Nous sommes en Octobre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !
Joyeuses fêtes à tous !
Tout le Staff vous souhaite de très joyeuses fêtes ! Manger comme des gros, buvez avec modération (hinhinhin) et faîtes des bisous à votre tante sexy pour nous ! <3

 [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?
Invité
Invité
avatar


[TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Mer 1 Jan - 22:21
Le zombie avait été liquidé rapidement, simplement. Une économie révoltante de gestes. Une mise à mort effroyable aux yeux de la jeune femme. N'était-ce pas un être humain, il y'a quelques jours? Ne pouvaient ils pas guérir? Serena avait d'hors et déjà le cœur au bord des lèvres. Comment une femme telle qu'elle allait survivre? Physiquement, elle devrait pouvoir tenir, mais rapidement les morts et mises à mort allaient la rendre folle. De chagrin, probablement.

Quand la rousse, Camélia, avait proposé de se rendre à la librairie de la ville, tous avaient opiné derechef. Certains heureux de bouger, d'autres d'avoir une consigne. Serena, elle, était heureuse de réfléchir à autre chose que le type au cerveau écrasé à ses pieds. De visualiser une autre scène que les derniers instants de l’espèce de monstre humain.

Je ne voyais ni avantages ni inconvénients à les suivre dans la ville. Enfin, si. Je pourrais  me noyer dans la lecture, pour ne pas ressasser indéfiniment le meurtre. Mais est-ce un meurtre? Mes pensées me conduisent obligatoirement à ce moment! On s'est pourtant mis en route, péniblement, silencieusement. Pourtant, quelque chose me tracasse, un frisson, une sorte de sixième sens...

Pourtant, la psychose ce n'est pas la façon de penser de la jeune femme. Son habitude est de réfléchir calmement. Mais là, les règles du jeu ont changées...
La route principale était envahie de gens plus ou moins vivants, sains, déjà morts ou/et en mouvement. D'un simple échange de regards, le groupe prit les petites rues de la ville et arrivèrent presque à la fin du jour sur la place dallée du Public Library.

Je me retournais vers le groupe pour demander:
"Devrions-nous entrer ce soir?"
Revenir en haut Aller en bas
Maximilian Carlton
Chef incontestée psychorigide
avatar
Survival Coins : 109
Age : 27
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESLiens & RPs

Fiche perso
Santé:
100/120  (100/120)
Faim:
45/100  (45/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Jeu 2 Jan - 15:11
Alors que Max était resté allongé sur le sol a soufflé un coup, perdu entre l'épuisement et le rire nerveux, celui qui s'appelait Raphaël s'était approché du zombie pour le terminé. Simple, rapide, efficace. Accoudé sur le sol, Maximilian s'était finalement relevé sans accordé plus d'attention à la chose écrasée, ne tenant pas à vomir le peu de choses qu'il avait dans l'estomac.

- Bien... vous avez une idée de la direction a prendre ?

- Oui, dit-elle, on va déjà chercher une arme pour Madame et pour toi aussi Blaire, parce que là, c'est vraiment plus possible. Et ensuite on ira chercher un endroit où passer la nuit. J'ai pensé à la Public Library. On pourra faire quelques recherches en même temps.

Max acquiesça d'un signe de tête. De toutes manières, avait-il réellement le choix ? C'était les suivre ou rester seul, affamé, épuisé, faible.
De plus, la bibliothèque restait une bonne option. Des distributeurs y étaient installés, assurant un peu de nourriture, les portes étaient solides, et elle regorgeait de salles différentes ou s'installer.

Le groupe s'était alors mis en marche silencieusement. Les rues se firent traverser sans qu'aucun mot ne sorte de leur bouche, tous plus ou moins sur le qui vive. La nuit approchait à grand pas lorsqu'ils s'arrêtèrent au bas des escaliers menant à la bibliothèque. Les environs semblaient déserts, non pour leurs déplaire.

"Devrions-nous entrer ce soir?"

Se grattant le crane et réajustant son sac sur son épaule, Max exprima son sentiment profond.

"Sincèrement, je suis crevé. Littéralement... La bibliothèque devrait être pas mal pour s'installer pour la nuit, non ?"

Il jeta un regard vers le groupe, demandant ainsi l'avis de tous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Dim 12 Jan - 11:37
- Sincèrement, je suis crevé. Littéralement... La bibliothèque devrait être pas mal pour s'installer pour la nuit, non ?

- Je suis d'avis de rentrer se reposer ! On ne devrait pas rencontrer beaucoup de monde, ça doit être un des endroits les plus vide de cette partie de la ville. On est évidement pas à l’abri de deux ou trois explorateur grognant plein de volonté. Il suffira de faire attention au bruit alentours et à celui que l'on produit. Soyons discret et tout devrait bien ce passer. Moi aussi j'ai quelque difficulté a garder les yeux en face des trous mais faisons quand même un petit tour des lieux. Et dans tout les cas c'est mieux que de dormir dehors, à la merci de n'importe quoi.


Écartant les légèrement les double battant de la bibliothèque, j'entrai le premier, la main sur la crosse de mon arme de fortune, un rapide coup d’œil sur la pièce me rassura quelque peu. Pas la moindre trace de sang ne constellait le sol. Les livre encore posé sur les tables ou bien éparpillé par terre expliquaient bien la chose. Il personne présente avait était évacué dans l'urgence, surement pendant la retraite des militaires. Mais cela ne voulait malheureusement pas dire qu'aucun des nos amis n'était présent à déambuler dans les couloirs. Nous traversâmes rapidement la salle principale en vérifiant rapidement les allés des livres pour arriver jusqu'à la porte du fond, je n’étais plus allé dans une bibliothèque depuis quelques années mais le peu que je me rappelai été que les bureaux se trouve le plus souvent à l'étage. Pourquoi les bureaux ? Le réponse est tout simplement l’appellation. Des bureaux ! Bouger une étagère remplie de livre pour bloquer la porte c'est une bonne idée a première vus mais si on réfléchie bien ça représente deux désavantages : En premiers lieu le bruit qui risque de rameuter toute la bibliothèque si jamais il y a effectivement quelques zombie et deuxième lieux, le poids car oui effectivement une étagère en bois déjà à la base c'est assez lourd mais quand elle est barder de livre arriver à la bouger ça relève du miracle.
Alors pourquoi s'emmerder ?

- Bien, suivez moi. On va trouver un bureau, ils devraient être à l'étage normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 76
Liens importants : [url=][/url]

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Mer 22 Jan - 22:50
Peut-être bien qu'entrer dans la bibliothèque n'était pas une si bonne idée, finalement..?

Le bruit, même infime de la porte qui grince; la délicate odeur des corps encore chaud; Les regards apeurés. Tout était présent, et ça, les zombards l'avaient bien compris.
Ca avait été la panique dans le quartier et certains s'étaient réfugiés ici.
Mauvaise idée.
Ils étaient devenus prisonniers et avaient fini par se faire croquer...

Alors, quand la chaire fraiche avait fait son apparition, la petite dizaine de morts vivants planqués à l'étage avait refait surface. D'un pas pesant, ils s'approchaient un à un des escaliers afin de les descendre (ou bien de rouler en bas, au choix), et de se rapprocher encore plus de leur repas...

_________________
Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Ven 24 Jan - 23:52
Serena avait tenu la porte au groupe puis actionné le verrou avec un grincement ridiculement bruyant dans le silence de la ville. Comme tous, elle se mit à observer le sol d'abord, guettant du sang au sol puis des raclements de pieds, des gémissements d'outre-tombe ou le frisson causé par la présence un mort. Un mort-vivant. Ils ne se pressaient pas, fouillaient du regard chaque coins d'ombre, chaque parcelle d'obscurité. Leurs yeux avaient du mal à passer de la lumière ondoyante de la fin d'après-midi à  cette pénombre poussiéreuse. Tout à ses observations, la jeune asiatique ne prêta qu'une oreille distraite aux babillements du type. Son ouïe fine ne détecta aucun son porteur de dangers, rien.

Je frissonnais, l'endroit me paraissait bien trop calme, le silence trop assourdissant. Une vague nausée me saisit, comme une angoisse sourde qui fait tambouriner le sang à vos tempes, avec l'audition exacerbée par le silence, c'en est insupportable. Soudain, semblant fracturer l'air oppressant du bâtiment, semblant détruire le fin tissu de réalité autour de nous, un bruit surréaliste, un bruit hyperréaliste m'inocula l'horreur pure. Cet effroi qu'on pense connaître et que jamais on ne connaîtra plus. Ce bruit obscène, semblable au coup d'une baguette enroulée de tissu sur une peau tendue, m'effraie. Il n'a rien d'un son issu de cette vie qu'était « hier »... Il gronde comme une trompette du jugement dernier, hurle à la mort, me glace le sang...

Encore un battement, aussi surréaliste, aussi assourdissant que le premier. En revanche, il ne surprend pas à nouveau le petit groupe. Il leur glace le sang. Ce genre de peur qui ne peut envoyer qu'un message « FUIR », ce genre d’ignominie qui vous donnerait la force de laisser mourir un enfant, cette frayeur qui vous différencie du héros. Mais il n'est rien comparé à la vague qu'entraîne le troisième son,  c'est celui qui nous souffle insidieusement « retourne-toi » mais qui paralyse efficacement notre corps et notre cœur dans une prison de glace et d'effroi irrésistible. Le quatrième a pour effet salvateur d'exploser la gangue de glace autour de la militaire, celle-ci peut alors se tourner lentement vers l'origine du vacarme, vers les portes vitrées. Serena contemple un instant infini le sol baigné d'une lumière douce, chaude. Elle se laisse hypnotiser par la danse gracile de la poussière dans les rayons orangés, elle danse et s’enflamme, devient paillettes d'or incandescentes. C'est si beau. La jeune femme met du temps à se détacher du spectacle lumineux, elle lève paisiblement les yeux sur des chaussures larges, un treillis militaire, un T-shirt rougeâtre puis un visage dur, la mâchoire carrée, légèrement déplacée et enfin une coupe courte.

Forcément, je ne peux que le reconnaître. Il est si beau, dans le contre-jour, chaque dalle de la place derrière ne fait que le mettre en valeur... Je voudrais prononcer son nom, tendrement, mais rien, et même si j'avais pu articuler un mot, son nom serait sorti déformé par ma gorge aride. Je me tais, je reste pantoise, gauche. Que faire ? Je décide de m'approcher, quelque chose me tracasse. Comme si le rayonnement lumineux l'évitait, comme si ses yeux gris étaient en fait... blancs. Et son haut bicolore résultait... du sang. Séché, mais abondant, le liquide vermillon s'était échappé d'une plaie béante à la gorge. J'avance dans la clarté du jour baissant, sous une sorte d'hypnose fatale. Je voudrais rester ici définitivement, nimbée d'or. Mais il nous veut. Oui, il heurte à nouveau la baie translucide, puis encore, et inlassablement. Je le contemple rompre le silence de la Public Library, je le fixe tentant de fracturer le double vitrage. Il rebondit comme un pantin. Je regarde mon fiancé, frappant de son corps la surface froide. J'aurais volontiers rit. Mais c'est un peu dur avec du papyrus dans la gorge.

C'est... absurde ! Ironique ! Tout s'écroule autour d'elle. Elle n'a survécu que pour le retrouver. Mais c'était vivant que Serena escomptait le revoir. Pas... à moitié mort, gesticulant bêtement, couvert de son sang et la mâchoire fracturée ! Elle aurait dû rire et lui crier « Ed, cesses de faire l'idiot, s'il te plaît ! » mais ce n'est plus si comique, là, maintenant. Juste... tragique. Infiniment tragique. Assommée par cette journée éprouvante, elle titube en arrière, bat des mains et se stabilise enfin, hors d'atteinte des rayons brûlants du jour décroissant. Il frappe encore et encore, sans cesse, alors que depuis longtemps Serena a perdu le fil du nombre de coups. Elle halète à présent, sous le joug de la peur, qui revient à la charge. « Il va... elle tousse... Il va ameuter tout le monde avec ce bruit... » Sa voix se fêle, comme une gamine elle tente d’humidifier son palais en sanglotant, mais rien ne sort. Il n'y plus rien à faire. « Désolée... Partez, montez, allez-vous en. Ne vous retournez pas. Oh, désolée ! », L'asiatique aurait volontiers hurlé ses derniers mots, mais le bruit est leur ennemis...

Le nœud coulant dans ma gorge se referme vicieusement, je voudrais crier pour libérer le passage de l'air à mes poumons, mais rien, hélas toujours rien ! J'inspire une petite bouffée d'air, puis l'expire calmement, calmement, je répète le même protocole pour détendre mon corps. Déçue par l'effet, j'avance pas à pas dans la lumière diffuse, le regard fixé dans l'être désincarné au dehors. Doucement, je m'accorde un temps. Je laisse ma main vagabonder jusqu'à hauteur de son visage et caresser le verre qui nous sépare. Je recule puis me déplace sur la gauche. Quelques instants, les myriades de paillettes d'or semblent m’envelopper, mais bien vite, elles s’échappent de mes mains et continuent leurs vies. Sans moi.

Bien sûr qu'elle a peur, regardez-la trembler, entendez son cœur battre à tout rompre, admirez son visage pâlir... mais elle avance quand même, son ombre projetée sur le lino s'éloignant des rangées de livres. Le déclic du verrou attire le zombie vers elle, mais elle a le temps de refermer soigneusement la porte et de caler une pierre assez lourde pour empêcher les invasions par cette porte ci. Serena se dirige vers le centre de la place, prenant soin de racler ses grosses chaussures pour être suivie de « l'homme de sa vie ». D'un coup elle fit volte-face, voulut déballer un speech sur la beauté froide du soleil, sur la mort et même sur l'amour mais elle ne dit rien et sortit calmement la lame glacée de son couteau. Il arrivait lentement mais pas moins sûrement, Trop vite au goût de la jeune femme il fût sur lui. Elle le laissa la frôler dangereusement, puis quand il se jeta avidement sur sa gorge Serena le poussa hors d'atteinte d'un bras. Sûre et certaine de sa position elle se mit mécaniquement à répéter les gestes de son entraînement... « Uniquement en cas de mort certaine blablabla »... Un : fléchir ; deux : Armer ; trois : enfoncer le couteau dans la jugulaire par la pointe et remonter jusqu'au cerveau ; quatre : c'est fini en théorie. Serena accompagna la chute de son compagnon, laissant en même temps dériver deux goûtes salées sur ses joues. Il ne râle même pas, quittant le monde en silence, comme une bougie soufflée par un mistral quelconque. Elle se pencha sur lui pour susurrer à son oreille un dernier adieu, comme les soirs d'été ou ils tombaient épuisés dans les bras l’un de l'autre, un simple mot doux. Le métal froid lui entailla facilement la peau, elle regarda le flot carmin s'écouler sombrement.

Je me tournais vers le ciel, pleine d’appréhensions. Qu'en était-il de l’au-delà ? Je fermais les yeux épuisée, pensant à ma naissance. J'étais née un matin, très tôt, hurlante face au soleil levant. Je partais face à ce même soleil, décroissant, pleurant et souriant à la fois. J'aimerais que ces trois-là survivent, pour raconter nos histoires.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilian Carlton
Chef incontestée psychorigide
avatar
Survival Coins : 109
Age : 27
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESLiens & RPs

Fiche perso
Santé:
100/120  (100/120)
Faim:
45/100  (45/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Lun 3 Fév - 11:05
Un fois à l'intérieur, le petit groupe s'était dirigé vers l'étage après quelques instants de réflexion. L'étage leur donnerait une sécurité qu'ils ne pouvaient retrouver ailleurs sans faire tomber beaucoup d'étagères, ce qui promettait bruit et fatigue.

L'asiatique venait de fermer le verrou des portes vitrées marquant l'entrée de la bibliothèque lorsque des bruits se firent entendre. Raphaël et Camélia étaient déjà partis en éclaireurs à quelques mètres de là.

Maximilian leva les yeux, presque fatigué de cette rengaine incessante. Des zombies arrivaient, un à un, de l'étage. L premier du groupe s'approcha de l'escalier, voulu continuer à avancer et se retrouva à dévaler les marches de bois en rebondissant dessus. Au passage, il avait laissé l'un de ses bras quelques marches plus haut et l'un de ses jambes s'était tordue dans un angle particulier. Petit à petit, les morts-vivants se retrouvaient sur le sol de parquet, en tas, se relevant, trébuchant tant bien que mal.

Le petit groupe ne semblait guère dangereux, leur nombre était peu élevé, en revanche il leurs interdisait l'accès à l'étage...
Le jeune homme porta machinalement sa main à ses cheveux bouclés, qui avaient décidément pris cher ces derniers temps. Il éleva un peu la voix pour se faire entendre des deux explorateurs.


" Hey !!! Heu... Je crois qu'on a un problème !"

Le bruit n'avait surement pas manqué de les prévenir, de toutes manières...
Il se tourna vers Serena pour lui demander conseil : Que faire? Encore marcher pour trouver un endroit alors que le jour tombait à sa fin..?


" On s'en débarrasse, tu crois...? "

Sa question resta en suspend. La militaire était appuyée contre la porte vitrée et semblait captivée par quelque chose au dehors. Max n'eut pas vraiment le temps de se poser des questions : Très vite, un grand coup retentit contre la paroi de verre. Un nouvel éclopé venait d'entrer en scène, et la jeune femme semblait comme hypnotisée.
Le temps semblait se figer, et c'est comme dans un rêve que Max l'entendit bredouiller quelques phrases, s'approcher de la porte, l'ouvrir et sortir retrouver le zombie.

" Mais tu fois quoi ?! ... NON MAIS ARRETE !!! "

Pas assez rapide. Lorsqu'il arriva à l'endroit même où se trouvait la jeune femme quelques instants auparavant, celle-ci avait déjà franchit la barrière de verre et se retrouvait à l'extérieur. C'est en spectateur qu'il assista au spectacle sanglant, à cette tragédie. D'une étreinte elle tua l'homme décharné, militaire comme elle semblait-il, avant de remonter la lame jusqu'à sa propre peau, qu'elle traversa sans rencontrer de résistance. Elle venait de tuer un homme revenus, s'était tue ensuite puis reviendrait, n'ayant apparemment pas endommagé son cerveau. Tout ceci n'était au final qu'une mascarade maussade, un cercle sans fin. Mourir pour revenir, à quoi bon ?

Le jeune homme donna un grand coup de poing contre le verre, jurant allègrement. Il ne pouvait plus rien faire pour elle, cette vie là était terminée. Alors il se retourna pour faire face à sa vie à lui. Les quelques zombies s'approchaient difficilement, rampant, claudiquant gauchement.
D'un geste devenu presque familier, il serra plus fort sa hache dans son poing, raffermissant sa prise sur l'objet de mort, de délivrance ?
Il s'approcha du zombie le plus près, laissant une trace rouge sur le sol, et frappa, frappa, frappa...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Mer 19 Fév - 20:01
Un lieu protecteur ?
avec Maximilian Carlton & Layla A. Carter. »Présentation. »Journal intime. »Feuille de personnage.

J'étais heureuse d'être dehors, mais les zombies s'étaient également propagés, j'aurais voulu me rendre au plus vite à la maison pour savoir si ma mère allait bien, mais avec tous ces zombies j'arrivais seulement au niveau de la bibliothèque public et la nuit commençait à tomber. Ne souhaitant pas être une cible facile en dormant dans la rue, je décidais de m'y rendre.
Mais alors que je me rapprochais du bâtiment imposant je vis un spectacle macabre devant les portes de l'entrée, un zombie semblait avoir été tué au couteau, mais l'auteur de l'acte semblait s'être fait subir la même chose.
Je titubais vers la porte et m'y appuyait en ayant l'impression que j'allais vomir, mais mon ventre déjà vide, ne laissa rien échapper. Je pénétrais donc en ce lieu apprécié des lecteurs et fermais les portes, la clef étant sur la porte, j'en profitais pour la verrouiller.

C'est seulement après avoir entendu le cliquetis de la serrure, que je me rendis compte que je n'étais pas seule. Je vis d'abord les zombies, macabre et lent qui devaient venir de l'étage, puis m'accommodant à la faible luminosité du lieu je constatais qu'un vivant, ou peut-être étaient-ils deux, était en train de frapper les choses avec… une sorte de hache, je ne savais trop comment l'aider, je n'avais pas grand-chose sous la main. J'avisais des livres que des étudiants avaient dû abandonner sur les tables, j'en attrapais un et le lançais en direction des zombies…
Je n'avais pas mesuré ma force et il s'écrasa contre le mur ayant pour unique conséquence de faire tourner la tête à quelques zombies en fin de ligne. J'en lançais un second… oups il toucha l'un des vivants… Le troisième essai serait le bon et effectivement il toucha effectivement un zombie, il s'arrêta quelques secondes mais ne sembla pas comprendre ce qu'il s'était passé il continua son chemin. Je lançais les derniers livres traînant sur la table, sans grand effet supplémentaire…
© HeleneM
Revenir en haut Aller en bas
Maximilian Carlton
Chef incontestée psychorigide
avatar
Survival Coins : 109
Age : 27
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESLiens & RPs

Fiche perso
Santé:
100/120  (100/120)
Faim:
45/100  (45/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Mer 19 Fév - 22:57
Max commençait vraiment à en avoir gros sur la patate. Depuis que tout cela avait commencé, tout s'était enchainé très vite, surtout les morts.
La première jeune fille qu'il avait rencontrée, celle au visage d'ange? Morte. Il avait croisé son corps dans un couloir...
Sa mère? Dans le coma, en enfer.
Sa deuxième rencontre, vomissant d’écœurement? Morte.
La fille excentrique? Morte.

Et à présent, voilà que Camélia et Raphaël ne refaisaient pas surface et que Serena, une militaire sensée les protéger, les guider, venait de se tuer.

Alors, tout occupé qu'il était à sauver sa vie en déchargeant sa haine sur ces morts vivants à la con, il ne remarqua que tardivement la nouvelle arrivée. Lorsque le verrou émit un petit cliquetis dans son dos, il se retourna vivement, s'attendant presque à se retrouver face à l'asiatique.
A sa place, en contre-jour, il vit une frêle jeune fille très blonde. Elle ne devait pas avoir plus de 16 ans, et semblait au moins autant amochée que lui. Elle semblait perdue.

"Ne reste pas plantée comme ça !"

Le moins que l'on puisse dire était qu'elle n'avait pas trouvé le meilleur moment pour débarquer: au milieu d'une attaque de zombies, à la tombée de la nuit. Parfait.
Sans plus de précaution Maximilian lui retourna le dos, continuant de taper sur ceux qui s'approchaient un peu trop de sa personne.
Les corps commençaient à s'amonceler autour de lui lorsqu'un groupe de morts se fit distraire par un livre lancé contre un mur. Max jeta un bref regard à la jeune fille ne sachant trop ce qu'elle faisait. En tous cas, elle ne semblait pas directement menacée.

Ses réflexions s'arrêtèrent très vite lorsqu'il reçu un livre en pleine figure.

" NON MAIS TU FOUS QUOI ?! "

Sans attendre de réponse, il se retrouva de nouveau aux prises avec l'un de ses monstres. Plus aucun n'arrivait de l'étage, le flot devrait bientot s'arrêter. En tous cas, c'est ce qu'espérait le jeune homme: il n'en pouvait plus.
Les livres continuèrent de voler quelques instants, atteignant parfois leur cible et parfois... non.

D'un coup de hache Max acheva la dernière menace, s'aspergeant de liquide chaud et gluant. La face à moitié écarlate, essoufflé, il prêta enfin de l'attention à la fillette. Il fit quelques pas en sa direction.

" Tu vas bien? "

Très vite une réalité horrible le frappa.

" Mais t'es toute seule, à ton age ?! "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Mer 5 Mar - 16:05
Un lieu protecteur ?
avec Maximilian Carlton & Layla A. Carter. »Présentation. »Journal intime. »Feuille de personnage.

Je doutais fortement d'avoir été d'une grande aide avec ces zombies et je ne pense pas que si j'avais eu une arme j'aurais été plus efficace, tout cela me dégoutais et si un jour on découvrait que nous aurions pu sauver tous ces malheureux, il y aurait une vague de folie et de suicide car tout ceci serait alors considéré comme des meurtres.  Il valait mieux que j'évite d'y penser ou j'allais me rendre malade, jusqu'à présent je n'avais achevé aucun de ces malades, mais je n'avais pas empêché d'autres de le faire, j'en avais même déjà remercié.
Lorsque le jeune homme s'approcha de moi, après que le dernier zombie se soit effondré, je faillis avoir un haut le cœur, il était couvert de sang et avait une hache à la main, dans un autre contexte je me serais enfui en courant, mais dans un autre contexte il ne serait sans doute pas dans cet état-là.

«Hum, oui je suis toute seule, mais ce n'est pas trop par choix… toi aussi tu es tout seul ? Tu n'as pas été mordu ? Je pensais passer la nuit ici, je n'ai pas trop envie de traîner dans les rues pendant la nuit.»

Mon plâtre me gênait un peu, en théorie je devais le garder encore quelques jours, à supposer que je trouve un moyen de l'enlever après.

L'homme me semblait sympathique et assez courageux, en tout cas suffisamment teigneux pour venir à bout des zombies.
«Moi c'est Layla et toi ?»

© HeleneM
Revenir en haut Aller en bas
Maximilian Carlton
Chef incontestée psychorigide
avatar
Survival Coins : 109
Age : 27
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESLiens & RPs

Fiche perso
Santé:
100/120  (100/120)
Faim:
45/100  (45/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Mer 5 Mar - 18:22
Très vite, Maximilian aperçu l'horreur dans les yeux de la jeune fille lorsqu'elle le regarda. Sentant le liquide chaud dégouliner le long de son nez, il l'effaça d'un revers de manche, ensanglantant sa chemise déjà bien dégueulasse.

«Hum, oui je suis toute seule, mais ce n'est pas trop par choix… toi aussi tu es tout seul ? Tu n'as pas été mordu ? Je pensais passer la nuit ici, je n'ai pas trop envie de traîner dans les rues pendant la nuit.»

"Heu, à la base j'étais avec des gens mais..."

Avant qu'il n'ait eu le temps d'achever sa phrase, il vit deux silhouettes, au dehors traverser la place en courant alors que la lumière baissait peu à peu. De loin, on aurait pu croire qu'il s'agissait d'un homme et d'une jeune femme... N'ayant aucune nouvelle des deux autres et ayant du se débrouiller seul, il n'hésita pas plus.

" Oui je suis seul. "

Un pâle sourire étira ses lèvres; Maximilian se voulait rassurant. Il écarta les bras, sa hache toujours serrée dans son poing.

" Non, j'ai pas été mordu. "

Un simple coup d'oeil lui suffit pour voir qu'elle non plus, il ne prit pas la peine de lui retourner la question.
Au dehors, le soleil descendait dans le ciel, et il se sentait encore plus fatigué que lorsqu'il était arrivé dans la bibliothèque. De plus, maintenant, il ne pouvait pas laisser cette gamine seule.

" Okay, on va aller tenter de trouver une salle à l'étage. Tous ces trucs, il désigna les corps sur le sol d'un coup de tête, venaient de là-haut mais y en a plus qui viennent, donc, avec de la chance... "

Distraitement, sa main atterrit dans sa tignasse bouclée. Du bout de ses chaussures il repoussa quelques corps, se frayant d'ores et déjà un chemin vers l'escalier.

" Ho, et moi c'est Max ! "

Il lui adressa un sourire avant de continuer sa progression.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Jeu 20 Mar - 8:14
Un lieu protecteur ?
avec Maximilian Carlton & Layla A. Carter.
»Présentation. »Journal intime. »Feuille de personnage.


Je l'observais, silencieuse, ne sachant que dire. Bien qu'il ait écarté les bras pour me montrer qu'il n'avait pas été mordu, je n'avais rien vu, il était tellement couvert de sang qu'on ne pouvait savoir s'il y en avait qui lui appartenait dans le lot. Mais je le croyais lorsqu'il m'affirmait qu'il n'avait rien.
Je montais les escaliers aux côtés de Max, essayent de ne pas prêter attention au carnage et aux traces de sang, il valait mieux se voiler la face en attendant des jours meilleurs.

Une fois en haut des escaliers, je marquais une pause et regardais vers l'étage inférieur me remémorant la magnificence du lieu et les nombreuses fois où je me suis fait sermonner pour avoir fait trop de bruit. Peut-être un jour, les choses redeviendront comme elles étaient…
Détournant le regard du bas, je me reportais sur le présent et j'ouvrais la première porte sur laquelle je tombais. La pièce était assez petite et le bureau s'y trouvant semblait de piètre qualité, cet endroit ne semblait n'avoir rien de bon à offrir. Je refermais la porte et jetais un œil à Max, lorsque j'eus capté son regard je lui fis un signe de tête à la négative.
En même temps, à moins de trouver un bureau avec divan et gros fauteuil, nous ne risquons pas de passer une très bonne nuit et puis, comment le pourrions-nous de toute manière.

Je m'accoudais à la rambarde, regardant à nouveau l'étage du dessous et ses rayons de livres désormais en désordre. Je laissais mon esprit divaguer, je pensais à mon père, ma mère, mes amis que je n'avais pas revus depuis que j'étais tombée de l'arbre.
Je voulu sortir mon portable pour regarder quelques photos, mais je n'avais pas pu remettre la main dessus à l'hôpital, j'arrêtais donc mon geste au moment où il commençait. Je retins quelques larmes, me força à afficher un faible sourire et m'adressait à ce nouveau compagnon de fortune :
«Tu as trouvé quelque chose ?»

Je ne savais pas si notre collaboration allait durer, en même temps je l'espérais, mais je détestais cette sensation d'être un boulet et dans l'état où était la ville, c'est tout ce que je pouvais espérer être.

© HeleneM
Revenir en haut Aller en bas
Maximilian Carlton
Chef incontestée psychorigide
avatar
Survival Coins : 109
Age : 27
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESLiens & RPs

Fiche perso
Santé:
100/120  (100/120)
Faim:
45/100  (45/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Jeu 20 Mar - 22:40
Ils montèrent les escaliers sans embuches, Max prenant bien soin de ne pas regarder les corps mutilés qu'ils devaient enjambés.

"Surtout, regarde pas le sol."

Etant lui même dégouté à l'idée d'avoir du tuer toutes ces... Choses, il ne préférait pas imaginer ce que cela devait être pour elle. Bien entendu, il ne la connaissait ni d'Eve ni d'Adam mais une jeune fille comme elle ne pouvait pas être faite pour voir un tel spectacle.

Lorsqu'il posa le pied sur le palier, il remonta sa hache au niveau de son visage, paré à toutes éventualité. La jeune fille repoussa la première porte à leur droite en arrivant; celle-ci grinça, accentuant là sale ambiance qui régnait dans cet endroit.
Max se tenait derrière elle, scrutant la pièce et tendant l'oreille mais décidant de la laisser faire. Petite et sombre, celle-ci contenait un bureau de bois qui leur serait surement totalement inutile.

«Hum, oui je suis toute seule, mais ce n'est pas trop par choix… toi aussi tu es tout seul ? Tu n'as pas été mordu ? Je pensais passer la nuit ici, je n'ai pas trop envie de traîner dans les rues pendant la nuit.»

"Heu, à la base j'étais avec des gens mais..."

Avant qu'il n'ait eu le temps d'achever sa phrase, il vit deux silhouettes, au dehors traverser la place en courant alors que la lumière baissait peu à peu. De loin, on aurait pu croire qu'il s'agissait d'un homme et d'une jeune femme... N'ayant aucune nouvelle des deux autres et ayant du se débrouiller seul, il n'hésita pas plus. La blondinette referma la porte délicatement et fit signe au jeune homme qu'il n'y avait rien d’intéressant là dedans. D'un signe de tête, il acquiesça et suivit ses déplacements du regard. Elle alla s'accouder a la rambarde, Maximilian décida de continuer l'exploration, seul, la laissant en sécurité (ou presque) et souffler un coup.

D'un pas léger il s'approcha de la prochaine porte. Il parcourut ainsi plusieurs pièces (principalement des bureaux) avant de tomber sur une salle de repos. La porte qu'il venait de pousser était le seul accès débouchant sur la salle bleutée aux trois canapés à l'air... Confortable. Vraiment très confortable.
Il parcouru l'endroit des yeux, rapidement. Elle ne possédait aucun recoin, aucune zone d'ombre et par dessus le marché, aucun massacre n'y avait eu lieu. Et c'était sans parler des supers distributeurs qui tapissaient le mur du fond et de la petite cheminée du coin. Il venait de trouver un paradis.

" Hey, Layla, tu devrais venir voir ! "

Il entra dans la pièce et en fit le tour en attendant la jeune fille. Quand il vit qu'au bout de quelques instants aucun bruit de pas n'était parvenu à ses oreilles, il sortit la tête par l'embrasure de la porte.
Elle semblait perdue dans ses pensées.

En quelques enjambées il se porta à sa hauteur.

" Tu vas bien...? J'ai trouvé une salle ou on pourra se reposer et manger. "

Il la regardait en se mordant la lèvre inférieure, gêné. Si elle éclatait en sanglot, il ne savait pas du tout comment il fallait réagir. Déjà que les filles de son âge avaient toujours été un mystère pour lui, alors celle de 16 ans...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Lun 31 Mar - 9:42
Un lieu protecteur ?
avec Maximilian Carlton & Layla A. Carter.
»Présentation. »Journal intime. »Feuille de personnage.

«Oui, oui ça va.»

J'allais voir la pièce que Max avait trouvée, faisant comme si tout allait bien. Je pus constater qu'effectivement la pièce semblait idéale. J'aidais tant bien que mal Max à barricader la porte, puis je m'installais sans tarder dans un des fauteuils où je m'endormis presque instantanément.

Les rayons du soleil me réveillèrent tôt, Max dormait encore, je trouvais à manger qu'il avait dû sortir la veille des distributeurs, j'engloutissais ce que je pouvais, puis laissant mon sac sur place, je décidais d'aller jeter un œil à l'extérieur, je trouverais peut-être de quoi enlever mon plâtre. Je poussais notre barricade d'un chouya, juste de quoi me faufiler dans l'embrasure de la porte.

Je découvris un escalier derrière une porte qui montait, je le gravis, en haut se trouvait pleins de livres entassés et poussiéreux.
Soudain, une pile tomba me faisant sursauter, je m'empêtrais dans mes pieds et tombais dans les escaliers dans un vacarme impossible. Je mourus au milieu des escaliers lorsque la chute força mon cou à prendre un angle imprévu. Mon corps continua à descendre jusqu'en bas des marches, où il s'arrêta sur le sol, dans le couloir.

© HeleneM


HJ : je suis restée vague dans mes descriptions pour te laisser le choix. Bonne continuation.


Dernière édition par Layla A. Carter le Mar 1 Avr - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maximilian Carlton
Chef incontestée psychorigide
avatar
Survival Coins : 109
Age : 27
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESLiens & RPs

Fiche perso
Santé:
100/120  (100/120)
Faim:
45/100  (45/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Lun 31 Mar - 16:56
Après que Max ait appelé la jeune fille, celle-ci entra dans la salle sans un mot. Très vite elle s'installa dans un fauteuil et s’endormit, laissant Max seul avec ses pensées. Il l'observa quelques minutes, ébahi par sa mine innocente puis attrapa un peu de nourriture qu'il avait trouvé dans le distributeur.

Trois paquets de Twix plus tard, il s'endormit également dans un fauteuil, la tête reposant sur un accoudoir, la bouche ouverte.
Endormi comme il était, il n'entendit pas la jeune fille se réveiller tranquillement et sortir de la pièce à pas de loup. La chose qui le réveilla fut un énorme bruit sourd suivi d'autres bruits qu'il n'identifia pas tout de suite. Sonné, encore grogui et en manque de sommeil, il se redressa cependant en quelques secondes, la petite hache en main. Il secoua la tête dans tous les sens, observant la pièce. Lorsqu'il remarqua l'absence de Layla, il poussa un juron.

"Oh bordel !"

Il se précipita à l'extérieur de la pièce, un peu affolé, pensant fortement être en pleine attaque zombie. Alors, lorsqu'il se retrouva face au cadavre de la jeune fille disposé en plein milieu des escaliers, le corps tordu, les yeux grand ouvert, il se sentit vraiment con et désemparé. Elle était morte, elle aussi. Cette gamine au visage d'ange.

Il se laissa tomber sur la première marche et posa sa hache à coté de lui, ne lâchant pas le corps du regard. La main dans les cheveux, la tête appuyée contre la paume de son autre main, il se sentait désespéré et seul. Les gens mouraient tout autour de lui et cela risquait de continuer pendant longtemps. Comment lui pouvait-il survivre à tout ça avec autant de personnes qui crevaient au fur et à mesure et de façon aussi conne ?
Il sentit les larmes lui monter aux yeux, qu'il essuya d'un revers de bras rageur en se redressant dans la hâte. Il ne pouvait rester là. Sa raison lui disait de retourner dormir un peu mais il savait pertinemment qu'il ne pourrait pas retomber dans les bras de Morphée tout de suite. Il voulait partir d'ici, de ce cauchemar. La porte percutté le mur violemment, et Max rassembla ses affaires en quelques minutes à peine. Son regard se posa sur le sac abandonné de la jeune fille et il hésita quelques instants avant de s'avancer et de s'en saisir.

"Et puis merde."

Rageusement il transvasa le contenu du sac de la jeune fille dans le sien et se mis en route. Il ne savait où aller; tout ce qu'il savait c'était que rester ici, près de l’hôpital, dans cette librairie pleine de morts lui était insoutenable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Mar 14 Oct - 14:51
Juliette s'était recroquevillée sur elle même. Pas par peur mais pour préserver son espace vital.
John en fit de même mais uniquement avec sa jambe valide. Sa colocataire d'ascenseur prononça une dernière phrase et s'endormit juste derrière.
Lui, resta éveillé encore un moment, à écouter les zomb' déambuler et grogner. Il les écoutait (à défaut de pouvoir les observer) à la façon d'un ethnologue observant la vie au sein d'une espèce animale. Il y avait un peu de ça dans ces créatures. De l'instinct, des règles, un schéma comportemental.
Il rêvait de pouvoir en détenir une poignée à dispo dans une cage pour avoir le loisir de les observer à longueur de journée, les nourrir, étudier leurs comportements ... Mais arriver à cela nécessiterait du matériel, de l'organisation et surtout une équipe pour l'aider dans cette tâche ...
Hors, se voir dans ce monde fraterniser avec des humains l'indisposait. Même cette jeune femme, bien que brillante et toute aussi passionnée que lui sur le sujet, il avait du mal à l'accepter complètement aussi près de lui. Quoique ... avec du temps et un peu de bonne volonté et si elle continue à se montrer intéressée et intéressante, serait-il capable de tomber sous son charme ...
Sur cette délicieuse pensée qu'il n'aurait plus pensé avoir, il s'endormit à son tour.

Il fut le premier à se réveiller, la luminosité ayant changé avec les premières lueurs de l'aurore. Au fur et à mesure que le soleil montait, ses rayons passaient de plus en plus à travers les grandes fenêtres de l'escalier, éclairant le haut de la cabine d'ascenseur.

Il attendit patiemment que sa partenaire se réveille à son tour. En attendant, il avait tendu l'oreille sans rien percevoir. Pas d'ombres non plus dans les escaliers en hauteur. Il rouvrit un des trois bouquins qu'il avait embarqués, mais n'eût pas le temps de parcourir beaucoup de pages.
Juliette s'était éveillée, il l'accueillit d'un sourire cordial et se leva. Il avait une jambe ankylosée et la secoua, la frictionna pour faire partir les picotements.

Sortons.

Réutilisant le pied de biche, ils écartèrent de nouveau les portes. Ca grinçait, mais d'un coup d'oeil, la voie semblait libre. John continua à écarter les portes quand une ombre se manifesta. Il stoppa son nouveau. Un zomb' avait été attiré par le bruit et approchait. Ils n'avaient pas eu le temps d'écarter suffisamment les portes pour se faufiler et John n'avait pas l'intention de s'enfermer à nouveau surtout si leur présence avait été repérée.

Livre !

Bloquant les portes à l'aide d'un avant-bras, il tendit l'autre, doigt pointé en direction de sa lecture posée à terre. Juliette lui tendit ce qu'il voulait juste à temps pour qu'il le fourre dans la gueule ouverte du zomb' qui leur tombait dessus. Il lui laissa le soin de l'achever.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: [TERMINE] [Semaine 2 - Jour 2] Séance de lecture?    
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche opine sur la derniere semaine...
» HOROSCOPES DU JOUR
» Potins à gogo ~ ragot de la semaine
» 8061 participants recoivent leur certificat de lecture et d’écriture en créole
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: RP terminés / abandonnés :: S2-