Nous sommes en Octobre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !
Joyeuses fêtes à tous !
Tout le Staff vous souhaite de très joyeuses fêtes ! Manger comme des gros, buvez avec modération (hinhinhin) et faîtes des bisous à votre tante sexy pour nous ! <3

 Livres, lecture; amour des mots
Invité
Invité
avatar


Livres, lecture; amour des mots   
Jeu 16 Oct - 5:35
Bonjour bonjour!

Puisque nous avons déjà une variété impressionnante de topics sur divers sujets culturels (poésie, série télé, etc.), je me disais que l'on pouvait bien avoir un topic où nous pourrions discuter de lectures que l'on a particulièrement appréciées et peut-être même offrir quelques extraits/phrases/whatever!

Je commence donc avec un extrait de The Union Jack d'Imre Kertész. C'est en anglais, mais l'image est à mon avis accrocheuse, horrible et jolie à la fois.

« I see myself, in depressed listlessness, at meetings that stretch out at dawn, where the hounds of hell yap, the whip of criticism and self-criticism cracks on my back, and increasingly I just wait, wait for when and where the door will open through which I shall be ejected who could know where. »

Et, ailleurs dans le texte:

« I suddenly caught myself being utterly uninterested in who the murderer might be; in that in this world - a murderous world - it was not only misleading and actually outrageous, but also quite unnecessary for me to fet about who the murder was; everybody was. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Livres, lecture; amour des mots   
Jeu 16 Oct - 8:25
Ahah ! Mortel avec Google translate ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Livres, lecture; amour des mots   
Sam 1 Nov - 21:29
Je trouve que les mots employés tel que listlessness ou encore increasingly ont une petite particularité sonore qui passe bien!

"Il y a beaucoup de choses intéressantes à apprendre sur les icebergs". Cette phrase est si particulière! Je l'ai extraite du livre "Le Libraire" de Regis de Sa Moreira, il a une façon de narrer très particulière et assez personnel et c'est vraiment sympa à lire doooonc je vous le conseille si jamais vous n'avez rien à lire un beau jour pig
Revenir en haut Aller en bas
Reiiko A. Jäger
Femme à tout faire & mascotte
avatar
Survival Coins : 329
Age : 20
Liens importants : Inventaire
Fiche de Comp'

Fiche perso
Santé:
79/117  (79/117)
Faim:
75/100  (75/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Livres, lecture; amour des mots   
Dim 2 Nov - 18:03
Demain j'arrête c'est très con et très drôle.
C'est juste une fille qui s’intéresse à un type à cause de son nom. C'est que du bête et drôle, j'ai rigolé tout le long et vraiment il se lit hyper vite.

Sinon j'ai lu un article sur l'utilisation des armes par les policiers américains comparé avec la police anglaise, c'est en anglais mais vraiment... choquant. Pour le nom, "Trigger Happy" dans The Economist.

Y a aussi un manga, mais ça vous tente moins, une recueil de OS sur divers sujets, c'est beau et poétique. Donc j'ai plus l'auteur mais ça s’appelle Goggles.

_________________
Avatar réalisé par Maximilian Carlton / Dayaxa

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Livres, lecture; amour des mots   
Jeu 13 Nov - 4:54
" Tout le monde te cherche à l'hôpital, Oscar. c'est le branlebas de combat. Tes parents sont désespérés. Ils ont prévenus la police.
- Ça ne m'étonne pas d'eux. S'ils sont assez bêtes pour croire que je vais les aimer quand j'aurais les menottes...
- Qu'est ce que tu leur reproches ?
- Ils ont peur de moi. Ils n'osent pas me parler. Et moins ils osent, plus j'ai l'impression d'être un monstre. Pourquoi est-ce que je les terrorise ? Je suis si moche que ça ? Je pue ? Je suis devenu idiot sans m'en rendre compte ?
- Ils n'ont pas peur de toi, Oscar. Ils ont peur de la maladie.
- Ma maladie, ça fait partie de moi. Ils n'ont pas à se comporter différemment parce que je suis malade. Ou alors ils ne peuvent aimer qu'un Oscar en bone santé ?
- Ils t'aiment Oscar. Ils me l'ont dit.
- Vous leur parlez ?
- Oui, ils sont très jaloux que nous nous entendions si bien. Non pas jaloux, tristes. Tristes de ne pas y parvenir aussi.
J'ai haussé les épaules mais j'étais déjà moins en colère. Mamie-Rose m'a fait un deuxième chocolat chaud.
- Tu sais Oscar. Tu vas mourir, un jour. Mais tes parents, ils vont mourir aussi."

Oscar et la Dame rose - Eric-Emmanuel Schmitt

Ça fait rire, ça fait pleurer. C'est court, ça fait moins de cent pages, c'est une lecture formidable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Livres, lecture; amour des mots   
Jeu 13 Nov - 10:00
Ça fait longtemps que je veux lire Oscar et la dame rose, je crois que je vais me laisser tenter -w-

J'ai récemment fini une trilogie de Dan Wells dont voici un petit extrait du tome 1 pour vous mettre dans l'ambiance:

"Les gens voulaient que l'explication soit aussi énorme et tapageuse que les meurtres eux-mêmes, pourtant la vérité était bien plus terrifiante : ce ne sont pas les grands méchants monstres qui suscitent la terreur, mais les petites gens à l'air innocent. Les gens comme Mr. XXX. Les gens comme moi. Jamais vous ne nous verrez venir."

Les petits XXX c'est pour éviter le spoil au cas où vous décideriez de lire. ^^ J'ai dévoré le tome 1 en deux jours et la suite (Mr. Monster et Nobody) n'a pas fait long feu non plus. Pour vous résumer c'est un adolescent sociopathe qui enquête sur des serial killers. On le compare parfois à Dexter mais pour moi la ressemblance s'arrête au serial killer qu'ils ne veulent pas être. Ne pas être un serial killer, c'est toute la problématique de John (le héros/anti héros) au long des romans et c'est juste super bien retranscrit. On s'attache beaucoup au perso et la fin est rude !
Pis y'a un peu de surnaturel aussi, super bien amené et qui ne fait même pas tache.

Bref, je conseille à 100% Smile
Revenir en haut Aller en bas
Dylan Reeves
Chef incontestée psychorigide
avatar
Survival Coins : 43

Fiche perso
Santé:
50/100  (50/100)
Faim:
30/100  (30/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Livres, lecture; amour des mots   
Sam 24 Jan - 19:50
"J'avoue, dit-elle d'un ton mélancolique en croisant les bras sur sa poitrine, qu'un amour non partagé est bien mieux qu'un amour qui se concrétise. Je veux dire, c'est un amour parfait.
- Rien n'est parfait, dis-je.
- Rien qui se concrétise, répliqua-t-elle. Tant qu'une chose n'a pas commencé, on n'a aucune raison de craindre qu'elle se termine. Son potentiel parait infini."

Sarah Dessen ; Pour Toujours... Jusqu'à demain.
C'est un livre de fille mais je l'ai lu au moins une dizaine de fois. Parce que ça se lit tout seul, que y a quand même de bonnes idées de réflexion & que je m'identifiais pas mal à Macy a une époque. <3

_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Livres, lecture; amour des mots   
Sam 7 Fév - 18:34
C'est intéressant, même si ça m'a fait perdre mes couilles du coup.

« - Alors, tu vois toujours cette Claire ?
- Non. On s'engueulait tout le temps. On n'arrêtait pas de se quitter. Parlons d'autre chose. C'est une dingo. Elle n'a aucun intérêt. Je m'en fous complètement. C'est totalement fini entre nous.
- Ah... Tu l'aimes à ce point-là... »

L'égoïste romantique - Frédéric Beigbeder
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Livres, lecture; amour des mots   
Mer 11 Fév - 18:13
"Il ne répond pas, jette son manteau sur mes épaules et me serre dans ses bras. Il m'embrasse sur le front. Une larme coule sur ma joue, puis une autre. Je ne peux plus les retenir, c'est le trop-plein des émotions contraires qui bouillonnaient en moi qui s'épanche sans que je puisse rien faire. Trop vécu trop jeune, et trop seule. Je ne mérite pas qu'on s'occupe de moi. Je ne comprends pas. Je n'ai besoin de personne.
On cherche l'amour, on croit le trouver. Puis on retombe. De haut. Mieux vaut tomber que ne jamais s'élever ? Tu fais de ta vie un calvaire. Des visages implorants, la solitude, des mains sales, un bébé qui pleure, la nuit, le néant... Le néant est une question de point de vue... Des bras m'enserrent et annihilent ma détresse, je sens une caresse dans mes cheveux, sur mes yeux qui me brûlent, sur mes joues inondées, sur mes lèvres avides. Je ne sais plus pourquoi je pleurais. Je ne pleure plus. Plus vraiment ? Ça coule toujours mais c'est parce que je ne peux pas l'arrêter. Je suis si bien. L'espoir renaît du fond du gouffre. Ré-illusionnée. Peut-être que ce sont des larmes de joie... Je ne sais pas. "

"Le vide, on ne peut pas le décrire. Juste ses effets. Me raccrocher à ma vie de con. Impuissance. Envie de passé. Tout recommencer, éviter les erreurs, quelles erreurs ? Voué au vide ? Écrit. Destin. Et toutes ces conneries. Le moindre geste est pesant. Les yeux rivés au sol. L'indifférence à tout. Haïr les objets. Se distraire, prendre un bouquin, regarder un film, sursis pendant une heure ou deux, puis replonger. Tourner dans Paris, tourner sans but. Ces façades immuables qui abritent tant d'amours bon marché, ces existences grouillantes qui me dégoûtent. Nous... Quelque part, quelqu'un vit sans moi.
Le vide en ce moment, et toutes ces journées vides qui m'attendent et rien n'a d'importance, et pourquoi, pourquoi, pourquoi ? Et pourquoi n'aime-t-on plus rien, quand on n'est plus aimé ? "

Hell - Lolita Pille.
C'est un livre que j'ai lu une bonne dizaine de fois je crois. Les pages sont cornées, pliées sur ces citations, des mots. J'suis tombée sur des citations dans un document de mon vieux PC. Alors voilà ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: Livres, lecture; amour des mots   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: Divers :: Le vieux flood-