Nous sommes en Octobre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !
Joyeuses fêtes à tous !
Tout le Staff vous souhaite de très joyeuses fêtes ! Manger comme des gros, buvez avec modération (hinhinhin) et faîtes des bisous à votre tante sexy pour nous ! <3

 [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Reiiko A. Jäger
Femme à tout faire & mascotte
avatar
Survival Coins : 329
Age : 21
Liens importants : Inventaire
Fiche de Comp'

Fiche perso
Santé:
79/117  (79/117)
Faim:
75/100  (75/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

[semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Mer 30 Oct - 21:45
Je me suis figée quand le type s’est mis à beugler comme un fou, j’ai voulu faire un pas, mais un nouveau mec s’était déjà jeté sur la porte pour l’ouvrir. Le nouveau venu ouvre à un grand type et lâche : « Cours et tais toi. »

Darry attrape ma main et détale, sans attendre les deux autres. Il me broie le poignet l’imbécile, il veut me le trancher ? Toujours est-il que je cours avec lui, sans réfléchir. Les deux nous talonnent.  On traverse le dédale des couloirs de l’hôpital. Les portes de chambres défilent, comme dans les films… 201… 202… 203… On change plusieurs fois de service, et y’en a une sacrée tripotée... Ces merdes ne courent pas, ça j’en suis certaine, mais le bruit de notre cavalcade va les rameuter. Je maitrise les cent-sept points de côté que j’ai et cours sans chercher à regarder ma main, broyée par la poigne de mon compagnon de route fort attentionné, mais si il pouvait relâcher un tout petit peu, je dirais pas non….

On court, j’ai l’impression que ça fait des heures… Je sens  plus mon bras, mes oreilles bourdonnent. Darry tourne, je manque de trébucher.  On est dans la cafétéria, après avoir survolé une douzaine de marches.  La course effrénée à travers l’hôpital commence à me faire saturer, j’ai jamais aimé le sport, ni les trucs où on met « physique ».

La volée de marches juste devant nous était de trop. Je me casse la gueule comme une conne, lâche la main de Darry, pourtant bien accrochée, et dévale les escaliers. J’ai dû me manger la gueule par terre, parce que je vois tout noir, et je sens mon sang battre à mes tempes, fort, bruyamment. Ma vue revient, floue, comme le flou artistique, en moins beau, moins voulu, et plus chiant. J’essaie de me relever, mais sa tangue un peu. Enfin beaucoup, parce que je viens de me remanger le carrelage froid.

« Aïe ! »

Je vois personne. Putain, j’me suis évanouie et ils se sont cassés ? Putain, Darry quoi ! Je savais que t’étais un connard, mais j’pensais que t’aurais essayé de me baiser avant de me lâcher là !

« Darry, putain de connard, ramène ton cul fissa ! »

Je me relève prestement, genre : moi ? non, j’ai pas de soucis ! Mais ça fail bien, parce que je me cale contre le mur, ahanant. Y’a un truc chaud sur mon front, ça dégouline, putain ma couleur !  Au moins ça fera bien style survivor… Je gémis en essayant de rire un coup, ça fait un genre de miaulement imité par un phoque mutant. Bordel j’ai trop mal…

Tant pis pour la classe, je pose mon cul par terre, la vision encore artistiquement mal floutée et attend de voir quelqu’un devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Jeu 31 Oct - 7:10


  Après quelques coups dans la porte comme un fou et cris « ouais... pas très intelligent... mais putain j'ai tellement faim... »  , je me mets à tenter d'ouvrir la porte à nouveau avec l'aide de mon bras de chaise. Après quelques secondes, le pied de biche d'un fou furieux apparaît dans la fente de la porte et d'un seul coup la porte ouvre. Je n'ai même pas eu le temps de remercier le gars qu'il me répond :




« Cours et tais toi. »




  Mais putains, qui est ce connard et... pourquoi il a un chien dans un hôpital... En mettant les pieds dehors de cette foutu pièce je vois une petite fille avec les cheveux bleus et je lâche un petit soupir en me disant que tout cela n'était qu'un rêve, mais pourquoi ce connard me dit de courir? Je prends le temps de regarder derrière... Merde il y a vraiment des putains de monstres de la sorte... je me retourne vers le mec, mais putain les trois sont déjà partis à la course et bien merde je vais les suivre... Je ne suis pas du type à courir un marathon, mais bon... je préfère me brûler à courir que voir un de ces types de proches. Après une bonne course au travers des couloirs et je passe les portes une après les autres … Dans quel secteur nous sommes rendu? Putain je m'en fous il descend les escaliers aller on y va je dois les rattraper …




  Où allons-nous? Chaque marche me semble prendre une éternité à descendre... La seule chose que je pense, est de survivre à ce putain de rêve... et je me questionne vraiment sur ce qui se passe. Pendant que j'étais perdu dans mes passées, la seule choses que j'entends, est un « BANG ». J'arrive en bas des marches et qui est la personne que je vois? La fille aux cheveux bleus le dos contre le mur, elle ne semble pas tout là, car elle ne voit pas une des bêtes s'approcher vers elle... Pendant que je continus de descendre les marches, je prends une de ces élans en me disant « ...Et merde, allons-y on va sauter... ». Il s'élance les pieds en premier, 5 marches de haut et tombe les pieds directement sur la tête du zombie. La tête du zombie s'écrasant sur le plancher explose et du sang fini sur les pantalons de la Reiiko assit contre le mur. Putains... c'est vraiment dégueulasse... Je me couvre la bouche pour me retenir de vomir. Je ne veux vraiment pas qu'un de ces machins finissent par nous bouffer... plus nous sommes mieux c'est... Il prend Reiiko dans ses bras et part avec elle où les connards qui l'ont laissé son rendu et ferme une porte derrière lui pour gagner du temps... Bon je vais la déposer...




« Es-tu correct? Oh mais merde... tu saignes... »




  Je pars à la recherche de quelque chose pour essuyer le sang sur son visage et du moins couvrir sa blessure... Aussi... où sommes-nous dans cet hôpital de fou? Je vois plusieurs morts autour de nous, mais aussi des machines distributrice... On doit être dans la cafétéria... Alors, je vais peut-être trouver... Je me fous de ces deux cons pour le moment... l'important et de s'occuper de cette fille là, car je ne voudrais pas qu'elle soit un problème et pour le moment elle pourrait être utile.


Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 1306
Age : 38

Fiche perso
Santé:
200/200  (200/200)
Faim:
100/100  (100/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Jeu 31 Oct - 7:10
Alors que Charles cherchait frénétiquement de quoi soigner la jeune fille aux cheveux bleus, il tomba sur tout sauf ce qu'il cherchait. Il retourna plusieurs tiroirs, inquiet, rapide.

Lorsqu'il ouvrit un placard il tomba alors sur... Une arme.

Un beau katana à la poignée rouge et à la lame aiguisée. Que faisait cette arme ici ? Comment cela était-il possible...? Autant de questions qui restaient sans réponse... Et dont tout le monde se fichait royalement. Charles venait de trouver une arme, une vrai et ça c'était cool.

INTERVENTION D'UN PNJ PAR C. TREMBLAY

+1 katana dans l'inventaire de Charles !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Mar 5 Nov - 6:02


Ajout à cause du dé de fouille.




Je cherche... cherche... dans les tiroirs, dans les placards … « putain il y a vraiment rien … ces rapaces ont vraiment tout pris... ». Je vais aller voir dans ce petit placard avec la porte rouge... Il ouvre la porte tranquillement et voit une petite poignée qui brille dans la pièce Je me demande ce que cet objet pourrait être? Après avoir pris la lame, j'ai remarqué que c'était dans un beau fourreau, mais merde c'est une belle épée japonaise cette merde. « Mais putain c'est qui le con qui pourrait apporter une épée dans un hôpital... » Il touche la lame et se pince le pouce et saigne un petit peu. En plus elle est aiguisée et bien merde, maintenant j'ai une arme à utiliser... Comment pourrais-je m'occuper de cette fille... et bien merde... Il détache sa cravate et retourne vers Reiiko, une nouvelle arme attacher à son dos. Je vais devoir utiliser ma belle cravate.




« Malheureusement je n'ai rien trouver alors on va devoir utiliser ma cravate... »




Une petite larme à l’œil je commence à essuyer la tête de Reiiko et tente de mon mieux pour l'aider. Du moins dans cette recherche j'ai peut-être perdu ma cravate, mais au moins j'ai trouvé une belle arme. Bon je vais me concentrer sur la tâche devant moi... Il utilise la cravate pour tenter d'arrêter le saignement et tente de faire quelques blagues pour lui redonner un sourire.




« Putain, tout qu'une journée remplie de vie tu trouves pas... »


Revenir en haut Aller en bas
Reiiko A. Jäger
Femme à tout faire & mascotte
avatar
Survival Coins : 329
Age : 21
Liens importants : Inventaire
Fiche de Comp'

Fiche perso
Santé:
79/117  (79/117)
Faim:
75/100  (75/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Mar 24 Déc - 22:49
Quand je m’extirpe de ma somnolence hasardeuse je sens une espèce de frottement contre ma tête, vous savez le genre de machin agréable au début, puis qui commence à déglinguer la peau cinq minutes après et qui ensuite vous donne des envies de meurtres. De meurtres sanglants.  Je grogne un coup, mais même moi je m’entends pas. Je réitère et cette fois une espèce de croassement parfaitement risible s’échappe de ma gorge.  J’ouvre les yeux afin de repousser la personne qui frotte ma tête déjà bien abîmée par ma gamelle mais ne discerne rien dans la pénombre ambiante (restrictions de budget oblige). Quand j’ai cligné des yeux cent fois, ma vue reste trouble mais je discerne une forme humaine à vue de nez. Oui, mais qui ? Un nom m’échappe dans un couinement « Darry » mais je me rends bien compte que ce n’est pas lui. J’entends à peine parler, comme si j’étais sous l’eau. On dit quelque chose, mais la ouate dans mes oreilles me ramène dans ma somnolence douceâtre.  

J’ai dû me cogner sacrément fort la tête, la chance fait que mes esprits me reviennent assez rapidement. D’un mouvement sec j’éloigne la main du type qui m’éponge le sang sur la tête (j’ai fini par comprendre que j’avais dû subir un trauma super classe où on voit tout flou) puis me relève. Bon, fallait pas rêver,  je me casse la gueule une fois, deux fois, puis enfin, ENFIN je reste dans une position bipède descente et amorce un pas.

Wah ! La vache, les nausées de malade, c’est plus trop comme dans les films où le type titube puis court pleine balle, non c’est plutôt un remake de Flappy l’étoile de mer au fond de son trou gluant. Gélatineux et serpilleux (du nom commun serpillière).

« Je vais dégueuler …
Oups, c’est pas très princier ça !
»

Et de se gausser devant ma blague… Toujours est-il que oui, j’allais vomir. J’ai pu me précipiter aux toilettes par chance vite repérés et rendre mon déjeuner.

« Je perds du sang… »

La panique accentua le flot carmin le long de mes tempes blêmes, l’homme que je distinguais ne me disait rien, probablement celui qui avait crié il y’a quelque minutes. Minutes ? J’aurais juré des heures… Je gémis à nouveau le prénom de mon compagnon, ou ex-compagnon et perdis monotonement la vue. Mon sens revint vite, pour me guider vers mon nouvel ami dans un état second, presque une transe pour ma vie.

« Dormir…. »



HRP: navrée du retard, du saut de Jack, de la courtesse/qualité, je me remets dans mon perso' sorry >.<
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Lun 13 Jan - 17:47
John faisant usage de la grande discrétion s'était déplacé dans l'hôpital depuis sa morgue jusqu'à la cafét' espérant y trouver de quoi remplir son sac avant de sortir.
Malheureusement, comme Charles le constatera, d'autres étaient déjà passés. Il passa toutefois méticuleusement chaque placard et chaque tiroir au peigne fin. Il arrêta un temps son attention sur un katana.

« A quoi bon. »

Il referma le placard. Il s'arrêta dans sa recherche, du bruit se fit entendre, un véritable tintamarre, trop bruyant pour que ça puisse être des zomb'. Plusieurs cadavres jonchaient le sol de la salle, je m'allongeais sur le dos pour leur tenir compagnie. Juste à temps ! Deux hommes et ... un chien franchirent les portes de l'escalier menant à l'étage. Ils zieutèrent la pièce de long en large. A la vue des morts, ils ne lâchèrent aucun mot. A celle des machines distributrices éventrées, plusieurs jurons. Le chien grogna en direction des morts au sol.
D'un bref échange de regards, ils conclurent d'un commun accord de ne pas rester plus longtemps dans les parages et disparurent par une autre porte.

John garda la position encore un instant. Un homme entra portant une fillette aux cheveux bleus dans les bras et la déposa à terre. Il ferma les portes comme il put et porta son attention à la fillette.

« Es-tu correct? Oh mais merde... tu saignes... »

Il farfouilla la salle comme John s'en était chargé auparavant. Et comme John, il ne trouva rien hormis le katana.

« Malheureusement je n'ai rien trouver alors on va devoir utiliser ma cravate... »
« Putain, tout qu'une journée remplie de vie tu trouves pas... »

La fille semblait sérieusement blessée.

« Darry »
« Je vais dégueuler … Oups, c’est pas très princier ça ! »

Elle trouva la force de se lever et se diriger machinalement vers les toilettes de la cafét'. Bruit de vomissement, conséquence classique d'un trauma vu le sang coulant de son crâne. Elle en revint titubant, vertiges, nausées, troubles visuels et auditifs.

« Je perds du sang… »

Elle s'effondra dans les bras de son protecteur.

« Dormir…. »

C'est alors que Charles sentit une présence. Tournant la tête en arrière, il aperçut un des cadavres se relever avec lenteur. Il avait le visage pâle, une tenue d'employé de l'hôpital tout aussi blanc légèrement maculé de sang. Il abandonna sa protégée au sol et saisit son katana. Le mort ambulant dégaina, lui, un scalpel et ... ouvrit la bouche.

« Je ne fais pas le poids avec cette lame. Désolé de me manifester seulement maintenant, j'aime bien savoir à qui j'ai affaire. Mais nous nous présenterons plus tard, avec le ramdam que vous et vos prédécesseurs avaient fait, on aura bientôt de la compagnie. »

Il pointa son scalpel en direction de Reiiko.

« Vous feriez mieux de la laisser ici, elle vous ralentirait.
Je compte fiche le camp de l'hosto en passant par les cuisines. On pourra y trouver de la nourriture et prendre une sortie arrière. Vous en êtes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Ven 7 Fév - 16:32
Il semblait à Erlina que des jours s'étaient écoulés en un claquement de doigt. Quelques dizaines de minutes auparavant, un médecin passait une compresse imbibée de désinfectant autour de son piercing. L'instant d'après, l'hôpital était désert. Errant dans les couloirs à la recherche d'une issue, la jeune femme avait fini par s'y perdre.

"Je ne suis pourtant pas si nulle que ça en orientation!" jura-t-elle contre elle même.

À force d'ouvrir toute les portes déverrouillées qu'elle croisait, elle finit par tomber sur un escalier. Enfin! Elle le dévala quatre à quatre, plus qu'impatiente de sortir de cet endroit maudit. Une fois en bas, elle poussa la porte, atterrit dans une vaste pièce, et poussa un soupir de soulagement en reconnaissant le hall, et face à elle, la cafétéria. Alors qu'elle avançait, elle entendit le son d'une voix. Masculine, à en juger par le timbre. Fronçant les sourcils, elle se dirigea vers son origine et parvint à capter quelques bribes de conversation.

"...plus tard. Avec le ramdam que vous et vos prédécesseurs avez fait, on aura bientôt de la compagnie"

What?! L'un des sourcils d'Erlina se haussa sous l'effet de l'incompréhension. Elle aperçu alors 3 silhouettes, 2 hommes et une femme évanouie. L'un avait un katana à la main et l'autre, celui qui parlait, un grand type chauve, pointait un bistouri vers elle.

"Vous feriez mieux de la laisser, elle vous ralentirait. Je compte fiche le camp de l'hosto en passant par les cuisines. On pourra y trouver de la nourriture et prendre une sortie arrière. Vous en êtes ?"

Erlina inspira profondément et parla

"Si quelqu'un m'explique le pourquoi du comment de ce foutoir, j'en suis."

L'homme au bistouri pivota sur ces talons, pointa sa lame vers elle. Erlina leva ses mains à la hauteur de sa poitrine

"Eh, oh, relax, je suis même pas armée! Tu t'en prendrais pas à une demoiselle sans défense, hein?"

Le chauve fronça les sourcils. Erlina pencha la tête sur le côté, attendant sa réponse.


Dernière édition par Erlina Fox le Ven 7 Fév - 18:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Ven 7 Fév - 16:46
"Si quelqu'un m'explique le pourquoi du comment de ce foutoir, j'en suis."

Tellement préoccupé par ses 2 interlocuteurs, John n'avait pas entendu Erlina entrer dans la pièce. Il s'était tourné vers elle d'un air menaçant, plus par réaction instinctive (surtout à la vue de la situation actuelle) que par souhait de se montrer menaçant.

"Si quelqu'un m'explique le pourquoi du comment de ce foutoir, j'en suis."

John était éberlué par cette fille qui venait de débouler ainsi avec cette impression de débarquer tout juste dans cette histoire. Il la dévisagea lourdement, appuyant son regard tout particulièrement sur sa tenue vestimentaire, ses divers piercings et sa chevelure colorée.
Il tourna la tête vers Reiiko qui avait également les cheveux colorés et retourna son attention vers Erlina.
Même libre expression chevelue, mais non, pas plus de ressemblance que cela.

Vous êtes quoi vous ? Une junkie ? Essayez l'aligner vos yeux en face des trous deux secondes.


Il orienta son scalpel vers le sol. Ce n'était pas un geste pour ne plus se montrer sur la défensive, mais pour lui indiquer de jeter un oeil à ses pieds. Plusieurs cadavres jonchés le sol, certains en piètre état comme si une meute de chiens s'y étaient fait les dents.


C'est le jour de l'apocalypse, ma ptite dame. Et j'expliquais à ces deux là qu'on ferait mieux de sortir d'ici au plus vite. Je connais les mieux, par les cuisines ya un moyen de sortir. Vous je sais pas, restez avec les deux autres si vous voulez taper une partie de cartes, moi je me casse !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Ven 7 Fév - 17:34
"Vous êtes quoi vous? Une junkie? Essayez l'aligner vos yeux en face des trous deux secondes"

Une junkie... On la lui avait encore jamais faite, celle là! Erlina suivit des yeux le bistouri du chauve et avisa le charnier qui les entourait: au sol, des dizaines de corps couverts de marques de morsures, dont la chair commençait à se flétrir. "Je suis où, là? Dans un film de Romero?" se demanda-t-elle, un peu incrédule.

"C'est le jour de l'apocalypse, ma ptite dame. Et j'expliquais à ces deux là qu'on ferait mieux de sortir d'ici au plus vite. Je connais les mieux, par les cuisines ya un moyen de sortir. Vous je sais pas, restez avec les deux autres si vous voulez taper une partie de cartes, moi je me casse!"

L'incrédulité fit soudainement place à un mélange de terreur et d'excitation. De vrais zombies? Elle mit les poings sur les hanches en toidant presque le chauve

"Parce que vous croyez vraiment que je vais rester là à me tourner les pouces?! J'ai déjà loupé les amuses-gueules, allez pas croire que je vais vous laissez tous faire non plus!"

Il y avait de la détermination mais aussi une pointe d'irritation dans le ton de sa voix. Elle rassembla ses cheveux bleus en une queue de cheval .

"Bon, par quoi on commence?!"


Dernière édition par Erlina Fox le Ven 7 Fév - 18:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Ven 7 Fév - 17:55
"Parce que vous croyez vraiment que je vais rester là à me tourner les pouces?! J'ai déjà loupé les amuses-gueules, allez pas croire que je vais vous laissez tous faire non plus!"

Un peu surpris. Il y avait de la fermeté dans le ton de sa voix et, pour une femme, elle ne semblait guère peu impressionnée par la situation. Ou alors l'inconscience de sa jeunesse ... Elle avait du caractère, ça, il ne pouvait le nier. Elle pourrait effectivement se rendre utile.

"Bon, par quoi on commence?!"

Voilà qu'elle ne lui laissait même pas le temps d'expliquer le plan qu'il avait en tête ! Il en resta la bouche ouverte une poignée de secondes. Il reprit ses esprits rapidement.

Suivez moi. Pendant que Roméo s'occupe de sa Juliette ...

Il fit un bref signe à Charles penché sur sa protégée pour confirmer qu'il prenait la direction des cuisines.
Passant derrière le comptoir vide de la cantine, il poussa les portes battantes réservées aux employés non sans avoir au préalable jeté un oeil à travers les hublots pour s'assurer que la voie était libre.
La pièce froide des cuisines laissait apparaître des traces de luttes. Pas de denrée alimentaire visible ni sur les plans de travail ni sur les étagères, d'autres étaient sûrement passés avant. Continuant d'un pas décidé, il enjamba les corps sans vie de trois cuisiniers et se dirigea vers une seconde double porte battante donnant sur un long et étroit couloir.
Les chariots de vaisselle étaient renversés, porcelaine éparpillée sur tout le sol. Le couloir aboutissait aux dernières portes donnant sur l'extérieur. Mais devant ces portes, un amas de cadavres, certains criblés de balles. Les murs de côté en portaient également des stigmates.

Pourvu que ...


Escaladant à moitié boyaux et membres de ce qui fut des êtres humains, il appuya les portes de l'épaule. Bloquées. Merde ! Il retenta encore et encore. Un jour se fit et ... un cliquetis. Par le centimètre de lumière vive à laquelle il lui fallut un temps d'acclimatation, il distingua ce qui les séparer de l'extérieur : des caisses bloquées les portes, mais surtout une chaîne entravée les portes.

Une chaîne ... Sans scie métallique ou autre outil pour s'en défaire, on peut dire adieu à cette sortie de secours ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Ven 7 Fév - 19:17
Elle suivit donc l'homme au scalpel derrière le comptoir jusque dans les cuisines. Vides. Aussi désespérément vides que les couloirs de l'étage, en faisant abstraction des trois cuisiniers qui gisaient sans vie sur le sol aux carreaux grisâtres. Ramenant une petite mèche rebelle derrière son oreille, elle continua.
Une nouvelle double porte, un nouveau couloir. Jonché de débris de vaisselles, avec des chariots métalliques en travers du passage. A l'autre bout, des corps empilés les uns sur les autres, avec des membres manquants pour certains. Le chauve avait accéléré le pas et se trouvait à présent devant l'issue. Erlina l'entendit grommeler quelque chose, et l'instant d'après, il tentait d'enfoncer la porte de sortie. Un centimètre. Un foutu centimètre de lumière. Voilà tout ce qui passait par cette porte. En s'approchant, elle avisa les impacts de balles sur les murs. Certainement pas l'oeuvre d'un zombie...

"Une chaîne... Sans scie métallique ou autre outil pour s'en défaire, on peut dire adieu à cette sortie de secours..."

La jeune femme serra les dents. "Bande de serpillière à merde, qui que vous soyez..." pensa-t-elle. Elle fit marcher ses neurones une seconde puis, sans crier gare, elle tourna les talons et revint sur ses pas en courant. Elle ramassa au passage un gros éclat d'assiette. Au cas où. Une fois aux cuisines, elle entreprit de fouiller tous les placards, un à un, en long en large et en travers, allant même jusqu'à se hisser sur le plan de travail pour atteindre les plus hauts. Rien d'intéressant, et toujours rien à manger. Et soudain, dans le placard sous l'un des immenses éviers, la révélation. Un petit chalumeau se trouvait là, et avait presque l'air de l'attendre.

"Mais qu'est-ce que tu fais là, toi? Remarque, y a des zombies dans l'hosto, alors un chalumeau dans une cuisine, hein..."

Elle eut un petit sourire fier. Agrippant sa trouvaille, elle ouvrit la double porte à coup de pied et repassa le couloir en direction de la porte de sortie, écrasant au passage les tessons de porcelaine qui jonchaient le sol.

"A défaut d'une scie, ça vous ira un chalumeau?!"

lança-t-elle depuis l'autre bout du couloir. Lorsque le chauve se retourna, elle exhiba sa découverte, un immense sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Ven 7 Fév - 21:09
John savait qu'il n'avait pas à insister face à la chaîne, sa seule force n'en viendrait pas à bout. Il regarda les cadavres qu'il piétinait. Il y avait eu combat ici. L'armée avait dû contenir des zombies ici ou bien avaient-ils entrepris de mettre totalement en quarantaine l'hôpital en sacrifiant tous ces innocents.

Autre chose l'intrigua. Il revint un peu en arrière. Il observa l'autre extrémité du couloir. Là-vas, tout au fond. Une lourde porte. La chambre froide pour les cuisines. Quelques pas de plus en avant et il put déchiffrer ce message ensanglanté : "Ne pas ouvrir. Morts dedans."

Il fut interrompu par Erlina qui revenait de ses fouilles en cuisines :

"A défaut d'une scie, ça vous ira un chalumeau?!"

Elle ne manquait pas d'intelligence et de perspicacité. Il émit involontairement un petit sourire de reconnaissance.

Vous saurez vous en servir pendant que je surveille les arrières ?

Vous voulez que je vous mette au parfum ?

Il recula dans le couloir, jetant un oeil en cuisines pour voir si Charles et Reiiko se manifestaient, mais surtout il se rapprochait de la chambre froide. Il tendit l'oreille et crut entendre du mouvement à l'intérieur. Une idée lui traversa l'esprit.

Les portes de l'enfer se sont ouvertes. Et pas plus loin qu'ici. Dans son arrogance, l'homme a arrêté de croire en Dieu et a même voulu le remplacer. Donner la mort, il a su le faire dès la 1ère génération, Caïn tuant son frère. Mais rendre la vie... à un mourant... Des médecins y sont arrivés en sauvant des cancéreux. Ils rendirent la vie à des mourants. Leur succès alla plus loin, leur traitement rendit la vie également à des morts...

Et nous voilà au beau milieu de tout ce merdier. Elle n'est pas belle la vie ?

Il se rapprocha d'Erina.

Où ça en est ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Ven 7 Fév - 21:57
"Vous saurez vous en servir pendant que je surveille les arrières?"

Erlina hocha la tête pour toute réponse, enjamba le tas de machabés puis mit un genou à terre. Elle alluma le chalumeau et passa la flamme sur la chaîne. Le métal dont elle était faite semblait solide, et quelque chose disait à la jeune femme qu'elle mettrait du temps à céder. Enfin, ils se fatigueraient moins au chalumeau qu'à la scie à métaux, c'était déjà ça de pris.

"Vous voulez que je vous mette au parfum?"

Elle ne répondit pas, concentrée sur son ouvrage. Ses mains tremblaient un peu, et elle luttait pour garder la flamme sur le maillon central et le chalumeau en main. Ce n'était pas le moment de lâcher prise. Se basant visiblement sur l'adage "qui ne dit mot consent", John commença à raconter

"Les portes de l'enfer se sont ouvertes. Et pas plus loin qu'ici. Dans son arrogance, l'homme a arrêté de croire en Dieu et a même voulu le remplacer. Donner la mort, il a su le faire dès la 1ère génération, Caïn tuant son frère. Mais rendre la vie... à un mourant... Des médecins y sont arrivés en sauvant des cancéreux. Ils rendirent la vie à des mourants. Leur succès alla plus loin, leur traitement rendit la vie également à des morts...

Et nous voilà au beau milieu de tout ce merdier. Elle n'est pas belle la vie?"


L'espace d'un instant, Erlina s'était arrêtée pour l'écouter. Cet homme avait un don pour raconter des histoires, si tordue soient-elles. Comme c'était le cas pour le pétrin dans lequel ils se trouvaient. Elle recentra son attention sur la chaîne, serrant les dents et fronçant les sourcils.

"Où ça en est?"

"J'y suis... presque..."

Le maillon commençait à rougeoyer, mais pas assez pour être sûr qu'il casserait. La jeune femme étouffa un juron entre ses dents, avant de stopper le chalumeau. Elle se releva ensuite, adressa à John un signe de tête lui indiquant de reculet et asséna un coup de talon sur la chaîne, qui se brisa en deux. Accrochant le petit chalumeau à sa ceinture, Erlina entreprit de pousser la porte.

"Par contre, là, un coup de main serait le bienvenu..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Ven 7 Fév - 22:40



Je tente de nettoyer du mieux que je peux la blessure à la tête de cette fille lorsqu'elle se met à remuer un peu. « Bon elle semble en vie au moins », je me disais... Après quelque grognement, elle couine un mot « Darry... ». Bon … Darry? Je me demande bien qui pourrait être ce mec... L'autre qui a laissé Reiiko derrière lorsqu'elle est tombée. Il nous faudrait quelqu'un pour s'occuper de cette blessure... Je ne suis pas génial pour cela... Merde... le saignement ne s'arrête pas... comment faire... Après un moment d'effort je me rends compte qu'elle ne semble pas très bien. Reiiko se lève brusquement pour aller à la toilette en disant :




« Je vais dégueuler... Oups, c'est pas très princier ça! »




Elle est vraiment... ouais elle vomit... et merde comment je peux réparer cela... Ce n'est pas de la mécanique... on parle d'une personne humaine là... Si je me rappelle bien mon père m'a toujours dit qu'après une perte de connaissance et blessure la personne ne doit pas dormir... et bien... On va faire de notre mieux pour qu'elle reste en santé, car j'ai besoin de quelqu'un pour m'aider... Comme je ne connais pas cet endroit...




« Je perds du sang... »




Bon elle revient … comment je peux m'occuper d'elle... euh... sa blessure semble pire? Il faut vraiment que je trouve une personne pouvant s'en occuper. Reiiko revient au côté de moi et s'allonge en laissant sortir ce simple mot « Dormir... ». Merde.... merde.... merde que faire... Je lui tapote le visage doucement en lui parlant peut-être qu'elle va se réveiller ...




« Hey! Tu dois pas dormir... On doit trouvé quelqu'un pour s'occuper de toi... RESTE RÉVEILLER À TOUT PRIX!....... »




Pendant que je finis de m'occuper de Reiiko du mieux que je peux, de l'autre côté il y a ce John qui se met à parler avec une personne personne que je n'avais pas encore eu la chance de voir, car j'étais trop occupé à m'assurer de la survie de notre coéquipière...




« … Euh …. il n'y a pas un de vous deux qui peut...... euh......»




Même pas le temps de parler, ils sont déjà en train de parler d'apocalypse et autres conneries... mais putain que j'ai le don de me trouver dans des situations étrange moi... Après quelques minutes à regarder la nouvelle et le vieillard parler, je me dis qu'il serait peut-être temps de leur parler...




« Euh... allo... »




Je n'ai même pas le temps de finir ma phrase et ils sont déjà partis de l'autre côté des cuisines pour fouiller la place... Mais ils ne pensent pas à l'utilité que les autres pourraient procurer ? Je vais tenter d'écouter ce qu'ils ont de bien à dire des fois qu'ils auraient de bonnes idées. Elle a trouvé un chalumeau.... mais que veulent-ils faire avec un chalumeau... Il faut que je leur dise de ne rien faire de stupide... cela pourrait être dangereux... Je vais tenter de ne pas crier... mais ils doivent m'entendre.




« N'ouvrez pas de porte qui pourrait être sceller … cela pourrait être dangereux merde... »




J'ai un mauvais sentiments... Je prends le temps de déposer Reiiko doucement sur la table et sors ma Katana en me dirigeant lentement vers la cuisine par peur qu'il se produise quelques choses de trop dangereux pour ces deux drôles de personne... Dans quoi je me suis foutu encore...




« …... Et nous voilà au beau milieu de tout ce merdier. Elle n'est pas belle la vie ? . »




Je rentre dans la cuisine et vois ce vieux chauve se rapprocher de la fille qui semble tenter d'ouvrir une porte sceller... et merde ça va vraiment mal finir... Je brandis mon épée près à tout danger et m'approche un peu plus de ces deux lorsque j'entends John demandé à la fille




« Où ça en est? »




MERDE ILS OUVRENT VRAIMENT CETTE PORTE LES CONS!!!!! La seule choses que mon cerveau me dit de faire et de foutre mon camp... mais je ne veux pas laisser du monde qui pourrait m'être utile dans ma survie... alors attendons...




« Merde, vous allez vraiment nous tuer... je crois que cette porte a été scellé pour une raison... cela ne vous a pas passé à l'esprit...»




« Par contre, là, un coup de main serait la bienvenu... »




J'ai vraiment un mauvais 'feeling' lorsqu'elle dit cette petite phrase... alors je recule de quelques pas prend ma katana à deux mains près à attaquer la première chose qui sort de cet endroit.




« … Je ne ferais pas cela... »




Désolé pour le délais plusieurs choses en même temps qui ce produit alors je tente de faire du mieu que je peux ^^ Je l'ai écrit vite pour montrer que je suis en vie XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Ven 7 Fév - 23:30


« Merde, vous allez vraiment nous tuer... je crois que cette porte a été scellé pour une raison... cela ne vous a pas passé à l'esprit...»



Occupés à ouvrir la porte et le bruit du chalumeau, il n'avait pas entendu la faible voix de Charles.


« Par contre, là, un coup de main serait la bienvenu... »



Aidant sa partenaire, il appuya à nouveau son épaule contre la porte. Il n'était pas costaud de nature et avec une jambe boiteuse en handicap. Mais à deux, ils firent tourner les battants sur leurs gonds de quelques centimètres supplémentaires.


« … Je ne ferais pas cela... »



Cette fois, il l'avait entendu et se tourna vers lui. Charles paraissait terriblement inquiet, le katana brandit. Contre eux ou contre autre chose ?


Venez nous aider au lieu de rester planté là ! Vous ne voyez pas ce qu'il se passe ici ? La Mort est dedans, la Vie dehors ! Choisissez votre camp et faites vite !



Il avait élevé le ton, parlait même fortement. Dans le silence qui se fit, un bruit mécanique résonna à l'autre bout du couloir. La poignée de la porte de la chambre froide avait été abaissée, la porte s'entrouvrit doucement. Un râle sinistre s'échappa.
John sourit.

La porte des cuisines où Reiiko reposée sur une table était à mi-chemin entre John, Erina et la chambre froide...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Sam 8 Fév - 0:28
L'aide de John avait été précieuse. La porte n'était pas si lourde, mais les caisses amassées devant et qui aidaient à la maintenir fermées en rendaient l'ouverture difficile. Deux paires de bras étaient plus efficace qu'une seule. Surtout celle d'Erlina.

"Je ne ferais pas cela..."

Ils se retournèrent en même temps. C'était le type au katana, dont la jeune femme avait presque oublié l'existence. Il tenait son arme levée au dessus de la tête, prêt à attaquer. Mais attaquer qui, là était la question. Haussant les épaules, elle se remit à pousser la porte

Venez nous aider au lieu de rester planté là ! Vous ne voyez pas ce qu'il se passe ici ? La Mort est dedans, la Vie dehors ! Choisissez votre camp et faites vite!

C'était John qui avait élevé la voix. Elle allait ajouter quelque chose lorsqu'un grincement se fit entendre. Les 3 paires d'yeux convergèrent vers l'autre bout du couloir, d'où provenait ce bruit. Quelqu'un (ou quelque chose) entrouvrait la porte de la chambre froide. Porte qu'Erlina n'avait pas encore remarquée. Un grondement guttural s'en échappa. Presque machinalement, la main droite de la jeune fille vint se poser sur le petit chalumeau, tandis qu'elle fit un pas en arrière et pivota sur ses talons pour faire face à la porte entrouverte.

"Bon, pour choisir votre camp, c'est maintenant ou jamais. Soit on se fout sur la gueule, soit on le rétame lui. Si c'est bien ce que je pense, derrière c'te porte."

Il y eut un nouveau grincement, et l'ouverture s'élargit de quelques centimètres supplémentaires, tandis qu'un autre grognement retentissait. Erlina avait à présent son chalumeau à la main.

"Ah oui, au fait... si on décide de se foutre sur la gueule... Y a encore votre blonde, dans les cuisines.

Elle le vit se tendre un peu, et eut un rictus un peu moqueur. L'intention n'était pas méchante. Juste qu'il se rende compte que vu le merdier dans lequel ils étaient embourbés, la meilleure défense... c'était l'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Reiiko A. Jäger
Femme à tout faire & mascotte
avatar
Survival Coins : 329
Age : 21
Liens importants : Inventaire
Fiche de Comp'

Fiche perso
Santé:
79/117  (79/117)
Faim:
75/100  (75/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Sam 8 Fév - 16:07
Mais de quoi ils parlent ? J'ai juste eu le temps de comprendre que Charles ne voulait pas que je dorme. Mais je suis si fatiguée... C'est comme si ma tête me proposait de pioncer pour ne plus souffrir. Heureusement, pour me réveiller un peu un type en blanc, enfin de ce que j'en discernait au travers de ma vue complètement brouillée, était entré. J'ai pas bien compris de quoi il parlait, alors j'ai aussi baragouiné quelques mots. Moi-même je ne comprenais pas un traître mot de mon babillage, mais ça me faisait rire et me gardait éveillée, pas en forme mais juste le cerveau en marche. Un bon point donc, t'façon j'ai jamais eu de cerveau...

Puis j'ai réfléchi . Non, vraiment, y'a un petit truc qui m'avait échappé. Ouais, bon d'accord cool... mais quoi ?

Oooooh, des cheveux bleus... Elle est jolie la madame ! J'aime bien la couleur, même si à part une tâche difforme mes yeux de taupe n'interceptent rien de plus précis... Mais ça n'en reste pas moins une tache magnifiquement artistique. Et pis ils parlent. Attendez, parlez plus fort, moi je panne que dalle à leurs chuchotements, pis j'ai mal. Mais j'crois que je parle encore, eh, t'es content hein le gueulard ? Oh ! J'ai comrpis ce que je n'avais auparavant pas... compris.

« Eeeeh ! Bande d'enfoirés ! J'hurle un coup, mais j'suis pas bien sûre de dépasser le décibel ; enfin surtout toi, le chauve ! »

Je me lève pour les chercher, putain ils sont plus là. Mais les amis, je viens de comprendre !

« Fils de ta maman, tu croyais pas me laisser là, non ? Si ?!»

Oula, j'ai eu la bonne idée de secouer la tête,  non seulement j'ai l'impression de me faire tabasser avec de la ouate et de perdre la vue monotonement, mais en plus mon ouïe revient, non pas celle un peu camée qui puait, la vraie. Et du coup j’entends le grincement bizarre, et je capte pourquoi ils regardent derrière mon épaule genre « osecour ! ».

« Euh, dites... C'est kiff kiff l'andouille pour mon cul là ? »

Et plus de porte, le machin rampe vers moi. God... ça schlingue ! Je pourrais presque le trouver à l'odorat, et lui me tuer avec son odeur, non, parce qu'il pue VRAIMENT ! Il rampe je crois, et vers moi... Bon faut avouer que rouler d'une table et se casser la gueule c'est inélégant mais ça j'ai l'habitude, mais en plus c'est bruyant ET douloureux, et donc ça appâte ses connards baveux. J'crois qu'il était prof parce que sa vitesse à doublé en m'entendant jurer proprement.

« Dites, le truc je le vois pas, hein !! »

J'aime bien mon petit rire hystérique après ça, puis la rapidité pour me carapater vers mes nouveaux copains, COPAINS ! Ah, pis j'ai pas oublié de balancer ce qui me tombait sous la main, soit tout plein de choses en métal et qui font un barouf monstre dans ma tête et probablement dans celles des autres, bien ouéj moi-même ! Si avec ça t'as pas l’hôpital et les enivrons qui rappliquent, Dieu est parmi nous, voire c'est moi l'Dieu...

« Je le vois encore bouger le con, je le vois ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Sam 8 Fév - 19:27



En entendant les grincements de la porte de la chambre froide, je me retourne brusquement et entend de joli grognements... Et merde il y a vraiment on idiot qui a foutu une de ces choses dans la chambre froide sans crever … Mais ils sont vraiment tous con ici... ils veulent notre mort... Bon... je devrais peut-être leur faire comprendre poliment que de tenter d'ouvrir cette porte n'est pas la meilleure façon de procéder. J'ouvre la bouche pour dire quelques mots et la fille au chalumeau me coupe et dit




« Ah ouii, au fait... si on décide de se foutre sur la gueule... Y a encore votre blonde, dans les cuisines »




Mais de quoi elle parle de ce foutre sur la gueule... sérieusement pourquoi on se frapperait sur la gueule dans une situation de la sorte... plus nous sommes, plus grand et la chance de survis... n'importe quelle sans cervelle sait cela...




« Ce n'est pas...pas le temps de parler de cela, mais vous voulez vraiment que nous trouvons ce genre de créatures des deux côté... il pointe rapidement la porte qu'ils tentent d'ouvrir... *des chuchottement peuvent être entendu dans l'autre pièce* MERDE j'ai oublié elle est seule de l'autre côté.... »




Sans même penser au danger, je pars à cours pour aller voir si Reiiko n'est pas en train de se faire bouffer par quelque chose. Je mets un coup de pied sur la porte de la chambre froide en passant la fermant d'un coup sec et je passe de l'autre côté voyant ce zombie ramper vers Reiiko. Je n'avais pas pensé en foutant ce coup de pied à la porte que celle-ci ouvrait au complet derrière ma sortie brutal. La porte ouvrit d'un grincement marquant et John et Erlina puent voir pas un, mais quelques zombies sortir de la chambre froide, ceux-ci était bleu tellement qu'ils ont passé du temps dans la chambre froide. Étrangement leur mouvement semblait être plus rapide que normalement, probablement le froid qui bloquait les morceaux de peau de vibrer au vent, leur permettait de bouger plus librement. Arrivé de l'autre côté, je n'ai même pas pris le temps de réfléchir que j'ai sauté sur le dos du rampant et lui enfonça la lame de ma katana dans la cervelle, il ne bougeait plus et je regarde Reiiko et pris le temps de lui dire :




« Viens avec nous de l'autre côté cela risque d'être plus sécuritaire pour tout le monde... il ne faut pas ce séparer... »




Je tente de sourire du mieux que je peux... Je viens quand même de butter je ne sais quoi qui est sous moi... Je prends le temps de regarder mes souliers et je prends le temps de débarquer de la créature et de m'approcher de Reiiko lui offrant ma main pour l'aider à venir de l'autre côté nous rejoindre. Du moins avec cette arme je vais peut-être avoir une utilité je me dis... Je suis qu'un gars manuel... merde je ne suis pas le plus brave et je viens de piler sur cette..... ark.... allons je vais au moins me forcer pour bien paraître devant ces dames. Ma main tremble légèrement, aller concentration.




« Est-ce que tu nous rejoins? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Dim 9 Fév - 14:50
« Ce n'est pas...pas le temps de parler de cela, mais vous voulez vraiment que nous trouvons ce genre de créatures des deux côté... il pointe rapidement la porte qu'ils tentent d'ouvrir... *des chuchotement peuvent être entendu dans l'autre pièce* MERDE j'ai oublié elle est seule de l'autre côté.... »

Erlina leva les yeux au ciel en secouant la tête. Ah, les hommes... Charles bondit vers la cuisine, filant au passage un coup de pied dans la porte de la chambre froide. Pour la fermer, certainement. Loupé. Elle s'ouvrit en grand, laissant apparaître 4 zombies à la peau bleuie par le froid. Deux d'entre eux avait des restes de cheveux gelés, et un autre, une stalactite au bord des lèvres. La jeune femme aux cheveux bleus fit craquer ses phalanges, dégaina son chalumeau et échangea un regard avec John.

"4 zombies, deux humains, un chalumeau et un bistouri..."

"Que la fête commence!

Elle haussa les épaules, leva son chalumeau et asséna un coup brusque sur la tête du premier zombie

"Allez, j'vous attends, moi!!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Dim 9 Fév - 22:30
"4 zombies, deux humains, un chalumeau et un bistouri..."

Inconsciente ! C'est la 1ère fois qu'elle voyait un zomb' déambulait que sans perdre son sang froid, elle lui explosait le crâne avec l'outil qu'elle tenait en main !
Et l'autre qui retourne en enfer avec un sabre pour seul arme, sont-ils donc si pressés de trouver la mort ?

Si les portes avaient été suffisamment poussées, il serait sorti dehors les laissant en plan. Il avait encore besoin d'un coup de main.
Il lui saisit le bras et la tourna légèrement vers lui pour lui faire face avec colère. Il n'avait pas encore remarqué ses nuances de couleur dans ses yeux ... Bref ...

On n'a pas le temps de s'amuser, sortons !

Mais elle refit face aux 3 zomb' restants avec une réelle détermination, comme de l'excitation même. Il relâcha son bras.

"Allez, j'vous attends, moi!!"

Au 2ème zombie qui s'approcha, il esquiva de côté et planta son scalpel dans le haut de la nuque.

Leur talon d'Achille c'est le crâne. Explosez leur la cervelle, de préférence le tronc cérébral où se concentre le restant du contrôle de leurs actions.

Il se sentit dévisager du coin de l'oeil par Erlina.

J'en ai disséqué un...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Lun 10 Fév - 0:05
"J'en ai disséqué un..."

Elle eut un demi-sourire, et répondit

"Je savais. Pour le coup sur le crâne..."

Au 3e zonzon qui approchait, elle expédia un coup de pied dans le ventre assez fort pour qu'il tombe sur les fesses aux pieds du chauve. Elle fit un petit geste de main qui voulait signifier: "à vous l'honneur", puis assoma le dernier mort-vivant. Elle se tourna ensuite vers John, qui la dévisageait, l'air furieux. Il y avait comme des flammes dans ses yeux marrons. Elle fronça les sourcils et se mordilla la lèvre, puis lâcha

"Au moins, je saurais me défendre si je me retrouve seule face à un de ces tas de viande pas fraîche."

Sa voix était énervée, plus pour camoufler une certaine culpabilité qui avait surgi sous l'effet de ce regard foudroyant que par réelle irritation envers lui. Sans rien ajouter de plus, elle traîna le zombie inconscient jusqu'au fond de la chambre froide, puis en sortit en courant. De retour dans le couloir, elle aida l'homme au bistouri à fermer la chambre froide, puis adressa un signe de tête en direction du raie de lumière qui parvenait à l'autre bout. Rien n'avait bougé entre temps, et une question muette pouvait se lire dans ses yeux:
"Et cette foutue porte, alors, qu'est-ce qu'on en fait?"
Erlina n'avait pas spécialement envie de rester cloitrée ici ad vitam eternam et de crever de faim ou infectée. Elle jeta un coup d'oeil en arrière, en direction des cuisines, voir si les deux tourtereaux se décidaient à les rejoindre. 8 bras seraient certainement plus efficace que 4, à moins que la Juliette ne soit pas capable de pousser et que son Romeo se montre toujours aussi réticent à l'idée de sortir. Pendant un instant, elle se demanda ce qui pouvait bien le chiffoner à ce point: ils étaient en plein dans l'épicentre, dans le point de départ de la contagion. Jamais, o grand jamais, cela ne pourrait empirer une fois dehors. Au moins, ils auraient une petite chance de trouver de quoi se remplir le ventre une fois que la faim commencerait à leur chatouiller l'estomac...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Lun 10 Fév - 13:03
"Je savais. Pour le coup sur le crâne..."

Un zomb' arriva sur elle d'un pas forcé, visiblement affamé après plusieurs jours enfermé. Un coup de pied l'envoya valdinguer aux pieds de John. Il le retint au sol en appuyant son pied valide sur sa gorge et lui enfonça à plusieurs reprises le scalpel dans l'oeil jusqu'au manche.
John se redressa au moment où Erlina assomait le dernier zomb.

Il l'avait sous-estimée sur bien des aspects. "T'as du cran petite", pensa-t-il. Ouf ! Il n'avait pas pensé à voix haute, pas la peine de se montrer trop ... humain avec les 1ers survivants croisés.

"Au moins, je saurais me défendre si je me retrouve seule face à un de ces tas de viande pas fraîche."

Mais pourquoi diable n'achevait-elle pas le dernier !? Une question de plus à son sujet à laquelle il n'avait pas de réponse. Se perdant dans ses réflexions, il opta par défaut pour l'aider à enfermer sa dernières cible dans la chambre froide dont ils refermèrent correctement les portes.

Leur attention put se reporter à nouveau sur leur porte de sortie, un rai de lumière leur faisant signe. Erlina semblait tout autant convaincue que lui de devoir sortir. A voir avec les deux autres... A travers les portes battantes donnant sur les cuisines, ils purent voir que la miss s'était réveillée et que son compagnon s'était défait d'un rampant.

John s'épongea le front de la manche de sa blouse et expira fortement. Ces exercices l'avaient épuisé. Et la porte restait encore à ouvrir ! Pour s'être jeté aussi sec dans la bataille, il se doutait qu'Erlina avait un peu plus que lui de compassion pour ces deux autres compagnons d'infortune. L'humanité ... Il se serait bien passés de se traîner ces deux-là, son plan pour accélérer sa sortie n'avait pas fonctionné comme espéré.

Bon, s'il n'y a que ça pour finir de les motiver ...
Il rentra dans les cuisines. Reiiko était assise sur la table de travail la plus proche. Il retira son sac à dos et le posa à côté d'elle. Elle eut un léger sursaut. Il ouvrit son sac et en sortit une trousse de pharmacie.

Laisses moi jeter un oeil à ton crâne.
Au fait, moi c'est John.
Revenir en haut Aller en bas
Reiiko A. Jäger
Femme à tout faire & mascotte
avatar
Survival Coins : 329
Age : 21
Liens importants : Inventaire
Fiche de Comp'

Fiche perso
Santé:
79/117  (79/117)
Faim:
75/100  (75/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Lun 10 Fév - 22:01
J'ai entendu des rumeurs de combats, mais je sais bien où est le problème. Lors d'une guerre, personne ne peut s'encombrer d'un soldat inutile. Je suis le soldat, meurtrie sur cette table froide. Depuis le début du combat, je suis sortie de ma somnolence doucereuse, et je me suis rendue compte que je ne pouvais plus me battre. Une commotion. Ça ne guérit pas assez vite pour espérer survivre dans ce merdier. Je soupire en lâchant un petit "merde". J'aurais bien aimé retrouver mon frangin, lui dire que je l'aime et que oui, j'avais bien déchirer son poster. Mais là, c'est sérieusement compromis par une putain de chute! Je crèverais ici ? C'est pas un bel endroit, mais puisque je vois goutte...

"Charles, Charles... je crois que je ne..."

Putain il m'a fait peur! Le chauve... Qu'est-ce qu'il fait bon sang? Punaise, il sort un truc blanc avec une forme rouge de son sac à dos...

"Une trousse à... Mais..?"

Non, non et non! ça ne collait pas au personnage qui proposait de se casser sans moi il y a moins d'une heure... A moins que je ne puisse servir à quelque chose? Ce n'est pas l'genre de Charles, à donner sa cravate à une merdeuse qui pisse le sang...

"T'es pas le genre de mec à être gentil comme ça, le chauve."

Il commence à farfouiller nerveusement dans son bardas, alors que moi, je cherche comme une folle. Et réfléchir avec une tête fendue en deux, bin c'est pas supra évident.  

Je tente une petit "j'aime pas les piqûres » avant de décider de la boucler.

"Charles!"

Mon cri hystério-eurekien m'arrache coup sur coup un couinement puis un juron, crier ça fait mal, d'accord c'est noté. Alors que j'essaie de reprendre mon souffle haché par la douleur, je m'éclaircis les idées et lance:

"Il ne partira pas sans moi, or c'est un bras fort, donc vous devez me soigner pour garder Charles... bref CQFD"

Je me redresse pour ronronner de plaisir devant une réflexion aussi maligne et attend mon traitement, parce qu'après tout, une piquouse de morphine je cracherais pas dessus, réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Lun 10 Fév - 22:40
// Je vais répondre, réponse en production //

** Je vais éditer ce post lorsqu'il sera fini **
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 164
Liens importants : [url=][/url]

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Mar 11 Fév - 11:50
Description du PNJ
Une petite fille, d'une dizaine d'années. Deux longues nattes blondes encadrent son visage angélique. Ses grands yeux bleus sont équarquillés, elle semble terrifiée. Pieds nus, elle porte une chemise d'hôpital trop grande pour elle, tâchée de sang. Son bras droit, camouflé sous une grande manche, semble être en piteux état. Elle saigne.

Amélie était totalement paniquée. Cela faisait plusieurs jours que les infirmières ne s'étaient pas occupées d'elle, que personne ne lui rendait visite dans sa chambre d'hôpital. Pas même maman. Elle qui pourtant, ne manquait jamais l'un de leurs rendez-vous quotidiens. Alors, quand le Docteur Mamour était entré dans sa chambre ce matin, Amélie avait sentit son coeur bondir de joie dans sa poitrine. Il s'occupait bien d'elle, ce Docteur. C'est lui qui tuait les méchants métastases qui attaquaient ses os depuis quelques semaines. C'était un Mamour, un vrai. C'est maman qui l'appelait comme ça. Ca lui allait bien. Mais ce matin, Docteur Mamour était sale. Son visage était déformé, son corps tordu. Amélie faisait souvent des cauchemars, mais rarement aussi effrayants que celui-là. Docteur Mamour avait été méchant. Peut-être que les vilains métastases s'étaient aussi attaqués à lui ? Amélie ne comprenait pas bien qui ils étaient. Mais ils étaient mauvais. C'était peut-être sa faute, si le Docteur était malade ?

Après que le Docteur lui aie fait mal au bras, Amélie avait courru jusqu'ici. Les couloirs sombres de l'hôpital étaient déserts et le Docteur la suivait. En entrant dans la cafétéria, la petite fille aperçu plusieurs personnes. Il fallait qu'ils l'aident. Sa petite voix aiguë raisonna dans la pièce.

« Au secours, c'est le Docteur Mamour. Il est malade ! »

La vue d'Amélie était trouble, ses jambes tremblaient. Elle avait froid. Alors qu'elle s'était arrêtée de courir, ses jambes vacillèrent et elle tomba sur le sol dur et froid.

« S'il vous plaît .... »


HRP a écrit:
Sorry Charles, tu peux poster après ça et supprimer ton poste d'avant ? :O A moins que tu le postes avant sans tenir compte de l'intervention du PNJ, ça change pas grand chose au final.   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...
» AJG. ৩ Hey mec, achéte toi des Victoria, car c'est la seule meuf que tu auras à tes pieds.
» Haiti en Marche opine sur la derniere semaine...
» HOROSCOPES DU JOUR
» Proverbe du Jour: Les hommes ont 4 poches, les femmes n'ont 1 poche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: RP terminés / abandonnés :: S1-