Nous sommes en Septembre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !

 QUÊTE 04. L'expérience "Z"
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité


Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Lun 29 Sep - 4:52

À croire qu’on ne m’aime pas beaucoup là-haut. Mes prières, elles valent que du beurre.

Trop de confiance ou pas assez, qui sait ? Tout ce qui m’est clair, c’est que je n’ai même pas effleuré ce zombi. Ça m’apprendra, à me sentir bien dans une situation pareille. La différence, c’est qu’on n’était pas pris au piège comme la dernière fois, quelques instants plus tôt.

Après mon échec lamentable, je pris Jack par la manche et le tirai loin de la horde.

«Je crois qu’on est d’accord. Toi et moi, on est vraiment des merdes pour tuer ces choses. J’te propose qu’on les attire ici. Ave’ et Fran pourront les attaquer par derrière. Parce que nous, on sert à rien. Alors arrangeons nous pour être utiles, même un peu.»

Je m’éloignai de lui, au cas où il ne voudrait pas prendre part à mon plan, soit un peu fou, mais c’était déjà mieux que de sauter dans la gueule du loup comme deux idiots.

HEY ! LAISSEZ LA GRANDE GUERRIÈRE TRANQUILLE ! ON EST DEUX NOUS ICI, C’EST ENCORE MIEUX !

Mais je savais que ce ne serait pas suffisant pour leur faire perdre la tête. Je pris mon second couteau, celui qui n’avait touché aucune bestiole et qui n’avait pas de sang sur la lame et me fit une entaille en partant du poignet vers le coude, longue de 5-6 centimètres. Je levai mon bras dans les airs et l’agitai comme une débile, en sentait la gouttelette de sang glisser le long de mon bras.

«Finissons-en.»
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/100  (100/100)
Barre de Faim:
50/100  (50/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 100
Age : 25
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Lun 29 Sep - 13:29
La vitesse à laquelle se déroulaient les événements était hallucinante. Avery détestait cela. Les zombies, réfléchir dans l’urgence, se concentrer, ne pas céder à la panique... Elle avait l’impression que le ciel était sur le point de leur tomber sur la tête. Quelle poisse. Fran tira à quatre reprises sur les zombies, ne manquant qu’un seul tir. Le soulagement ressenti par la jeune femme à cet instant était indescriptible. Ils n’étaient pas sauvés, c’était certain, mais la situation s’était, malgré son atrocité, quelque peu améliorée. Elle lui en était reconnaissante. Pourtant, les survivants n’étaient pas au bout de la bataille, car les tentatives de Jack et Chelle de se défendre ne semblaient pas porter leur fruit, ce qui inquiétait grandement Avery. Fran n’avait plus de munitions, elle le savait depuis leur séance d’entraînement sur le toit de l’hôtel. Avery peinait à ne pas céder à la panique. Chacun des battements de son cœur martelait sa poitrine à une vitesse folle, amplifiant son angoisse chaque seconde. Par ailleurs, la jeune femme avait le sentiment d’être sur le point de vomir. L’odeur nauséabonde des corps en décomposition lui faisait, comme toujours, l’effet d’une claque.

Lorsqu’elle décida d’attirer les six zombies restants, Avery espérait donner l’occasion à ses amis d’attaquer par derrière ou de fuir. De loin, Avery ne pouvait pas entendre ce que ses compagnons se disaient, elle espérait juste qu’ils trouvent rapidement une idée. Tandis que les six cadavres ambulants s’approchaient d’elle, Avery serra fermement son revolver entre ses mains, espérant saisir l’occasion de tirer.

« HEY ! LAISSEZ LA GRANDE GUERRIÈRE TRANQUILLE ! ON EST DEUX NOUS ICI, C’EST ENCORE MIEUX ! »

C’était Chelle qui, à son tour, hurlait pour attirer les zombies, créant une longue entaille le long de son bras pour accentuer leur désir de sang. Mais qu’est-ce qu’elle fout ? Avery sentit une vague de colère la submerger. Chelle avait pris une mauvaise décision, elle avait un mauvais pressentiment. Quelle connerie ! Avery réprima son envie de hurler sur Chelle et fouilla frénétiquement dans son sac à la recherche de son taser. Après une recherche qui lui avait semblée interminable, la jeune femme se redressa. Doutant de l’efficacité d’une décharge sur un individu déjà mort et probablement dépourvu de terminaisons nerveuses, Avery rejeta l’objet dans son sac, dépitée. « Et merde ! » Rapidement, la jeune femme se rapprocha des zombies qui lui tournaient le dos. Elle n’était qu’à quelques mètres d’eux. S’ils décidaient de se retourner … Avery préférait ne pas y penser. La jeune femme prit une profonde inspiration et releva son revolver à mi-hauteur. Pas le temps de fermer les yeux, de souffler. La jeune femme tira immédiatement ses 5 balles restantes, s’appliquant à viser au maximum et tentant de maîtriser les tremblements qui parcouraient ses doigts. Il faut dire qu’elle ne s’était jamais entraînée sur autre chose que des bouteilles. Les cibles mouvantes qui tentent de vous bouffer, elle n’avait jamais testé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1242
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Lun 29 Sep - 13:29
Le membre 'Avery Carter' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Réussite' : 6, 13, 13, 11, 12
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/100  (100/100)
Barre de Faim:
50/100  (50/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 100
Age : 25
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Lun 29 Sep - 14:11
Lancer de dé : 6, 13, 13, 11, 12
Bonus de tir (25/100) : +2.5
Résultat : 8.5, 15.5, 15.5, 13.5, 14.5
(J'ai compté les 15.5 comme des 16)


Avery dirigea son arme vers un premier zombie, visant du mieux qu’elle pouvait sa tête. Il lui était difficile d’anticiper les mouvements du zombie et elle mit quelques secondes avant de se décider à tirer. La balle atteignit le zombie à l’épaule, déchirant sa chair dans un bruit désagréable. Merde. Les tremblements qui parcouraient les mains de la jeune femme s’intensifièrent. Rapidement, la jeune femme recentra son arme en direction d’un zombie, puis d’un autre, avec plus d’assurance que la première fois. Les deux tirs atteignirent deux zombies en pleine tête, les faisant s’écrouler mollement sur le sol tandis qu’une traînée de sang brunâtre s’étalait sur le sol. Il ne fallait pas hésiter, surtout pas. Les quatre zombies restants étaient beaucoup plus jeunes. Trois d’entre eux étaient des enfants. Du moins, avant … Avery pris une profonde inspiration et pointa son arme en direction du plus petit des enfants. Merde, un gamin. Lorsque le tir partit, Avery ferma les yeux, presque effrayée. Lorsqu’elle les rouvrit, l’enfant se trouvait par terre, les membres tremblants. Le dernier tir fut le plus lamentable de tous. Les yeux embués de larmes retenues d’Avery l’empêchaient d’y voir clair et son tir termina sa course bien loin d’un zombie, passant très près de l’un des bras de Franz. Quelle conne … La main gauche d’Avery vint se poser sur sa bouche automatiquement, signe de sa surprise et de son embarras. Elle avait faillit le toucher. Pourtant, la balle avait miraculeusement atteint l'un des trois zombies restant. OUF. A présent, deux zombies s'acharnaient sur le groupe. Avery, elle, savait qu’elle avait 6 balles de plus dans son sac, mais elle se demanda s’ils n’avaient pas meilleur temps de fuir. Toujours très en colère contre Chelle, elle hurla à son attention.

« PUTAIN, CHELLE, QU’EST-CE QUE TU FOUS ? ARRETE TES CONNERIES ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Sam 4 Oct - 22:06

Tout se passait rapidement. L'action était vive, frénétique, un véritable contraste face à la lenteur de leurs adversaires. Ils étaient dangereux en groupe, comme maintenant. Franz avait fait de son mieux, mais il n'avait plus de balles pour se défendre. Il observait les morts qui restaient; la plupart se dirigeait vers lui... jusqu'à ce que Chelle se mette à crier.

Et à se couper au couteau.

Franz ne savait pas si le sang les attiraient. Mais il trouvait l'idée stupide. La jeune fille gardait son bras bien haut et les zombies retournaient leur attention vers elle. Puis, l'allemand entendit des coups de feu; il remarqua Avery descendre un certain nombre de morts mais, surtout, il passe proche de tomber par terre lorsqu'elle manque un de ses tirs et qu'il passe près de le toucher.

Il aurait pu lui crier de faire attention. L'insulter, peut-être. Mais la seule chose qu'il fit, c'est lui jeter un regard... limite effrayant. Limite. N'empêche, désormais, il ne restait plus que 2 morts. Ils n'étaient plus vraiment en danger. L'homme regarda les alentours, cherchant une issue. Il remarque la porte principale et fait signe aux autres de s'y diriger. il se met à courir, laissant derrière sa fidèle pelle, qu'il avait gardé avec lui depuis le début. Elle ne lui servirait plus. Il avait besoin d'une arme plus légère.

« PAR ICI ! DÉPÊCHEZ VOUS !


L'homme tente d'ouvrir la porte.
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1242
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Mer 8 Oct - 18:10
Vous avez donc décidé d'entrer par l'entrée numéro 1, la principale donc.
Vous vous retrouvez ainsi à marcher dans une grande allée goudronnée entourée d'une espèce de parc. A votre gauche, trois bâtiments se détachent sur le bleu du ciel, plus ou moins cachés par de la végétation. A votre droite s'étend un grand parking rempli de voiture, et des zombies rodent un peu partout par groupes de 2/3 max. Ils semblent vous avoir remarqués mais ne constituent pas une menace - du moins pour le moment.

Récapitulatif :
- Franz n'a plus d'arme (il a abandonné sa pelle & n'a plus de munition)
- Avery a un taser et encore 6 balles pour recharger son arme.
- -3 de santé pour Michelle, qui s'est entaillé le bras !

Vers quel bâtiment vous dirigez-vous ? 1, 2 ou 3 ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Dim 12 Oct - 13:16
«Je crois qu’on est d’accord. Toi et moi, on est vraiment des merdes pour tuer ces choses. J’te propose qu’on les attire ici. Ave’ et Fran pourront les attaquer par derrière. Parce que nous, on sert à rien. Alors arrangeons nous pour être utiles, même un peu.»


Dit-elle en tirant Jack par la manche loin des mort-vivants. Il ne put s'empêcher de retarder son regard sur Chelle. Malgré la gravité de la situation et le fait d'avoir elle aussi raté sa cible à deux reprises, elle n'était pas abattue. Au contraire. Encore une raison de l'admirer. Même si Jack n'était pas fan de son idée.

« Je ne crois pas que...»


«HEY ! LAISSEZ LA GRANDE GUERRIÈRE TRANQUILLE ! ON EST DEUX NOUS ICI, C’EST ENCORE MIEUX !»

Jack n'avait pas eu le temps de finir sa phrase que déjà Chelle s'éloigna de lui et prit un couteau pour s'entailler la peau. Il la regarda lever son bras dans une tentative d'attirer les Choses. Il parcourut les quelques pas qui le séparait d'elle pour se placer devant elle et baisser le bras. C'est bon. Ils allaient vers eux. Il se retourna, dos à Chelle, dans l'espoir vaine de la protéger des monstres. Mais heureusement, Avery était là. Quatre zombies en moins. Quatre fois plus de chances de s'en sortir.

« PAR ICI ! DÉPÊCHEZ VOUS !


Jack tira Chelle par le bras pas blessé pour quitter cet endroit le plus vite possible. Certes, il restait deux zombies mais franchement, valait mieux qu'ils se tirent d'ici le plus vite possible. Jusqu'à là, personne ne s'est fait mordre mais vaut mieux ne pas tenter le diable et déguerpir.
Une fois que tous ont franchi la porte, Jack s'appuya contre elle le temps que quelqu'un trouve ne serait-ce qu'un petit truc pour la bloquer. Il restait peut-être que deux zombies, mais s'ils pouvaient éviter de croiser leur chemin à nouveau, ça sera volontiers.
Ils réussirent tant bien que mal à barricader cette fichue porte et une fois cela fait, Jack se laissa glisser le long du mur. Ils étaient vivant. Tous. Ils avaient réussi. Il regarda chaque membre du groupe et, à part la coupure de Chelle, ils étaient intacts. Ils devaient être nés sous la bonne étoile.


« On a réussi...»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Sam 18 Oct - 7:23
Ils se dirigeaient vers moi. Le sang les attirait donc vraiment. Avery tira. Tout allait bien. Mon idée avait fonctionné.

Pourtant, je semblais bien être la seule à être de cet avis. Avery me cria dessus, mais je n'eus pas le temps de répondre que Fran nous montrait déjà une issue. Jack me tira par le bras -le valide- et je me mis à suivre son rythme rapide vers la porte indiquée par Fran. Oh, il y avait encore des Mordeurs, mais plus assez pour vraiment se savoir en danger. Une fois dans la salle, je vis Jack se laisser glisser au sol.

« On a réussi...»

Je m’accotai à mon tour contre le mur et pris une grande inspiration.

«Ouais...»

Je fixais le sol. Je n’osais pas lever les yeux vers mes aînés. Je les savais bien furieux, Avery en particulier. Alors toujours en m’adressant à mes pieds, j’essayai de m’expliquer.

«Qu-quand j’ai vu que j’arrivais à rien… j’ai… j’ai voulu aider ! Je me suis dis qu’en attirant les bestioles, tu pourrais les tirer par derrière, et que tout irait bien ! Mais je ne pouvais pas les attirer qu’avec le bruit s’ils avaient déjà une proie -toi, donc- tout près ! Alors j’ai.. j’ai voulu me rendre plus alléchante ! Pas-pas que tu sois pas alléchante, au contraire, tu es très belle… mais… tu comprends ? Ils en ont rien à faire de la beauté, eux… Tout ce qu’ils veulent, c’est bouffer. A-alors je me suis dis que...»

Je m’enfonçais. J’étais stupide. Je relevai alors la tête vers Avery.

«Toi, tu sais tirer maintenant ! Et Fran aussi ! Vous êtes comme, les sauveurs divins du groupe ! Tu sais comment je me sens, Ave’, dans les moments comme ça ? Comme un boulet. Et je ne veux pas être un boulet, je veux pouvoir aider ! Je veux apporter à l’équipe ! Mais comment veux tu que je sois utile à quoi que ce soit si tout ce qu’on m’a appris à faire durant les dernières semaines, c’est comment border un enfant !»

Idiote. Parler de Thomas dans un moment pareil. Je continuai néanmoins de parler, mais cette fois, ce fut à peine plus fort qu’un murmure.

«Je devrais m’excuser. Mais je ne le suis pas. J’ai agis comme je pensais devoir le faire. Et au pire, c’est moi qui y serais passer. Pas une très grande perte.

Mon bras valide était trop occupé à tenir celui blessé pour essuyer la larme qui coula sur ma joue.
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/100  (100/100)
Barre de Faim:
50/100  (50/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 100
Age : 25
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Mer 5 Nov - 15:48
Franz venait de trouver une issue. Une porte de sortie. Qui sait ce qu'ils trouveraient la derrière ... De toute manière, c'était mieux que de faire face aux zombar et de risquer leur peau. Avery avait besoin de souffler. Quelle idée de merde, ce studio ! La jeune femme se mit à courir en direction de la porte que leur indiquait leur aîné, c'est d'ailleurs ce qu'ils firent tous.

Une fois celle-ci franchie, Avery s'appuya contre un mur, passant fébrilement l'une de ses mains dans ses cheveux avant de fermer les yeux et de soupirer un bon coup. Ils étaient en vie. Non, ils étaient chanceux.

« On a réussi. »

Jack s'était laissé glisser sur le sol, assis, tandis que Chelle, elle, était aussi acotée au mur. Doucement, Avery avança de quelques pas, tentant de confronter le regard de l'adolescente. Elle était en colère contre Chelle, qui avait, il faut le dire, agit de manière inconsidérée et stupide. La jeune fille fixait le sol, honteuse, lorsqu'elle prit la parole.


«Qu-quand j’ai vu que j’arrivais à rien… j’ai… j’ai voulu aider ! Je me suis dis qu’en attirant les bestioles, tu pourrais les tirer par derrière, et que tout irait bien ! Mais je ne pouvais pas les attirer qu’avec le bruit s’ils avaient déjà une proie -toi, donc- tout près ! Alors j’ai.. j’ai voulu me rendre plus alléchante ! Pas-pas que tu sois pas alléchante, au contraire, tu es très belle… mais… tu comprends ? Ils en ont rien à faire de la beauté, eux… Tout ce qu’ils veulent, c’est bouffer. A-alors je me suis dis que...»

Avery décida de laisser la jeune femme terminer avant de lui répondre. Un mince sourire se dessina sur son visage à la mention du fait qu'elle soit "alléchante". Chelle était touchante, mais cela n'apaisait en rien la colère de la rouquine. Loin de là ... Tandis qu'elle relevait la tête en direction d'Avery, Chelle poursuivit.

«Toi, tu sais tirer maintenant ! Et Fran aussi ! Vous êtes comme, les sauveurs divins du groupe ! Tu sais comment je me sens, Ave’, dans les moments comme ça ? Comme un boulet. Et je ne veux pas être un boulet, je veux pouvoir aider ! Je veux apporter à l’équipe ! Mais comment veux tu que je sois utile à quoi que ce soit si tout ce qu’on m’a appris à faire durant les dernières semaines, c’est comment border un enfant !»

« Chelle. Si j'ai essayé de les attirer dans ma direction, c'est que je savais ce que je faisais. Très bien, même. Tu crois que j'allais laisser ces débris me bouffer ? Je voulais les éloigner, et j'aurai pu. Ca nous aurait évité tous ces emmerdes. » Avery marqua une pause, avant de continuer, élevant la voix, sans hurler pour autant. Le ton de sa voix était ferme et froid. « Ce que t'as fait, c'était purement inconsidéré ! Dangereux et stupide. Totalement stupide, même. Tu crois que je sais tirer ? J'ai simplement eu de la chance. Et j'aurai probablement pas autant de chance par la suite. J'ai utilisé des balles alors que j'aurai pu les garder pour une situation réellement critique. Là, TU as rendu la situation critique. Alors à l'avenir, essaie pas de jouer les héroïnes. C'était pas héroïque, ce que t'as fait. » Avery marqua à nouveau une pause. « Putain, Chelle, apporter quelques chose au groupe, tu sais le faire. On peut pas tous réussir à tous les coups. PERSONNE n'est inutile. »

Border un enfant... Avery pris une profonde inspiration, décidant de ne pas relever la remarque sur Thomas. A cet instant, Chelle murmura quelque chose qu'Avery saisit parfaitement. Et ce que l'adolescente venait de murmurer acheva de faire exploser sa colère, jusqu'alors contenue.

«Je devrais m’excuser. Mais je ne le suis pas. J’ai agis comme je pensais devoir le faire. Et au pire, c’est moi qui y serais passer. Pas une très grande perte.

« TU DEVRAIS T'EXCUSER OUI. TU PENSES QUE TE DIRE QUE SI TU CREVES C'EST PAS UNE GRANDE PERTE CA VA ARRANGER LES CHOSES ? CHELLE, SI T'Y PASSES, JE ME LE PARDONNERAI PAS. ALORS ARRETE TES CONNERIES MAINTENANT. »

Avery soupira, passa la main sur son front et s'approcha de Chelle, essuyant la larme qui coulait le long de sa joue.

« Je ... Désolée, je devrais pas hurler. Mais dis plus jamais ce genre de choses. On est une famille, maintenant. On se soutient. Et on prend pas de risques stupides. Compris ? »

Chelle n'était encore qu'une ado, mais ce monde la poussait à grandir bien trop vite... Avery jeta un regard à Franz, ne sachant pas trop s'il allait la soutenir ou la gronder à son tour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Lun 17 Nov - 21:29

Et ainsi, en l'espace de quelques minutes, ils avaient tous manqué y passer. Un manque de précaution, un manque de jugement, lui qui fait du bruit - un vacarme - et qui les attires, Avery qui manque son tir, la balle qui se fiche presque dans son bras, Chelle qui a un soudain manque d'intelligence et qui se taillade le bras. Le seul qui n'a pas pu causer de problème était Jack mais ça, c'était parce qu'il était pris sous un zombie. En gros, si Franz avait eu soudain envie de rire, il aurait pu leur donner une note de 2/10 tout en s'expliquant qu'ils sauraient faire mieux la prochaine fois.

Mais non. Il était de mauvaise humeur et Avery criait sur une Chelle qui donnait des mauvaises raisons à sa mauvaise action.

« TU DEVRAIS T'EXCUSER OUI. TU PENSES QUE TE DIRE QUE SI TU CREVES C'EST PAS UNE GRANDE PERTE CA VA ARRANGER LES CHOSES ? CHELLE, SI T'Y PASSES, JE ME LE PARDONNERAI PAS. ALORS ARRETE TES CONNERIES MAINTENANT. »


Franz serra les dents. En fait, si il ne les avaient pas serrées, il aurait sans doute dit à Avery de se la fermer - puisque lui, il avait attirer les monstres en faisant du bruit et aussi puisqu'on sait jamais, y'en avait peut-être d'autre qui trainaient - mais il la laissa parler. Michelle méritait ce qui lui tombait sur la tête et l'homme s'étonna de trouver Avery bien meilleure que lui pour remettre quelqu'un à sa place. Elle... pouvait faire peur.

Puis, ça se calma. Enfin, Avery se calma. Lui, il ne faisait que regarder les deux dames, attendant que leur petite confrontation en arrive à une conclusion, que ce soit Michelle qui se met à pleurer ou Avery. Il savait que ça finirait en larmes. Il imaginait bien ça finir en larmes. Après tout, les gens ont peur, l'adrénaline nous pompe le sang et, quand ça redescend, ils réalisent à quel point ils ont passé près de se perdre.

« Je ... Désolée, je devrais pas hurler. Mais dis plus jamais ce genre de choses. On est une famille, maintenant. On se soutient. Et on prend pas de risques stupides. Compris ? »


Voilà. Une excuse, un filament de tendresse et une leçon. On met tout ça dans un chaudron, on brasse et ça donne une larme roulant contre la peau de Chelle. Avery l'essuie, puis elle regarde Franz.

Elle doit s'attendre à ce qu'il la soutienne. Ou peut-être autre chose. Toujours est-il que l'homme était toujours de mauvaise humeur, donc les seuls mots qui s'échappa de sa bouche étaient les suivants:

« T'as presque gaspillé une balle sur un allié, regarde moi pas comme ça. Pis crie pas comme ça. »


Un p'tit peu d'humour, avec une légère touche de rancune. La petite querelle étant réglée, Franz se retourna vers Jack et s'approcha de lui, balayant son corps du regard, cherchant pour une morsure. Rien d'apparent, pas de sang qui coule.

« Tu vas bien? Si t'es blessé aussi, faudra se dépêcher de trouver un endroit tranquille pour vous soigner toi et Chelle. »


Il observait ses alentours. Il n'avait plus de balles et sa pelle était dehors. Ça lui prenait une nouvelle arme. Ça leur prenait un abri. Un endroit où ils pourraient réparer Chelle. Tranquillement, il se mit à avancer, replaçant son pistolet à sa ceinture. Il y avait des zombies au loin, de petits groupes, des innofensifs, mais Avery avait quand même crié, donc on sait jamais. Il y avait trois bâtiments. Un, deux, trois. Lequel?

« Il y a des morts là-bas, gardez un oeil ouvert sur eux. On pourrait entrer dans un de ces bâtiments, mais je pense qu'on pourrait également chercher un peu pour des ressources. On sait jamais, y'a peut-être même encore une voiture qui fonctionne. »


Il observe plus facilement le parking, espérant repérer quelque chose d'utile.
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1242
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Lun 17 Nov - 21:29
Le membre 'Franz Brückmann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Réussite' : 4
Bonus d'Observation: 4
Résultat: 8

Il voit rien donc 8D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Lun 22 Déc - 12:52
Jack écoutait d'une vague oreille ce que disaient Avery et Chelle -ou plutôt ce qu'elles hurlaient-. Il ne pouvait s'empêcher de penser que s'il n'avait pas raté ses coups, ils auraient pris moins de risque, Chelle n'aurait pas eu l'idée d'attirer les morts et Avery ne serait pas entrain de l'engueuler. M'enfin, avec les "si" il n'ira pas loin car s'il avait pensé à chercher une autre arme, ou s'il avait réfléchi avant de foncer sur le zombar, ça aurait pu aussi bien finir mieux que pire. Reste qu'il comprenait le geste de Chelle -sans pour autant l'approuver- et comprenait l'énervement des autres. Jack soupira puis fronça les sourcils. Peut-être qu'ils devraient se repartir les tâches même pendant les "attaques" ou avoir des plans de secours en cas de situations graves. Il en parlera après avec les autres, quand ça se calmera. Puis, ce n'est pas comme si il arriverait à intervenir dans la "discussion".


« Tu vas bien? Si t'es blessé aussi, faudra se dépêcher de trouver un endroit tranquille pour vous soigner toi et Chelle. »


Il sursauta. Il ne l'avait pas senti se rapprocher. Ni remarqué qu'Avery et Chelle avaient fini. L'adrénaline retombait, et un mal de tête se fit sentir. Rien de grave en soi. A part ça, il ne ressentit aucune douleur donc aucune morsure. Franchement, Jack était persuadé que son heure était passé quand la femme morte s'était jeté sur lui. Comme quoi, les idiots sont difficiles à tuer.


« Ca va aller...»



« Il y a des morts là-bas, gardez un oeil ouvert sur eux. On pourrait entrer dans un de ces bâtiments, mais je pense qu'on pourrait également chercher un peu pour des ressources. On sait jamais, y'a peut-être même encore une voiture qui fonctionne. »


Des morts ? Encore des morts ? Pourquoi diable il y en a ici aussi ? Ils avaient fuit derrière cette porte pour échapper aux derniers et ils retombent sur d'autres. Pourquoi pourquoi pourquoi ? Quoique ceux-là ne semblaient pas intéressé par eux. Pour le moment.
Ses yeux se posèrent sur les voitures à sa droite et il se releva. Peu de chance il y avait pour qu'une d'entre-elles marche mais on ne sait jamais. Puis, même si les miracles existaient, il faudrait trouver du carburant. Jack essaya d'ouvrir une voiture, deux voitures, trois voitures rien. Par contre, la quatrième, qui semblait avoir une dizaine d'année, était ouverte. Le propriétaire avait dû se faire attraper avant d'atteindre sa voiture. Un frisson parcourra Jack. Trop de morts. Il s'installa au volant, remarquant qu'il manque bien évidemment la clef. Sachant que tomber sur une voiture avec une clef serait irréaliste, il ouvrit le boité en plastique noir sous le volant et regarda les fils. Ca devrait être possible s'il trouve du carburant. Il sortit et alla rejoindre les trois autres pour leur faire part de la découverte, tout en précisant que ça se peut qu'il n'arrivera pas à la démarrer.


« Je pourrai peut-être faire démarrer la vieille voiture mais il nous faut trouver du carburant. Et même avec, je ne suis pas sûr que ça sera possible. De toute façon, faudrait trouver un endroit avant de commencer quoique ce soit... non ?»

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1242
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Sam 24 Jan - 20:42
Décidément, la discrétion n'était définitivement pas leur fort, et s'ils pensaient être en bonne condition, ils se fourraient le doigt dans l'oeil. Une jeune fille avec à peine 6 balles et les nerfs en pelote, un mec qui se sentait inutile, un mec désarmé et une suicidaire. Quelle fine équipe...

Aux alentours, les morts-vivants avaient arrêté de vaquer à leurs occupations et ils s'avançaient à présent tous vers le petit groupe d'un pas soutenu, pour eux, du moins. Bien sur, ce n'était pas ces dizaines de morts éparses qui allaient les mettre en danger. Sauf qu'un groupe bien plus important de zombies fit son apparition au coin d'un des bâtiments. Ils avançaient droit sur le vacarme : les deux jeunes filles, bien qu'elles se soient à présent calmées. Peut-être serait-il bon d'aller se mettre à l’abri ?


N'oubliez pas de préciser vers quel bâtiment vous vous dirigez / vous entrez ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Mar 10 Fév - 4:01
Je me suis sentie tellement petite et idiote. Je les avais tous mis en danger, tous, car je me croyais brillante. Mais c’était complètement stupide. Le monde a changé. Une simple coupure au bras et tout le groupe est dans la merde. Avery a eu raison de m’engueuler. Si elle ne l’avait pas fait, je m’en serais chargée moi-même.

Elle a aussi raison en disant que je ne suis pas inutile. Personne ne l’est, encore moins en ce moment. Plus on est, mieux c’est. Nous vivons dans un monde où le plus fort gagne. Ça en a toujours été ainsi, et ça le sera toujours.

J'écoute Avery me gronder sans protester. Elle a raison. Elle a tout à fait raison. Elle me fait promettre de ne plus faire ce genre de conneries, et j’accepte. De toute façon, j’ai bien compris que j’ai été conne.

Après Avery, j’attendais que Franz me dispute, lui aussi. Mais il n’en fit rien. Il s’en prit plutôt à Avery avant de s’adresser à Jack. Il proposait de chercher une voiture qui fonctionnait, et Jack disait pouvoir possiblement en faire fonctionner une si on avait du carburant.

Alors qui racontait son plan, j’arrachai une bande de tissus de mon chandail. Ce n’était pas droit, mais rien à fouttre. Je l’attachai tant bien que mal avec l’aide de ma bouche et de ma main valide autour de mon poignet blessé. Mon t-shirt m’arrivait maintenant au nombril et étrangement, ça me fit sourire. Je n’avais jamais mis ce genre haut auparavant.

Je relevai la tête vers Jack.

«La voiture, c’est une bonne idée, mais oui, il faut du carburant. Il faudrait en chercher, mais on sait pas combien de merdes il y a encore. D’autant plus que si tu veux réparer la bagnole, il te faut du temps, et j’ai de bonnes raisons de penser que ça va faire du bruit. Je suis franchement pas sure qu’on puisse te couvrir à trois, surtout si on ne sait pas combien il sont. Et encore moins avec le peu de balles qu’il vous reste.

Je regardai mes deux couteaux au sol, en saisit un et me dirigea vers Fran.

«Tu iras pas loin sans arme. Prend le. C’est mieux que rien.»

Je retournai à ma place, ramassa mon couteau et m’apprêtais à m’asseoir à nouveau lorsque je réalisa quelque chose. Nous étions dehors, dans un studio où il y avait plusieurs bâtiments. Généralement, les monstres étaient dehors, pas dedans.

«Hey. Je dis ça, je dis rien, mais je pense qu’on devrait se bouger. Y a deux-trois bâtiments sur le site. J’en ai vu un tout près, par là. Y en a un autre un peu plus loin, mais il est plus gros. Si y a des bestioles dedans, ce sera horriblement long à nettoyer, et franchement plus compliqué. Je propose qu’on aille vers ce bâtiment, vous voyez ? Juste là !»


Je vérifiais à deux fois que la voix était libre. Pas de doute, aucune créature en vue.

«On devrait y aller, maintenant.»

En courant vers le bâtiment, je me rendis compte que j’avais eu raison. Nous atteignirent le bâtiment sans trop de problèmes. C’était même louche tellement c’était tranquille.

Devant la porte, je la tirai, m’attendant à ce qu’elle soit bloquée. Pourtant, elle s’ouvrit tellement facilement que j’en perdis l’équilibre. Je lançai un regard à mes compagnons avant de m'engouffrer dans le studio.

Le couteau bien en main, je regardai le couloir qui se dessinait devant moi.

Je demandais d’une voix basse, presque un murmure:

«On y est. On est rentrés. Ahah ! On est rentrés !»

Nous y étions. Nous avions enfin un nouveau toit sous lequel nous étions. Cependant, une question me frappa aussitôt.

Et maintenant ?

Notes à vous~:
 
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/100  (100/100)
Barre de Faim:
50/100  (50/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 100
Age : 25
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Mer 11 Fév - 17:00
Avery ne savait pas trop si l'allemand allait lui crier dessus ou prendre son parti. Finalement, ce ne fut rien de tout cela. Lorsque son aîné pris la parole, une vague de colère submergea à nouveau la jeune femme, qui dû se maîtriser afin de ne pas lever le ton encore une fois. C'était tellement difficile de savoir s'il faisait de l'humour ou s'il était rancunier ...

La jeune femme s'efforça donc de répondre sur le même ton que Franz. Un pointe d'amertume sur un ton plutôt léger, un fin sourire au coin des lèvres.

« Je tiens à rappeler que j'aurai pas presque gaspillé ma balle sur un allié si t'avais pas fait autant de ramdam, abruti. »

Lorsque Franz interrogea les deux adolescents sur leurs blessures, Jack affirma qu'il n'était pas blessé tandis que Chelle, pour toute réponse, utilisait un morceau de son tee-shirt afin de penser sa plaie. Bon. Jusque là : plus de peur que de mal. Avery laissa son regard se poser sur chacun de ses compagnons d'aventure, ressentant un grand soulagement. Ils étaient tous en vie.

« Il y a des morts là-bas, gardez un oeil ouvert sur eux. On pourrait entrer dans un de ces bâtiments, mais je pense qu'on pourrait également chercher un peu pour des ressources. On sait jamais, y'a peut-être même encore une voiture qui fonctionne. »

Pas le temps de réflechir à quoi que ce soit, Jack partit à la découverte des différents véhicules parqués près d'eux. A son retour, il indiqua que l'une des voitures pourrait éventuellement démarrer mais que, pour cela, il leur faudrait du carburant. Avery plissa le front et se pinça les lèvres. C'était certainement une très bonne nouvelle, mais à cet instant, ils avaient surtout besoin de se mettre à l'abri. Il y avait bien trop de zombies aux alentours à son goût. Chelle, semblait d'ailleurs du même avis.

« Hey. Je dis ça, je dis rien, mais je pense qu’on devrait se bouger. Y a deux-trois bâtiments sur le site. J’en ai vu un tout près, par là. Y en a un autre un peu plus loin, mais il est plus gros. Si y a des bestioles dedans, ce sera horriblement long à nettoyer, et franchement plus compliqué. Je propose qu’on aille vers ce bâtiment, vous voyez ? Juste là ! »

« Deal. Je pense que c'est notre meilleure chance de nous en sortir. & on ferait bien d'y aller rapidement. »

Un regard aux alentours suffisait à comprendre que la situation ne resterait probablement pas aussi tranquille longtemps. Après vérification, le chemin proposé par Chelle pour atteindre le plus petit bâtiment (No3) était totalement sûr. Aucun zombar en plein milieu, aucun zombar en mesure de s'approcher un peu trop ...

Avery partit donc en tête avec Chelle et laissa à l'adolescente le soin d'ouvrir la porte, prenant néanmoins la précaution de pointer son arme face à elle afin de pouvoir tirer si nécessaire.

Non. Rien. Chelle montra sa joie dans un murmure « On y est. On est rentrés. Ahah ! On est rentrés ! » et Avery lui répondit avec un sourire. Pourtant, la jeune femme n'était pas totalement rassurée.

« On est pas encore sûrs que l'endroit soit safe. Il faudrait faire un tour pour vérifier ... Et surtout : on reste ensemble. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Jeu 19 Fév - 3:40
Rester ensemble, c'était la première chose qu'il - qu'ils - avait appris. Oui, même que quelqu'un en était mort pour confirmer l'importance de cette règle. Et ça, il ne l'oubliait pas. Et ça, Avery n'aurait pas eu besoin de le dire en sa présence, car il ne les auraient pas laissés s'éloigner de lui, il ne les auraient pas laisser faire car, être seul - même à deux, on est un peu seuls, pas assez nombreux pour lutter efficacement - c'est être mort. Et, non pas pour honorer Scout Larue Ingram qu'il ne connut pas assez pour la regretter mais plutôt pour préserver son humanité, Franz ne voulait plus jamais avoir à tirer dans la tête d'un vivant. Plus jamais il ne voulait sentir les fourmis dans son bras armé, les insectes lui grimper de l'index jusqu'au crâne et qui lui arrache une partie de son âme à chaque fois qu'il presse la gachette de cet outil maudit. Ces trois là, c'était sa famille par substitution, une raison d'être que jamais il n'aurait connue sans avoir tué Scout. Et c'est donc là que « rester ensembles » prenait toute son importance, sa vitalité. C'était la seule chose qu'ils pouvaient bien faire. C'était la seule chose qu'il pouvait bien leur donner. Mourir seul, c'était sa plus grande peur, mourir au froid, seul dans une ruelle et ne sachant pas la destinée de ces substitués, de ceux qu'il croyait aimer mais qu'au fond, c'était de l'instinct, juste de l'instinct, pour se tenir la tête au dessus de l'eau, ne pas mourir noyé dans la peur. Sa grande peur, c'était de mourir dans la peur, peut-être quelque chose d'inévitable, peut-être pas. L'incertitude. Pourquoi tout mène à la peur?

« Oui. Il faut qu'on reste ensemble. »

La voix vide, peut-être, mais l'air pensif, certainement. Il n'appréciait pas que chaque parole, chaque vision qui lui venait était un stimuli qui lui rappelait son passé, comment c'était avant. Il était enfermé dans le passé, la nostalgie du bonheur mais aussi de la souffrance car elle était en elle depuis le début.

///

Il aima bien la réponse d'Avery. Son caractère, cette ligne fine entre le reproche et l'humour, c'était charmant pour n'importe qui avec une tête sur les épaules. La quantité de venin dans sa réplique était parfaite, mesurée humblement mais évitant quand même la retenue, l'auto-censure; il aimait ça et aurait sans doute répondu pareil à sa place. Peut-être avait-il lui-même cherché ce genre de réponse en lui signalant son erreur? Sait-on jamais. Et peut-être bien qu'au fond, elle eut envie de lui arracher la tête et de pisser dans son cou. Sait-on jamais!

Ils devraient nettoyer cet endroit puis tester ce qu'il y avait ici au parking au cas où ils se trouvaient chanceux. Les paroles de Jack concernant la voiture l'enchantait évidemment mais le monsieur gardait toujours un oeil sur les morts plus loin. Plus loin. Au loin. La voiture pourrait bien les amener partout, loin d'Oakland. Vers le nord, le Massachusets, Boston. A. Il perdait sa concentration et il observait le groupe de morts sans vraiment capter l'information, les yeux calculaient du vide.

Ce qui le sort du Vide, c'est Michelle. Elle lui donne un couteau. Elle propose d'aller par là, dans l'un des bâtiments qui n'est pas le gros, mais qui est la meilleure option parce que, justement, ce n'est pas le plus gros.

« Je suis d'accord. »

Course à l'approbation. Course vers le bâtiment. Ils entrent tous. Nous entrons tous, nous sommes tous là. Nous. Parfait.

« On est pas encore sûrs que l'endroit soit safe. Il faudrait faire un tour pour vérifier ... Et surtout : on reste ensemble. »

Rester ensemble. Rester ensemble, c'était la première chose qu'il - qu'ils - avait appris.

///

Il se demande s'il n'est pas déjà mort. Il marche comme un homme. Il parle comme un homme. Il se bat comme un homme, il aime comme un homme. Il pense comme un mort.

Couteau en main. Il le tient, fort, dans sa main. Ses yeux se glissent vers cette main, qui est définitivement humaine, dont les veines sont saillantes. Couteau en main. Il regarde devant lui, autour de lui, ses compagnons. Il ouvre la bouche, parle comme un homme, mais pense toujours comme un mort, peut-être:

« Allez. Lentement. On avance, on reste proches, tant pis si on se cogne les coudes. Si on rencontre des morts isolés, on s'en débarasse tout de suite. Si il y en a plus de trois, on court. Et si par chance... »

Une pause.Et si ils n'y avaient plus qu'eux, dans ce monde?

« Et si par chance, on tombe sur des vivants, on me laisse parler et vous gardez les yeux ouverts. »

Habituellement, il aurait demandé si ça leur allait comme ça. Mais pas cette fois. Le choix n'existait plus. Il savait qu'ils ne se rebelleraient pas contre ces idées là. Et, si ils le faisait, ils pouvaient bien tous mourir maintenant.

///

Jet d'Observation pour bien voir aux alentours

Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1242
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Jeu 19 Fév - 3:40
Le membre 'Franz Brückmann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Réussite' : 11
Bonus d'Observation: +7
Résultat total: 18
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1242
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Dim 22 Fév - 21:12
Le bâtiment dans lequel vous venez d'entrer est haut de plafond et sombre. Seules de petites meurtrières hautes placées éclairent l'endroit et cela ne suffit pas à mettre en lumière l'immensité du hangar vide. Trois portes en bois, simples, sont cependant visibles sur chacun des murs et seul le raisonnement de vos bruits de pas se font entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Sam 7 Mar - 21:35
La joie d'être enfin quelque part de "sécuritaire" s'est vite fait remplacer par le côté lugubre des lieux. J'imagine qu'avant, tout devait être vivant. Je peux facilement voir les animateurs traverser ce couloir vers la salle de réunion, où les directeurs leur partageaient leurs idées. Les créateurs artistiques s'acharnaient probablement sur leur carnet de croquis ou leur tablette graphique. J'imagine les étudiants en stage, émerveillés par cet endroit, où l'imaginaire prenait vie.

Pourtant, la réalité que nous vivons n'a rien de magique. Le silence est total, la lumière presque nulle. J'avais toujours rêvé visiter un studio d'animation et peut-être y bosser, pourquoi pas? Maintenant que j'y suis, je ne suis plus sure de vraiment vouloir y rester. Fran nous dit de rester serrés, de ne pas séparer et de fuir s'il y a plus de trois morts. Il nous demande aussi de le laisser parler, si nous rencontrons des humains.

D'accord, il est celui avec le plus d'expérience de vie et je sais très bien qu'il veut simplement nous protéger. Mais tout de même. C'est à moi qu'il a demandé d'aborder Avery lorsque nous nous sommes rencontrés. J'ai été nulle mais j'ai parlé, et elle est des notres maintenant. Si je n'avais pas été là, Jack serait-il avec nous présentement ou aurait il continuer son chemin, après avoir assommé Fran? Il est peut-être le plus vieux et le plus protecteur, mais Fran n'est certainement pas parfait.

Pendant un instant, je me demande si mon perd était pareil. Lorsque nous vivions sur le ranch, en Angleterre, il me laissait tranquille. Mais une fois aux États-Unis... la grande ville lui faisait peur, alors il est devenu très protecteur. Il ne me laissait partir seule que pour aller à l'école. Papa disait que c'était par peur de me perdre.

Est-ce que Fran a peu de nous perdre, lui aussi? Si c'est le cas, est-ce parce qu'il tient à nous, ou simplement car il sait qu'il ne peut pas survivre seul?

Quoiqu'il en soit, on doit bouger. Les émotions attendront. On ne peut pas rester infiniment dans ce hall.

« On doit avancer. Ce hall me fiche la chair de poule et de toute façon, on va pas passer le reste de notre vie ici, pas vrai? Je propose qu'on aille tout droit. Les côtés m'inspirent pas trop, je ne sais pas pourquoi. »

Suivie de mes compagnons, je pousse la porte de bois qui se trouve au bout du couloir et je fige.

Nous voilà dans la grande salle, remplie de petits bureaux d'animateurs et d'artistes. Partout, peu importe où je pose les yeux, se trouvent des tablettes qui valent des milliers de dollars. Des tablettes que je n'essayais même pas dans mes rêves.

Je redescend cependant bien vite sur Terre. S'il y a des tablettes graphiques, alors il y a les ordinateurs qui les font fonctionner.

« Il y a des ordinateurs! Vous vous rendez compte de ce que ça signifie? S'ils fonctionnent - et internet aussi, forcément - on pourrait faire des recherches! Savoir ce qui se passe ou si nous sommes seules! Il faut essayer! »

Je me dirige vers l'un des bureau et m'y installe. Tout me semble merveilleux. Il y a des carnets et des crayons à volonté. L'Ordinateur est une tour, et déposés sur le bureau se trouvent l'écran traditionnel et la grande tablettes de plusieurs centimètres. Je me concentre sur la tour, ferme les yeux et appuie sur le bouton de démarrage.

« Pourvu que ça marche... »
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 74
Liens importants : [url=][/url]

Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Ven 20 Mar - 22:33
A ne pas regarder où l'on met les pieds, cela pourrait bien vous surprendre... Et manque de chance pour ce petit groupe, il semblerait que cela puisse leurs être fatale.
Alors qu'ils sont occupés avec ces machines inutilisables, 1, puis 2 ... Dizaines de zombies font leur apparition. Ceux-ci approchent, grognant, courant presque. Manque de bol, une fois de plus, Jack est isolé, il ne peut que sortir de la salle par une porte au fond alors que le reste du groupe n'a qu'une solution : revenir sur leur pas.
Il faudra bien les tuer un de ces 4, ces zombards, s'ils veulent délivrer leur pote coincer dans un bureau sans issue.

_________________
Hunger.
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/100  (100/100)
Barre de Faim:
50/100  (50/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 100
Age : 25
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Sam 11 Avr - 14:08
Un plan. Il leur fallait un plan, c'était extrêmement important. A cet instant, ils ne pouvaient pas se permettre de faire n'importe quoi. Ils pouvaient à tout moment faire une mauvaise rencontre, qu'il s'agisse de vivants ou de morts, et risquer leur peau. Et ça, Avery ne pouvait pas l'imaginer, pas maintenant. Franz semblait lui aussi penser de manière pratique et anticiper toutes les options. L'allemand suggéra d'avancer collés les uns aux autres, coude à coude, de se débarrasser des rôdeurs isolés et de courir en cas de confrontation à un groupe. En effet, ils n'avaient pas de quoi vaincre plusieurs zombies, ç'aurait été du suicide. La dernière chose qu'imposa Franz était plutôt claire : en cas de rencontre avec des vivants, on la ferme, on le laisse causer et on surveille les alentours. Cette option convenait parfaitement à Avery, bien trop impulsive et trop peu diplomate pour avoir une discussion courtoise avec des inconnus...

« On doit avancer. Ce hall me fiche la chair de poule et de toute façon, on va pas passer le reste de notre vie ici, pas vrai? Je propose qu'on aille tout droit. Les côtés m'inspirent pas trop, je ne sais pas pourquoi. »

Chelle, quant à elle, laisse aller son impulsivité et s'élance sans réfléchir, ne respectant pas les dire de Franz, prenant quelques mètres d'avance sur les trois autres pour foncer vers la porte centrale.

Avery, restée quelques mètres plus loin avec Franz et Jack, les saisit par les coudes d'un geste rapide et s'élance à la poursuite de Chelle, essayant de s'adresser à l'ado sans trop élever la voix par peur de ce qui pouvait les entourer. En effet, le hangar dans lequel ils se trouvaient était extrêmement haut de plafond et très sombre. Trois portes étaient cependant visibles, éclairées par la lumière s'échappant des petites meurtrières du plafond. N'y voyant pas grand choses en dehors des portes en bois, Avery préférait ne pas parler trop fort, par peur de forcer le destin et de se retrouver face à on-ne-sait-quoi.

« Chelle, ralentis tu veux ? On devrait réfléchir avant de ce précipiter. Et rester groupés ! Chelle ! »

Rien à faire, arrivés à la porte centrale, Michelle l'ouvre sans précaution, sans réflexion, et se précipite à l'intérieur, les trois autres sur ses talons.

« Il y a des ordinateurs! Vous vous rendez compte de ce que ça signifie? S'ils fonctionnent - et internet aussi, forcément - on pourrait faire des recherches! Savoir ce qui se passe ou si nous sommes seules! Il faut essayer! Pourvu que ça marche... »

Michelle ne perd pas une seule seconde pour s'installer à l'un des bureaux, observant le matériel qui s'y trouve, les yeux brillants de convoitise. Lorsqu'elle presse le bouton de démarrage, Avery se pince les lèvres, levant les yeux au ciel.

« Rappelle-toi, la semaine dernière ... L'électricité a été coupée à l'hôtel. C'est probablement le cas ici aussi. » Avery marqua une courte pause avant de reprendre. « Et puis, des ordinateurs ne nous aiderons pas à sortir de cette galère, ça vaut pas la peine. »

De toute évidence, les ordinateurs ne s'allumeront pas. L'écran reste noir... Pas le temps de s'en préoccuper, de toute façon. Déjà, des grognements se font entendre. La pièce est faiblement éclairée par des fenêtres, suffisamment pour que le groupe se rende compte que deux dizaines de zombies se trouvent dans la salle. Et Merde ! Son taser dans une poche, son revolver dans l'autre, Avery ne peut rien faire. Impossible de se débarrasser de tant de zombies avec le nombre de munitions à sa disposition. Et encore moins avec une décharge électrique.

« Dehors ! Sortez, vite ! »

C'aurait été trop beau. Une fois de plus, Jack se trouve au fond de la pièce, pris au piège. D'un bond, il se précipite sur une porte fermée et l'ouvre à la volée, indiquant à ses compagnons : « Personne ici ! J'irai bien, allez-y ! Revenez me chercher, je bouge pas ! » avant de claquer la derrière-lui et de s'y enfermer.

Quelle galère. D'un geste brusque et ferme, Avery se saisit du bras de Michelle afin de la tirer vers la sortie, se précipitant hors de la salle juste après Franz et claquant la porte derrière elle et Chelle.

Avery ne put s'empêcher de lancer un regard noir à l'adolescente qui avait, une fois de plus, agi sans réfléchir. Elle avait envie de hurler, de taper contre quelque chose. Cependant, elle se retint. Michelle n'avait certainement pas besoin de culpabiliser et hurler n'aurait fait que leur attirer plus d'ennuis encore. Avery laissa échapper un soupir avant de prendre la parole.

« A partir de maintenant : on ne prend aucune décision seul, on se concerte. Et on avance coude à coude, sans se disperser. Sinon, on va finir par tous y passer... Maintenant, il faut qu'on trouve de quoi démolir la cervelle des rôdeurs de cette salle pour libérer Jack. Et vite... »

Avery eut un pincement au coeur à l'idée de laisser Jack seul derrière cette porte. Pourtant, ils ne pouvaient rien faire dans l'immédiat pour l'en sortir. Comment avaient-ils pu en arriver là ? ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Sam 19 Sep - 19:03
Des ordinateurs, hein. Une lueur d'espoir, peut-être. Au bout de tout ce temps, est-ce qu'il était encore possible que l'internet fonctionne ? Est-ce que ce mal n'était pour l'instant qu'exclusif à Oakland ? Il l'espérait. Il espérait qu'au nord, au Massachusetts, sa fille était en sécurité. C'était loin de la Californie, très loin. Bizarrement, ce qui faisait le plus de sens ici, c'était d'avoir de l'espoir. Il écoutait ses compagnons. Pour Michelle, les ordinateurs étaient une lumière au bout du tunnel. Pour Avery, c'est une perte de temps. Il aurait aimé pouvoir se poster du côté de Chelle, mais la logique ne rendait pas ça possible. Alors, discrètement, un peu fatigué, il marmonna.

« Elle a raison, Chelle... »

Il n'appréciait pas du tout de devoir faire taire ses espoirs. Elle avait semblé excitée, presque heureuse par l'idée d'avoir accès à internet. Mais, ça ne servait à rien. Alors qu'elle avait eu l'air plus vivante que d'ordinaire, ils avaient abattus la hache sur sa bonne humeur, en tant que bourreaux de l'espoir. Il n'appréciait pas du tout, mais c'était nécessaire. Nécessaire. Il détestait de plus en plus ce mot.

Grognements. Beaucoup d'entre eux, beaucoup trop. Il se retourne et voit la quantité phénoménale de morts vivants dont il arrive difficilement à comprendre la provenance. Aussitôt, ses yeux s'agrandissent et ses mains se glissent à son pistolet. Il le pointe vers un mort au hasard et appuie sur la gachette. Mais quel imbécile ! Il est vide ! Il n'y a plus de balles dedans ! Tu le sais, tu l'as vidé il y a quelques minutes ! Tout va vite. Très vite. Un grognement, un cri. Une course. Jack se retrouve pris, pris avec une issue, une porte. Dans laquelle il pénètre, en hurlant qu'il irait bien. Avery s'occupe de l'évacuation. Crie de sortir. Tout se passe si vite. Il s'élance vers la porte d'où ils sont venus, qu'il retient pour ses deux compagnons. Rapidement, la porte est fermée. Il regarde aux alentours si il peut trouver de quoi servir de barricade.

« A partir de maintenant : on ne prend aucune décision seul, on se concerte. Et on avance coude à coude, sans se disperser. Sinon, on va finir par tous y passer... Maintenant, il faut qu'on trouve de quoi démolir la cervelle des rôdeurs de cette salle pour libérer Jack. Et vite... »

Il jeta un regard à Michelle, puis le détourna au sol.  Jack...

« On aurait jamais du venir ici. C'est beaucoup trop dangereux. J'ai plus de balles. Un couteau, c'est pas suffisant. Je vais pas les tuer avec mes poings... »

Il ne dit rien sur Jack. C'était préférable comme ça. Il valait mieux qu'il n'en parle pas, qu'il cache cette faiblesse au fond de lui. Il ne pouvait pas être déconcentré par sa peur de le perdre. Il devait penser à sa mission, à son but. À trouver une arme. Trouver de quoi sauver leur compagnon. Trouver de quoi nettoyer cet endroit, ou au moins pouvoir se sauver tous ensembles si ça devenait trop dangereux.

« Il nous faudrait des alliés. À 4 ou 3, on est toujours en désavantage. »

Il eu un flash. Si ils prenaient contrôle de ce lieu, ils pourraient en faire une vraie forteresse. Une base. Une maison. Il y aurait assez de place pour un tas de gens, si il fallait. Ils pourraient avoir leur propre communauté, si il fallait.

L'homme, tout près des deux femmes, jeta son regard vers un passage qu'ils n'avaient pas emprunté encore. Il se retourna vers elles.

« Par là. »

Il attendit les réactions des filles avant d'avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Mer 23 Sep - 0:53
Tout avait été tellement bruyant, tellement rapide. Cependant, sur le coup, je n’entendais rien. Tout ce que je voyais était au ralenti. Jamais ces monstres n’avaient été si lents. Jamais nous n’avions mis autant de temps à réagir. Mais je savais, je savais que tout ce passait vite, tellement vite. Mais peut-être que si, vraiment, tout avait été plus lent, nous aurions pu faire mieux que s’enfuir. Peut-être aurions-nous pu les vaincre. Peut-être aurions-nous pu faire autrement que de laisser Jack derrière.

Quand ils sont entrés, je n’ai pas vraiment réagi. En fait, même pas du tout. Les ordinateurs m’avaient donné tellement d’espoir. Le simple fait de les voir, même en sachant au profond de moi qu’ils ne fonctionneraient pas, avait rallumé le peu d’optimisme qu’il me restait. Mais ils ne fonctionnaient pas. Et il fallait bouger.

C’est Ave’ qui m’a tirée de mon siège. J’étais comme figée, hors tension. Exactement comme les ordinateurs. Aucune émotion, aucune réaction, telle un robot. Le seul moment où je réalisai que tout était bien réel, ce fut lorsque mon regard croisa celui de Jack. Il disait que tout irait bien, d’aller de notre côté. Je n’ai pas dit un mot, mais je l’ai regardé avec tellement de tristesse, de détresse. J'espérais qu’en clignant des yeux, il réapparaîtrait à côté de nous et que nous fuirions, tous ensemble. Tous les quatre, comme une famille.

Nous étions que trois hors du bâtiment. Fran prit la parole, parlant d’alliés potentiels. Qu’ils étaient en désavantage à trois. J’aurais voulu parler, lui dire qu’à chaque fois que quelqu’un nous rejoignait, c’était la cata. Que du petit groupe initial de l’hôpital, il ne restait que lui et moi. Plus de Scout. Plus d’Alisha. Plus de Thomas. Et peut-être plus de Jack.

Je m’en voulu automatiquement de penser comme ça. Nous allions retourner chercher Jack. Il nous regarderait, tenant fermement sa poêle, et nous sourirait en disant : Je vous l’avais dit, que ça irait !

Toujours cramponnée au bras d’Avery, je regardai Fran observer les alentours.Il nous pointa une direction et semblait attendre notre réaction. Je pris alors la parole pour la première fois, et arrêtai enfin de fixer le sol.

 «Moi ça me va. Tant que l’on revienne le plus vite possible.»

Nous partîmes alors tous les trois, là où nous dirigeait Fran. Je courrai, sans tenir le bras d’Ave que j’ai lâché à la dernière seconde, groupée aux autres. Je n’étais ni à la traîne, ni en avance. Il était hors de question que je prenne des risques. Nous n’étions que trois, je ne voulais pas réduire nos chances de survie. Nous devions rester tous ensemble.

Nous nous arrêtâmes devant un nouveau bâtiment. Je le regardai de bas en haut, puis regardai mes deux compagnons, perplexe.

«Est-ce qu’on entre là dedans ? On vient de se faire prendre dans l’autre bâtisse, vous croyez que c’est vraiment une bonne idée de rentrer ? Ou on tourne autour ? Ou on… on… On fait quoi ?»

Ma dernière question, je l’avais dite avec tellement de désespoir. On fait quoi ?

Je jetai un coup d’oeil par dessus mon épaule et regardai l’édifice que nous venions de quitter. J’essayais d’imaginer Jack, bien à l’abrit, hors de danger. Mais mon imaginaire ne créait que d’horribles scénarios. Alors plutôt que de penser à ces idées tragiques, je fermai mon esprit, et agrippai le bras d’Avery pour la seconde fois.

Tout ira bien.
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 74
Liens importants : [url=][/url]

Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Ven 25 Sep - 13:37
"Quelles stupides créatures..." Si ces abominations avaient pu penser, voilà ce qu'elles se seraient dit. Elles auraient surement ri, échangé quelques blagues et se seraient félicitées du bon repas qui les attendait, qui s'offrait à eux, sur un plateau.

Mais voilà, ces choses ne pensait pas. Elles étaient mues par un instinct, une envie, un besoin. Manger. Elles ne se rendaient même plus compte de ce qu'elles faisaient, il n'était plus question de cela, à l'heure actuelle. Alors, quand elles virent ce gibier, quand elles le sentirent, quand elles l'entendirent, elles actionnèrent leurs jambes torses, malades, en décomposition. On aurait presque pu dire qu'elles s'étaient mises à courir, si leur démarche n'avait pas été aussi peu rapide et si... Grotesque.

Elles fondirent sur les groupe, avides de sang et de chaire.

Une 40aine de zombies foncent sur le groupe, les obligeant à rentrer en précipitation. A l'intérieur, ils tombent sur....


_________________
Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Survival Coins : 161
Liens importants : [url=][/url]

Voir le profil de l'utilisateur

Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Ven 25 Sep - 13:49
A l'intérieur, Frank en avait marre d'attendre. Jouer sans cesse en compagnie de Monty et Butch à ce jeu débile lui foutait les nerfs en pelote. Le hangar ressemblait fortement aux autres : haut de plafond, éclairé surtout par des néons, vaste... Mais celui-ci, en revanche était peuplé. De grandes cages s'étendaient en rangs, chacun remplies de nombreux zombies, des résultats des expériences du Docteur Foldingue, comme l'appelait affectueusement Frank. Ils étaient difformes, encore plus monstrueux que ce qu'ils étaient, de base. Frank n'aurait jamais cru cela possible et pourtant... Dr. Foldingue s'était amusé, peut-être même que Frank aurait pu l'appeler Dr. Frankenstein, à bon entendeur.
Il jeta un oeil derrière lui, attendant que ce con de Monty pose sa putain de cartes. Il cracha par terre, dégouté par ce qu'il voyait. Dans les cages, des zombies à deux têtes et à 6 bras se pressaient contre les barreaux, se cognaient entre eux. Des monstres. Frank fit la grimace et s’apprêtait à se concentrer sur le jeu quand des bruits se firent entendre. On courait, à l'extérieur, c'était évident. Lorsque la porte s'ouvrit à la volée, Frank choppa son 38mm et braqua les nouveaux arrivants. Devant lui, Monty et Butch faisaient de même.

"Alors les mignons, on s'est perdu ?"


Un sourire sadique étirait les lèvres de Frank : enfin de l'action ! Il s'emmerdait comme un rat mort et on lui envoyait trois jolis jouets... Finalement, peut-être que Dieu existait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: QUÊTE 04. L'expérience "Z"   
Aujourd'hui à 9:37
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: Quêtes terminées / abandonnées-