failli te surprendre, au moins tu sais que si le coin n'est pas sûr, tu ne feras plus ta petite lecture. Tu te décide à rester ici sans bouger mais prêt à décamper au cas où.

_________________

--RIEN EST A VOUS, TOUS M'APPARTIENT.-- 






Dernière édition par Alfonso Fowl le Mer 23 Nov - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Mer 23 Nov - 18:44
Le membre 'Alfonso Fowl' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 2, 5
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Aujourd'hui à 10:35
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ~ Les derniers jours avant la pleine lune sont les plus difficiles ~
» 15 jours avant le GN lâchez vous sur les questions
» Martelly en voyage privé MIAMI- pandan Cuba ANNULE ???????????
» 19 jours avant le début de la saison....Minnesota
» Je m'absente ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: Les environs de la ville :: Zone 1 - Oakland Airport :: Oakland International Airport-