Nous sommes en Octobre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !
Joyeuses fêtes à tous !
Tout le Staff vous souhaite de très joyeuses fêtes ! Manger comme des gros, buvez avec modération (hinhinhin) et faîtes des bisous à votre tante sexy pour nous ! <3

 [Semaine 1 ~ Jour 3] Règle #1: Rester ensemble (Première partie)
Invité
Invité
avatar


[Semaine 1 ~ Jour 3] Règle #1: Rester ensemble (Première partie)   
Dim 13 Oct - 5:43
Je n'avais jamais compris pourquoi le personnel hospitalier limitait le nombre de visiteurs auprès des patients. Pourtant, dans cette pièce verrouillée, quatre personnes étaient entassés, avec un lit, une commode et un évier en plus. Ces quatre personnes, c'étaient nous. Nous aurions pu être cinq, mais nous avions commis une erreur fatale. Il n'est jamais bon de se séparer face à plus fort que soi, et c'est une leçon qu'on a apprit d'une façon plus qu'évitable. Scout nous avait quittés, et l'atmosphère qui régnait dans la chambre était tout sauf joyeuse. Nous étions quatre, dans cette chambre, à se demander si d'autres personnes étaient à l'extérieur. Étions nous les seuls ? Furent-ils tous dévorés ? Étions nous les seuls chanceux ? Car oui, il s'agissait de chance. Personne n'avait été préparé à se faire envahir par ces choses. Aussi loin que je me souvienne, mon horaire de cour comprenait des maths, de l'anglais, des arts... Mais je n'aie jamais eu de professeur pour m'apprendre à tuer des cannibales décomposés.

Personne ne parlait. Le silence était seulement brisé par de rares râlements venus de l'extérieur. Chacun était dans son coin, sois adossé contre l'armoire, sois assis par terre, sois appuyé contre l'évier. Pour ma part, j'étais assise sur le lit, à balancer mes jambes d'avant en arrière. Ce deuxième jour à l'hôpital fut le jour le plus étrange de ma vie. Nous avions bien fait d'être en psychiatrie ce jour là, car à mon avis, les esprits ne pouvaient être aussi fous que les nôtres à ce moment là. La chambre puait. Personne n'avait osé se laver au robinet, et comme à l’extérieur de la chambre, des cadavres marchaient dans les couloirs, la bonne odeur n'était guère au rendez-vous.

Une goutte tombait du robinet de façon régulière, le lit grinçait doucement sous le mouvement de mes jambes. Normalement, ces sons auraient énervé n'importe qui. Mais étrangement, ils me calmaient. C'était si différent de la veille, du son de la balle...

Scout avait été des plus courageuse, et d'un calme inhumain. Elle avait accepté la situation d'une façon des plus honorables.  Lorsque Fran a appuyé sur la gachette, il a pleuré. Pour Jack et Alisha, je l'ignore. Je sais par contre que mes larmes n'ont pas arrêté de couler. L'atmosphère était horrible, et nous avons quittés la chambre, en plaçant un lit devant la porte en plus de la verrouillée. Nous ne voulions qu'aucune de ses choses ne touche à Scout, qu'elle puisse reposée en paix.

Nous avons cherché une chambre pour les quatre et sommes arrivés ici. Ainsi donc, notre deuxième journée n'avait été que silence. Cette nuit là, nous avons alternés la personne de garde, et la personne qui dormait sur le lit. Le lendemain, sois aujourd'hui, nous avions tous faim. C'était inévitable. Nos ventres gargouillaient chacun leur tour, trahissant notre présence auprès des bestioles.

De temps en temps, je gribouillait dans mon calepin, et j'osai même chantonner doucement, en ayant marre du silence. Mais je ne pu fredonner bien longtemps, car les yeux durs de mes camarades me firent taire.  Alors j'écrivais, je dessinais, laissant des traces de ce qui c'était passé ici, si dans des années, on cherchait ce qui c'était passé dans cet hôpital de malheur.

Je regardai les pages que j'avais écrite auparavant. À la première, il y a une liste de courses, avec de petits dessins autour. À la deuxième, j'y avais dessiner un de mes personnages de Disney favoris. Sur une dizaine de pages, il n'y avait que des dessins. Puis, je tombai sur la treizième page. Il était écris Cappuccino Vanille Française avec à côté 2,50$ ~ Monnaie exacte. Il était écrit en petit en dessous: Connasse de machine qui m'a gobée la moitié de mon billet de 5$. Je souris face à ma naïveté. En ce moment, la machine était toute pardonnée. Je tournai la page, même si je savais ce qu'il y avait après. Des griffonnages. Des notes. Des théories sur ce qui se passait ici. Et la description de la mort de Scout. je fermai mon carnet d'un coup sec, le remis dans ma poche et m'adressa à mes camarades.

«J'sais pas pour vous, mais moi j'en ait marre. On va pas se laisser crever ici. J'ai faim, comme vous tous. On doit sortir d'ici. Fran, tu pourras pas t'en vouloir toute ta vie. Alisha, en te voyant, je croyais pas que ce serait moi qui aurait à te réveiller, à te faire bouger. Quant à toi Jack, pend ta poêle. C'est un bon instrument de cuisine, mais sans rien à manger, elle sert à rien. On se bouge, j'en ait marre.»

Je pris mon couteau et voyant que les autres avaient à peine levés les yeux vers moi, j'ajoutai.

«Vous savez tous que j'ai raison. Et si vous m'accompagnez pas, j'irai toute seule. Alors ? »

Scout n'était pas seule et elle y était passé. Et je savais bien qu'ils ne me laisseraient pas partir sans personne. Je venais de tous les entrainés dans ma chasse à la bouffe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [Semaine 1 ~ Jour 3] Règle #1: Rester ensemble (Première partie)   
Lun 14 Oct - 19:17

Les deux derniers jours furent sûrement les pires de sa vie. Alors que lui, il pensait naïvement que ses jours en prison resteraient les plus affreux de son existence, il découvrait qu'il était possible de vivre quelque chose de pire que de se repentir d'un crime affreux. Il se trouvait d'ailleurs ironiquement que cet enfermement qu'il se forçait sur lui-même depuis au moins deux jours étaient liés à deux "crimes" qui n'en étaient pas totalement. Ils avaient tués des gens, mais ça avait été pour le bien. C'était ce que Scout lui avait dit.

Il s'était ramolli. Il avait dit qu'il allait sortir ces gens là d'ici, mais il n'a pas parlé depuis plusieurs heures. La seule chose qu'il a dit, c'est "Attention", lorsqu'il a voulu se rendre au lavabo et que quelqu'un était dans sa route. Là, il se tenait contre l'armoire, les bras croisés et une main montée vers le menton. Puis, le ridicule de sa vie le frappa.

Cela faisait trois jours qu'il ne s'était pas rasé. La barbe ressemblait maintenant à un amas de poils pubiens sur son visage; il était entre le "petit barbe agréable que les jeunes dames aiment" et le "bûcheron". C'était très laid, et il le savait. Ses cheveux étaient gras. Il puait, aussi. Comme dit plus tôt, le ridicule de sa vie le frappa: il y avait des morts vivants à l'extérieur de cette salle, il avait tué deux personnes et la seule chose dont il souhaitait penser étaient ses cheveux et sa barbe. Digne d'un homme moderne, non ?

Il semblait que tout le monde était plus ou moins pris dans la même léthargie.

Il observe Michelle. Il se demande comment ça se passe pour elle, il sait qu'elle a beaucoup pleuré, mais elle joue avec son carnet, regarde dedans, sourit, le ferme brusquement. Ses mouvements sont erratiques. Elle semblait si enjouée lorsqu'il l'avait rencontrée ! Mais... c'est normal de perdre cette joie. Il imagine bien. Il s'excuse auprès de lui-même.

« J'sais pas pour vous, mais moi j'en ait marre. On va pas se laisser crever ici. J'ai faim, comme vous tous. On doit sortir d'ici. Fran, tu pourras pas t'en vouloir toute ta vie. Alisha, en te voyant, je croyais pas que ce serait moi qui aurait à te réveiller, à te faire bouger. Quant à toi Jack, pend ta poêle. C'est un bon instrument de cuisine, mais sans rien à manger, elle sert à rien. On se bouge, j'en ait marre. »

Encore une fois, on lui tapait sur la tête. Il ne pouvait pas se perdre éternellement et être ramené à l'ordre par les autres. Ce qu'elle dit est vrai. Ils ont faim.

Il mangerait n'importe quoi. Même de la nourriture pour chien. Son nez lui brûle encore, mais ça va. Ça va juste mal guérir. Il se dirige donc vers la pelle, adossée dans un coin. Il a déjà le Glock dans le pantalon. Il prend la pelle dans sa main. Pendant qu'il se dirige vers son arme, Michelle poursuit:

Vous savez tous que j'ai raison. Et si vous m'accompagnez pas, j'irai toute seule. Alors ?

Il se retourne, la pelle en mains.

« Il est hors de question que tu sortes d'ici seule. On a appris qu'il fallait rester ensembles. On a perdu Scout à cause de ça. Alors, soit on y va tous ensembles, soit on y va pas. Et que je vois personne tenter de sortir d'ici avant qu'on en soit venu à un accord. J'ai une pelle dans les mains.

Moi, je veux sortir. Je veux sortir d'ici, j'ai faim et j'ai peur. Mais on doit établir des règles si on veut éviter de finir comme Scout. On reste ensembles. On reste ensembles. Compris ? Alisha, Jack, vous voulez faire quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [Semaine 1 ~ Jour 3] Règle #1: Rester ensemble (Première partie)   
Mer 16 Oct - 19:18
Je repassais dans ma tête les derniers évènements qui m'était arrivé ces derniers jours. J'avais perdu de vue ma meilleure amie, retrouvé une autre et fait la rencontre de.. Personnes assez différentes. Une jeune fille, ou plutôt une gamine trop sensible, un homme qui semblait dure mais en fait se trouvait être un grand sensible. Allemand, si j'avais bien compris les paroles de cette femme, Scout. Et ce jeune homme, j'avais déjà oublié son nom.. John? Jean? Ah non.. Jack. oui, c'est ça. Un soupire passa mes lèvres. Je fermais les yeux en m'appuyant contre le mur près du lavabo. Merde, je sentais le manque m'envahir. J'avais suivis le mouvement après que Franz ai tué Scout. Elle reposait maintenant dans cette chambre plus loin, un drap sur la tête.

Je ne faisais même plus attention aux autres et glissais mes doigts sous ma manche pour frotter discrètement les veines dans le creux de mon coude. Je me mordais la lèvre et tournais un regard brillant de ce manque vers Michelle lorsqu'elle parla.

"J'sais pas pour vous, mais moi j'en ait marre. On va pas se laisser crever ici. J'ai faim, comme vous tous. On doit sortir d'ici. Fran, tu pourras pas t'en vouloir toute ta vie. Alisha, en te voyant, je croyais pas que ce serait moi qui aurait à te réveiller, à te faire bouger. Quant à toi Jack, pend ta poêle. C'est un bon instrument de cuisine, mais sans rien à manger, elle sert à rien. On se bouge, j'en ait marre. Vous savez tous que j'ai raison. Et si vous m'accompagnez pas, j'irai toute seule. Alors ?"

Je voyais là, la solution à mon problème. Sortir chercher à manger? Parfait. Je n'aurais qu'à trouver un moyen de m'isoler pour prendre une dose qui me ferais le bien dont j'ai besoin. Je retire ma main de sous ma manche et sors mon couteau de ma poche. Gardant secret la nourriture que j'avais sur moi et les soins également. ils le sauraient bien assez tôt et nous en aurions besoin une fois sortit d'ici.

« Il est hors de question que tu sortes d'ici seule. On a appris qu'il fallait rester ensembles. On a perdu Scout à cause de ça. Alors, soit on y va tous ensembles, soit on y va pas. Et que je vois personne tenter de sortir d'ici avant qu'on en soit venu à un accord. J'ai une pelle dans les mains.

Moi, je veux sortir. Je veux sortir d'ici, j'ai faim et j'ai peur. Mais on doit établir des règles si on veut éviter de finir comme Scout. On reste ensembles. On reste ensembles. Compris ? Alisha, Jack, vous voulez faire quoi ? »


Ce que j'allais faire? Mais c'était une question bête.. Je soupirais à nouveau et lui montra mon couteau avant de tout de même parler. Après tout, il parait que le dialogue est une chose importante entre deux personnes pour qu'elles se comprennent.

-Je vous suis.

Je me décollais du mur et m'approchais de Franz. En le regardant bien, il était plutôt bel homme.. Je détournais les yeux. Ce doit être à cause du manque que je penses ça.. Oui, voilà.. Bon, on se bougeait maintenant? Un peu nerveusement, je venais presser ma main libre sur le bras opposé et serrais ma manche. J'espère juste que les trois autres ne sauraient pas reconnaitre ces signes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [Semaine 1 ~ Jour 3] Règle #1: Rester ensemble (Première partie)   
Ven 18 Oct - 22:49
Il n'y croyait pas. Il ne voulait pas y croire. Scout qui, quelques jours auparavant était encore là, avec lui, n'était plus. Cette femme forte a quitté le royaume des vivants -qui tient à un fil d'après ce qu'il a compris- pour toujours. Faut dire que Jack s'était tout de même attaché à elle, aussi idiot que ça puisse paraitre. Dans sa tête défilait les derniers instants, les derniers souffles de Scout, comme un film qui se mettait seul sur replay, sans pouvoir s'arrêter. Il ne comprenait pas vraiment. Ou plutôt il voulait pas comprendre ce qui se passe. Ses yeux ne versaient pas de larmes. Il était encore sous le choc de ce qui venait de se passer et il lui faudra encore du temps pour admettre cette triste vérité. Quelque part, il s'envolait de ne pas avoir respecter tel quel le plan et d'être parti à la recherche des amis de Scout. Mais, sérieusement, si il aurait pas voulu, elle serait partie seule. Reste qu'il s'envoulait.. Il scrutait Franz et Michelle qui eux arrivaient à pleurer, en se demandant ce qu'ils ont bien pu vivre. Faut avouer que voir Michelle pleurer.. ça paraissait normal vu la situation, elle était bien la plus jeune d'eux, non? Mais voir Franz, des larmes silencieuses couler le long de ses joues, était une chose trop... émouvant, ou plutôt touchant. Jack jeta un regard à l'autre femme de cette pièce, il ne la connaissait pas. Par contre ses idées ne lui plaisaient pas. Achever Scout car ça ne guérirait pas? Mais qu'est-ce qu'elle en savait?! Elle n'avait pas l'air d'être médecin ou autre donc qu'est-ce qu'elle pouvait savoir? Si ça se trouve, il y avait des médecins là-dehors, dans un autre hôpital, qui aurait su quoi faire! M'enfin... d'après ce qu'il a cru comprendre en les voyant, il était le seul à croire qu'il y avait une autre solution. 

Jack était sorti de ses pensées par Michelle qui disait qu'il fallait bouger, trouver un moyen de sortir de là, et elle n'avait pas tord. Elle menaçait d'y aller seule, comme si, après ce qui vient de se passer, on l'aurai pas accompagnée. Puis de toute façon, chacun d'eux devait avoir une faim de loup. Jack se remémorait le dernier repas mangé. Un Royal Delux avec, cela va de soi, des frites chez McDo'. Rien que d'y penser il salivait. Un supplice pour son estomac qui avait émis une plainte. 

« Il est hors de question que tu sortes d'ici seule. On a appris qu'il fallait rester ensembles. On a perdu Scout à cause de ça. Alors, soit on y va tous ensembles, soit on y va pas. Et que je vois personne tenter de sortir d'ici avant qu'on en soit venu à un accord. J'ai une pelle dans les mains. 

Moi, je veux sortir. Je veux sortir d'ici, j'ai faim et j'ai peur. Mais on doit établir des règles si on veut éviter de finir comme Scout. On reste ensembles. On reste ensembles. Compris ? Alisha, Jack, vous voulez faire quoi ? »

Eh bah, c'est ce qu'on appelait mettre les cartes sur table, le vieux. Il restait plus qu'à en choisir une. D'ailleurs, le nom de l'autre jeune femme semblait être Alisha si il avait bien compris. A noter quelques pars dans sa tête. 

-Je vous suis.

Jack regardait la "nouvelle" (ils étaient en quelque sorte tous nouveaux, mais enfin), elle semblait pas plus ouverte que ça aux dialogues. Mais après tout, jamais se fier aux apparences.
Il se leva à son tour  de son "nid", soupira légèrement, pris sa poêle et rejoignit les autres.

" Moi aussi. Juste, l'un de vous aurait un plan ou quelque chose qui y ressemble?"

Pas que tourner en rond avec des bouffeurs de cervelles à ses trousses ne le tentait pas mais c'était tous comme. Puis, Michelle, qui était la première à parler de sortir d'ici, ou Franz, qui restait quand même le plus réfléchis d'eux tous, devaient bien avoir une quelconque idée, non? 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [Semaine 1 ~ Jour 3] Règle #1: Rester ensemble (Première partie)   
Sam 19 Oct - 16:52
Alors ils venaient. J'avais raison, et j'en étais bien fière. Je savais que c'était mal, mais nous avions tous faim, et je ne pensais pas mal agir. Je voulais survivre, comme tous ceux autour de moi, et il était impossible d'y arriver sans nourriture.

Je me rappelle avoir créer une valise avec à l'intérieur tout ce donc j'avais besoin pour survivre si la fin du monde arrivait et que j'étais survivante. J'avais ma vieille Gameboy et mon jeu de Pokémon, des sous-vêtements propres, un carnet et un stylo, tous deux neufs, des paquets de chips et un couteau. Aujourd'hui, j'aurais tout fait pour avoir ma valise. Mais je ne l'avais pas. Il me fallait donc un autre moyen pour avoir de la nourriture, et si elle ne tombait pas du ciel, on irait la chercher.

" Moi aussi. Juste, l'un de vous aurait un plan ou quelque chose qui y ressemble?"

Je croisais les bras et m'adossai contre la porte. Un plan, n'est-ce pas ? Nous avions cherché un plan deux jours auparavant, et tout avait foiré. Avec un plan ou pas, on devait juste se méfier des bébés mignons, ne pas faire de bruit, ne pas se faire toucher, encore moins mordre par les bestioles. Je réfléchissais très rapidement, ne laissant pas le temps à un autre de proposer quoi que ce soit.

«Un plan ? Vous avez déjà été préparés à ce genre de chose ? On vous à enseigner comment vous débrouiller quand une bande de cadavres éveillés voulaient vous bouffés ? C'est pas compliqué. On est groupé, et on le reste. Dès qu'un entre en action, les autres l'encerclent. Si on veut pas perdre la moitié de la population de la terre cette semaine, il faut oublier les ''Je suis le plus fort''. On est une équipe, et on ira pas loin tout seul.

À la cafétéria, il y a des machines distributrices. Pleins. Et elles sont pleines. Si personne ne nous a devancé, on aura de tout là dedans. On mangera les sandwichs frais pour pas qu'ils pourrissent,  et on garde les chips et tout se qui se conserve plus longtemps. Avec la pelle se Fran et la poêle de Jack, on peut facilement brisé les vitres. Le truc, c'est le bruit. Et comment tout rapporté ici. Il doit bien y  avoir un sac à dos qui traîne quelque part, donc dès qu'on en voit un, on le prend. Si y en a d'autres, tant mieux. Tout ce qu'on trouve et qui peut être utile, on le prend.

Pour le bruit, ça va attiré des créatures, c'est évident. On commence par ceux dans la cafèt'. On en élimine le plus possible, puis on ferme la porte. On s'assure qu'elle est bien fermée, qu'ils ne pourront pas rentrer facilement. Entre chaque machine que l'on ouvre et qu'on a vidé, on ouvre la porte et on en élimine. Si on attend trop, il y aura un troupeau et on sera cuit. Pas d'arme à feu sauf si c'est vraiment critique. Toujours partants ? On a pas le choix de toute façon.»

Je me retournai vers la porte. On ne pouvait se plier à la situation, on devait y faire face. Mon plan était dangereux, mais il n'était pas si mal pensé.

«On y va.»

J'ouvrai la porte et, dès que je mis le pied dehors, je me demandai si c'était vraiment une bonne idée.

[Suite du post à la cafétéria]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: [Semaine 1 ~ Jour 3] Règle #1: Rester ensemble (Première partie)   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jeu des anniversaires !
» Fausser un sauvetage...
» ¤ Première partie des remises de prix ¤
» Allons-y, tuons un contre-amiral, tout va bien, je gère.[Première partie]
» Première partie... de fin de soirée. [Pv Yamada Kioshi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: RP terminés / abandonnés :: S1-