Nous sommes en Octobre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !
Joyeuses fêtes à tous !
Tout le Staff vous souhaite de très joyeuses fêtes ! Manger comme des gros, buvez avec modération (hinhinhin) et faîtes des bisous à votre tante sexy pour nous ! <3

  [Semaine 2~Jour 3] This is not a game ? [TERMINE]
Invité
Invité
avatar


[Semaine 2~Jour 3] This is not a game ? [TERMINE]   
Lun 14 Avr - 20:00
[Semaine 2 ~ Jour 3 ~ 8h34]

-Hé! Allez-vous-en! Bande de singes baveux ! !

Au petit jour, dans une ruelle d'Oakland, non loin de l'Higland général Hôpital, un petit cri aigu se faisait entendre. Cette voix d'enfant, provenait d’une grande benne à ordure, situé dans une étroite ruelle, entre deux grands immeubles, en très mauvais états. Dans ce triste décor, deux personnes grattaient contre le dessus de la poubelle et ne semblaient plus savoir comment l'ouvrir. A dire vrai, s'il on regarde de plus près ses deux adultes, d'une cinquantaine d'années, on se demandait si qualifier d'humain cette homme un peu enrobé au crane dégarni et cette blonde mal maquillé, était bien le bon mot. En effet, les deux adultes semblaient totalement égarés, le regard vitreux et la peau aussi pale qu’un mort et don certaines parties étaient en très mauvais états et comportaient ce qui ressemblaient à des morsures....humaines! On aurait pu penser que ces deux personnes étaient simplement complètement bourré et souffrants mais, il s'agissait belle et bien de mort, revenu à la vie. Quand l'explosion du bâtiment était survenu, les cadavres ambulants avaient pris d'assaut les rues et c'est deux zombies, avaient apparemment décidés de se trouver un petit encas. Les deux macabés n'avaient plus aucune notions du temps et ils grattaient le couvercle depuis déjà deux bonnes heures et espéraient que leur petite proie finisse par en sortir, encore fallait-il qu'ils soient en mesure d’espérer encore quoi que ce soit, dans leurs esprits, qui n'étaient plus alimentés que par de simples instincts.

- Vous êtes bouchés ou quoi?!

Au fond de la grande benne, qui de puis deux jours déjà lui servait de refuge, un petit blondinet brayait sur les choses qu'il pensait simplement êtres des créatures complètements folles, des sortes d’extraterrestres, qui avaient prit possession des humains Certes, la vérité était loin de cette étrange idée mais, l'esprit du jeune garçon n'était pas assez réfléchit ou assez mature, pour imaginer que les humains étaient responsable de tout ceci. Du haut de ses neuf ans, le petit Thomas était bien loin d'imaginer l'apocalypse s’abattre sur terre, il avait assisté au réveil des morts mais, il ne voyait là qu’une simple distraction de plus, il regrettait seulement d'avoir perdu sa grand mère de vue à l’hôpital et il était maintenant seul, depuis deux jours. Sans doute grâce à son instinct de scoute, à une bonne dose de chance et à son esprit un peu insouciant des dangers, Thomas avait réussit à se trouver de quoi se nourrir en fouillant une épicerie et en cherchant un peu au rayon jouet, il s'était même trouvé un pistolet à bille. Le petit blondinet avait mit un petit moment à s'emparer de ce don il avait besoin, car il n'avait jamais été un voleur mais, en voyant des pillards faire de même, il ne s'était pas gêné pour les imiter, après leur départ.

Maintenant armé d'une arme plutôt inutile, le jeune garçon se sentait tout de même un peu rassuré et avait déjà une grande envie de s'amuser à l’extérieur. Tenir en place, n'était pas une des activités favorites de Thomas et même en cette période trouble, il mourait d'envie d'aller gambader dehors, encore fallait-il que les deux dingues, s'en ailles. Hélas, les deux zombies persistaient et tendit que le petit survivant tenait son pistolet et de l’intérieur, visait le couvercle, il commençait à en avoir sérieusement mare de se trouver dans cette poubelle humide, sombre et puante.


- Si vous partez pas, j'vais vous dégommer la tête!

Puis soudain, Thomas entendait des voix d'adultes se rapprocher de sa cachette et se diriger vers les deux morts vivants, qui s'étaient alors retournés vers leurs nouvelles proies. De l’intérieur de la benne, le gamin voyait un peu l’extérieur, grâce à quelques trous de la taille de grosses pièces de monnaies et qui laissaient passer la lumière et lui permettait de voir simplement le bas des deux zombies. A cet instant, le gamin calait le bout de son pistolet à bille contre le trou et tirait quelques billes, sans savoir sûr qui il tirait.

- Bang! Bang!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [Semaine 2~Jour 3] This is not a game ? [TERMINE]   
Mar 15 Avr - 21:38
. « This is not a GAME ? » .
Semaine 2, Jour 3
Ft. Michelle Levinson & Thomas Grant
08:40

A l’aube du troisième jour, les quatre compagnons d’infortune décidèrent de se séparer pour parcourir la ville et trouver de quoi survivre. L’allemand avait d’ailleurs très justement suggéré de diviser les forces armées afin d’optimiser leurs chances de survies à l’extérieur de l’hôtel. Avery et Franz possédant un revolver, ils faisaient tous les deux partie d’un binôme différent. C’est donc d’un commun accord que les deux filles du groupe étaient parties dans une direction et les garçons dans l’autre afin d’explorer les rues d’Oakland à la recherche de quoi que ce soit pouvant leur être utile pour mieux faire face à leur calvaire quotidien.

Il était un peu plus tôt que huit heures lorsque les deux demoiselles se mirent en route. Tandis que les garçons partaient à l’Ouest, Michelle et Avery, elles, se dirigeaient vers l’Est d’Oakland, en direction de l’hôpital. Du plus profond d’elle-même, la rouquine souhaitait s’éloigner d’Highland General Hospital, cet endroit maudit où tout avait commencé. Inquiète de se trouver une fois encore face à des montagnes de corps ensanglantés, la dernière chose qu’Avery souhaitait voir étaient des cadavres. Réflexion faite, c’était plutôt des zombies. Enfin, leurs chances d’échapper à ce genre de rencontre étant très faibles, Avery s’était préparée à l’idée de faire face à des rôdeurs. Le seul problème, c’est qu’elle ne savait absolument pas se servir de son revolver. A quoi bon posséder une arme si l’on ne sait pas s’en servir ? Merde.

Michelle et Avery profitèrent de leur escapade pour discuter et faire connaissance. Avery appréciait la compagnie de Michelle. Bien que plus jeune qu’elle, la jeune fille était bien plus mature que la majorité des adolescentes de son âge et discuter avec elle était très agréable. En deux jours à peine passés en compagnie de Franz, Jack et Michelle, Avery avait eu l’impression de faire partie d’une famille. Ils avaient partagé leur nourriture avec elle, lui avaient permis d’enfin se reposer enfin et surtout, lui avaient apporté du réconfort. Avery, seule depuis plusieurs jours, avait la sensation d’être apaisée. Et ça, malgré l’apocalypse.

Les deux filles avaient décidé de se rapprocher de l’hôpital et de se procurer ce dont elles avaient besoin où elles pouvaient. A cette heure, elles n’avaient pas encore exploré la ville, se contentant de parler tout en parcourant les rues, s’éloignant de plus en plus de leur refuge provisoire. Alors que le soleil envahissait peu à peu les rues, s’élevant au-dessus des hauts buildings, Michelle et Avery, qui marchaient d’un bon pas, s’arrêtèrent sans même se concerter. Des râles rauques provenant de la ruelle la plus proche avaient attiré leur attention. Aucun doute possible : des zombies. D’un regard, sans même parler, les deux jeunes filles se comprirent et, d’un pas délicat et silencieux, s’approchèrent. Avery s’adressa à Michelle dans un murmure.

« J'ai un flingue dont je ne sais que trop mal me servir. Rien d'autre. Il faut qu'on trouve un moyen de se débarasser d'eux. Et vite, tant qu'ils ne nous ont pas remarquées... »

Fronçant les sourcils, Avery plongea son regard dans celui de son amie, attendant sa réponse. Elle était quasiment certaine d’avoir entendu une voix d’enfant, comme étouffée.

« Est-ce que ... ? »

Non. Impossible... Faisant rapidement un pas en avant, inquiète, Avery voulu se diriger en direction du danger tête baissée. Se ravisant, elle s'arrêta, respira un coup et se retourna en direction de Michelle.

« Merde. Qu'est-ce qu'on fait ?  »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [Semaine 2~Jour 3] This is not a game ? [TERMINE]   
Jeu 17 Avr - 12:19
Il me faisait bien rire, les hommes, à se les jouer les durs alors que finalement, c’était Avery et moi qui était dehors. Trouver de quoi survivre hein ?

C’était tôt le matin et avant tout ça, je n’avais pas l’habitude de me lever avant dix heures. C’est donc les paupières lourdes que je suivais Avery dans notre chasse aux trésors. C’est d’ailleurs elle qui me tins réveillée. Nous avons conversé tout le long de notre exploration. Plus nous discutions et plus je la trouvais forte et courageuse. Elle avait un petit quelque chose de différent des autres filles que j’ai connues et je me sentais choyée d’avoir rencontré une personne comme Avery.

Avant l’apocalypse, ça a toujours été mon père et moi. Des amis, je n’en ait jamais vraiment eu et ça ne me dérangeais. Je m’étais habituée à ma petite vie de solitaire et je n’en ait jamais été malheureuse. Mais maintenant que j’étais entourée, même dans cette situation, je comprenais enfin e ce que j’avais raté depuis le début de ma vie.

Plus on se rapprochait de l’hôpital, plus je me sentais inquiète. Nous n'avions croisé aucune bestioles de tout le trajet mais... tout à commencer là-bas. Qui sait combien de rôdeurs il y a encore. Mais une fouille du bâtiment pourrais nous apporter toutes sortes de choses. Des médicaments, à manger…

Soudain, je l’entendis. Ce râle, ce son. Il me faisait frissonner chaque fois. Avery l’avait entendu aussi. D’un simple regard, nous nous sommes comprises et nous avons avancer doucement. Dans un murmurre, Avery me parla.

«J’ai un flingue dont je ne sais que trop mal me servir. Rien d’autre. Il faut trouver un moyen de se débarasser d’eux. Et vite, tant qu’ils ne nous ont pas remarqué…»

Je baissai les yeux vers mes mains.

«J’ai deux couteaux. J’ai appris à les lancer lorsque je vivais à la campagne mais si je rates ma cible, on ne perdrais pas seulement un couteau, on dévoilerais notre présence…

Je réfléchissais à toute vitesse. Que fallait-il faire ? J’essayais de trouver une solution mais soudain, mes pensées se figèrent. Ma tête devint vide lorsque je l’entendis. Un enfant. Ils voulaient attaquer un enfant.

Avery dis quelque chose. J’ignore si elle se parlait à elle-même ou si elle s’adressait à moi, mais je ne l’entendis pas. Ce n’est qu’à sa phrase suivante que je revint à la réalité.

«Merde. Qu’est-ce qu’on fait ?»

J’essayais de calmer les petits tremblements qui me parcouraient. C’était fini, je ne pouvais plus trembler dès que j’en voyais un. Si je tremblais, je ne servais à rien. Je me ressaisi et baissai la tête. Un couteau dans chaque main, comme depuis le début… J’en donnai un à Avery et m’adressai à elle.

«Un coup dans la tête. En plein dans le crâne. Prend le gentlemen, je m’occupe de la blondinette.»

Sans attendre son accord, je bondis vers ma cible. Comme promis, je n’enfonçai mon couteau que dans la tête de la créature qui grattait encore la benne à ordure. Elle tomba au sol en même temps que l’autre et d’un commun effort, nous avons soulevé le couvercle de la benne. À l’intérieur, il y avait bel et bien un enfant. Il tenait un petit pistolet à billes qu’il pointait vers le haut.

«Hey… Ne tires pas s’il-te-plaît. Nous sommes tes amies, n’est pas peur. Contrairement à eux, on ne va pas te manger. Comment t’appelles-tu ?»

Doucement et prudemment, je lui tendis ma main pour l’aider à sortir. Ne le presse pas, Michelle. Ce n’est qu’un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [Semaine 2~Jour 3] This is not a game ? [TERMINE]   
Jeu 17 Avr - 18:03
[Semaine 2 ~ Jour 3 ~ 8h52]

Les zombies, continuaient de marteler le couvercle de la benne et ne semblaient nullement s'en lasser. Bien évidements, les petites billes tirer par le gamin, n'avaient fait aucun effet et n'avaient même pas servies à faire diversion. Non, les cadavres ambulants, ses choses que Thomas pensait être des extraterrestre qui avaient pris possession de corps humains, ne semblaient être distraient par aucune chose, ils obéissaient à un simple instinct et leurs cerveaux ne servaient plus à grand chose. Après son tir, le jeune survivant soupirait en regardant son arme, qui n'était en réalité qu'un simple jouet un peu dangereux s'il on visait les yeux. En observant par le trou les créatures s'acharner, le jeune garçon se rappelait le moment où pour la première fois, il avait vue l'une de ses choses. A l’hôpital, il y avait eut beaucoup de cries, des larmes et du sangs et rapidement la panique avait gagné les survivants du bâtiment qui n'avait pas immédiatement comprit que les cadavres revenus à la vie, n'avaient qu'une simple envie..les dévorer! Comme toujours, l'imagination débordante de Thomas et son inconscience maladive, lui avait permit de ne pas perdre pied et de se montrer courageux. Toutefois, le gamin n'en était pas pour au temps stupide et au fond de lui, il se doutait que tout cela était bien plus qu'un jeu ou qu'un film de science fiction.

Repenser à ce réveil des morts, rappelait alors à Thomas, qu'il n'avait toujours pas trouvé sa grand mère. La pauvre femme, était simplement venu passer un examen et à présent, elle était portée disparu et même s'il y avait une possibilité pour qu’elle soit encore vivante, en deux jours, il avait pu se passer bien des choses et les survivants de l’hôpital avaient quittés les lieux. Bien évidement, même s'il avait parfois un comportement un peu effacé sur certaine gravités de la vie, le gamin s’inquiétait pour sa grand-mère et s'il n'avait pas été bloqué dans cette poubelle à cause des zombies, il se serait mit à sa recherche mais, maintenant, deux jours s'étaient écoulés et le danger, était des plus présents. Thomas sortait un peu de ses pensées, quand il remarquait que le râlement des zombies et leur grattements, s'étaient arrêtés net, après un long soupir. Il se maudissait alors de s’être égaré dans son esprit et d'avoir loupé ce beau spectacle. En regardant par le trou, il remarquait la présence de deux personnes mais, il ne pouvait pas les identifier et il se demandait alors si ce n'était pas d'autres créatures qui avaient décidés de prendre la relève. Après tout, rien ne prouvait que ses choses ne se battaient pas entre elles et Thomas n'avait aucune idée de ce don elles étaient capables. Le petit blondinet pointait alors son pistolet vers l’ouverture et se tenait près à envoyer des rafales de billes en plastique.

Il ne s'écoulait pas beaucoup de temps entre le moment où les zombies étaient tombés et celui où le couvercle de la benne s'ouvrait en grinçant, éblouissant au passage Thomas. L'air frais de l'hiver s’engouffrait alors et le faisait frissonner. Aussitôt! Le petit survivant pointait son arme vers les deux femmes qui lui apparaissait et il les dévisageait alors, se demandant si elle n'était que de pauvres survivantes ou des créatures plus dangereuses.

- Bougez pas! Sinon, j'vous...

Thomas stoppait soudainement ses menaces, quand l'une des deux femmes, celle qui paraissait la plus jeune, s'adressait à lui, d’une voix calme et rassurante. Le gamin fini par accepter l'aide des deux jeunes femmes et se retrouvait à l’extérieur, débarrassé de la mauvaise odeur de la benne, même si ses vêtements sauraient lui rappeler. Il avaient rangé son pistolet à la ceinture de son jeans et dévisageait tour à tour les deux inconnus et soudainement, aussi rapide que l'éclaire, il changeait de caractère et leur adressait alors un grand sourire. Le jeune Grant avait toujours été ainsi, son humeur variait en quelques secondes et même si parfois il jouait les petits durs, il était facile de percevoir que ce petit casse-cou, avait un  cœur plein d'amour et qu'il n'était pas une mauvaise personne.

- J'ai cru qu'vous étiez des extraterrestres, vous aussi! Ho! J'aurais pu les battre tout seul, ils me font pas peur, j'étais pas près, c'est tout... Vous les avez super bien combattu en tout cas, c'était trop bien! Même si à cause de la poubelle, j'ai presque rien vue...

Thomas, comme à son habitude, n'avait pas sa langue dans sa poche et peu importe que les deux femmes soit des inconnus, il leur parlait comme à des amis.

-Ho! Heuu..j'ai pas dit merci.....merci! J'm'appelle Thomas et c'est pas ma maison la poubelle, hein? j'étais à l’hôpital avec ma grand-mère, quand les extraterrestres son rentré dans le corps des gens et depuis presque deux jours, j'arrive pas à la retrouver mais, elle est un peu chiante alors c'est pas trop grave... Et puis j'ai pas peur pour elle! Elle est très courageuse et j'me débrouille bien moi aussi. Et vous? vous êtes qui? Vous êtes perdu? Moi, j'm'ennui un peu tout seul....

Bien évidement, même si le jeune garçon faisait son possible pour jouer les braves, il espérait du fond du cœur que les deux femmes ne le laisseraient pas tout seul dans cette endroit et malgré qu'il tentait de le cacher, cela ce lisait facilement sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [Semaine 2~Jour 3] This is not a game ? [TERMINE]   
Ven 18 Avr - 23:01
. « This is not a GAME ? » .
Semaine 2, Jour 3
Ft. Michelle Levinson & Thomas Grant
09:05

Avery détestait cette sensation de peur qui la submergeait à chaque fois qu’elle était confrontée à des zombies, cette affreuse impression que son cœur allait bondir hors de sa poitrine. Pourtant, il fallait qu’elle garde son calme. Michelle, malgré sa force de caractère et son habilité, semblait être angoissée par la situation. Tandis qu’elle indiquait à Avery être particulièrement douée dans l’art de lancer des armes blanches, ses mains tremblaient et son visage livide affichait une expression inquiète. Avery, bien qu’elle se sente quelque peu dépassée par la situation, ne céda pas à la panique. Une chose était pourtant sûre : Franz devrait absolument lui apprendre à utiliser son revolver. Elle lui avait pourtant dit qu’il ne leur sauverait pas la vie puisqu’elle ne savait pas s’en servir... Dans un soupir, la jeune femme se maudit de n’avoir pas plus insisté auprès de l’allemand pour qu’il lui explique. Avery posa sa main sur le bras de Michelle, exerçant une petite pression qu’elle voulait rassurante, et plongea ses yeux marron dans ceux de la jeune fille avant de murmurer : « Ca va aller, Chelle. ». La vague de panique qui l’avait envahie quelques minutes plus tôt semblait déjà s’être atténuée. Le fait qu’un enfant soit un danger ne devait pas lui faire perdre son calme, bien au contraire. Elles allaient s’occuper de ces deux misérables créatures. Elles ne mourraient certainement pas aujourd’hui.

Michelle tenait fermement ses deux couteaux en mains. Avery, baissant les yeux en direction des armes de sa partenaire, s’apprêtait à lui demander lorsque celle-ci lui en tendit un, lui rappelant de viser la tête. Avery, bien qu’elle ne soit pas une experte en manipulation de couteau, que ce soit en cuisine ou ailleurs, serra fermement l’arme dans sa main et s’élança à la suite de Michelle, profitant de l’effet de surprise pour frapper le fameux gentlemen démembré à la tête, ceci de toutes ses forces. Celui qui était auparavant un homme d’une quarantaine d’années s’écroula rapidement au sol, laissant échapper une gerbe de sang sombre et visqueux en direction d’Avery. La demoiselle zombifiée à laquelle s’était attaquée Michelle s’écroula également sur le sol. On pouvait dire d’Avery et Michelle qu’elles étaient passablement efficaces. La rouquine, non satisfaite, assaini les deux zombies de quelques coups de couteau supplémentaires, s’assurant qu’ils ne se relèveraient pas. Alors, en se redressant, la jeune femme essuya d’un revers du bras le sang maculant son visage sans pourtant réussir à tout enlever. Michelle et elle entreprirent ensuite de soulever le couvercle de la benne à ordure d’un commun effort.

Ce qu’elles découvrirent à l’intérieur ne les surprit pas. Elles l’avaient entendu, le petit. Penchée au-dessus du conteneur, Avery observait la petite tête blonde. Les bras tendus dans leur direction, il brandissait une arme d’un geste qu’il voulait assuré mais qui semblait plutôt désespéré. Michelle s’adressa au petit garçon d’une voix douce tandis qu’il les menaçait. Avery, quant à elle, esquissa un sourire. Si même un petit de moins d’une dizaine d’années savait se servir d’une arme et pas elle… Levant les bras en direction en direction du ciel, la jeune femme appuya les dires de Michelle.

« On est même super sympas, ce serait bête de nous tirer dessus. »

Avery songea à l’horreur qu’avait dû traverser cet enfant. Seul, au milieu d’un enfer pareil, à son âge… Michelle, agrippant la main du petit bonhomme, l’aida à se hisser hors de la poubelle. Aussitôt, le petit garçon changea d’attitude. Très vite confiant, il semblait ne pas se sentir en danger. La manière dont il évoqua les zombies interpella immédiatement Avery. Des extraterrestres ? … Cette vision naïve surprit la jeune rouquine. Pourtant, c’était plutôt normal, pour un enfant. Avery décida de ne pas contredire la théorie du petit garçon pour l’instant, songeant qu’il serait préférable de lui expliquer tout cela dans un lieu plus sûr. Peut-être à l’hôtel, s’ils y arrivaient.

Très excité, le petit garçon se présenta. Thomas. Bien qu’il soit quelque peu crasseux et qu’il ne sente pas extrêmement bon, le garçon avait une vraie bouille d’ange. Un visage rond, des yeux clair, de longues mèches blondes. Il était vraiment mignon. Bavard, mais mignon.

« Moi, c’est Avery. »

Ebouriffant la crinière blonde de Thomas d’un geste de la main, Avery laissa Michelle se présenter à son tour. Ils n’avaient pas une seconde à perdre. Sans même en discuter, Avery et Michelle étaient d’accord : hors de question de laisser cet enfant seul au beau milieu des rues d’Oakland. Il n’y survirait pas une seconde.

« On était sur le point d’aller faire quelques courses avant de retourner à notre hôtel. Par contre, il ne faut pas faire de bruit, on ne veut pas que les extraterrestres nous repèrent. »

Avec un clin d’œil à Michelle, Avery proposa de reprendre la route. Tout ce qui se trouvait près de l’hôpital semblait avoir été pillé. Les vitrines brisées des magasins alentours en témoignaient. Revenir en arrière était probablement la meilleure option s’offrant au groupe. Avery savait que de nombreux supermachés et pharmacies se trouvaient à proximité de Lake Meritt. Ils trouveraient obligatoirement ce qu’ils souhaitaient là-bas. Se penchant vers Michelle, Avery murmura à son oreille.

« Des extraterrestres, on joue le jeu pour l’instant, mh ? Et inutile de traîner ici, ce serait nous mettre en danger pour rien, tout semble sans dessus-dessous... On tente Lake Meritt ? »

Avec un sourire, Avery s’adressa à Thomas, plissant le nez. Quelle odeur. Il faudrait qu’elles pensent à lui trouver des vêtements propres.

« Et t’as quel âge, minus ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: [Semaine 2~Jour 3] This is not a game ? [TERMINE]   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [semaine 1 ~ Jour 3] Trois mecs et une meuf. Sans oublier le Clebs...
» 298 - Lune 11 - Semaine 4 - Jour 3 - PORTES DE LA LUNE
» 298 - Lune 13 - Semaine 3 - Jour 1 - LYS
» 298 - Lune 11 - Semaine 4 - Jour 2 - WINTERFELL
» 298 - Lune 11 - Semaine 4 - Jour 2 - WINTERFELL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: RP terminés / abandonnés :: S2-