Nous sommes en Septembre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !

 Darry Harvey - Teigneux et poisseux
Invité
Invité


Darry Harvey - Teigneux et poisseux   
Dim 6 Oct - 3:41
.

CARTE D’IDENTITÉ



    Prénom : Darry.
    Nom : Harvey.
    Sexe : Masculin.
    Taille : Un mètre soixante-neuf.
    Poids : Cinquante-huit kilos.
    Âge : Vingt-et-un ans.
    Nationalité : Américain.


ET À PART ÇA…



    Tu ressembles à quoi ?

      Darry n'est pas aussi grand, ni aussi impressionnant qu'il aime à le croire. Il est en fait assez petit, plutôt maigre, et compense le tout avec des séances d'exercices longues et difficiles qui lui ont construit une masse musculaire somme toute respectable. Ses cheveux sont bruns foncés, ainsi que ses yeux, et sa bouche est fixée en un éternel rictus qui fait fondre les écolières – et énerve à peu près tout le reste du monde. Il a des pommettes saillantes et le teint plutôt pâle. On le trouvera surtout portant des t-shirts moulants qui pour une certaine raison sont toujours rentrés dans son jean, et une veste de cuir lourde et chaude qui pue la transpiration, le déodorant bon marché, et le tabac froid. Ces odeurs sont aussi imprégnées sur sa personne, avec d'autres senteurs moins reconnaissables – alcool mélangé à des jus de fruits, essence, masturbation à outrance, eau de Cologne dont  l'odeur ne s'acclimate pas si bien avec les autres résidus divers. En gros, il pue, et de toute les façons imaginables. Ses vêtements sont souvent abîmés et des taches suspectes y restent, malgré les lavages – et d'ailleurs, est-ce qu'il les lave ? Il porte d'énormes rangers de cuir sanglées et un ou deux colliers métalliques. Souvent, il fume une cigarette, et il a toujours sur lui un gros zippo rouge, sur lequel on a gravé au couteau : « THOUGH I WALK THROUGH THE VALLEY OF THE SHADOW OF DEATH, I FEAR NO EVIL, CAUSE I'M THE MEANEST MOTHERFUCKER IN THE VALLEY ». Dans les multiples poches de sa veste, on trouvera aussi un canif (au cas où on lui chercherait la merde), des préservatifs (au cas où il y aurait une nana bien roulée), un paquet de cigarette (au cas où il aurait besoin d'une taffe), et un peigne (au cas où ses cheveux seraient décoiffés). Étant l'archétype même du « greaser des années cinquante », ses cheveux ont toujours un aspect assez huileux et graisseux, pas toujours très plaisant, et on a tendance à se demander si il se les lave avant de dormir. Et si non, est-ce que ça tache son oreiller ?

    J’parie que t’as une cervelle de moineau !

      Darry n'est définitivement pas un type bien. Ce n'est pas le plus mauvais type du monde non plus. Ce n'est pas un psychopathe, et il ne se complaît pas dans les cris de souffrance de ses semblables. Ce n'est pas tant un assassin qu'un batailleur, pas tant un violeur qu'un infidèle. En fait, c'est juste une petite brute basique. Il est plus intelligent que la moyenne de son milieu, ce qui lui a permis de prendre le contrôle sur un groupe de minables plus stupides que lui. Mais ce n'est pas non plus un génie, loin de là. Dans la vie, il a deux buts : se la couler douce et tirer son coup. Il entre régulièrement dans des combats de rue. Bien qu'étant de petite carrure et pas très puissant, il réussit à s'en tirer avec de la violence extrême et en ne reculant devant rien qui puisse le faire gagner. C'est aussi le genre de type qui, non content de battre quelqu'un, l'humiliera après coup de toutes les manières possibles. Mais ce n'est pas toutefois un monstre. Tant qu'on ne l'emmerde pas, il ne fera pas de mal. A part si la personne en question a un gros portefeuille et ne sait pas bien le cacher, auquel cas il sera tenté. Il ne s'attaquera pas à quelqu'un qui le respecte, et il est capable de respect pour des gens encore pires que lui. Il a tendance à exprimer des opinions homophobes et racistes, bien que, dans les faits, il ne semble pas éprouver de haine particulière pour aucune minorité – ça serait plutôt une image qu'il se donne. D'ailleurs il fait parfois montre de comportements homosexuels lui-même, ce qui a tendance à plonger les autres dans la confusion. Il serait probablement un gentil garçon sous d'autres circonstances et avec un autre passé, mais il y a une chance à peu près nulle qu'il revienne un jour au droit chemin.

    Et ne joue pas du violon...

      Dans l'ensemble, Darry présente une enfance assez classique pour une petite teigne de son genre. Une mère prostituée, assez absente, qu'il finira par détester, mais qu'il protégera quand même au nom de l'honneur. Un père inconnu, mais suffisamment de clients de sa mère pour avoir des figures paternelles à qui mieux mieux. Certains qui le maltraitaient, certain qui lui tapotaient la tête d'un air bonhomme. A l'école déjà, c'était un petit caïd qui volait le déjeuner de ses camarades et poursuivait les filles dans la cours pour soulever leurs jupes. Bref, son cas était déterminé depuis longtemps.
    Il a quitté le système scolaire à seize ans pour aller vivre dans un squat avec sa bande d'amis quasi-mafieux avec qui il a appris à se défendre. Puis après quelques temps, il a prit le contrôle d'une  bande de casse-cous et de petites frappes et est allé s'installer chez l'un d'entre eux. Il a monté un  clan qui se bataillait avec d'autres clans du même calibre pour des motifs pour le moins ridicules.

    Comment ça ils se sont tous transformés ?

    En dehors de sa mère, il n'a eu aucun cadre familial. Il ne l'a pas revue depuis qu'il a quitté sa maison à seize ans.

    Ah, tu t’en es sorti grâce à ça...

    Il sait se battre, sans technique bien précise, mais surtout avec une rafale de violence et en utilisant tout ce qui lui vient sous la main pour se déchaîner. Il mord, il griffe, il donne des coups de poings, de pieds, de tête, il écrase des chaises sur les gens, des pichets, des battes de baseball, des crosses de flingue, des masses, n'importe quoi. A force de se blesser dans des batailles de rues, il a finit par apprendre des rudiments de médecine. Ils se limitent à balancer une demi-bouteille d'alcool sur une plaie et à la panser avec un bout de vêtement.
    Il sera prêt à n'importe quoi pour parvenir à ses fins, mais tentera toujours de sauver ses coéquipiers s'il le peut (toutefois il les abandonnera s'il se rend compte qu'ils sont des fardeaux). Dans une situation où il peut aider quelqu'un sans subir de dommage, il le fera, juste au cas où cette personne aura quelque chose à lui offrir (tout particulièrement si c'est une fille).
    De part son corps leste, mince, et petit, il est très rapide et peut s'enfuir assez rapidement. En outre il a une énorme voiture noire avec des flammes sur le capot – tellement original – et est toujours près à sauter dedans pour s'échapper s'il sent qu'il est dans la merde.

    Avant d’te faire sauvagement amocher !


    Darry est un peu un habitué de l'hôpital. Il y est rarement pour quelque chose de grave, mais on l'y apporte souvent après une bataille et on le force à rester quelques jours. La raison pour laquelle il est là est une ouverture de l'arcade sourcilière qui a nécessité quelques points de suture. Il était seulement de passage aux urgences et comptait partir de l'hôpital pendant la journée.


    DITES NOUS QUI VOUS ÊTES.



      Le principal trait de mon caractère ? Son égo démesuré.
      Ce que j'apprécie le plus chez mes amis ? Leur loyauté, leur fric, leur capacité à se battre à ses côtés.
      Mon principal défaut ? Son incapacité à s'arrêter quand la situation devient trop dangereuse.
      Mon occupation préférée ? Boire, coucher avec des filles, les deux en même temps si possible. Ça arrive rarement.
      Mon rêve de bonheur ? Être riche, tranquille, avec plein de belles nanas tout autour.
      Quel serait mon plus grand malheur ? Perdre un membre et ne plus pouvoir se battre, ou pire, marcher.
      Ce que je voudrais être ? Un chef de la mafia.
      La couleur que je préfère ? L'indigo.
      La fleur que j'aime ? La violette – mais il ne l'avouera jamais car ce n'est pas viril.
      Mes héros ? Pour une raison totalement inconnue, Che Guevara. Il aime probablement juste l'icône qu'il représente.
      Ce que je déteste par-dessus tout ? Les gens qui s'opposent à lui. Et à ce qu'il prétend, les étrangers et les homosexuels, mais ce n'est probablement pas vrai.
      Personnages historiques que je méprise le plus ? Il n'en connait pas vraiment beaucoup sur l'histoire.
      Ma devise ? « I'm the meanest mother fucker in the valley ». C'est sa catchphrase.
      Mon mot préféré ? Ce n'est pas vraiment un mot, mais il casera « fils de pute » dans autant de phrases qu'il le peux. Il ne s'est pas encore rendu compte du rapport troublant avec sa mère.
      Le mot que je déteste ? « Mignon ». Des gens l'ont appelé mignon toute son enfance et il hait ça.
      Le son, le bruit que j'aime ? Les gémissements. Je pense que tout le monde a compris de quoi il en retourne.
      Le son, le bruit que je déteste ? Les femmes qui crient, de douleur ou de colère, il ne peut pas supporter.
      Mon juron, gros mot ou blasphème favori ? « Putain de sa mère ».
      La plante, l'arbre ou l'animal dans lequel j'aimerais être réincarné ? Un roseau. Tout ce truc avec les roseaux qui se plient et ne se cassent pas, ça lui plaît, même s'il ne l'applique pas vraiment.

      Si j'étais une épice ? La cannelle.
      Si j'étais une boisson ? La bière.
      Si j'étais un chiffre ? Cinq.
      Si j'étais une citation ? « Put on your war paint ».
      Si j'étais un mot ? Rage.
      Si j'étais un adjectif ? Hargneux.
      Si j'étais un verbe ? Ricaner.
      Si j'étais une erreur de jeunesse ? Un tatouage qu'on regrette.
      Si j'étais une odeur ? Une puanteur de vieux cuir.
      Si j'étais un des 7 péchés capitaux ? La colère ou la luxure.
      Si j'étais une forme géométrique ? Un triangle.
      Si j'étais un tissu ? Du faux cuir.
      Si j'étais une pierre précieuse ? Une améthyste, même si semi-précieuse.
      Si j'étais une combinaison de poker ? Un sept et un deux. La main ayant le moins de chance de remporter la partie.
      Si j'étais un jeu de société ? Le Monopoly.


      Je suis dans une maison, et je vois une fillette, seule dans la rue. Des zombies accourent vers elle...

      Je vais la sauver, sans hésiter
      Je vais l'aider, mais seulement si elle peut m'être utile
      Je regarde la scène, horrifié
      J'hésite encore...


      Dans mon groupe de Survivants, je suis celui....

      Que tout le monde protège
      En qui tout le monde à confiance
      Le solitaire, qui fait ses petites affaires
      Dont on se méfie


      Je dirais que je suis plutôt...

      Froussard, même mon ombre me fait peur !
      Teigneux, venez pas me chercher des noises !
      Silencieux, on ne me remarque pas souvent...
      Autoritaire, en général, on m'écoute !


      Mon arme préférée est...

      Le poing américain
      Le couteau
      Le pistolet
      UNE ARME ?!


      Je suis seul dans ma planque, tous mes compagnons sont de sortis, quand un bruit retenti...

      Je me cache, affolé
      Je prend mon arme à deux mains et vais jeter un oeil
      Je continue mes activités
      Cool, v'la la bagarre !


    DITES NOUS AUSSI CE QUE VOUS SAVEZ FAIRE.



      Bricolage : 20/100
      Vol: 20/100
      Discrétion: 20/100
      SCOUT: 10/100
      Vitesse:40 /100
      Corps-à-Corps:70 /100
      Tir: 50/100
      Médecine: 20/100




    ET EN VRAI ?



      Pseudo : Blanck.
      Date de naissance : A un moment.
      Comment êtes-vous arrivé ici ? J'ai vu ce lien par hasard, j'ai cliqué.
      Des questions ? Jusqu'ici, non. J'espère juste ne pas avoir fait d'impardonnables erreurs dans cette présentation. J'ai tendance à le faire, malheureusement.
      Personnalité de votre avatar : Matt Dillon dans « The Outsiders »


Dernière édition par Darry Harvey le Dim 6 Oct - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: Darry Harvey - Teigneux et poisseux   
Dim 6 Oct - 10:30
    je te viole ♥
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/120  (100/120)
Barre de Faim:
35/100  (35/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 84
Age : 26
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Darry Harvey - Teigneux et poisseux   
Dim 6 Oct - 13:12

Te voici validé(e) !
Bravo, vous êtes un Dur sous la Dent !  Vous êtes difficile à attraper, un peu hargneux et vous éclatez des zombies tous les matins. Ils ont tous peur de vous, zombies et humains confondus !



La première arme que tu trouveras en Rp (tu la trouves où tu veux et quand tu veux) sera un... Ordinateur portable (WTF ?!)! Il semblerait que votre canif se soit fait la malle, alors on fait avec les moyens du bord !



Tu as donc à ton inventaire :
- 1 ordinateur portable
- 0 unité de nourriture
- 1 unité de médicament

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: Darry Harvey - Teigneux et poisseux   
Aujourd'hui à 10:36
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Darry Harvey - Teigneux et poisseux
» Les petits Teigneux du Colonel Moustache
» SOLIMAN A. MARLSON ► harvey newton haydon.
» Harvey Newton Haydon - Futur love
» (M) Harvey Newton-Hayden (Négociable) ◭ A Drummer player.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: Divers-