Nous sommes en Septembre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !

 Gia S. Williams (On highway to hell Terminé
Invité
Invité


Gia S. Williams (On highway to hell Terminé   
Mar 23 Juil - 13:18
.

CARTE D’IDENTITE


    Prénom : Gia
    Nom : Williams
    Sexe : Féminin
    Taille : 1m79
    Poids : 55 kg
    Âge : 30 ans
    Nationalité : Américaine


ET À PART ÇA…


    Tu ressembles à quoi ? Une femme grande, élancée au physique avantageux, voilà le première chose qu'on peut penser de Gia. Fine, elle l'est mais ses formes féminines en font une femme séduisante. Son visage est bien dessiné. Ses cheveux fins la désespèrent mais on ne peut pas tout avoir dans la vie ! Châtains foncés, ils arrivent à hauteur du milieu de son dos mais elle se teint parfois les cheveux en blond ou roux. Lors de ses journées, elle les portent toujours attachés. Ses yeux sont deux joyaux clairs et flamboyants, indéchiffrables pour qui n'est pas habitué. Son nez fin aux narines étroites semble un peu long par rapport au reste de son visage. Ses longues mains fines montrent clairement une femme qui n'a guère l'habitude des tâches ménagères. Mais il s'agit de son outil de travail. Ces mains sont agiles et vives. Si vous ne les regardez pas fixement, vous serez incapable de les suivre. Gia est une femme qui a un art consommé de la discrétion. Cela se reflètait dans sa tenue vestimentaire. Des jeans classiques ou bien des robes noires sages. Jamais de tenues extravagantes mais une classe et une élégance bien à elle.
    J’parie que t’as une cervelle de moineau ! Gia est une femme déterminée et volontaire. Elle a un caractère bien trempé et sait ce qu'elle veut. C'est une personne qui, lorsqu'elle a une idée en tête, s'y tient et n'est pas du genre à abandonner sans se battre. Gia a tendance malheureusement à être assez bornée, elle sait reconnaître ses erreurs mais rechigne en général à admettre qu'elle a pu en commettre une. Elle est courageuse, voire même téméraire ou tête brûlée. Elle a tendance à attirer les problèmes sans qu'elle le veuille. Réfléchie, elle est très intelligente même si elle est quelqu'un d'impulsif. Gia est disciplinée et respecte la hiérarchie et l'autorité. Sans être non plus un mouton, elle préfère comprendre les ordres qu'on lui donne et dans quel but elle agit. La jeune femme est quelqu'un d'attachant, mine de rien, elle est généreuse et c'est quelqu'un sur qui on peut compter quand on fait partie de ses amis. Elle est assez solitaire, appréciant son intimité et sa vie privée.
    Et ne joue pas du violon...

    C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut.

    C’était en 1983. Je ne me souviens pas grand-chose de cette époque lointaine. Mais je n’ai pas oublié la neige. La neige de mon beau pays. Elle tombait fort cette nuit-là. Le froid resserrait son étau de glace autour de St-Louis. La belle ville. Un énorme manoir entouré d’une propriété semble couvert de sucre glace. Dans ce manoir résonne les cris d’une femme. Une femme qui, pour une fois, n’est plus un rang, un titre mais seulement une femme qui souffre des douleurs de l’enfantement. Nina Williams. Ainsi donc, en cette nuit, cette femme s’agrippe au bras de son époux tandis que la sage-femme guide ses efforts pour la délivrance. La sueur perle le long de son front tandis que son visage, contracté par la lutte, se crispe. Et soudain, un cri vibrant déchire le silence. De petits poumons aspirent goulûment l’air. Le bébé est vivant et en bonne santé. La mère soupire et tend les mains vers son enfant, tandis que le père sourit, prenant le nourrisson dans ses bras.

    Une fille. Elle est magnifique, ma chère épouse.

    La femme sourit tendrement et caresse le visage de son bébé. Elle la berce et l’embrasse. Elle murmure alors :

    Bienvenue, Gia Sara Williams…

    *******
    La chaleur était étouffante. Impossible de respirer. La fumée m’empêchait de voir autour de moi. Une vague forme m’avait poussé en criant :

    Monte, Gia, vite, dans les étages !! Ouvre la fenêtre et crie !

    La forme s’était alors effondrée. Cette forme, c’était mon père. J’avais monté ses marches, toute seule, avec la peur au ventre, complètement déboussolée. Nous habitions toujours à St-Louis. C’était en 1985. L’immeuble où mes parents et moi vivions avait été touché par un incendie criminel dont on ne sut jamais la provenance. Le feu commençait à tout dévorer et nous étions piégés. J’étais si jeune et pourtant ce souvenir est resté marqué au fer rouge dans ma mémoire. Je fis ce que mon père m’avait ordonné. Je courrais, du haut de mes petites jambes et ouvrit la fenêtre du cinquième étage. Naturellement, c’était plus que risqué. Si je chutai, je ne serai plus là pour raconter mon histoire. Je n’étais qu’une enfant et cette pensée ne m’effleura pas un seul instant. Ce ne fut pas un pompier qui m’aperçut mais un soldat américain… John. Il cherchait sa sœur qui avait péri durant l’incendie de l'immeuble. Il m’avait vu. Je continuais de crier. Quand soudain, un vacarme résonna derrière moi. Un homme d’une carrière impressionnante s’avança.

    Vite, viens si tu veux vivre.

    Et sans attendre, il m’attrapa et m’aida à traverser l’immeuble en feu. John m’avait sauvé la vie.


    Avec le canon d’un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles.


    John resta avec moi durant toute mon enfance. Il m’éleva comme sa propre fille. Nous nous fîmes très discrets durant les années qui suivirent. J’avais grandie et d’enfant, j’étais devenue une jeune adolescente. En 2000, âgée de 17 ans, je désirai rejoindre un maître espion nommé Taras Williams, un vague parent. Je désirai apprendre à me battre. La formation fut des plus dures. Taras ne m’épargnait rien, c’était un homme cruel et sans pitié. S’il avait accepté de me former, c’était qu’il avait décelé chez moi un potentiel et qu’il comptait me transformer en une arme dont il pourrait se servir à loisir. Ce fut durant cette période qu’un homme nous rejoignit. Il disait s’appeler James et n’avoir aucun souvenir de son passé. Il recherchait l’enseignement de Taras en terme d’espionnage. Ce dernier accepta et James fut également chargé de me former au combat au corps-à-corps. Je souhaitais apprendre, encore et encore et j’apprenais d’ailleurs très vite. Je refaisais les exercices de combat jour après jour. Je ne compte plus le nombre de fractures, blessures diverses que je subis durant cette période. James était pourtant protecteur mais je ne cherchais nullement à me ménager, bien au contraire. Taras me fit venir un soir, au bout de deux ans de travail. Il était dans sa tente, assis derrière une petite table et m’observais. Je le saluai et attendais qu’il daigne m’informer du motif de ma convocation. La raison me laissa sans voix.

    Tu vas tuer James pour terminer ta formation, Natasha.

    J’en étais venue à considérer James comme un ami et la possibilité de le tuer me révoltait. Fort heureusement, je n’eus pas à le faire. Je n’eus même pas le temps de lui répondre et de protester qu’un bruit se fit entendre. Taras ouvrait des yeux ronds sur la lame qui dépassait de son ventre. Cela dura quelques secondes avant qu’il ne bascule sur le côté. James avait transpercé le tissu de la tente et tué Taras sur le coup. Je ne ressentis aucune peine. Certes, c’était mon maître mais je ne l’ai jamais considéré comme un ami. James me laissa la vie sauve et me dit qu’il espérait une autre vie pour moi.

    Sur une durée suffisamment longue, l’espérance de vie tombe pour tout le monde à zéro.


    J’avais donc parcouru les Etats-Unis, vivant ma propre vie. J’exécutais des contrats en tant que mercenaire et je me fis manifestement remarqué. C’est à l’âge de 20 ans qu’un mystérieux inconnu me contacta afin de savoir si j’étais intéressée de devenir un agent au service du gouvernement. Intriguée, j’acceptais rapidement après un temps de réflexion. C’est ainsi que je rejoignis le programme de la CIA.
    Ma formation terminée, je reçus le droit de mener une vie normale, jusqu’au jour où je serai rappelée. Je n’ai jamais su si j’avais rencontré mon futur époux, Davidson, suite à des manœuvres de la CIA ou par hasard. Il était pilote d’essai. Dès l’instant où je le vis, ce fut le coup de foudre. Nous vécûmes une idylle passionnée durant six longues années. Je devins son épouse. La vie était douce. Mais ce type de vie n’est pas pour moi. Davidson devint un héros national mais des terroristes s’en prirent à lui et il périt dans un attentat. Folle de douleur, je me portais volontaire pour rejoindre les rangs des espions actifs. Ce fut là que je pris comme surnom Veuve Noire, en mémoire de mon défunt époux. Je fus envoyée sur le continent européen et je réalisais nombre de missions pour les Etats-Unis pendant plus de dix ans.

    - Tu crois que cette histoire aura une fin heureuse ?
    - Les fins heureuses sont des histoires qui ne sont pas encore terminées.



    La CIA était naturellement au courant des expériences. Mais personne n'a rien vu venir... Les morts qui se relèvent, les zombies qui envahissent le monde...
    Et à présent, allez-vous me dire ? La suite de l'histoire reste à écrire…


    Comment ça ils se sont tous transformés ? Mes parents sont morts il y a très longtemps...
    Ah, tu t’en es sorti grâce à ça... Gia faisant partie de la CIA, elle a été très bien entraînée à la survie. Elle sait manier des armes, de fortune ou pas, trouver de la nourriture et survivre en terrain hostile.
    Avant d’te faire sauvagement amocher (ou pas)! La raison pour laquelle vous étiez présent à l'hôpital lors de la mise en quarantaine.


DITES NOUS QUI VOUS ÊTES !


    Le principal trait de mon caractère ? Courageuse
    Ce que j'apprécie le plus chez mes amis ? La loyauté
    Mon principal défaut ? Têtue et rancunière
    Mon occupation préférée ? M'entraîner
    Mon rêve de bonheur ? Que tout ce bordel cesse
    Quel serait mon plus grand malheur ? De finir comme ces monstres
    Ce que je voudrais être ? Libre
    La couleur que je préfère ? Le rouge
    La fleur que j'aime ? Le lys
    Mes héros ? Les survivants
    Ce que je déteste par-dessus tout ? Ces saloperies de zombies
    Personnages historiques que je méprise le plus ? Hitler, Bush
    Ma devise ? Sur une durée suffisamment longue, l'espérance de vie tombe pour tout le monde à zéro
    Mon mot préféré ? Survie
    Le mot que je déteste ? Abandonner
    Le son, le bruit que j'aime ? Une arme qu'on charge
    Le son, le bruit que je déteste ? L'espèce de glouglou des monstres
    Mon juron, gros mot ou blasphème favori ? Putain
    La plante, l'arbre ou l'animal dans lequel j'aimerais être réincarné ? Une panthère noire

    Si j'étais une épice ? Le piment
    Si j'étais une boisson ? La vodka
    Si j'étais un chiffre ? 7
    Si j'étais une citation ? "Sa philosophie de la vie, c'est qu'elle pouvait mourir à tout instant. Ce qu'il y avait de tragique selon elle, c'est qu'elle ne mourait pas." Fight Club.
    Si j'étais un mot ? Espoir
    Si j'étais un adjectif ? Mortelle
    Si j'étais un verbe ? Tuer
    Si j'étais une erreur de jeunesse ? Ma première cuite
    Si j'étais une odeur ? Celle du sang
    Si j'étais un des 7 péchés capitaux ? La colère
    Si j'étais une forme géométrique ? Un cercle
    Si j'étais un tissu ? Le velours
    Si j'étais une pierre précieuse ? Le rubis
    Si j'étais une combinaison de poker ? Un carré d'as
    Si j'étais un jeu de société ? 1000 bornes


    (Rajouter "checked", comme ceci : "< INPUT type="radio" name="sauver" checked>" pour sélectionner votre réponse)
    Je suis dans une maison, et je vois une fillette, seule dans la rue. Des zombies accourent vers elle...

    Je vais la sauver, sans hésiter
    Je vais l'aider, mais seulement si elle peut m'être utile
    Je regarde la scène, horrifié
    J'hésite encore...


    Dans mon groupe de Survivants, je suis celui....

    Que tout le monde protège
    En qui tout le monde à confiance
    Le solitaire, qui fait ses petites affaires
    Dont on se méfie


    Je dirais que je suis plutôt...

    Froussard, même mon ombre me fait peur !
    Teigneux, venez pas me chercher des noises !
    Silencieux, on ne me remarque pas souvent...
    Autoritaire, en général, on m'écoute !


    Mon arme préférée est...

    Le poing américain
    Le couteau
    Le pistolet
    UNE ARME ?!


    Je suis seul dans ma planque, tous mes compagnons sont de sortis, quand un bruit retenti...

    Je me cache, affolé
    Je prend mon arme à deux mains et vais jeter un oeil
    Je continue mes activités
    Cool, v'la la bagarre !


DITES NOUS AUSSI CE QUE VOUS SAVEZ FAIRE !


Répartissez entre toutes ces compétences 250 Niveaux.

    Bricolage : 10/100
    Vol: 10/100
    Discrétion: 50/100
    SCOUT: 10/100
    Vitesse: 50/100
    Corps-à-Corps: 70/100
    Tir: 70/100
    Médecine: 10/100




ET EN VRAI ?!


    Pseudo : Juju
    Date de naissance : 5 décembre 1987
    Comment êtes-vous arrivez ici ? De liens en liens
    Des questions ? Aucune
    Personnalité de votre avatar : Angelina Jolie


Dernière édition par Gia S. Williams le Dim 11 Aoû - 17:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: Gia S. Williams (On highway to hell Terminé   
Mar 23 Juil - 13:36
Welcooome petite survivante !
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/120  (100/120)
Barre de Faim:
35/100  (35/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 84
Age : 26
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Gia S. Williams (On highway to hell Terminé   
Mar 23 Juil - 14:07
Bienvenue à toi ! Je sens que tu vas nous faire un tueuse, haha Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: Gia S. Williams (On highway to hell Terminé   
Mar 23 Juil - 15:31
NOUVELLE <3

Bienvenue chez les fous <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: Gia S. Williams (On highway to hell Terminé   
Mar 23 Juil - 16:31
Welcome !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: Gia S. Williams (On highway to hell Terminé   
Mar 23 Juil - 20:53
Bienvenue jeune et belle membre !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: Gia S. Williams (On highway to hell Terminé   
Sam 27 Juil - 20:46
Hellcome !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: Gia S. Williams (On highway to hell Terminé   
Dim 11 Aoû - 17:56
J'ai terminé ma fiche, la dernière question de la partie "et à part ça", je ne parviens pas à y répondre... Je ne comprends pas à quoi cela fait référence dans le contexte ?
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/120  (100/120)
Barre de Faim:
35/100  (35/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 84
Age : 26
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Gia S. Williams (On highway to hell Terminé   
Dim 11 Aoû - 18:09
Etant donné que l'hopital est à présent en quarantaine et que vous y êtes donc enfermés, on demande au travers de cette question, pour quelle(s) raison(s) votre personnage se trouvait à l'hosto !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: Gia S. Williams (On highway to hell Terminé   
Aujourd'hui à 10:39
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler
» Seth A. FARHELL ♠ I'm on the highway to Hell
» D4 ➺ highway to hell (Sagitta, Aloysius, Serena, Skyler, Jubilee & Amelya)
» Erwan A. Fawcett - Forgotten hell [Terminée]
» Rhys • Highway to hell ♪♫

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: Présentations-