Nous sommes en Octobre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !
Joyeuses fêtes à tous !
Tout le Staff vous souhaite de très joyeuses fêtes ! Manger comme des gros, buvez avec modération (hinhinhin) et faîtes des bisous à votre tante sexy pour nous ! <3

 [SEMAINE 1 - JOUR 1] Le sang s'écoule de la plaie...
Invité
Invité
avatar


[SEMAINE 1 - JOUR 1] Le sang s'écoule de la plaie...   
Lun 1 Juil - 23:32


Le sang s'écoule de la plaie...


“ Écoutez-moi ici le Général Bloomsberg ! Nous allons vous demander de ne quitter les lieux sous aucun prétexte. Le Highland General Hospital est dès à présent en quarantaine, et ce pour votre sécurité ! Restez calmes et groupés, des nouvelles vous parviendront bientôt. ”

Et c’est quoi cette merde? C’est hors de question! Je ne peux pas rester coincée ici! J’ai un souper avec un couple d’amis, ce soir. Que dira mon mari? Et mon fils? Il faut que j’aille chercher Shawn à l’école après le boulot! Et pourquoi serions-nous en quarantaine? Quelle sécurité? Je ne comprends plus rien, à vrai dire. Un problème de ventilation qui pourrait causer des problèmes? Non, on nous aurait fait évacuer. Je regarde par la fenêtre. Des militaires se pressent partout autour des bâtiments. Je les vois avec leurs fusils, guettant chaque mouvement suspect près des fenêtres. Une petite voix dans ma tête me murmure de m’en éloigner, ce que je n’hésite pas à faire.
Pourquoi des militaires?

« Ah! Alex! Tu peux me passer la seringue sur la table? Je vais faire son injection à monsieur MacReady. Dis, t’es au courant de ce qui se passe pour qu’on veuille nous enfermer ici? Alex? »

L’homme en blouse blanche et en uniforme de travail vert saute littéralement sur le pauvre homme en fin de vie. Je mets un instant à comprendre ce qui se déroule sous mes yeux. Alex, ce gentil infirmier est là, en train de mordre dans l’abdomen du mourant à pleines dents! Le sang s’écoule de la plaie. Le mourant ne semble pas souffrir : il est déjà dans le coma depuis plusieurs jours. Mais moi…
Je ne me contrôle plus. Sur le coup, je me dépêche à sortir de la pièce, refermant la lourde porte de verre derrière moi et je vomis mon dernier repas à mes pieds.

« MERDE! MAIS C’EST QUOI ÇA?! »

Je suis devenue folle! C’est ça, je suis devenue folle, c’est tout! J’essuie ma bouche d’un revers de main. BAM! Alex… ou enfin, ce qui semble ressemble à Alex cogne dans la porte de verre. Sa bouche dégouline de sang frais. Il a une énorme plaie au cou… une plaie qui aurait dû saigner jusqu’à le vider de la moindre goutte de sang… Je me recule de la porte de verre, fixant le monstre qui s’acharne. BOUM! BOUM! BOUM! Encore… et sans cesse… Qu’est-ce que je dois faire? Qu’est-ce qui se passe?

Revenir en haut Aller en bas
Maximilian Carlton
Chef incontestée psychorigide
avatar
Survival Coins : 109
Age : 28
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESLiens & RPs

Fiche perso
Santé:
100/120  (100/120)
Faim:
45/100  (45/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [SEMAINE 1 - JOUR 1] Le sang s'écoule de la plaie...   
Mar 9 Juil - 21:39
Cela faisait une bonne dizaine de minutes que j'avais quitté la chambre de ma mère lorsque je tombai sur la demoiselle.

J'avais effectué un voyage sans encombre jusqu'ici, mais apparemment cela allait de nouveau se corser.
Adossée au mur, elle semblait tout bonnement terrorisée, son visage était figé dans une expression de peur et de dégout, voire d'incompréhension.
Un horrible mélange de vomi et de sang me parvenait aux narines, se mélangeant à l'odeur de pourri que dégageait ma tignasse (cimer), et terminant de me dégouter. Un flaque maronnasse s'étalait à coté d'une porte, tachée, que la jeune fille fixait.

Je m'approchai doucement, ma hache bien serrée dans mon poing, aux aguets, lorsqu'un énorme BOOM retentit. Un choc sourd et violent, un léger bruit d'écrasement. Une créature semblait se cogner à répétition contre la porte, laissant à chaque fois un peu plus de son corps contre la vitre, avec un horrible bruit de collant.

Je m'approchai de la jeune fille, abaissant ma hache, gardant cependant un oeil sur la porte. Celle-ci semblait bien résister, mais on ne savait jamais...
A distance respectable, ne voulant pas l'affoler, je m'adressai à elle, plutot tranquillement.

"Ca va ?"

La question était débile, mais pouvais-je lui demander d'autre ?
"Hey salut, c'est ton ami qui est là dedans ? Dis moi, il n'aurait pas un petit problème, par hasard ?"
Le fait qu'une personne soit apparemment en aussi mauvais état que celle s'étant retrouvée clouée au mur étant tout de même inquiétant. La quarantaine prenait tout son sens. Et cela ne me plaisait pas, mais alors vraiment pas du tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [SEMAINE 1 - JOUR 1] Le sang s'écoule de la plaie...   
Sam 13 Juil - 1:08


Le sang s'écoule de la plaie...


"Ca va ?"

Non mais à quoi il pense, celui-là? Comment suis-je supposée bien aller?! Y a un truc pas net dans cet hôpital. Alex… jamais il n’aurait pu faire cela… jamais il n’aurait pu… Mais qu’est-ce qui lui prenait, à Alex? Pourquoi il avait une plaie béante au cou? Pourquoi voulait-il tenter de me…
Mon estomac fait des siennes. J’ai mal au ventre. J’ai l’impression que je vais exploser. Le goût de vomit omniprésent dans ma bouche me rappelle à quel point la dernière scène que j’ai pu voir dans cette chambre était horrible.

« NON! Ça ne va pas! MERDE! C’est Alex, il vient de… Je lui avais demandé de ma passer la seringue pour faire son injection à mon patient et… Il l’a carrément éventré devant moi! Et il… »

Et il se cogne encore et sans cesse contre le verre transparent de la porte… un verre qui est taché de sang et… d’un drôle de liquide que je n’ai même pas envie de nommer tant la couleur et l’odeur me donne envie de vomir à nouveau.
L’homme se tenant près de moi porte une hache à la main. Pourquoi?
Mais qu’est-ce qui se passe par ici?! Ça n’a pas le moindre sens!

« Vous vous baladez avec… une hache dans un hôpital…? C’est une mauvaise blague? Un mauvais rêve, c’est ça? Parce que je veux dire… personne ne vous laisserait entrer ici avec une hache dans les mains. Alex n’aurait pas… bouffé un pauvre homme sur le point de mourir… et… »

BOUM! BOUM! BOUM! BOUM!
Je me sens pâlir. Alex et monsieur MacReady… ils sont là, à se cogner dans la porte comme des mouches qui n’ont pas compris que le verre est transparent. Des intestins sanguinolents traînent sur le sol. Le verre de la porte commence à avoir du mal à supporter les assauts incessants…

« Bon sang… »


Revenir en haut Aller en bas
Maximilian Carlton
Chef incontestée psychorigide
avatar
Survival Coins : 109
Age : 28
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESLiens & RPs

Fiche perso
Santé:
100/120  (100/120)
Faim:
45/100  (45/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [SEMAINE 1 - JOUR 1] Le sang s'écoule de la plaie...   
Lun 15 Juil - 22:17
Cette jeune femme semblait réellement touchée et perturbée.

C’est en compagnie de cette réflexion que je me dis qu’en fait, j’étais plutôt calme pour le moment. Comme d’habitude, je prenais les choses bruyamment, et je faisais le pitre pour éviter de péter un boulon. C’était sensiblement la ligne de conduite que j’avais tenue avec ma mère, depuis quelques temps.

Et il fallait croire que j’allais devoir la tenir encore quelques temps.

Par dessus la voix forte de la demoiselle, des bruits de coups répétitifs résonnaient derrière nous, marquant le rythme de sa panique. Boom. Boom. Boom...

Je me passais la main dans les cheveux, rendant mes boucles encore plus folles qu’auparavant, à moitié collées, à moitié défaites. Elle n’avait pas tord. On était dans un monde de dingues ! Je soupirai fortement et me passait une main sur le visage, d’ores et déjà las de la situation.

Quel merdier.

La regardant droit dans les yeux, je tentai de la calmer, tant bien que mal.

« Ecoutez... Je sais que la situation est un peu bizarre mais... Je crois qu’il se passe des choses vraiment bizarres. Des... Choses se baladent dans l’hopital. Elles vous sautent dessus et vous sucent la moelle ou je sais pas trop quoi... »

Je marquai une pause, réfléchissant à la suite de mon discours. Que faire dans une telle situation ? On était bloqué ici avec ces choses... Peut-être même pour un moment. Y en avait-il beaucoup ?

Les questions se bousculaient dans ma tête. Comment étais-je sensé la rassuré alors que je n’en menais pas plus large ? Je sortis un paquet de mouchoir froissé de ma poche et le lui tendis.

« Tenez, pour votre bouche... »

Ce n’était pas grand chose, mais je ne risquai pas de pouvoir faire plus.

Les bruits incessants contre la vitre devenaient de plus en plus violents.

Pressants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [SEMAINE 1 - JOUR 1] Le sang s'écoule de la plaie...   
Mer 17 Juil - 15:11


Le sang s'écoule de la plaie...


« Parce qu’il y en a… d’autres? »

Oh mon dieu… non, ce n’est pas vrai, c’est juste un horrible cauchemar! Et Keaton qui doit passer me prendre… Que fera-t-il en voyant que l’hôpital est en quarantaine? Je ne suis pas du genre peureuse, mais en ce moment, je dois dire que mes jambes sont sur le point de me lâchées. Je prends le paquet de mouchoirs que le jeune homme me tend.

« Merci… »

Oui, je sais, c’est dégoûtant. J’ai probablement la bouche sale, j’ai une haleine de chiotte et mon uniforme est taché. Mais… c’est partit tout seul. Ces images… elles défilent sans cesse dans ma tête. La bête, la chose, Alex… qui se jette sur le comateux pour carrément lui ouvrir le ventre à l’aide de ses dents. J’ouvre le petit paquet chiffonné. Mes mains tremblent. Je suis probablement en genre de choc quelconque. J’essuie ma bouche, jetant le mouchoir dans la flaque que j’ai laissé sur le sol. Partit comme ça, hors de question que je prenne la peine de tout ramasser. Oh bon sang! Et les autres patients qui sont ici? Que fait-on?

« La… la vitrine de la chambre… elle est conçue pour résister aux balles, mais… avec tous ces assauts répétés, elle va finir par craqueler et… Écoutez… il y a tout un tas de patients, ici. Au moins une quinzaine. Certains sont… comateux. D’autres encore tout à fait conscient. Mais la plupart sont… trop faibles pour bouger. Qu’est-ce que qu’on fait d’eux? On ne peut pas les laisser la! Ils vont finir… »

Dévorés? Juste à y songer, j’ai un nouveau haut le cœur. J’ose imaginer que si ce type se balade avec une hache, c’est probablement parce que ce n’est pas la première « mauvaise rencontre » qu’il fait. Mais si on est en quarantaine… Je pâlis.

« On est coincé dans l’hôpital… tout le monde… Patients, personnels, visiteurs… et… ces choses aussi… Bon sang… »

Non, non, non, non! C’est hors de question, je ne peux pas rester enfermée ici! J’ai mon fils et mon mari! Qu’est-ce que mon fils fera, sans sa mère?! Je ne veux pas mourir aujourd’hui! Je ne peux pas mourir aujourd’hui!

« On ne peut pas rester ici! Ça n’a pas de sens! Ils vont faire quoi pendant cette quarantaine? Nous laisser tous crever?! »

Je respire si rapidement que la tête me tourne légèrement. Mes doigts sont légèrement engourdis. J’hyper ventile. Je panique. Pourquoi? Parce que c’est juste… surréaliste. J’ai l’impression de nager en plein film d’horreur. C’est trop pour moi. Trop d’informations et de peurs en même temps. Eh merde! Faut que je me calme!      



Revenir en haut Aller en bas
Maximilian Carlton
Chef incontestée psychorigide
avatar
Survival Coins : 109
Age : 28
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESLiens & RPs

Fiche perso
Santé:
100/120  (100/120)
Faim:
45/100  (45/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [SEMAINE 1 - JOUR 1] Le sang s'écoule de la plaie...   
Jeu 18 Juil - 15:10
Elle paniquait grave. Ses mots se succédaient rapidement, sortant de sa bouche d’un trait continu. Elle souleva plusieurs problèmes, ce qui me fit tourner la tête et repenser à ma mère, que j’avais enfermée là haut... C’était horrible. Tout bonnement horrible.

Je soupirai fortement, tout comme je l’avais déjà fait un nombre incalculable de fois depuis le début de toute cette histoire. Ca me gonflait, tout bonnement. Après tout, qui étais-je, du haut de mes 22 ans pour prendre des telles décisions ? Et pourtant, un nombre incalculable de gens semblaient avoir déserté leur poste.

Je la regardai droit dans les yeux.

« Il faut que l’on agisse et vite. Vous avez raison, la vitre n’a pas l’air de résister, et si on peut éviter de se retrouver en contact avec ces trucs, moi, ça m’arrangerait. »


Je marquai une pause, avalant ma salive, avant de lui exposer mon idée du déroulement des opérations.

« On devrait faire rapidement le tour des chambres. On enferme ceux qui sont dans le coma, on leur glisse les clés sous la porte. Et ceux qui peuvent être transportés, on les emmène. Il paraît que tout le monde s’est regroupé dans le hall, on peut toujours y faire un tour, voir comment tout ça s’organise, et... Prévenir les gens ? »


Cela me semblait être la meilleure chose à faire, mais rien ne me disait qu’elle serait du même avis que moi. Je continuai donc de la fixer, inquisiteur, espérant qu’elle répondrait rapidement.

« Il faut juste que l’on tienne jusqu’à ce qu’ils agissent, à l’extérieur. »

Je restai persuadé qu’ils ne nous laisseraient pas comme cela. Après tout, c’était l’armée, ils étaient là justement pour agir dans des cas semblables.

Non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: [SEMAINE 1 - JOUR 1] Le sang s'écoule de la plaie...   
Dim 28 Juil - 16:58


Le sang s'écoule de la plaie...


Tiens, il est marrant, lui! Comme si moi aussi je pouvais avoir envie de finir face à ces… choses. Lui il a une arme, pas moi! Mais serai-je capable de juste tenter de blessé Alex? Ou… ce qu’il semble en rester? Alex… oh bon sang. Mais pourquoi as-tu fais cela? Qu’est-ce qui t’es arrivé, mon vieil ami?

« Je dois avoir 5, voire 6 patients toujours conscients. Allez voir la chambre juste à côté. Ce ne sera pas une partie de plaisir de tous les transporter. Ils ont des machines pour les aider à respirer pour certains, et tous ont plusieurs solutés et fils en tout genre dans le corps. À deux, on va avoir du mal à les déplacer. Il y en a peut-être un qui pourra marcher, mais… pas pendant bien longtemps. Ils sont… tous en train de mourir. On n’aura pas l’équipement, ni les prises pour les aider, si on les sort d’ici. »

Je déglutis. Tous les enfermer? Pourquoi pas… il suffirait d’aller trouver un médecin, trouver un endroit sûr pour les transférer et faire le nécessaire par la suite. On ne pouvait pas les laisser être… dévorés par Alex. Ou… par ces autres choses qui devaient rôder un peu partout.

« Okay… bon… On les enferme dans leurs chambres et on garde les clefs. On va vite trouver des gens pour nous aider et… un médecin. Je ne sais pas s’il y a une procédure à suivre dans… ces cas-là. Alors, autant éviter qu’ils ne meurent plus tôt que prévus. Certains… ne sont pas encore prêts pour cela. Donc on se trouve des gens pour les déplacer, un médecin pour s’assurer qu’en cas de problème, il est là et… on de trouve un lieu sûr pour tous les mettre. Peut-être que si on part, Alex… » Je prends une pause de quelques  secondes, observant mon ancien collègue continuer de se frapper contre la vitrine. « Peut-être que si on part, il cessera d’agir comme ça… Je veux dire, s’il arrête, la vitre tiendra plus longtemps et il ne défoncera pas celles des autres chambres. »

Logique… mais je ne sais pas si ça va fonctionner. À mes yeux, ça semble néanmoins être la meilleure solution. Notre présence semble rendre Alex nerveux… affamé… Et il est hors de question qu’il me bouffe! J’ai une famille, merde! Je ne peux pas rester enfermée ici, à risquer ma vie contre ces fous!

« Vous savez ce qu’ils ont? Pourquoi ils… agissent comme ça? Allez, venez, suivez-moi. Les clés des chambres sont dans le bureau de l’infirmière en chef. Ça ne devrait pas être trop difficile à trouver. Je ne sais pas où elle les range, mais on trouvera bien. Au fait… je m’appelle Emely. Emely Müller. Mais merde! Où est passé tout le monde? »

Le poste de garde est vide. Suis-je donc la seule imbécile à ne pas m’être rendue dans le hall? Je me dépêche d’aller à l’intérieur du petit espace bureau, trouvant rapidement celui de l’infirmière en chef. Les clés… j’ai beau chercher, renverser le contenu des tiroirs, je ne trouve rien! Rien de rien! MERDE! L’infirmière en chef serait-elle partie avec les clés?

« Eh merde… On… on pourrait toujours se dépêcher de fermer les portes… Alex… il… enfin, se contente de se cogne contre celle de la chambre de monsieur MacReady. Je crois… qu’il n’a pas comprit que je me suis contentée de la fermée sans rien verrouillé. On pourrait tenter de faire pareil pour les autres chambres, aller au hall rapidement et revenir avec de l’aide? Et il faut qu'on... sorte d'ici. Ça s'attrape comment ce truc? Je veux dire... j'ai un fils, un mari... je ne peux pas... je ne peux pas finir comme ça... »

   



Revenir en haut Aller en bas
Maximilian Carlton
Chef incontestée psychorigide
avatar
Survival Coins : 109
Age : 28
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESLiens & RPs

Fiche perso
Santé:
100/120  (100/120)
Faim:
45/100  (45/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [SEMAINE 1 - JOUR 1] Le sang s'écoule de la plaie...   
Jeu 1 Aoû - 23:55
La demoiselle en face de moi savait savoir de quoi elle parlait, elle devait être une personne travaillant ici. Elle connaissait ses patients, savait ce dont ils avaient besoin et était vraisemblablement prête à les aider. Mais et moi ? Etais-je prêt à risquer mes miches pour aider tout un tas de gens malades que je ne connaissais même pas ? Je n’étais qu’un pauvre étudiant, après tout ! Et tout ceci était un réel cauchemar, une horreur. Pourquoi ? Comment ? Cela ne se voyait peut-être pas, mais j’étais au bord de la crise de nerf. Les zombies, parce qu’il fallait bien désigner ces choses par leur appellation, étaient sensés n’exister que dans les films, les livres ou encore les jeux vidéos. En bref, dans les œuvres de fiction.

Et a présent, j’en avait tué un en effectuant une jolie galipette, reste de mes cours de gymnastique, et un autre fracturait la porte vitrée à quelques mètres de moi. Invraisemblable. Mais, je devais faire avec, et je ne pouvais pas laisser ces gens comme ça. Ils avaient de la famille, des parents, des enfants, de la fratrie. Ils auraient pu être ma mère.

« Okay, on va chercher la clef et on les enferme. »


Lorsqu’elle parla d’un certain ‘Alex’, ses yeux se braquèrent sur le zombie qui se cognait inlassablement contre la porte, la nimbant de rouge.

« Je ne sais pas s’il va s’arrêter... Mais ce qui est sur, c’est que l’on n’a pas réellement le choix. Allons chercher les clefs. »


Je jetai un dernier coup d’œil à la bête avant de suivre la blonde, dans le couloir. Elle continuait de parler. Me posait des questions, sans vraiment me laisser le temps de répondre, tout allait trop vite. Lorsque l’on entra dans le poste de garde, Emely laissa un juron lui échapper. Il était vide. Pas d’infirmière, pas de médecin et... Pas de clef. Elle passa de longues secondes à retourner le bureau, tandis que je restai sur le pas de la porte, la regardant et jetant fréquemment de petits coups d’œil aux alentours, histoire de voir si son compagnon alex ou l’un de ses potes n’avaient pas décidé de nous rejoindre.
Lorsqu’il fut évident que les clefs n’étaient pas ici, elle me jeta un regard implorant.

« Eh merde… On… on pourrait toujours se dépêcher de fermer les portes… Alex… il… enfin, se contente de se cogne contre celle de la chambre de monsieur MacReady. Je crois… qu’il n’a pas comprit que je me suis contentée de la fermée sans rien verrouillé. On pourrait tenter de faire pareil pour les autres chambres, aller au hall rapidement et revenir avec de l’aide? Et il faut qu'on... sorte d'ici. Ça s'attrape comment ce truc? Je veux dire... j'ai un fils, un mari... je ne peux pas... je ne peux pas finir comme ça... »

Je me grattai la tête, ennuyé. Avions nous le choix ? Pas vraiment. On devait survivre, et si on ne pouvait fermer les portes des chambres pour aller chercher les renforts, et bien... On n’avait plus qu’à faire sans. A vrai dire, il me semblait bien qu’on aurait à faire sans beaucoup de chose dans les heures qui allaient suivre.
Je me passai la main sur le visage, lasse, puis m’adressai à elle, le plus calmement possible.

« Ecoutez... On va faire ce qu’on a prévu. On va fermer toutes les portes, bon pas à clé, et aller dans le hall, pêcher des info et trouver des gens pour nous aider. Dans tous les cas on peut pas rester ici. Il y en a d’autres comme votre ami Alex. »

Je ne voulais pas trop m’avancer dans des spéculations foireuses, je répondis alors à ses questions de façon succincte.

« Je crois d’ailleurs que ce sont des... Zombies. » Puis, j’ajoutai, plus pour moi même « Bordel, la blague, des zombies ! »

Un vrai monde de fous.

« En tous cas, ça y ressemble. Ils sentent la décomposition, et semblent vouloir nous dévorer. Je sais que ça peut paraître dingue mais... C’est la seule hypothèse que j’ai. Après, ce sont peut être juste des personnes malades, elles ne sont peut-être pas mortes comme dans tous les jeux vidéos. Mais... Ce qui est sur, c’est que ces choses sont dangereuses. Et qu’on est en danger, chaque minute compte. »

Je la regardai droit dans les yeux.

« Ne vous inquiétez pas, vous reverrez votre famille... On va bien finir par sortir de là ! »

Un léger rire nerveux sorti d’entre mes lèvres. Il fallait y croire.

« Et, moi c’est Max. Bon, aller, venez. On a pas de temps à perdre. »


Je comprenais tout à fait qu’elle soit sous le choc et apeurée, mais rester aux alentours de ce fou furieux qui voulait défoncer la vitre me rendait nerveux.
Je retournai dans le couloir par lequel on était arrivé et commençai à fermer les portes une à une, selon les indications d’Emely. Pendant ce temps, le ‘boom boom’ répétitif continuait son œuvre, lentement mais surement, accentuant mon état de stress, représentant un compte à rebours mortel.

Lorsqu’enfin la dernière porte fut close, je me tournai vers ma camarade.

« On a oublié personne ? »

Il fallait bien avouer que j’étais plutôt pressé de me rendre dans le hall afin de glaner les dernières informations... Et savoir ce qu’il se passait exactement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maximilian Carlton
Chef incontestée psychorigide
avatar
Survival Coins : 109
Age : 28
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESLiens & RPs

Fiche perso
Santé:
100/120  (100/120)
Faim:
45/100  (45/100)
Inventaire:

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [SEMAINE 1 - JOUR 1] Le sang s'écoule de la plaie...   
Dim 29 Sep - 23:47
Attendant Emely plutôt patiemment, notre boulot effectué, je la regardais vérifier chaque porte une à une, et trainer au maximum, ne voulant visiblement pas les laisser seuls.

Partagé entre l'envie hurlante de m'enfuir pour ne plus entendre le "boum boum" répétitif du mort cognant contre la vitre et celle de ne pas abandonner la seule personne vivante et en bonne santé dans le coin, ma frustration montait. Depuis le début, la panique menaçait de m'avaler tout entier. Je la maintenais à distance en restant actif, et observer la jeune femme blonde se ronger les ongles et tourner en rond commençait à m'agacer.

« C'est bon, on peut y aller?. »

A peine avais-je achevé ma phrase que l'horreur me prit aux tripes. De l'autre coté du couloir des zombies arrivaient de leur marche lancinante, presque hypnotisante. Il y en avait beaucoup. Une bonne dizaine à vue de nez. On était dans la merde.

Lentement, ils avançaient vers nous, il fallait filer. Leur marche s'accéléra lorsque je m'adressai de nouveau à la jeune femme.

« Emely, on y va. »

Elle se retourna vivement et ce fut le drame. Paralysée par la peur, elle se mit à hurler. Son cri résonnait dans le couloir et il semblait faire accélérer le groupe qui s'avançait vers nous.
D'instinct, je me jetai sur elle pour la bâillonnée de ma main, mais elle se débattait de toutes ses forces, visiblement affolée. Elle finit par me lacher prise et tomba au sol, pleurant et criant de plus belle.

Les morts-vivants étaient sur nous, d'ici quelques secondes ils pourraient nous saisirent. Avec un dernier regard pour la jeune femme, je lui tournai le dos et m'enfuis. Il n'y avait aucun fierté dans mon geste, mais beaucoup de culpabilité dans une action qui me promettait pourtant une chose essentielle : La survie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: [SEMAINE 1 - JOUR 1] Le sang s'écoule de la plaie...   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Puisque dans nos veines coule le même sang [Pv Sophie Atlan]
» Haiti en Marche opine sur la derniere semaine...
» HOROSCOPES DU JOUR
» Quand l'alcool coule a flot par une nuit sans Lune
» Faits divers de la semaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: RP terminés / abandonnés :: S1-