Nous sommes en Octobre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !
Joyeuses fêtes à tous !
Tout le Staff vous souhaite de très joyeuses fêtes ! Manger comme des gros, buvez avec modération (hinhinhin) et faîtes des bisous à votre tante sexy pour nous ! <3

 [SEMAINE 1 / Jours 1 & 2] « Lost & delirious » / Terminé
Invité
Invité
avatar


[SEMAINE 1 / Jours 1 & 2] « Lost & delirious » / Terminé   
Mar 27 Aoû - 18:23
[JOUR 1]

Bien décidés à sortir de la pharmacie, Antonin et Avery avaient décidés de faire preuve de courage en s’aventurant dans les couloirs. Avery, qui n’était pas à l’aise du tout, et ce bien qu’elle n’en laissait rien paraître, referma la porte de la pharmacie derrière eux. La jeune fille pensa à sa cousine et sa meilleure amie, qui se trouvaient également dans l’hôpital. Le seul moyen de les retrouver étant de parcourir les lieux, ce n’était pas en restant enfermée dans la pharmacie qu’elle les retrouverait. En espérant qu’elles n’aient pas été mises en danger depuis l’annonce de la quarantaine…

Les couloirs aux alentours de la pharmacie semblaient déserts mais demeuraient très sombres, pour cause de néons en panne. Avery fit signe à Antonin de la suivre, ce n’était absolument pas le moment de traîner. La quarantaine avait été annoncée quelques heures auparavant et, après s’être retrouvée face à une créature non-identifiée dans ces mêmes couloirs, la rouquine s’était réfugiée dans la première pièce qu’elle avait trouvée. C’est là qu’elle avait rencontré Antonin, qui avait lui aussi fait une mauvaise rencontre. La jeune fille n’avait absolument aucune idée du temps qui avait passé depuis sa rencontre avec le jeune médecin. D’après elle, ils avaient tout de même passé quelques heures à discuter dans la pharmacie avant de se décider à en sortir. Quoi qu’il en soit, l’heure n’avait pas d’importance. Les jeunes gens souhaitaient trouver du monde. Se balader dans ces couloirs déserts, c’était étrange. L’hôpital qui, quelques heures plus tôt, était rempli de monde semblait à présent vide. C’était impossible, il y avait forcément des gens quelque part.

Avery avançait d’un pas assuré, guignant à chaque intersection de couloirs pour éviter toute mauvaise surprise. Ne connaissant pas l’hôpital, la jeune fille faisait confiance à Antonin pour la guider car il connaissait les lieux par coeur. Elle se retournait régulièrement vers lui, qui lui indiquait la direction à prendre d’un signe de main. Le bruit de leurs pas était le seul son que l’on pouvait distinguer dans le silence environnant. Après de longues minutes de marche silencieuse, Antonin et Avery s’engagèrent dans un couloir dont tous les néons scintillaient. Le simple fait d’y voir plus clair rassura la jeune fille, qui s’adressa à Antonin :

« Finalement, on risque sûrement rien. On a été un peu parano. »

Les deux jeunes continuèrent leur chemin en discutant à voix basse, c’était bien moins oppressant que d’avancer en silence. Peut-être bien plus risqué, aussi ? En tout cas, la traversée de l’hôpital semblait moins longue comme ça. Et puis c’était rassurant. Ou presque.

Lorsqu’un bruit strident retentit au fond du couloir, comme un cri, Avery et Antonin s’arrêtèrent immédiatement. Antonin semblait très effrayé, il ne bougeait plus. La jeune fille, quant à elle, sentit sa gorge se nouer. Ce bruit ne lui était pas familier, pas du tout. Prudente, elle avança le long d’un mur crème sur une bonne dizaine de mètres et se pencha afin d’essayer d’identifier la source de ce tapage. Il n’y avait rien. « Bouge pas ! » Fit-elle à l’attention d’Antonin, qui semblait figé sur place. Autant dire qu’elle n’aurait pas eu besoin de dire quoi que ce soit, le jeune homme semblait bien décidé à rester où il était… « Fais attention ! » répondit-il tout de même. « T’inquiètes ».
Avery s’aventura dans le couloir d’où provenait, selon elle, le son. Peut-être y avait-il quelqu’un dans le même cas qu’eux ? N’osant pas crier, Avery continua d’avancer, espérant trouver quelqu'un.

« Ho putain, Avery ! »

Antonin. Merde. Avery se mit à courir automatiquement en sens inverse pour rejoindre son ami. La jeune fille regarda rapidement autour d’elle, il n’était plus là. « Antonin, déconne pas » cria-t-elle. C’est à ce moment-là qu’elle l’entendit hurler, tout près.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[JOUR 2]

01h50
Avery avait tenté de retrouver Antonin durant plusieurs heures, allant jusqu’à crier son nom dans les couloirs. Aucune trace du médecin, ni de personne d’autre d’ailleurs. Elle l'avait pourtant clairement entendu crier tout près... Fatiguée, la jeune fille avait fini par entrer dans une chambre vide afin de se reposer, mais il était impossible pour elle de fermer l’œil. Elle était angoissée, elle avait froid.

04h10
Impossible de dormir, dévorée par l'angoisse, Avery tournait en rond. Il fallait qu’elle trouve quelqu’un. Alisha, Layla, Antonin… n’importe qui dans cet hôpital. & puis, elle crevait de faim.

08h

L’arme. Cette putain d’arme. Où était-elle donc ? Avery fouilla dans son sac dans l’urgence. Cette fois-ci, elle en était sûre. Ces choses, il y en avait plusieurs. & c’était bel et bien la raison de cette quarantaine. Des zombies. Des putains de zombies. Ayant du mal à reprendre son souffle, Avery se stoppa. Elle l’avait trouvé, enfin. Le revolver.
La créature qui se dressait face à elle avait autrefois été un homme. Sa peau, pâle et livide, était complètement décharnée, le faisant presque sembler fragile. Son visage, quant à lui, était dénué de toute émotion. Une cavité laissait apparaître sa mâchoire, ses yeux semblaient enfoncés dans leurs orbites… et de nombreux morceaux de chair pendaient sur sa poitrine, laissant apparaître les os. Il avançait lentement en direction de la jeune fille, laissant échapper des grognements rauques, comme une plainte.
Une odeur putride envahissait le couloir et Avery, qui se sentait nauséeuse, réprima un haut le coeur. Tenant fermement l’arme dans ses mains, elle tira une première fois contre le monstre. Raté. La détonation résonna dans le couloir sans fin. Pourvu que le bruit causé n'en attire pas d'autres. Le deuxième coup l’atteignit, par chance, à la tête. Mais ça ne suffisait pas...

08h20
La jeune fille, pleine de sang, se sentit mal. Elle ne put se retenir une seconde de plus de vomir. S’en était trop, cette odeur... Avery s'éloigna du corps inerte du zombie d'un pas lent, non sans avoir au préalable vérifié qu'il ne se relèverait plus. Elle était extrêmement fatiguée. & affamée. Il fallait qu'elle mange quelque chose...

[TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Potins à gogo ~ ragot de la semaine
» Haiti en Marche opine sur la derniere semaine...
» HOROSCOPES DU JOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: RP terminés / abandonnés :: S1-