Nous sommes en Octobre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !
Joyeuses fêtes à tous !
Tout le Staff vous souhaite de très joyeuses fêtes ! Manger comme des gros, buvez avec modération (hinhinhin) et faîtes des bisous à votre tante sexy pour nous ! <3

 Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)
Survival Coins : 158

Fiche perso
Santé:
32/107  (32/107)
Faim:
30/100  (30/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Mer 16 Nov - 14:02
Ça fait maintenant plus de cinq mois que l'épidémie a commencer, cinq mois bordel. Rien que d'y penser ça t'enrage. Et ce qui t'enrage le plus c'est surtout le lieux où tu es, l'aéroport. Ton lieux de vie avant toute cette merde et aussi le lieux de ta première expositions à cette NENUFAR ! d'apocalypse. Enfin bref, pour toi les choses ont pas mal évoluer depuis le début de toute cette merde, tu as commencer par vouloir vivre seul enfin survivre plutôt, puis au final te voila devenu membre d'un groupe en même temps pour survivre c'est plus pratique pour toi au vue de tes capacité de combattant. Mais bon malgré la présence de ce groupe tu es assez libre de tes mouvements, surtout pour le rôle qu'on t'a donner celui de cambrioleur, en gros tu dois juste te balader et voler des objets, des denrées ou autres conneries utiles en ces heures sombres. En fait c'est comme avant pour toi à l’exception peut-être du risque de mort bien plus présent.

Enfin bref te voila seul à l'aéroport de ta charmante Oakland, enfin plus si charmante mais Oakland toujours. Tu re-visite l'aéroport, une sorte de nostalgie est présente tu te rappelle de tes premiers vols à la tire, avec Jeff aussi de tes premiers feu plus ou moins volontaires, en fait il serait plus simple de dire que tu te rappelle de ton ancienne vie. Cependant les grognements que tu entends tout autour de toi te rappelle que cette vie est belle et bien ancienne, maintenant c'est la survie qui t'importe et non plus l'argent. Tu te ballade à l'extérieur des bâtiments quand tu aperçoit le bâtiment où tu vivait ou plutôt où tu squattait avec Jeff. Et là tu te dis que lors de ton précipité départ, tu avais peut-être oublié un truc ou deux. Tu te décide donc d'y retourner.

Arrivé en bas du bâtiment, tu te rappelle que vous l'aviez choisi car il était possible de rentrer "chez vous" sans passer par l'intérieur, tu te décide donc de passer par la façade comme avant. Tu resserre ton sac sur ton dos et cale ta lance dedans de manière à l’immobiliser pour ne pas qu'elle te gêne. Une fois arrivé a la fenêtre de ce qui vous servait de salon, tu pénètre dans le bâtiment, et tu commence par fouiller ton ancien chez toi. Tu remarque que le corps de Jeff n'y est plus surement dévorer par ses congénères morts-vivants. De plus en marchant, tu écrase des morceaux de cristal, triste rappel d'un cendrier t'ayant servit d'arme. Rien n'a vraiment changer depuis la dernière fois, toujours la porte défoncer, toujours le sang sur les murs et au sols. Enfin bref, tu te dirige vers la chambre de Jeff, quand tu t’arrête devant votre collection. Une magnifique collection de coupure de presses, celles parlant de vos nombreux très nombreux cambriolages. Enfin quand tu y réfléchit, tu sais très bien que seul une infime partie de la collection est affichée ici sur le mur, le reste doit se balader dans des classeurs ici ou là dans le squat. Tu regarde plus attentivement les titres des articles et tu y retrouves celui de votre premier cambriolage réellement important c'est d'ailleurs lui qui vous a fait connaitre dans le milieux et de lui que vient la lance qui dépasse de ton sac. L'article te fait sourire, tu le lis rapidement

"Une armure de chevalier vol une parure de bijoux vieille de plusieurs siècles
Aujourd'hui, les enquêteurs ont visionné les caméras vidéos du musée de la nuit de samedi à dimanche, et ils y ont vue une armure médiévale d'exposition se déplacer d'elle-même pour aller ouvrir la boite dans laquelle se trouver la parure. Les premiers élément de l’enquête mentionne une serrure digital à code et aucune trace d'effraction. De plus la dites-armure aurait était retrouvé dans une benne a ordure quelque rues plus loin. Cependant, la parure, elle, demeure introuvable...
".

Ta lecture est interrompu par un bruit, tu enfourne l'article dans une de tes poches et saisis ta lance dépassant de ton sac.

_________________

--RIEN EST A VOUS, TOUS M'APPARTIENT.-- 




Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 14

Fiche perso
Santé:
100/100  (100/100)
Faim:
10/0  (10/0)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Mer 23 Nov - 15:20
Enfin....

________________________________


E
lle s'est réveillée avec un énorme mal de crâne. Il faisait noir. Le jour ne s'était pas levé ? Quelle heure est-il ? Elle se releva brusquement, se cognant la tête contre le plafond de sa cachette ponctuelle, ce qui la recoucha dans le même élan que sa tentative. Elle reprit ses esprits, et se faufila vers la petite ouverture vers l'extérieur dont elle poussa les quelques planches qui la séparait d'Oakland.
Le soleil frais l'aveugla. La matinée était déjà bien avancée. Elle ne se souvenait pas instantanément de la veille, mais rien que l'essai de se remémorer ces instants emplit son visage d'un sourire.

Elle l'avait enfin retrouvé. Après plus de cinq mois de recherches, de rencontres, de survie, elle avait retrouvé la trace de Jeff. Ce pourquoi elle était actuellement dans cet enfer : cinq mois de souffrance, de réouverture des heures sombres du passé, d'espoirs et de désillusions. Mais à cet instant, plus rien n'avait d'importance pour Megan. Elle était sur le point d'effectuer une avancée gigantesque dans sa quête. Elle n'avait plus qu'à le traquer, car si tout ce qu'elle a pensé s'avère juste, Jeff se promène autour de l'aéroport.

Elle repensa à tout ce qu'elle avait prévu pour leurs retrouvailles -même si bon, un resto, ce sera pas possible - quand elle avait rallié l'Europe et l'Amérique, ces longs et pénibles cinq mois auparavant.
Elle trépignait comme une fillette dans un parc d'attractions. Elle se plongea dans ses souvenirs. Toutes ces années. Toutes ces belles années allaient pouvoir reprendre, comme si rien ne les avait séparés.

L'aéroport d'Oakland n'était pas si éloigné de sa position, elle ne mit qu'une bonne vingtaine de minutes à pied pour y parvenir. Ce ne fut que lorsqu'elle franchit les portes automatiques explosées que son cœur se serra. Elle repensa aux deux dernières fois qu'elle était venue en ces lieux. Les deux fois, elle était triste. Aujourd'hui, la joie et le bonheur allaient renaître des cendres de tout ce qu'elle avait subi.
Mais des traces de pas fraîches, bien trop grandes pour être celles de Jeff, se dirigeaient vers un coin du hall d'entrée, puis qui font demi tour vers l'extérieur.

Elle mis son arme sur son poing, et s'approcha de la porte, à pas discrets. Elle déposa ses doigts sur la poignée. Et s'arrêta : un bruit s'était fait entendre de l'autre côté.

_________________
_______________Explore, Dream, Discover__________________

« J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »
_________________________________

« Quand les hommes suivent la vérité aveuglement, rappelle toi que rien n’est vrai ; quand la morale ou les lois bâillonne l’esprit des hommes, rappelle toi que tout est permis
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 158

Fiche perso
Santé:
32/107  (32/107)
Faim:
30/100  (30/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Mer 23 Nov - 18:44
Le bruit que tu as entendu, tu es sûr de toi, il vient de la porte. Merde, que faire ? Tu auras pas le temps de te casser, enfin si tu avais organiser l'appart pour la fuite devant les flics à la base. Mais la vérité c'est que tu veux pas te barrer d'ici car tu espère de manière stupide que la porte s'ouvre sur ton ami. BORDEL ! Arrêtes de rêvasser tu sais très bien que c'est pas possible, c'est toi qui a fini le travail. Aller réfléchis et réfléchis vite, j'ai pas envie que ton histoire s’arrête là moi. Le stress monte en toi. C'est là que tu réfléchis à un truc, ce n'est pas un choc sourd que tu as entendu ce qui signifie que c'est pas un mort qui essaye de rentrer. Donc un vivant, qu'est-ce qu'il veut foutre ici l’aéroport lui-même est envahit de mort. Aller vite il te faut une idée de génie.

Là un souvenir fugace t'assaille, une fois, la première fois où Jeff est rentré sans te prévenir dans cet endroit, tu avais sauté par la fenêtre pour grimper à une autre pour voir qui c'était. Ça y est tu sais quoi faire. dé de discrétion=2+4=échec je sais c'est triste/dé de fuite=5+6=11=réussite de peu. Tu cours à la fenêtre la plus proche, nickel c'est bien ce dont tu te souvenais, un câble part de deux mètre au-dessus d'elle pour passer au-dessus d'une benne. Tu passe ta lance au dessus et t'y suspend comme à une poignée, et tu te fais glisser jusqu'à la benne. Arrivé à un mètre au-dessus de cette dernière, tu lâches juste une main pour retomber dessus avec ta lance. Un bruit assez fort se fait ressentir à ton contact avec la benne. Merde tant pis pour la discrétion. Tu te retourne et cours aussi vite que tu peux vers le mur du bâtiments pour ne plus être visible depuis la fenêtre, cependant tu crois y distinguer une ombre. Merde.

Tu espère que l'ombre ne cherchera pas a te faire du tort ou a te poursuivre car tu sera prêt à l’accueillir comme il se doit, ou tu sais que c'est horrible et qu'en réalité tu privilégieras la fuite. Merde que faire maintenant ? Cette ombre est a failli te surprendre, au moins tu sais que si le coin n'est pas sûr, tu ne feras plus ta petite lecture. Tu te décide à rester ici sans bouger mais prêt à décamper au cas où.

_________________

--RIEN EST A VOUS, TOUS M'APPARTIENT.-- 






Dernière édition par Alfonso Fowl le Mer 23 Nov - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 1304
Age : 37

Fiche perso
Santé:
200/200  (200/200)
Faim:
100/100  (100/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Mer 23 Nov - 18:44
Le membre 'Alfonso Fowl' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 2, 5
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 14

Fiche perso
Santé:
100/100  (100/100)
Faim:
10/0  (10/0)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Ven 23 Déc - 15:01
A peine ses doigts posés sur la poignée, un énorme bruit la fit reculer : quelqu'un s'enfuyait de l'autre côté. Mais vu la hauteur, sûrement pas par une porte. De plus, elle n'avait pas remarqué d'énorme trou dans les murs extérieurs, avant d'entrer. L'être vivant non identifié a été capable de sauter d'une fenêtre. D'un côté la jeune femme fut rassurée, normalement ce n'est pas un rôdeur. Mais l'idée de se retrouver nez à nez avec un autre humain paumé ici ne la rassurait pas non plus...

"Tant pis : tu ne peux plus reculer." se dit-elle, quelque peu fébrile.

Elle serra ses doigts autour de la poignée [dé de discrétion : 10+1=11 -> réussite de justesse // youhouuu] et ouvrit délicatement la porte sans faire de bruit. Elle glissa sa main droite, puis jeta un œil à l'intérieur. Elle arrêta de respirer.

Personne.

Mais la fenêtre était bien ouverte. Elle se glissa dans la pièce. Elle ressemblait à un petit appartement de fortune, où de nombreux objets étaient amassés. Une odeur putride monta aux narines de la jeune femme, qui prise de court, se jeta vers l'air frais de la fenêtre. Personne. L'individu avait dû fuir... Ou était-il caché, près à intervenir. Elle souffla avant d'aller consciencieusement fermer la porte, avant de la bloquer avec une caisse de journaux posée près de celle-ci.
C'est alors qu'elle remarqua les morceaux de cristal au sol : une bagarre ? De vieilles traces de sang étaient visibles... Et par dessus, les mêmes empreintes fraîches que dans le hall. Elle eut alors le réflexe de retourner à la fenêtre : les traces de pas sur le rebord, la benne située en dessous...
Il était passé par là. Au plus profond d'elle, le il représentait Jeff. Mais que fallait-il qu'elle fasse ? Attendre ici ? Sauter pour le suivre ?
Elle se laissa tomber au sol, et réfléchit.
Ce ne fut que cinq minutes plus tard, en larmes, qu'elle se leva, et qu'elle cria le nom de son frère à la fenêtre, avant de se cacher derrière sous une table. Elle était prête à bondir.

_________________
_______________Explore, Dream, Discover__________________

« J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »
_________________________________

« Quand les hommes suivent la vérité aveuglement, rappelle toi que rien n’est vrai ; quand la morale ou les lois bâillonne l’esprit des hommes, rappelle toi que tout est permis


Dernière édition par Megan Clank le Ven 23 Déc - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 1304
Age : 37

Fiche perso
Santé:
200/200  (200/200)
Faim:
100/100  (100/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Ven 23 Déc - 15:01
Le membre 'Megan Clank' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 10
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 158

Fiche perso
Santé:
32/107  (32/107)
Faim:
30/100  (30/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Sam 24 Déc - 1:39
*Tic Tac Tic Tac Tic Tac*

Cela fait bien dix minutes que tu attends dans le renfoncement du mur sous la fenêtre, dix minute où rien ne semble avoir bouger et où le temps lui-même semble ne pas s'être écoulé. Qui a bien pu pénétré dans ton chez toi où plutôt ton ancien chez toi. Ça ça te fais chier, tu aurais particulièrement apprécier de continuer à farfouiller là-bas.

Tu t'apprête à te redresser quand une voix surgit de ton passé (en fait tu sais pas si c'est la voix où ce qu'elle dit qui vient de ce passé maintenant si lointain) te fige. "[MEGAN :]Jeeeeeef !". Tu te replaque contre le mur. Bordel ! Tu sais que ça peut pas être une coïncidence, quelqu'un pénètre votre ancien chez vous et juste après une personne hurle le nom de ton défunt ami. Tu réfléchis à qui cela peut bien être Jeff avait certes pleins de connaissance mais principalement pour le taff, pas vraiment des relations privées. Tu le sais que c'est une mauvaise idée, mais tu dois aller voir qui c'est.

[dé de discrétion==>10+4==>réussite lambda] Tu réfléchit, et tu te décide à poursuivre ton souvenir jusqu'au bout. Tu reste baissé, et quitte rapidement le renfoncement du mur pour te retrouver fac à l'autre façade du bâtiment que tu décide d'escalader jusqu'à la chambre de Jeff. Une fois suspendu devant la fenêtre, tu l'ouvre en silence. Ah NENUFAR ! ça fait plaisir de voir que tu as pas perdu la main. Tu rentre dans la chambre, dépose ton sac sans un bruit, mais tu garde malgré tout ta lance et tu te décide à t'aventurer seul dans votre ancien appart'. Arrivé au seuil de la pièce tu jette un coup d’œil (au sens figuré bien sûr).

C'est là que tu la vois, une jeune femme, d'une vingtaine d'année. D'ailleurs son visage te semble familier. Et là BAM un éclair de génie, ce visage familier, le nom de Jeff hurlé. Tout deviens clair. Tu quitte le seuil et rentre dans la pièce la lance pointé vers le bas et dans le dos. "[FonFon :] Megan ?" Tout en apostrophant celle que tu crois être sa sœur, la sœur de Jeff NENUFAR !, tu avance doucement avant de t’arrêter a deux-trois mètres d'elle.

_________________

--RIEN EST A VOUS, TOUS M'APPARTIENT.-- 






Dernière édition par Alfonso Fowl le Sam 24 Déc - 2:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 1304
Age : 37

Fiche perso
Santé:
200/200  (200/200)
Faim:
100/100  (100/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Sam 24 Déc - 1:39
Le membre 'Alfonso Fowl' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 10
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 14

Fiche perso
Santé:
100/100  (100/100)
Faim:
10/0  (10/0)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Sam 24 Déc - 15:56
Elle sanglotait, reniflait. Dans sa tête tout était brouillé, dérangé.
Elle avait juste envie de repartir en arrière, de rentrer dans un endroit calme, safe, où elle ne risquait pas de se faire croquer par un cadavre à demi décomposé.

Ses oreilles sifflaient, elle n'entendait rien, ni même l'homme qui s'approchait d'elle. Elle finit par se calmer légèrement, tout en caressant du bout des doigts les pointes de son arme.
Mais lorsqu'elle put analyser la silhouette, elle déchanta : ce ne pouvait pas être Jeff : il était trop grand, trop élancé pour être lui.
Pendant un quart de seconde, elle avait envie de s'enfuir. Pourquoi ? Elle n'avait pas tellement envie de recroiser une connaissance de Jeff. Car oui. Si cet homme est revenu, c'est qu'il connait, de près ou de loin, Jefferson. Lui voulait-il du mal ? Serait-il une aide ou une entrave à sa quête ?
Trop de questions pour son esprit déjà tourmenté.

Mais lorsque l'éclat de la lame affutée de la lance brilla, la jeune femme eut un sursaut de terreur.

Megan...?

Elle se releva brusquement. Ses yeux reflétaient son anxiété soudaine. Comment pouvait-il la reconnaître ? La jeune femme était incapable de mettre un nom sur le visage de cet homme, et pourtant, lorsqu'elle parvint à se concentrer elle se souvint de cet individu au physique inhabituel....

"Le bras droit de Jeff."

La lumière emplit son esprit, mais ne calma pas sa crainte. Elle fit deux pas en arrière, tendant son arme dans la direction d'Alfonso.

"Je ne sais pas ce que tu me veux, dit-elle, entre deux soufflements d'angoisse, mais je ne peux pas t'aider en quoi que ce soit ! Alors pars !

Des larmes perlaient sur ses joues.

_________________
_______________Explore, Dream, Discover__________________

« J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »
_________________________________

« Quand les hommes suivent la vérité aveuglement, rappelle toi que rien n’est vrai ; quand la morale ou les lois bâillonne l’esprit des hommes, rappelle toi que tout est permis
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 158

Fiche perso
Santé:
32/107  (32/107)
Faim:
30/100  (30/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Dim 25 Déc - 16:37
La jeune sœur se tourna vers toi en larmes, à la vue de ta lance elle se recule et te pointe de son poing américain. Puis te hurle dessus [MEGAN : ]Je ne sais pas ce que tu me veux. Mais je ne peux pas t'aider en quoique ce soit. Alors pars. Tout en hurlant, tu vois des larmes de détresse coulaient a flot sur ses joues. Tu te décale légèrement pour poser ta lance contre le mur et tu avance vers elle les deux mains en avant. Et tu lui parle de ta voix la plus calme et apaisante possible [FonFon :]Tu me reconnait ? Alfonso l'ami de ton frère. Aller calme toi, je te veux aucun mal.

La jeune femme ne semble pas réellement agressive mais plutôt seule et désemparée. Tu continue de t'avancer vers elle avec une lenteur religieuse, tu ne veux surtout pas la brusquer. Plus tu la regarde plus tu voit Jeff dans ses yeux, elle lui ressemble énormément.

Au fur et à mesure, tu finit par te retrouver à moins d'un mètre d'elle, mais tu te souviens de ne pas franchir ce dernier mètre te rappelant d'une soirée ou Jeff était rentrait ensanglanté après avoir   fait une connerie avec un homme ayant essayer d'abuser de sa petite sœur. Tu savais parfaitement que cette être à l'apparence bien plus frêle que Jeff était en réalité la chose qu'il aimait le plus au monde et qu'il avait était bouleverser par son départ. C'est là que te vint une question subite. [FonFon :] Pourquoi est-tu de retour à Oakland ? Pourquoi avoir quitter l'Europe pour revenir au milieux de toute cette merde ?

Tu étais perdu comme tu ne l'avais pas été depuis longtemps. Avant l'arrivée de la jeune fille ta vie était simple alors que maintenant moins de cinq minute après l'avoir rencontré, revue tu te sens obligé de la défendre et de la protégé pour Jeff, par respect pour sa mémoire. Et en même temps, tu l'avais déjà fait en un sens : le jour où tu as plongé pour Jeff, c'était à la fois voire principalement pour protéger ton ami et toi-même mais aussi un peu pour lui permettre de garder un œil sur sa jeune sœur.

_________________

--RIEN EST A VOUS, TOUS M'APPARTIENT.-- 




Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 14

Fiche perso
Santé:
100/100  (100/100)
Faim:
10/0  (10/0)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Dim 25 Déc - 19:50
Le bazar qui régnait dans son crâne était désormais hors de tout contrôle.

Tu me reconnait ? Alfonso l'ami de ton frère. Aller calme toi, je te veux aucun mal.

Il s'approchait d'elle, mais Megan avait bien remarqué que la lance était désormais contre le mur, donc à une distance bien plus raisonnable à ses yeux, mais...
Comment ne pouvait-elle pas se méfier...? Les démons du passé la tourmentaient déjà tellement, mais profitant du bazar total dans sa tête, ils étaient bien plus grinçants...
Mais la jeune femme finit par désembuer ses yeux et croisa le regard d'Alfonso : il était... Gentil ? Compatissant ? Bref, elle se rendit compte qu'il la regardait avec une sorte d'affection tout à fait sincère... Du moins à première vue.

La jeune femme engagea un mouvement de recul, mais lorsqu'elle vit qu'il s'était arrêté à une dead line de sa position, elle sa rassit, sentant la voix monter dans la gorge de l'homme posé en face d'elle.

Pourquoi est-tu de retour à Oakland ? Pourquoi avoir quitter l'Europe pour revenir au milieux de toute cette merde ?

Elle se figea de nouveau.
Comment pouvait-il savoir tout ça ? Qui - mis à part Jeff - était au courant de cette histoire...?
Était-ce la preuve qu'Alfonso était réellement un homme proche de Jefferson...? L'esprit de Megan se remettait progressivement en marche, dégageant les pensées inutiles.
Après une longue minute de silence :

Je ne sais pas comment tu es au courant, dit-elle, en baissant les yeux. Mais pour répondre à ta question, c'est par culpabilité que je suis ici. Car j'ai abandonné mon frère. Je suis arrivée avant le début de ce bazar, et j'étais sur le point de le retrouver... Mais comme ça tu vas me mener à lui.

Plus sa phrase avançait, plus sa voix perdait en intensité, mais son regard lui s'enfonça dans celui d'Alfonso, comme pour essayer d'analyser ce qu'il ressentait.
Malgré son calme apparent, elle gardait son arme tout à fait en position, sur le qui-vive.

_________________
_______________Explore, Dream, Discover__________________

« J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »
_________________________________

« Quand les hommes suivent la vérité aveuglement, rappelle toi que rien n’est vrai ; quand la morale ou les lois bâillonne l’esprit des hommes, rappelle toi que tout est permis
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 158

Fiche perso
Santé:
32/107  (32/107)
Faim:
30/100  (30/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Mar 3 Jan - 19:48
La jeune fille semble désemparé à tes mots, en même temps, c'est vrai que depuis le temps elle a du t'oublier, vous vous étiez croisé qu'une ou deux fois maximum, quand tu y accompagnait Jeff et peut-être une fois pour que tu lui refile des liasses à blanchir. Sinon en vérité c'était Jeff l'intermède, en même temps pourquoi le priver du plaisir de voir sa petite sœur tant aimée. Enfin bref tu remarque que malgré l'apparent calme dans la stature de la stature de la jeune fille, elle à toujours son arme bien en main et prête a l'emploi.

Et la ce que tu t'attendais arrive, elle te pose la fatidique question, elle te demande de l'emmener a Jeff. Tu sais très bien que si tu lui dit la vérité elle risque de se braquer et de refuser ton aide, et donc tu pourras pas protéger le sang de Jeff celui-là même qui couvre le tapis où tu te tiens debout. En t'inspirant de ton défunt ami, tu te décide à lui mentir quitte à lui révéler la vérité plus tard mais d'abord tu dois t'assurer qu'elle accepte ton aide. [dé de diplomatie==>10+1<==réussite de très peu] tu inspire profondément et tu commence à lui parler lentement très lentement, mentir n'est vraiment pas ton truc mais bon tu espère que ça ira. [FonFon :]j'ai vue ton frère mourir, revenir et re-mourir, je suis désolé mais je suis là pour t'aider.

[dé de bouffe==>6+0<==échec cuisant]
Tout en prononçant ces mots tu fouilles ton sac, à la recherche de nourriture pour te nourrir. Mais tellement obnubilé par ta conversation avec la jeune sœur de Jeff tu ne parviens pas à ouvrir ce NENUFAR ! de paquet que tu relance rageusement dans ton sac.

Puis tu te redresse, et appuyant ton dos contre le mur, tu regarde impassible la jeune fille.

_________________

--RIEN EST A VOUS, TOUS M'APPARTIENT.-- 






Dernière édition par Alfonso Fowl le Mar 3 Jan - 20:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 1304
Age : 37

Fiche perso
Santé:
200/200  (200/200)
Faim:
100/100  (100/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Mar 3 Jan - 19:48
Le membre 'Alfonso Fowl' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 10, 6
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 14

Fiche perso
Santé:
100/100  (100/100)
Faim:
10/0  (10/0)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Jeu 12 Jan - 19:33
J'ai vu ton frère mourir, revenir et re-mourir, je suis désolé mais je suis là pour t'aider.

La jeune femme tiqua légèrement. Il ne paraissait pas franchement naturel... Mais en même temps avec tout ce qu'il se passe, la frayeur qu'elle a dû lui faire, et tout ce qu'il v a avec, elle chassa cette idée de ses pensées et lui sourit légèrement avant de pouffer de rire quand il se débattit avec son paquet de bouffe dans son sac.

Elle s'était considérablement détendue. Première fois depuis bien (trop) longtemps. Mais il faut bien se l'avouer tant qu'il n'aura pas emmené la jeune femme à Jefferson, elle ne sera pas complètement tranquille, même si sur la plupart des souvenirs des hommes de Jeff, elle ne se souvient pas d'Alfonso, et c'est une assez bonne nouvelle car sinon elle aurait déjà essayer de lui refaire le visage.

Elle se releva, se secoua de la poussière où elle était assise et déclara :

Ca te dit qu'on bouge ? dit-elle en se grattant les cheveux. 'Suis pas tellement à l'aise ici...

Elle observa encore une fois les traînées de sang sur les murs et amena ses doigts à ses lèvres, qu'elle enleva rapidement de dégoût : sa peau était encore bien abîmée suite aux tentatives de chimie des jours précédents, mais - fort heureusement pour l'instant - ce ne sont pas encore des plaies sanguinolentes.
Elle continua son inspection des lieux, absorbée par ses pensées.

_________________
_______________Explore, Dream, Discover__________________

« J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »
_________________________________

« Quand les hommes suivent la vérité aveuglement, rappelle toi que rien n’est vrai ; quand la morale ou les lois bâillonne l’esprit des hommes, rappelle toi que tout est permis
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 158

Fiche perso
Santé:
32/107  (32/107)
Faim:
30/100  (30/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Sam 21 Jan - 13:16
Tu remarque que Megan semble gentiment se moquer de ta lutte acharnée contre ton terrible paquet de bouffe. Puis à un moment elle semble se ressaisir et te demande si il serait possible de quitter cet endroit autrefois si douillé et qui maintenant vous mets tous deux mal à l'aise. Puis avant d'entendre ta réponse, elle se relève et continue d'inspecter ton ancienne planque au gré de ses pensées.

Tu réfléchis, où pourriez-vous aller ? Quand soudain une idée te vient, et si tu l'emmenais au camps. Certes ce n'est pour la plupart qu'un ramassis de taré, mais en un sens ils demeureront un univers assez connu pour elle qui a connu la pègre assez jeune.

Tout en réfléchissant, tu retourne devant le mur plein de coupure de journaux en repensant à Jeff. Car oui c'est à lui que tu pense là, comment faire pour assurer la défense de "sa plus grande récompense" ? Oui car pour lui rien n'était plus important que ça petite sœur, sa petite Megan.

Après un moment, tu te dis que oui, le camps est la meilleur solution, car au moins là-bas, tu pourras garder un œil sur elle, et que comme les gens te savent pyromane voire fou, ils seront peu à oser s'en prendre à ce que tu défends.

Tu rejoins donc Megan dans l'ancienne chambre de son frère et lui dit "[FonFon :]Si tu veux, je vais partie d'un camp de survivants, on y sera pour l'instant plus en sécurité que dehors et seul. Par contre je préfère te prévenir le microcosme du camps ressemblera beaucoup à cette pègre que tu as fuis, mais normalement si tu dis être avec moi ils ne te feront rien, ils ont encore besoin de moi." Ce que tu espère soit vrai et saura la convaincre.

_________________

--RIEN EST A VOUS, TOUS M'APPARTIENT.-- 




Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 14

Fiche perso
Santé:
100/100  (100/100)
Faim:
10/0  (10/0)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Sam 21 Jan - 17:23
Elle tourna rapidement les yeux vers Alfonso. Il semblait en intense réflexion après la remarque de la jeune femme, et fixait vaguement un mur couvert de coupures de presse, soigneusement accrochées sur le mur.
De loin, Megan arriva à lire : "Le braquage de l'année", Deux braqueurs insaisissables"...
Elle repensa à ce qu'elle aurait pu vivre ici si elle n'était pas partie. Pour la première fois, son départ n'avait aucune raison positive évidente : d'un côté elle aurait vécu dans l'insécurité, dans l'ivresse de la criminalité... Mais avec celui qui l'a toujours protégée. Celui qui aurait tout donné pour elle. Les larmes perlaient sur ses yeux, mais Megan les chassa d'un mouvement franc de tête. On ne peut changer le passé, mais on peut écrire l'avenir...

Elle serra le poing, qu'elle posa sur la commode. C'est alors qu'elle vit, ressortant d'un tiroir, un morceau de tissu, qui l'a fit réagir de façon inattendue.

Elle attrapa la poignée, mais le tiroir ne venait pas. Elle lâcha, recula, observa rapidement l'état de la commode.
Elle revint à la charge et tira de toutes ses forces.

[dé de réussite : 8 échec de peu]

Elle eut beau tirer, orienter vers la droite, vers la gauche, elle ne sentit le tiroir que bouger de très peu, et finit pas lâcher, exténuée. Quelque chose devait bien bloquer le tiroir, et sa force ne lui permettait pas d'arriver à ses fins.
Elle resta assise devant, pensive.

C'est alors qu'Alfonso arriva, et, d'un ton un peu faible pour Megan, commença à dire : Si tu veux, je vais partie d'un camp de survivants, on y sera pour l'instant plus en sécurité que dehors et seul.
Un camp ? Megan le regarda avec des yeux ronds. Lui ? Dans un camp ? Elle se souvint que plus jeune, à part Jeff, personne n'était réellement proche d'Alfonso. Alors l'idée que cet homme vivait dans cet enfer avec une communauté la laissait perplexe.
Par contre je préfère te prévenir le microcosme du camps ressemblera beaucoup à cette pègre que tu as fuis, mais normalement si tu dis être avec moi ils ne te feront rien, ils ont encore besoin de moi.
Ah...! Megan fut rassurée à cette phrase. Elle retrouvait bien là Alfonso. Un camp ? Oui. Mais criminel. Une communauté ? Oui, mais à première vue, anarchique.
Malgré le fait qu'elle l'avait senti de plus en plus fébrile au long des mots, elle hocha la tête et dit, d'une voix ironique :
Je me doutais bien en revenant retourner dans le côté sombre, alors autant ne pas contrarier les plans ! Ça m'aurait vachement déstabilisée si Jeff s'était rangé !
Elle pouffa de rire, avant de recroiser le regard du jeune homme et de se ressaisir.
Tu connais mieux cet enfer que moi. Je te fais peut-être pas encore complétement confiance, mais disons que je te suis au moins jusqu'au camp.
Elle regarda encore une fois le tiroir, et tendit sa main à Alfonso, espérant un geste pour l'aider à se remettre debout.

_________________
_______________Explore, Dream, Discover__________________

« J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »
_________________________________

« Quand les hommes suivent la vérité aveuglement, rappelle toi que rien n’est vrai ; quand la morale ou les lois bâillonne l’esprit des hommes, rappelle toi que tout est permis


Dernière édition par Megan Clank le Sam 21 Jan - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 1304
Age : 37

Fiche perso
Santé:
200/200  (200/200)
Faim:
100/100  (100/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Sam 21 Jan - 17:23
Le membre 'Megan Clank' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 8
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 158

Fiche perso
Santé:
32/107  (32/107)
Faim:
30/100  (30/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Mar 31 Jan - 19:44
Quand la jeune femme te fait une réflexion sur la confiance, tu ne peux t’empêcher de répliquer : "Je vois que Jeff t'a bien formé.". Cela fait sourire Megan qui semble malgré tout avoir accepté l'idée que tu ne lui voulais aucun mal et que tu comptais bien l'aider. Puis après une légère réflexion, tu reprends : "Enfin bref, je pense que le plus simple serait de partir demain, on en a pour une bonne journée de marche minimum et j'ai appris à éviter de roder près des rôdeurs de nuit. Bon après si tu y tiens vraiment on peut toujours partir maintenant mais ça nécessitera peut-être un peu de course.

Le temps qu'elle se décide, toi, tu retourne a ton sandwich abandonné tout à l'heure suite à une trop grande galère d'ouverture de sachet. [dé de cuisine==>7<==échec]Une fois de plus le sachet t'échappe et tu laisse tomber pour de bon.

La mort dans l'âme et la faim au ventre tu décide de vadrouiller un peu dans l'appart le temps de laisser Meg' choisir. Puis à un moment un truc te frappe, au sens figuré bien sûr, mais il faut que tu en parle lui en parle : "D'ailleurs j'ai cru remarquer que tu n'as que ce pauvre petit poing américain pour te défendre, si elle y est toujours au camps j'aurai peut être un truc un peu plus pratique pour toi.

Bon on est d'accord une pelle c'est pas le meilleurs des armements, mais tu te refuse de lui filer ta lance, trop risquer et puis au final tu y tiens quand même pas mal. Mais au moins avec une pelle elle sera pas obligée d'être trop proches du monstre l'attaquant.

_________________

--RIEN EST A VOUS, TOUS M'APPARTIENT.-- 






Dernière édition par Alfonso Fowl le Mar 31 Jan - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 1304
Age : 37

Fiche perso
Santé:
200/200  (200/200)
Faim:
100/100  (100/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Mar 31 Jan - 19:44
Le membre 'Alfonso Fowl' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 7
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 14

Fiche perso
Santé:
100/100  (100/100)
Faim:
10/0  (10/0)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Sam 18 Fév - 15:56
Il reparle de Jeff. Megan esquissa un petit sourire, qui fit dévier son regard vers la fenêtre. Son attention ne fut recaptée par Fonfon que lorsqu'il dit :

Enfin bref, je pense que le plus simple serait de partir demain, on en a pour une bonne journée de marche minimum et j'ai appris à éviter de roder près des rôdeurs de nuit. Bon après si tu y tiens vraiment on peut toujours partir maintenant mais ça nécessitera peut-être un peu de course.

Une journée de marche ?! Elle soupira rien qu'à l'idée mais bon, au pire, Alfonso serait là et le but en valait tellement la peine après tout. Elle se perdit dans ses pensées encore une fois, avant de voir son ami se débattre -encore- avec son sandwich. Megan ne put s'empêcher de glousser. Il est vraiment pas doué celui là !
Soudain il releva la tête, faisant sursauter la jeune femme :

D'ailleurs j'ai cru remarquer que tu n'as que ce pauvre petit poing américain pour te défendre, si elle y est toujours au camps j'aurai peut être un truc un peu plus pratique pour toi.

Elle secoua la tête et dit :
Pourquoi pas ? Après tout je vais arriver dans un camp de brutes, faut que je me défende !

Elle esquissa un petit sourire et repartit dans ses pensées.

_________________
_______________Explore, Dream, Discover__________________

« J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »
_________________________________

« Quand les hommes suivent la vérité aveuglement, rappelle toi que rien n’est vrai ; quand la morale ou les lois bâillonne l’esprit des hommes, rappelle toi que tout est permis
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 158

Fiche perso
Santé:
32/107  (32/107)
Faim:
30/100  (30/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Sam 18 Fév - 16:07
Une fois la nuit passée, vous vous réveillez. Enfin elle se réveille, car toi tu n'as pas vraiment dormis de la nuit. A son réveil, vous vous mettez donc doucement en route. Votre périple se passe étonnement bien, aucun rôdeur vivant ou non ne vous a importuné, si bien que vous arrivez dans ton camps au alentours de 19 heures 12.

Une fois dans le camps, tu te dirige rapidement vers ton espace personnel, tout en restant assez proches de Megan pour bien faire comprendre qu'elle avec toi. Arrivé en dessous de ton chez toi tu explique rapidement à Megan qu'il y a une certaine escalade à faire pour acceder à ton petit balcon où tu stock tout ton bordel. Tu lui dit de t'attendre là et tu vas lui chercher ce que tu lui as promis.

Après un petit temps tu aterris derrière Meg' ta pelle à la main, que tu lui tends. "Bienvenue dans la pègre 2.0, non plus sérieusement voici pour toi. Ca te sera surement plus utile que ton poing américains et tu auras moins besoin de t'approcher."

HRP=FIN

_________________

--RIEN EST A VOUS, TOUS M'APPARTIENT.-- 




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: Retrouvailles apocalyptique [Megan & FonFon] (quelque jours avant l'attaque du camp)   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ~ Les derniers jours avant la pleine lune sont les plus difficiles ~
» 15 jours avant le GN lâchez vous sur les questions
» Martelly en voyage privé MIAMI- pandan Cuba ANNULE ???????????
» 19 jours avant le début de la saison....Minnesota
» Je m'absente ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: Les environs de la ville :: Zone 1 - Oakland Airport :: Oakland International Airport-