Nous sommes en Septembre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !

 [Mai 2025] Far away from home - Dylan
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

[Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Dim 18 Oct - 14:59
Il marche d'un pas tranquille le long des quais, observant avec dépit le bazar laissé par la population en fuite. Le décor est vraiment surréaliste. A ce moment précis, Joshua a presque envie de se casser loin d'ici en ramant, avec ses mains s'il le faut. Il se sent mal. L'armée n'a pas réussi à protéger la population, il n'a pas réussi. Il se demande ce qu'il va raconter à sa famille, s'il les revoit un jour. Il soupire et il s'arrête un instant en regardant autour de lui. Ca le gave de se prendre la tête tout seul. Ca fait plusieurs jours qu'il n'a pas croisé âme qui vive et il se demande où est-ce qu'il est dans cette fichue ville de la mort.

Il marche au hasard depuis un bon moment, et ça le fatigue. Alors il grimpe sur un tas de caisse pour prendre de la hauteur et s'assoit sur la plus haute. Il retire son casque et l'attache à son sac pour profiter un peu du soleil sur sa peau en fermant les yeux. Ca lui rappelle ces bons moments où il était occupé à ne rien faire dans son jardin, chez lui, et ça le fait sourire. C'est vraiment chiant cette histoire d'apocalypse. Il aurait pas cru vivre un truc pareil dans son propre pays. Et surtout si près de chez lui. Ca l'inquiète un peu d'ailleurs. Il espère que ses parents ont foutu le camp en Australie ou quelque part par là.

Il joue nerveusement avec ses plaques d'identité accrochées à son cou et observe les environs d'un regard distrait. Et puis soudain miracle. Quelqu'un s'approche, quelqu'un de vivant, qui se faufile silencieusement en prenant soin de surveiller ses arrières. Il ne sait pas si il hallucine, alors il se penche un peu pour voir. C'est une jeune fille. Elle n'a clairement pas l'air dangereuse, et il se demande ce qu'elle fait toute seule ici. Probablement rien de bien intéressant, tout comme lui. Mais il est trop content de voir enfin quelqu'un, alors il l'interpelle sans se poser de question. "Hé !" Il lui fait un sourire quand elle pose enfin le regard sur lui. Il l'observe d'un air un peu amusé parce qu'elle a l'air surprise alors qu'elle était sur ses gardes. Depuis son perchoir, il voit tout sans être vu. Ca lui donne presque envie de lever les bras au ciel en poussant un rire démoniaque. Mais ça aurait sans doute fait un peu peur à la fille en bas. Alors il se contente d'engager la conversation comme un être tout à fait normal. "Tu cherches quelque chose ?" Ca le surprend presque d'entendre sa propre voix sans qu'il n'ai à se parler tout seul. Il est tellement content, qu'il ne veut pas la laisser filer. Alors il décide finalement de quitter son perchoir pour aller voir cette belle inconnue de plus près.
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Jeu 22 Oct - 10:27
C'était le bordel. Dylan avait quitté la sécurité de la station 6 dans la matinée, bien décidée à apporter sa contribution à ce camp de fortune. Peut-être cette fois-ci trouverait-elle une arme, qui sait... Elle n'y croyait pas trop, mais tout était possible.
L'ambiance à la Station 6 était vizarre. Tout le monde se faisait plus ou moins la gueule sans que la guerre soit définitivement déclarée, et Dylan avait toujours détesté ce genre d'ambiance. Après tout, elle, elle aimait tout le monde, alors pourquoi les gens avaient-ils autant de mal à juste s'apprécier pour ce qu'ils étaient ? Il fallait toujours qu'ils se raccrochent aux défauts, comme si cela allait amoindrir le nombre des leurs... Dans tous les cas, Dylan avait enfilé un pantalon stretch, un gros pull, des chaussures de marche, un sac à dos avec quelques victuailles et elle était partie. Bon, elle avait vite remarqué qu'ici, ce n'était plus Oakland et que se repérer était autrement plus difficile. Le vieux Ari était de garde à ce moment là, il lui avait donné une carte trouvée dans la station. Avec ça, elle réduisait ses chances de se perdre de 3%, au moins ! Ari lui avait dit de faire attention, Dylan lui avait répondu avec un sourire et elle s'était engagée sur le chemin de terre qui la ramènerait sur la grande route.
Un jour, elle deviendrait grande et autonome, Dylan le savait. Ou tout du moins, elle l'espérait fortement malgré les gros doutes de tous les gens qu'elle connaissait.

Elle en avait assez de marcher lorsqu'elle arriva sur les quais. La randonnée et le cache-cache avec les zombies l'avaient épuisée. Elle fit donc une pause en cas où elle avala la totalité d'une barre de céréale et étira ses jambes endolories. Le soleil réchauffait sa nuque et faisait monter les odeurs nauséabondes de détritus moisis. Le pied.
Très vite, la jeune fille se releva et commença à se déplacer le plus furtivement et à couvert possible : autrement dit, on pouvait la repérer à 200 mètres à la ronde au lieu de 500 mètres, il y avait du progrès. Elle se figea lorsqu'on la héla.

??? — Hé ! Tu cherches quelque chose ?

Dylan se retourna et aperçut un mec en hauteur. Elle ouvrit grand les yeux, surprise : elle ne l'avait même pas remarqué... Lorsqu'il approcha, elle sentit la panique la prendre. C'était un militaire. Dylan superposa au visage de cet inconnu celui des militaires qui leurs avaient tirés dessus, et elle sentit la peur lui tenailler le ventre. Ses paroles avaient été prononcées sur un ton sympathique, pourtant elles raisonnaient à ses oreilles de façon totalement différente. Que lui voulait-il ? Il était la pour quoi ? Il allait la tuer ? Ou la violer ? Ou les deux ?
Dylan brandit son rouleau à pâtisserie. Ca servait à rien, il avait un gros fusil, lui... Elle essaya de sa la jouer cool et décontracté : sans grand succès.

DYLAN — Je... Heu... Cherche de la nourriture et.. Des médicaments et des armes. Elle avala sa salive, ses oreilles bourdonnaient. Approche pas trop. Toi aussi t'as tué des gens qu'avaient rien fait ?

Sa voix s'était durcie sur la fin.

_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King


Dernière édition par Dylan Reeves le Lun 26 Oct - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Sam 24 Oct - 5:02
Joshua jette son fusil dans son dos, jette un coup d'oeil aux alentours une dernière fois pour s'assurer que la voie est sans zombie, et en quelques mouvements, il redescend pour mettre pied à terre. Il ne lui faut que quelques secondes pour rejoindre la jeune fille et il essaye de se la jouer cool mais prends aussi garde à ne pas se fouler une cheville au passage. D'une part parce qu'il aurait eu l'air bien con, et d'autre part parce qu'il se serait bien mis dans la merde. Pendant cette période apocalyptique, la moindre blessure diminue drastiquement les chances de survie. Particulièrement les blessures qui empêchent une mobilité parfaite. Alors on évite de faire un peu trop l'abruti pour de jolis yeux, et on se concentre.

Cependant, Josh a à peine le temps de faire un pas vers la jeune fille que celle-ci brandit un rouleau à pâtisserie. Ca arrache un sourire au militaire malgré lui, mais il s'arrête tout de même dans son élan en mettant ses mains en évidence, signe qu'il ne vient pas l'attaquer. Il est surpris par sa réaction, mais il la comprend. C'est légitime de se méfier des autres. Même si l'état d'esprit le désespère, c'est une réalité, il faut faire avec. Elle lui explique qu'elle cherche...un peu de tout en fait. Il ne peut s'empêcher de faire une petite moue en haussant les sourcils lorsqu'elle lui révèle qu'elle recherche aussi des armes. Son regard se pose sur le rouleau à pâtisserie de la fille. Ah oui, ça ça se comprend. Il retient péniblement un sourire moqueur, mais l'inconnue le refroidit avant même qu'il n'ait le temps de faire la moindre remarque.

Joshua laisse ses bras retomber le long de son corps et son regard remonte doucement jusqu'à celui de son interlocutrice. Il ne dit rien, mais son air s'est fait plus grave. Il sait de quoi elle parle, du moins il se doute. Est-ce qu'elle fait partie de ces gens qui haïssent les militaires désormais ? Parce qu'ils ont été enfermés dans une zone de quarantaine, abandonnés, livrés à leur propre sort, et repoussés par l'armée supposée les protéger ? Ou bien a t-elle croisé un groupe de militaires survivants qui ont oublié la raison première pour laquelle ils se sont engagés et qui font régner une loi de terreur parmi les quelques survivants restants ? Possible aussi. "Je ne tue que lorsque c'est nécessaire. Et je n'y prend aucun plaisir." Il la fixe droit dans les yeux, comme si cela suffirait à prouver son honnêteté. Il pouvait très bien lui mentir et lui sauter dessus la seconde suivante. Ca lui pinçait un peu le coeur de se faire agresser comme ça dès les premiers mots par son interlocutrice suprise, mais il s'efforce de comprendre. Il peut voir l'inquiétude qui brille dans les yeux de la fille, alors il tente de la rassurer avec un regard compatissant. En plus, il n'a pas envie de se lançer dans le débat "les militaires sont-ils nos amis ou nos ennemis" avec elle. Alors il espère détourner son attention sur autre chose. "He, tu n'as rien à craindre. Je vais pas te bouffer." Il souris même s'il n'est pas sûr que la référence aux zombies qui rôdent la fasse rire. Qu'importe, il enchaîne presque aussitôt. "Je suis complètement paumé dans cette ville. Je voulais pas t'effrayer. C'est juste que je sais vraiment pas où aller, alors tu es un peu mon seul espoir d'obtenir des repères." Il passe une main dans ses cheveux pour camoufler sa gêne. En vérité, il en a juste marre d'errer sans but et sans personne. Il n'a pas réfléchi, il voulait seulement lui parler. Maintenant, il hésite à lui proposer son aide. Il n'est pas sûr qu'elle acceptera si elle le craint, et ça le gonfle un peu de devoir se justifier juste parce qu'il porte l'uniforme.
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Lun 26 Oct - 13:25
L'inconnu s'était quand même approché de Dylan, surement peu impressionné par son arme de fortune ; C'était logique après tout. Dylan se maudit intérieurement d'e^tre aussi conne. Un rouleau à pâtisserie contre un zombie pouvait passer mais contre un survivant, c'était juste une excuse pour qu'on la pense faible, idiote et inconsciente : en somme, ce qu'elle était. Elle garda tout de même son arme brandie alors que le mec répondait à son agression.

??? — Je ne tue que lorsque c'est nécessaire. Et je n'y prend aucun plaisir. He, tu n'as rien à craindre. Je vais pas te bouffer. Je suis complètement paumé dans cette ville. Je voulais pas t'effrayer. C'est juste que je sais vraiment pas où aller, alors tu es un peu mon seul espoir d'obtenir des repères.

Il lui sourirait, était mignon et avait l'air sympathique. Clairement attendrie, Dylan abaissait son arme au fur et à mesure qu'il débitait ses paroles. Après tout, peut-être que ces militaires, ces connards qui leurs avaient tirés dessus étaient peut-être simplement des connards justement ? Dylan ne savait pas trop. Mais elle était fatiguée et elle en avait marre de faire attention et putain ce mec était un militaire, non ? Il était pas censé être comme un papa un peu, quelqu'un qui vous protège ? Dylan aurait acquiescé sans hésitation à cette idée, si elle n'avait pas senti plusieurs balles la frôler, ce jour là. Elle ne répondit pas tout de suite, presque amusée par ses traits d'humour. En temps normal, elle aurait ri de façon innocente. Oui mais voilà, le temps normal à présent c'était ce qu'elle vivait là. Alors elle devait rendre Ari & Heaven fiers d'elle, elle ne devait pas laisser cette Dylan pipelette, naïve et abrutie ressortir. C'était dur, mais elle le devait, surtout si elle voulait rester en vie.
Tout de même désolée d'avoir eu une telle réaction, elle ne put s'empêcher de se justifier. Elle resterait sur ses gardes, okay, mais elle ne pouvait pas lutter de façon aussi entière contre ce qu'elle était.

DYLAN — Désolée si j'ai été agressive mais après avoir vu plusieurs personnes se faire descendre par euh... tes collègues, heu. Enfin. Tu vois ? Voilà quoi.

Si Dylan avait voulu s'excuser, c'était un peu raté non ? Elle venait juste de l'insulter encore plus... Gênée, elle eut le regard fuyant quelques instants avant de se rappeler qu'elle était supposément une femme forte, autonome qui ne se laissait pas impressionnée. Alors, elle se redressa et planta son regard dans celui du beau mec inconnu.

DYLAN — J'suis un peu conne, désolée. Enfin bon bref. elle passa sa main sale dans ses cheveux sales pour tenter de se donner un peu de contenance. C'était, disons, râté. Alors, elle détourna l'attention. Qu'est-ce que tu fais là ?

C'était connement bateau mais Dylan n'avait rien trouvé de mieux.

_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Lun 26 Oct - 15:04
Il obtient au moins de la fille qu'elle baisse sa pseudo-arme. C'est toujours ça de gagné, même s'il a du mal à comprendre ce qu'elle s'imaginait pouvoir faire avec. A quel moment exactement avait-elle pu songer à choisir un rouleau à pâtisserie comme une arme ? Il s'interroge en détaillant un peu plus son interlocutrice de près. Il la domine en taille et en carrure, elle ne paraît clairement pas menaçante. Pourtant, elle à l'air d'être dans la galère depuis un petit moment. Alors il ne peut s'empêcher de se demander comment elle a bien pu faire pour survivre jusqu'ici. Elle doit avoir un sacré instinct, ou un talent caché. Bref.

Josh penche la tête et hausse un sourcil alors que Dylan tente vainement de se justifier. Il la regarde s'enfoncer un peu plus sans même songer à l'aider un seul instant. Elle avait vu des personnes se faire descendre par ses collègues, mh ? "Mes collègues ils sont morts au barrage." Il lui a répondu un peu séchement, mais il ne le regrette pas tout de suite. Il fronce les sourcils d'un air un peu sévère. Ils sont venus de San Fransisco pour les aider, pas pour les descendre. Joshua a encore du mal à accepter que certaines personnes puissent mal voir les militaires qui ont quitté leur petit confort et leurs familles pour venir mourir dans cette galère sans limite.

Et pourtant... Pourtant la jeune fille n'a pas tort. Au fond de lui, il le sait. Il y a eu ces ordres étranges avant même que le barrage ne cède. Tirer à vue sur les civils qui s'approchaient, qu'est-ce que c'était que cette histoire ? Maintenant, Josh comprend. Ils ne pouvaient pas prendre le risque de les laisser passer, si jamais ils étaient infectés. Il fallait protéger le reste de la population encore à l'abri. Contenir l'épidémie quoi qu'il arrive. Le soldat soupire et chasse ce débat en haussant les épaules. De toute façon, c'est trop tard maintenant.

La fille finit par s'excuser, alors il lui fait un mince sourire. "C'est rien." C'est tout pardonné. Il sait bien que certain militaires ne respectent plus rien et utilisent leur force pour profiter de la situation. Mais à ses yeux, ce ne sont plus des militaires. Juste des milices sans foi ni loi qui méritent la cour martiale. Et il espère qu'un jour, justice sera faite.

Et puis soudain son interlocutrice l'interroge sur la raison de sa présence ici. Mais il n'en a aucune. Ce qu'il fait là ? Rien du tout. Il est complètement désoeuvré et perdu. Alors il soupire sans vraiment savoir quoi répondre. "Aah euuhm... Je cherche des survivants, des responsables, des infos. N'importe quoi qui puisse me dire si oui ou non il reste quelque chose dans cette foutue ville." Il a l'air un peu désespéré au début, mais soudainement ses yeux brillent avec espoir. "Il y a peut-être un campement de réfugiés sécurisé quelque part. Probablement pas dans le centre-ville, j'ai déjà pas mal fouillé, mais peut-être en périphérie. Ce serait même plus logique de s'éloigner du point de crise." Il se souvient de William qui l'a mis en garde contre la fausse joie qu'il pourrait être en train de se faire. Mais il veut y croire. Il veut croire que ces survivants complètement submergés par la catastrophe auront bientôt un nouvel élan d'espoir.

Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Lun 26 Oct - 15:04
Le membre 'Joshua Atherton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé du Destin' :
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Lun 26 Oct - 15:43
Je fais mine de réfléchir un instant alors que j'imagine déjà le campement idéal pour reccueillir tout le monde à l'abri, le temps d'attendre les renforts pour faire le ménage correctement. Puis finalement, je repose mon regard sur mon interlocutrice et j'hausse les épaules une nouvelle fois en faisant un sourire. "On verra !" L'espoir, je crois bien que c'est tout ce qu'il nous reste maintenant.

Finalement, je reporte à nouveau mon attention sur elle. "Et toi, tu cherches des armes alors, hein ?" Je ne peux m'empêcher de faire un petit sourire moqueur en faisant glisser mon regard du sien jusqu'à son rouleau à pâtisserie. Je laisse planer un court instant de silence avant d'ajouter en élargissant mon sourire malgré moi. "Ca pourrait être une bonne idée effectivement." D'un autre côté, on se démerde comme on peut en situation de crise hein ! Il y a quelques jours, je n'étais moi-même pas plus armés que de mes petits poings. Mais je suis forcé de mettre brutalement fin à la discussion alors que je redresse brutalement la tête. Quelque chose vient de surgir dans le dos de la fille. C'est encore à quelques mètres, mais le zombie me regarde droit dans les yeux. Ca me glace le sang un instant, et j'alerte ma camarade de galère du moment en reprenant mon arme en main et en lui faisant un signe de la tête. Le contaminé avance irrémédiablement vers nous, mais par chance il a l'air seul. Je capte le regard un peu inquiet de la pauvre fille et je la dépasse pour m'avancer vers le zombie, endossant mon rôle de héro avec brio.

[Lancer de réussite pour le corps-à-corps : 19+10 = 29 (réussite totale)]


En me voyant approcher, le cannibale s'excite et se met à grogner vers moi. Ca y est, la faim le rappelle à l'ordre et il se précipite vers moi, sans réfléchir. Je m'arrête et je l'attends tranquillement en le regardant se jeter sur moi. Lorsqu'il est enfin à ma portée, je lui envoie un coup de crosse de fusil royal dans la tête. Un coup net et précis qui lui fracasse le crâne instantanément. Il tombe à la renverse et ne se relève plus. Je vérifie tout de même en me penchant vers lui, l'agitant du bout du pied, mais je n'obtient aucune réaction. Alors finalement je me retourne vers ma camarade en retrait et je prends un air victorieux. "Et voilà. Ca c'est du boulot de militaire !" Je reviens finalement tranquillement vers elle, tout fier de moi, avant d'effectuer une sorte de mini-salut et d'ajouter avec un sourire amusé. "Soldat Josh, à votre service Madame !"


Dernière édition par Joshua Atherton le Lun 26 Oct - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Lun 26 Oct - 15:43
Le membre 'Joshua Atherton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Réussite' : 19
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Lun 26 Oct - 17:00
Je m'emmêlais les pinceaux et de toute évidence cela ne lui plaisait pas. D'abord de plus en plus froid, son visage se radoucit quand je m'excusai à nouveau. Peut-être qu'insulter un militaire, même gentil, n'était pas la meilleur des choses à faire, hein Dylan ? Finalement, je changeais de sujet.
DYLAN — Qu'est-ce que tu fais là ?
??? — "Aah euuhm... Je cherche des survivants, des responsables, des infos. N'importe quoi qui puisse me dire si oui ou non il reste quelque chose dans cette foutue ville." Il a l'air un peu désespéré au début, mais soudainement ses yeux brillent avec espoir. "Il y a peut-être un campement de réfugiés sécurisé quelque part. Probablement pas dans le centre-ville, j'ai déjà pas mal fouillé, mais peut-être en périphérie. Ce serait même plus logique de s'éloigner du point de crise."

Ce mec semble vraiment désœuvré en fait, au final. D'une certain façon, il me parait courageux. Il ne cherche pas juste à s'en sortir, comme je peux le faire depuis le début avec Heaven, Ari, Harmony et maintenant Alicia ; Il essaye de comprendre, de collecter des informations, de ramasser les morceaux. Peut-être que finalement mon agression était réellement injustifiée... Je me mords l’intérieur de la joue, un peu coupable. Suis-je censée lui parler de la Station 6 ? D'une certaine façon ce mec serait un atout. Après tout, un militaire, c'est un survivant non ? Mais je me tais. Parce que je ne le connais pas, parce que Heaven et Ari me tueraient si je ramenais une personne de plus, un mec en prime au lieu de ramener de quoi nous nourrir, parce que si je devais les perdre, en plus de Juliet, par ma faute, je ne me le pardonnerais pas. Alors, pour une fois, je ferme ma grande bouche et je lui souris, intéressée mais mal à l'aise. Heureusement pour moi, il abandonne le sujet très rapidement.
??? — "On verra ! ... Et toi, tu cherches des armes alors, hein ?"
Il jette un regard à mon bras pendant lâchement à mon coté et semble franchement amusé. Je suis son regard, faisant tourné machinalement mon arme dans ma main. Oui, bon ça va hein ?
??? — "Ca pourrait être une bonne idée effectivement."
Je fronçais les sourcils, prêt à répliquer. Ma langue commençait déjà à sortir de ma bouche pour se dérouler fièrement devant lui quand son regard se perdit dans mon dos. Oh . Oh.
Je ne l'avais entendu que bien plus tard que lui et quand il reprit son arme en main, je ne frissonnai qu'à peine. Je m'écartai pour le laisser passer.

Et il fallait dire ce qui était : voir un pro en action, c 'était autre chose. Heaven était un peu mon héro jusqu'ici, mais là, ce mec venait de le surpasser haut la main. Il s'était approché du mort, lui avait asséner un coup de crosse en pleine tête sans même hésiter, la bête était tombée, raide morte, et pour de vrai cette fois-ci. Je le regardai faire sans ciller, mes poumons se serrant un peu sous la panique première. Mais tout avait été trop rapide pour qu'une réelle inquiétude ne m'envahisse. Il le repousse du pied, aucune réponse. Alors, je retrouve son attention.
??? — "Et voilà. Ca c'est du boulot de militaire !" Il me sourit, amusé avant d'effectuer ce qui me semblait être un salut militaire en règle. Du moins, c'était ce que mes pauvres références cinématographiques me disaient. "Soldat Josh, à votre service Madame !"

Je ris franchement, de ce rire si caractéristique des asthmatiques. C'était léger, mais infiniment repérable à qui écoutait et à qui connaissait. Moi, j'y étais simplement habituée. Je m'étais presque sentie comme une princesse sauvée par son prince charmant, et mon sourire ornait toujours mes lèvres.
DYLAN — J'aimerais bien être aussi efficace. Moi je suis plus branchée catastrophes et chevilles cassées...
Je ris un peu, préférant me moquer de moi-même, même si mes paroles étaient sincères. Finalement, je pointais du doigt ce qui ressemblait le plus à un bateau en bon état, amarré aux quais.
DYLAN — On va fouiller un peu là-dedans ?  enfin, moi j'aimerais y aller, je sais pas si tu me suis ?

Après tout, il venait déjà de la sauver plus ou moins une première fois, peut-être ne comptait-il pas l'aider à fouiller le bateau ? Heureusement pour moi, il me suivit. Nous nous approchâmes donc d'un bon pas du bateau, seul rescapés parmi une flotte de déchets. Il m'aida à monter à bord. Celui-ci était à l'évidence un petit bateau de plaisance rustique, à peine assez grand pour quatre personnes. A l'évidence, il serait relativement rapide à fouiller. Je désignais les escaliers.
DYLAN — Je vais voir par là.
Je descendis rapidement les marches et manquais de me ramasser en glissant sur le bois mouillé. Je me mordis la langue et me rattrapai au bastingage. Je restai quelques instants sans bouger, digérant la douleur que je venais de m'infliger, faisant redescendre les battements qui engourdissaient ma poitrine et me maudissant d'être aussi maladroite. J’espérai fortement que le militaire n'ait rien vu, sinon il me prendrait réellement pour un bras cassé... Ce que j'étais certainement, mais je préférai encore que personne ne s'en aperçoive. Je poussai donc la porte des cabines, m’apprêtant à tomber sur le pire.


[FOUILLE : Une pagaie...]

J'ouvrai la porte d'un coup sec, volant presque à travers la pièce. Je ne m'étais pas attendue à ce que la porte s'ouvre aussi facilement alors je vous prierais de garder vos moqueries pour vous... Je me sentais déjà assez conne comme cela. Heureusement pour moi, aucune âme n'était dans cette pièce : ni vivante, no morte. Mon regard se posa cependant sur un objet en métal. Je m'en saisis, le métal était froid sous ma paume. Mon rouleau dans l'autre main, je remontai rapidement, voulant demander conseil à mon nouveau comparse. Une fois sur le pond, je me postai devant lui et brandis ma nouvelle découverte juste sous son nez.
DYLAN — REGARDE CE QUE J'AI TROUVE ! C'est mieux que mon rouleau... non?
La pagaie semblait être en métal solide, même si je ne m'y connaissais pas, il me semblait que certains étaient très résistantes. Non ?

_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Lun 26 Oct - 18:12
Je perçois l'once d'admiration qui brille dans le regard de la fille et je lui souris en bombant le torse comme les héros dans les films. Il ne manque que l'explosion épique dans mon dos et les lunettes de soleil pour que la prise soit parfaite. Je ris avec elle avant de lui sourire gentillement lorsqu'elle m'avoue ne pas voir le même type de compétence. Si on peut parler de compétence quand on est fort pour se tordre la cheville. On se moque parce qu'il vaut mieux en rire qu'en pleurer, mais en vrai elle n'a pas tort. Le combat ce n'est pas son domaine d'expertise. Ca fait déjà un sacré moment qu'elle aurait du être évacuée loin d'ici. Pourtant, pas un seul moyen de transport n'a encore pointé le bout de son nez depuis le début de la propagation. C'est vraiment à se demander s'il reste quelqu'un aux commandes. Cependant, elle ne me laisse pas le temps de m'attrister pour elle et désigne un bateau qu'elle souhaite visiter.

"Je te suis." Je lui confirme en aquiesçant et m'approche aussitôt du bâteau pour grimper dessus. Je lui tends une main pour l'aider - parce que je suis à fond dans mon rôle de gentleman héroïque hein - et je fais rapidement le tour du navire pendant que la fille m'informe qu'elle va jeter un coup d'oeil à l'intérieur. Je lui dirais bien de faire attention, mais je me rappelle qu'elle est armée d'un rouleau à pâtisserie. Tout ira bien. Je souris à mon propre sarcasme alors que j'entends un drôle de vacarme dans les escaliers. Je jette un coup d'oeil curieux pour voir si tout va bien, mais la jeune brune à l'air entière. Je m'apprête à commenter sa drôle de descente, mais soudain un mouvement sur le quai retient mon attention. Aussitôt je m'approche du bord pour m'assurer qu'il ne s'agit pas d'un nouveau zombie.

[Fouille : un ivrogne... AHAH Belle trouvaille.]

On aurait l'air bien con si on se faisait piéger sur ce bateau. Je pointe mon fusil vers cette forme qui avance en titubant, et je m'interroge. Il a une bien drôle de démarche pour un zombie. Il zigzag un peu étrangement et...je rêve ou il fredonne l'hymne américain ??? Je baisse mon fusil pour jeter un regard intrigué à ce bonhomme bizarre. "Hé !" Je l'interpelle et soudain il se tourne vers moi en sursautant. Il se fige une seconde, me souris, et lève sa bouteille vers moi avant de me parler dans un langage probablement inventé. "Est-ce que vous parlez anglais ? ... Anglais ? Espagnol ? Allemand ? Français ?" J'essaye plusieurs langues mais l'homme se contente de rire et de poursuivre sa route comme si de rien n'était. Je le regarde s'éloigner tranquillement, un peu dubitatif, sans vraiment comprendre ce qu'il vient de se passer. Sérieusement... ??! Qu'est ce que cet ivrogne fout là ?! Comment peut-il être encore en vie en zigzaguant comme ça, chantonnant à travers les quais... ?! Je n'en peux plus, c'est trop beau, et j'explose de rire, tout seul, comme un con sur le bord du bateau. J'espère que ce brave monsieur vivra encore longtemps. "Vive l'Amérique !" Je lui lance alors qu'il brandit à nouveau sa bouteille dans ma direction en criant comme pour approuver. J'échappe un nouveau rire et secoue la tête. Sans déconner j'ai presque envie de suivre ce bon monsieur pour m'assurer qu'il ne lui arrivera rien, mais soudain, la petite princesse en détresse qui explorait l'intérieur du bateau surgit en trombe, se précipite vers moi avec une pagaie à la main, et me hurle dans les oreilles, trop contente de sa découverte. J'hésite un instant pour être sûr que je ne rêve pas. Mais les gens ont décidé d'être vraiment drôles aujourd'hui ou bien ?! Honnêtement, quand je vois son regard m'interroger pour de vrai, c'est plus fort que moi, je ne peux pas retenir un petit rire. Il va peut-être falloir que je lui réexplique la définition du mot "arme".. Néanmoins, je ne veux pas briser son espoir et sa fierté d'un coup, alors je me reprends et je m'efforce de garder un air plus ou moins sérieux pour tenter une critique constructive. C'est pas facile. "Euhm.. Et bien... C'est peut-être plus solide oui. Et plus grand. Mais c'est aussi plus lourd et plus encombrant." Je tente de la mettre en garde, de lui faire comprendre gentillement que courir avec une pagaie pour échapper à une bande de zombies sanguinaires, ça n'est pas la chose la plus aisée à faire, surtout sur de longues distances ou s'il faut franchir des obstacles. Et puis je lui lance un petit sourire, un peu désolé pour elle. "Tu n'as rien trouvé d'autre ?" Je l'interroge finalement pour enchaîner, sans qu'elle ne s'attarde de trop sur ce triste échec. On devrait bien pouvoir trouver quelque chose de plus efficace dans le coin quand même.. !


_________________
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Lun 26 Oct - 19:24
??? — "Euhm.. Et bien... C'est peut-être plus solide oui. Et plus grand. Mais c'est aussi plus lourd et plus encombrant."
Je commençais déjà à baisser les bras, déçue. Oui, bon. La pagaie était certes faite pour être relativement légère elle restait très encombrante, il n'avait pas tord. Finalement, je la balançais nonchalamment dans l'eau, tout de même très déçue. Merde quoi, moi je voulais une arme ! Quelque chose pour enfin ne plus être un gros boulet de première !
??? — "Tu n'as rien trouvé d'autre ?"
Je hochais la tête en signe de négation. Bah non j'avais rien trouvé d'autre, sinon quand même j'aurais eu mieux qu'une pagaie... Je soupirais, franchement déçue.
DYLAN — Au fait, moi c'est Dylan ! C'est con, on s'est même pas présenté...
C'était bête comme bonjour et pourtant, dans ce contexte on oubliait souvent les politesses les plus basiques, la preuve...

Une fois les présentations faites, je m'approchai du bord du bateau, cherchant dans les alentours un endroit où je pourrais bien trouver quelque chose d’intéressant. Finalement, je repérais ce qu'il semblait être un petit magasin. Je le pointai du doigt, le désignant à Josh.
DYLAN — On peut peut-être aller voir par là, alors, qu'est-ce que t'en dis ?
C'était bête, mais ça me rassurait de lui demander son avis. J'avais jamais aimé ça, prendre une décision. De toutes manières on ne me demandait que rarement mon avis, on me reprochait souvent d'être bien trop à côté de mes pompes... Ca aurait pu me blesser à force, mais il fallait dire qu'ils n'avaient pas tout à fait tord. Alors, je m'étais faite à l'idée et à présent cela me faisait toujours très bizarre de décider pour d'autre.
Une fois Joshua d'accord, nous descendîmes du bateau et nous nous dirigeâmes vers le magasin crasseux. La porte était ouverte, mais ça ne coutait rien d'y jeter un oeil...

[FOUILLE : un cordage]

Je brandissais donc mon arme favorite, mon cher rouleau, lorsque je poussai la porte du magasin. Les vitrines étaient cassées et poussiéreuses et je sentis que ma respiration se faisait plus dure une fois à l'intérieur. Si je ne voulais pas aggraver mon cas, je ne devais pas rester trop longtemps... A l'intérieur quelques articles étaient encore présents sur les étagères. Je fis un tour rapide et trouvai un cordage. Ce n'était certes pas ce que j'avais prévu, mais cela pouvait toujours servir... Dans le doute, j'ouvrai mon sac et fourrai ma trouvaille à l'intérieur. Je hélai alors Josh.
DYLAN — La pêche a été bonne pour toi ? Moi j'ai pas trouvé de pagaie cette fois...

_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Lun 26 Oct - 20:45
Je fais une petite moue désolée lorsqu'elle me confirme que la pagaie qu'elle viens de jeter par-dessus bord est sa seule trouvaille à bord. Je ne sais pas quoi lui dire pour lui remonter le moral mais elle se charge elle-même de changer de sujet en me révèlant enfin son prénom. Je souris à sa remarque et acquiesce. "Ahah c'est vrai. Moi c'est Joshua en vrai, mais tu peux m'appeller Josh." Je hausse les épaules, beaucoup de gens raccourcissent mon prénom, en particulier mes amis. Alors j'ai fini par m'y habituer.

Je regarde donc Dylan se pencher et observer les alentours depuis le bateau. Soudain elle pointe un petit magasin du doigt et me propose à nouveau d'aller jeter un coup d'oeil à l'intérieur. Une nouvelle fois, j'hausse les épaules et j'accepte docilement. Je ne sais pas ce qu'elle cherche précisement, mais je n'ai pas granc chose de mieux à faire de toute façon. Je saute du bateau et on se dirige tout droit vers notre nouvelle cible. Je cherche l'ivrogne du regard mais il a déjà disparu. Allons bon, j'espère juste qu'il n'est pas tombé à l'eau, le pauvre. Et puis une fois face au magasin, Dylan entre la première en brandissant son arme. Je ne peux m'empêcher de sourire en la regardant faire, sans lâcher mon arme au cas où elle aurait besoin d'aide. L'endroit est clairement abandonné depuis un moment, la plupart des rayons sont vides et l'on peut aisément soupçonner le pillage. La ville aura probablement du mal à se remettre de toute cette histoire....si elle se remet un jour.

La jeune brune fait rapidement le tour de rayon à la recherche de quelque chose d'intéressant, alors je l'imite d'un oeil distrait. En me penchant en bas d'un rayon je met la main sur une corde qui m'a l'air assez solide. Face à l'interrogation de Dylan, je lui montre ma trouvaille. "La même que toi." Je souris avec un nouvel air un peu désolé et continue de jeter un coup d'oeil un peu partout, mais il ne reste pas grand chose d'intéressant. Pas étonnant en même temps, si l'endroit a déjà été visité. "Tu devrais peut-être plutôt chercher dans un magasin de bricolage pour trouver un bon outil qui peut te servir d'arme." Je propose ça comme ça, parce qu'en vrai je n'en ai aucune idée. Je ne sais même pas ce qu'on peut trouver dans cette ville, alors je ne peux que suivre Dylan dans ses idées et voir ce que ça donne une fois sur place. Je donne un coup de pied dans un carton qui à l'air vide mais un bruit me contredit lorsque je shoote doucement dedans. Alors je me penche pour ouvrir et en sors une bouteille. Alors ça c'était plutôt inattendu. Je souris et lis l'étiquette. "Liqueur de chocolat ?!" Je hausse les sourcils d'un air un peu curieux avant de me redresser et de me tourner vers ma compagne de fouille en lui montrant la bouteille d'un air amusé. "Tu savais que ça existe toi ça ?" Je sais ce que vous allez me dire, ça n'est pas le moment de goûter à ce truc. Mais on s'en fout, en période d'apocalypse, ça n'est jamais le bon moment. Alors foutez-moi la paix. "Il faut qu'on goûte !" Je m'exclame comme s'il s'agissait d'une évidence. Après tout, si le destin a voulu que je tombe la dessus, c'est pas pour que je l'envoie valser sur le mur. Et puis ça ne va manquer à personne dans ce petit carton perdu. Je pose un instant ma trouvaille à côté de la caisse du magasin et refais un tour dans les rayons à la recherche de quelque chose pour boire dedans. Finalement, je tombe sur une petite pile de tasses de toutes les couleurs. Je souris et me tourne à nouveau vers Dylan. "Tu as une couleur favorite ?" J'attrape deux tasses et reviens vers le comptoir avant d'ouvrir la bouteille. "Pour la science." Je me justifie de la plus simple des façons avant de verser un fond dans chaque tasse et de lui tendre la sienne.


Dernière édition par Joshua Atherton le Lun 26 Oct - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Lun 26 Oct - 20:45
Le membre 'Joshua Atherton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé du Destin' :
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Lun 26 Oct - 23:08
Finalement, Josh trouva lui aussi une corde. en fait, il n'y avait que ça, dans ce foutu magasin. Il devait être spécialisé dans la pêche ou un truc du genre et tout ce qu'il y avait d’intéressant avait d'ores et déjà été pillé... Évidemment.
JOSH — "Tu devrais peut-être plutôt chercher dans un magasin de bricolage pour trouver un bon outil qui peut te servir d'arme."
Je le regardai, un peu dépitée. Certes il avait raison mais il n'y avait aucun magasin de ce type par ici... Il devait y en avoir dans le centre d'Oakland, mais c'était également le cas de ces zombies à la con. Alors quoi, je devais aller affronter le danger sans arme pour justement m'armer ? C'était fichtrement paradoxale. Mais comme l'avait écrit Oscar Wilde, “Le chemin des paradoxes est le chemin du vrai. Pour éprouver la réalité, il faut la voir sur la corde raide.” Alors peut-être bien que j'allais y être obligée...
DYLAN — Y en a pas par ici. Faudrait retourner dans les quartiers plus centraux mais je suis pas sure d'en avoir envie.
Je le regardai de façon appuyer. S'il était ici, il devait bien voir ce dont je parlais... Tout ce carnage en centre-ville. Nous trainâmes encore quelques instants dans ce magasin poussiéreux pour vérifier que nous n'étions pas en train de passer à côté de quelque chose. Je toussai un peu lorsque Joshua shoota dans un carton. Et celui-ci ne fit pas réellement un bruit de carton. Le militaire en tira une bouteille marron poussiéreuse.
JOSH — "Liqueur de chocolat ?! Tu savais que ça existe toi ça ?"
Il se tourne vers moi, à priori curieux. Alors, je m'approche, voulant voir de plus prêt ce qu'il nous avait dégotté.
DYLAN — "Je crois qu'un vieil oncle en avait... Mais j'ai jamais goutté en tous cas."
Je passais un doigt sur la bouteille dans les mains de Josh et en retirai une épaisse couche grise. Je fronçai le nez.
JOSH — "Il faut qu'on goûte !"
il dépose alors la bouteille à ses pieds et retourne faire le tour des étalages. Je le suis du regard, intriguée. Je n'étais pas sure de trouver ça bon. Rien que le nom m'évoquait quelque chose de doucereux et écœurant. Mais après tout, on ne pouvait pas savoir, n'est-ce pas ? Alors je ramassais la bouteille au sol et me hissais sur une commode basse pour l'attendre.
JOSH — "Tu as une couleur favorite ?"
DYLAN — "Orange !"
Je balançais mes pieds d'avant en arrière, mon sac à dos posé derrière moi. Après tout, il devait être dans les environs de midi... C'était l'heure de l'apéro, non ? Finalement, il revint avec deux petits verres. Il remplit chacun généreusement et me tendit bien évidemment, le orange. Je m'en saisis.
DYLAN — "Merci..." Je lui souris et sentis le mélange avant d'oser l'amener à mes lèvres. "Ca a l'air bizarre quand même... J'espere que ça a pas un goût de vieux ... "
Je portais mon verre à mes lèvres et les trempais à peine. Finalement, j'avalais le contenu de mon verre assez rapidement avant de le tendre à Josh.
DYLAN — "Je sais pas trop si j'aime ou pas... Faut que je goute encore." Je lui fis un grand sourire malicieux alors qu'il me reservait. Bon, autour d'un verre, on apprenait à se connaitre, non ? C'était bien comme cela que ça marchait ? "Tu viens d'où, Josh ?"
C'était bateau, mais il fallait bien un commencement.

_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Mer 28 Oct - 20:07
Alors que je met la main sur le contenant orange, selon les instructions de Dylan, et choisis moi-même le bleu avant de retourner auprès de la jeune fille. Elle m'attends sagement assise sur un petit meuble, en inspectant la bouteille d'un air sucpicieux qui me fait sourire. Bah ! On ne risque pas plus en buvant cette étrange mixture qu'en traînant dans la rue en cherchant une arme qui ne veut pas se montrer de toute façon ! Et puis comme on dit, il faut profiter de ce que la vie nous offre !

Je tends alors son verre à Dylan et elle se met à inspecter le liquide en faisant part de ses doutes. J'observe le mélange marron et un peu crémeux en le faisant tourner dans mon verre, et je me demande si l'on peut s'empoisonner avec de l'alcool. J'hausse les épaules et je suis Dylan dans son geste. Hop, cul sec, il ne faut pas se poser trop de questions dans ces moments là. La liqueur brûle un peu la gorge mais le goût sucré qui suit apaise presque aussitôt l'agression de l'alcool. Finalement, on a presque pas l'impression de s'enfiler de l'alcool fort. D'ailleurs Dylan me retend déjà son verre en me sortant l'excuse la plus utilisée au monde pour ne pas passer pour une alcoolique. Je lui rends son sourire et nous ressers aussitôt. J'en mets un peu plus au passage. "Tiens, comme ça tu seras sûre." Et puis alors que je repose la bouteille et m'accoude sur le comptoir de la caisse, Dylan m'interroge. L'espace d'un instant, j'ai presque l'impression d'être revenu à une vie normale. On est juste une fille et un gars qui discutent tranquillement autour d'un verre. Plus d'histoire de survivants et de zombie. On est comme à l'abri dans notre petit magasin poussiéreux. "De San Francisco. C'est pas loin d'ici, mais j'espère que c'est moins la merde." Je souris, un peu tristement, avant de prendre une nouvelle gorgée du liquide expérimental. Même si j'aimerais bien les revoir, j'espère sincèrement que mes proches auront fait leurs valises pour se casser loin d'ici au plus vite. Vu la vitesse à laquelle l'épidémie a rasé Oakland, San Francisco aura probablement tôt fait de tomber aussi s'ils laissent ces foutus zombies contaminés approcher. Je retourne la question à mon interlocutrice pour éviter de me faire trop de soucis. "Et toi, tu es d'ici ?" Probablement, vu qu'elle a su me dire immédiatement où trouver un magasin de bricolage dans la ville. "Qu'est ce que tu faisais dans le coin ?" Je l'interroge pour en apprendre un peu plus sur elle, comme je le ferais dans la plus normale des situations. C'est tellement plus agréable de parler "d'avant". On a presque l'impression d'échapper au cauchemar, pendant quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Mar 3 Nov - 20:09
JOSH — "De San Francisco. C'est pas loin d'ici, mais j'espère que c'est moins la merde."
Je lui adresse un sourire qui se veut rassurant, même si moi-même je n'y crois pas trop. Les barricades sont tombées une à une, je ne peux alors pas voir ce qui aurait pu arrêter ces bêtes féroces... Ce n'est qu'une question de temps avant que l'Amérique, si ce n'est le monde ne soit foulé par ces morts-vivants. Mon sourire s'est figé quelques instants alors que je pense à tout ça. A mes parents, à mes amis. Après plusieurs mois horribles, je ne sais toujours pas si ils ne sont ne serait-ce qu'en vie. Il vaut certainement mieux les penser morts...
Josh me sort de mes pensées.
JOSH — "Et toi, tu es d'ici ? Qu'est ce que tu faisais dans le coin ?"
Je relève la tête et reporte mon regard jusque là quelque peu vitreux sur sa personne. Ce n'est pas le moment de penser à tout cela, Dylan...
DYLAN — Je viens d'Oakland oui. Je vivais à Oakland Hills... Avant. Je lui souris. Je viens d'Oakland oui. Je vivais à Oakland Hills... Avant. Je marque une pause, cherchant mes mots. Pour me donner contenance, j'avale une lampée de ce breuvage toujours si étrange pour moi. Je ne savais quoi faire : lui révéler que oui, j'avais un abris safe à l'extérieur ? et risquer de le ramener ? Je le trouvais sympathique, mais j'entendais déjà Heaven & Ari me dire qu'il ne fallait pas que je fasse confiance au premier venu... Pourtant, je ne voulais pas évoluer dans un monde si peu humain.
DYLAN — Actuellement, je suis avec d'autres gens à l'extérieur d'Oakland. Et je suis revenue ici pour chercher quelques choses dont on peut avoir besoin... J'essaye de me rendre utile, on peut pas dire que je sois très forte. En fait, jsuis une vraie catastrophe ambulante alors je participe comme je peux... Je lui souris à nouveau, un peu gênée. & toi, t'as fait quoi depuis.. Que... T'es tout seul ? Là encore, sujet sensible... J'avalais d'une rasade le reste de mon verre.

[Dé de réussite]

Une grimace déformait mes traits à cause de l'alcool lorsque j'entendis un bruit derrière moi. Effrayée, je descendis d'un bond de mon perchoir en poussant un cri aiguë, reculant précipitamment jusqu'à buter contre Josh. Paniquée, je ne compris pas tout de suite ce qui venait de se dérouler. Car oui, ce n'était qu'un rat, maintenant occupé à déguerpir, surement effrayé par mon cri virile. Je sentis le rose me monter aux joues.
DYLAN — Tu vois, une vraie catastrophe...

_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King


Dernière édition par Dylan Reeves le Mar 3 Nov - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Mar 3 Nov - 20:09
Le membre 'Dylan Reeves' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé du Destin' :
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Ven 6 Nov - 14:47
Je capte son regard pensif et un peu triste, mais elle revient à elle lorsque je l'interroge. Je crois bien que la plupart des gens qui ont vu cette catastrophe de près sont plutôt défaitistes quand à l'avenir. Mais je refuse de croire que l'Etat-major ne réagira pas. Ils mettront forcément la pression au président en voyant les proportions que ça prend. Tous les responsables du pays n'ont pas pu foutre le camp en même temps, il reste forcément quelqu'un aux commandes pour essayer de s'occuper de cette merde. Au moins essayer, putin c'est tout ce que je demande. On va pas attendre sagement la mort les mains dans les poches en regardant l'Amérique sombrer merde ! Alors moi j'y crois, obstinément.

J'hoche la tête lorsqu'elle me donne un nom de quartier alors que je n'ai pas la moindre idée d'où il se situe. Je suis seulement un peu désolé qu'elle ait perdu sa maison, et je n'ose même pas lui parler du reste de sa famille. Je la regarde avaler une gorgée de liqueur et je regrette tellement de ne pas pouvoir lui assurer que les choses vont s'arranger. Alors je ne dis rien. Et puis c'est elle qui reprend la parole. Je la regarde avec un air un peu surpris lorsqu'elle m'apprend qu'elle fait partie d'un groupe qui s'organise un peu plus loin du centre. Une lueur d'espoir passe dans mon regard. Je le savais ! Je savais bien que tout le monde ne pouvait pas avoir trépassé d'un coup sans prévenir. Il y a forcément de la résistance qui s'organise quelque part ! J'ai le moral qui remonte en flèche et je souris d'un air amusé lorsqu'elle m'avoue qu'elle fait ce qu'elle peut malgré son titre de catastrophe ambulante. Je repense à ce roux que j'ai croisé un peu avant et qui ne savait pas marcher sans s'étaler par terre. Ca doit être un symptôme des habitants de cette ville, le côté catastrophe. Mais je n'ai pas le temps de l'interroger davantage sur ce mystérieux groupe de survivants qu'elle me ruine le moral à nouveau. "Oui." Je parle d'un ton plus désespéré que ce que j'imaginais, alors je respire un coup et je reprends, un peu plus calme. "Oui j'ai perdu ma brigade au barrage, alors je cherche désespérement des infos sur ce qui va se passer maintenant." Désespérement, c'est le mot, ça oui. "Mais j'ai l'impression que tous les militaires sont soit morts, soit disparus." Ca n'est pas très encourageant, mais je suis soudainement fatigué de jouer au soldat optimiste. Le cri de mes camarades déchiquetés sous mes yeux et le dernier ordre de repli de mon chef raisonnent dans mon esprit, alors je vide mon verre d'un coup pour oublier en embrouillant un peu plus mon cerveau. J'hausse les épaules et je relève la tête en mimant un faux sourire, parce qu'il vaut mieux en rire qu'en pleurer, comme dit le dicton. "Je ressemble plus à un touriste perdu qu'à autre chose maintenant.. !"

Mais alors que Dylan finit son verre aussi, quelque chose derrière la caisse fait remuer des boîtes. La pauvre fille réagit au quart de tour et bondit de son perchoir en hurlant. J'ai à peine le temps d'ouvrir de grands yeux surpris qu'elle se précipite sur moi pour éviter ce potentiel danger. Potentiel seulement, puisqu'un rat file soudainement devant nous pour se réfugier à l'autre bout du magasin. Je mets un court instant pour réaliser ce qu'il vient de se passer, et je ne peux pas retenir un petit rire amusé et presque moqueur lorsque Dylan réitère ses propos sur la catastrophe. "Disons que tu as un instinct de survie très prononcé.. ?" Je propose en essayant de lui proposer la seule excuse qui me vient avant de céder à un nouveau rire. Et puis je prends brutalement un air des plus sérieux avant d'ajouter en me moquant franchement cette fois. "Et puis il faut pas déconner, les rats aussi ça mord." Je prends un court instant pour réfléchir, et puis je secoue la tête en prenant un air faussement rassurant. "D'un autre côté, il ne faut pas t'inquiéter. Tu as de sacrés compétences dans l'art de dissuasion. T'as vu à quelle vitesse ton ennemi a filé ?" Je ris à nouveau, parce qu'après tout ces jours de solitude, je trouve ça franchement drôle, et surtout, ça fait vraiment du bien de rire un bon coup.

Mais comme pour me punir de me moquer autant, le destin fait tomber la boîte de médicament qui était dans ma poche. Je la regarde couler dans un vase à côté de moi remplit d'une eau plus que trouble et franchement louche. Hors de question que je plonge ma main là-dedans. Pas de doliprane pour la gueule de bois du lendemain donc. Je me tourne à nouveau vers Dylan et lui fait une tête de gosse qui vient de faire une bêtise. "Oups. Je crois bien que j'ai été contaminé par ton instinct catastrophique." Et comme pour me consoler, j'attrape à nouveau la bouteille laissée sur le comptoir et je nous sers à nouveau, en remplissant complètement les tasses. Je crois bien que je vais finir par nous tuer à ce rythme. Mais je préfère encore mourir d'un coma éthylique que de devenir un zombie tout moche et pourrissant. "Allez, ça désinfecte." Je rends son verre à Dylan en souriant, comme si la liqueur allait pouvoir nous purifier d'être débiles.


Dernière édition par Joshua Atherton le Ven 6 Nov - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Ven 6 Nov - 14:47
Le membre 'Joshua Atherton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé du Destin' :
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Ven 6 Nov - 22:28
Finalement, le monde avait beau s'effondrer il y avait des choses qui ne changeaient pas. Jamais Dylan n'aurait pensé qu'il puisse être possible d'encore prendre un verre et de discuter avec un inconnu. Bien sur avant, quand ce monde était encore sain (ou presque) Josh aurait surement tenté de la draguer un peu et Dylan aurait été à côté de ses pompes sans rien comprendre. Mais aujourd'hui, juste le fait de pouvoir dialoguer avec quelqu'un de la sorte relevait du miracle. Parce que Josh ne lui avait pas tiré une balle entre les deux yeux en la voyant, parce qu'il ne l'avait pas violentée, parce qu'il n'avait pas essayé de lui piquer ses affaires. Pas encore, tout du moins, mais Dylan avait foi. Elle ne voulait pas croire au fait que l'Humanité entière ait pu être pervertie, elle avait besoin de croire que parfois les gentils aussi survivaient.

Lorsqu'elle entendit un bruit suspect derrière elle elle s'était d'ailleurs rapprochée de Josh sans réellement s'en rendre compte. Elle avait reculé pour s'éloigner de ce qu'elle avait identifié comme étant le danger mais aussi certainement pour se rapprocher de ce qui semblait être la figure rassurante par ici jusqu'à buter contre ses pieds.
Un rat, un pauvre rat. Une pensée traversa l'esprit de la jeune fille : est-ce que ça se mangeait ? Elle esquissa rapidement une grimace ; elle n'était pas encore assez désespérée pour en arriver là... Mon auto-dénigrement terminé, Josh enchaine, sans me rater.

JOSH — "Disons que tu as un instinct de survie très prononcé... ? Et puis il faut pas déconner, les rats aussi ça mord. D'un autre côté, il ne faut pas t'inquiéter. Tu as de sacrés compétences dans l'art de dissuasion. T'as vu à quelle vitesse ton ennemi a filé ?"

Presque vexée mais surtout amusée, Dylan lui file un coup de coude. Elle est bien consciente de ses 'petites difficultés' mais mince alors cela ne donnait pas le droit à l'ex militaire de se moquer d'elle !

DYLAN — T'es franchement trop méchant !

Bien sur elle a le sourire mais lorsque Josh fait tomber sa boîte de médicaments dans un vase contenant une eau franchement croupie, la jeune fille se sent clairement vengée. Elle ne se fait d'ailleurs pas prier pour le faire remarquer.

JOSH — "Oups. Je crois bien que j'ai été contaminé par ton instinct catastrophique."
DYLAN — C'est surtout une vengeance divine, oui ! Ca t'apprendra à te moquer d'une pauvre fille pas gâtée.

Bon, elle venait de se vanner au passage mais cela n'avait guère d'importance ! De toutes façons, elle commençait à sentir ses épaules se détendre et sa tête s'alléger, alors cela n'avait guère d'importance.

JOSH — "Allez, ça désinfecte."

Dylan rit, surement un peu trop fort pour la situation, risquant d'ameuter du monde peut-être un peu trop avancé dans la phase de décomposition. Tant pis, comme dit précédemment cela n'a guère d'importance ici. Soudain, elle a une idée vraiment conne.

DYLAN — Tu crois qu'un de ces... trucs peut être saoul ? Ca serait vachement drôle ! Enfin... Je crois. Mais, je sais pas si ils peuvent réellement ingérer des choses où si ils sont simplement obsédés par l'idée, enfin si on peut parler d'idée, de nous bouffer. Je comprends pas trop pourquoi ils nous poursuivent nous et laissent filer les animaux, par exemple. C'est pas trop logique non ?

Alors qu'elle parle, Dylan agite les mains et manque de renverser son verre un peu. Bien sur, l'alcool commence à faire effet mais bien plus que cela, c'est l'essence même de Dylan qui reprend le dessus ici. Passionnée de littérature française elle aimait également la philosophie, comprendre ce qui l'entourait. Cela l'animait, elle aimait les soirées passées allongée à parler des étoiles, de la mort, de la vie, du pourquoi et du comment. Et, elle n'avait pas eu l'occasion de faire cela depuis longtemps. Heaven était bien souvent peu bavard et quand elle parlait trop il la réprimandait à chaque fois. Mais de toutes manières, il y avait bien longtemps que Dylan n'avait pas eu envie de discuter juste pour le plaisir de discuter ; Cela faisait bien trop longtemps qu'elle n'était meut que par l'unique besoin de survivre, par des besoins primaires qui ne lui avaient jamais correspondu.

_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Dim 8 Nov - 2:53
La mine mi-vexée mi-amusée de Dylan ne fait qu'élargir mon sourire. L'occasion était trop belle pour manquer de se moquer un peu. Et puis je suis tellement surpris de discuter et de rire autour d'un verre avec elle au milieu de nul part que j'ai l'impression de la connaître depuis bien plus longtemps. Bon, à part son prénom et sa couleur préférée je ne sais pas grand chose en vrai, mais c'est un début non ? Je ris à nouveau lorsqu'elle invoque la punition divine alors que le paquet de médicaments coule tranquillement. Je me sens un peu con, mais je crois que l'alcool m'aide à en rire plutôt que d'en pleurer. Elle est drôle Dylan. Je l'aime bien, alors je la ressers.

Et puis alors qu'on sirote tranquillement notre liqueur, elle soulève une question qui mérite réflexion. C'est vrai ça, quand ils s'amusent à mordiller les humains encore sain, est-ce que les contaminés le font parce qu'ils ont faim ou parce qu'ils sont cons ? Je prends un instant pour réfléchir en portant une main à mon menton comme si je faisais face au problème du siècle. Une fois ma curiosité éveillée sur le sujet, je force mon cerveau à se concentrer pour réunir toutes les infos dont je dispose. "Ben j'aurais plutôt tendance à dire que ces salauds attaquent au lieu de chasser. Tu sais du genre ils grignotent un peu, mais pas forcément pour se nourrir, plutôt pour défendre un territoire ou quelque chose du genre." Je songe vaguement aux attaques dont j'ai pu être témoin, et je m'empresse de noyer tout ces souvenirs dans l'alcool. "Du coup je pense pas qu'ils nous grignotent parce que leur organisme en a besoin mais plutôt parce qu'ils sont juste tarés." Je hausse les épaules pour conclure mon raisonnement digne du plus grand des chercheurs - je crois - et je reprends une gorgée de chocolat à la liqueur (à moins que ça ne soit l'inverse ??). "Mais si on veut faire comme les grands scientifiques, il faut faire l'expérience pour confirmer la négation de l'hypothèse !" J'ai brutalement l'impression d'être super intelligent et qu'à la fin de cette journée on va me filer un prix nobel pour avoir réfléchi si fort. Je termine ma tasse d'un coup et je grimace un peu alors que je sens le liquide me chauffer de l'intérieur. Même si le goût sucré qui vient après apaise l'agression de l'alcool, ça secoue quand même un peu. J'abandonne finalement ma tasse et je me redresse, (plus ou moins) paré à travailler pour la science. "Allons capturer un spécimeeen !" Je fais signe vers la porte et je crois que je me laisse un peu emporter par mon enthousiasme. Je ne suis plus trop apte à réfléchir à ce que je fais, mais quoi ? On a du cordage, il suffit de ligoter le premier zombie qui nous passe sous la main et on partagera le reste de la bouteille avec lui. J'espère juste que j'ai tort et que son organisme sera tout aussi joyeux que le notre à l'idée de copiner autour d'un verre. Sinon ce serait du gâchis, c'est dommage !

[Fouille : Zombie.]

En parlant de zombie d'ailleurs, en entends pas comme un grognement ? Je jette un nouveau coup d'oeil à la porte du magasin, et je constate qu'un de ces abrutis est bien en train de jeter un coup d'oeil curieux à l'intérieur de notre refuge. "Oh shit !" Je jure en murmurant à peine et je me baisse aussitôt. Je pourrais lui coller un coup de fusil, mais ça ferait du bruit et je ne sais pas si ils sont plus nombreux dehors. Et puis c'est justement notre chance de devenir super célèbres dans le monde scientifique !! Alors je fais signe à Dylan de ne pas faire de bruit et de m'envoyer la corde. Et maintenant prions le ciel pour que je sois encore en état de me rappeler comment marcher.

[Lancer de réussite : CàC = 16, sans bonus parce qu'il est bourré hinhin, mais bon il a le swag donc réussite totale quand même. Cool]

Je me glisse furtivement dans un rayon pour contourner le monstre alors qu'il s'avance doucement vers la cachette de Dylan. Je crois qu'il ne nous a pas encore vu. Peut-être juste entendus.. Faut dire qu'on se la jouait pas vraiment discret. Avec la corde sur le dos, je m'approche discrètement sans qu'il me voit, et ça n'est que lorsqu'il est suffisamment prêt de Dylan pour que je lui fasse coucou si elle avait sortit un peu la tête de sa planque que je saute sur ma pauvre victime, toute corde dehors. Je pousse un espèce de cri de guerre qui affole la bestiole, mais alors qu'elle tente de faire volte-face, je lui envois un coup de pied royal top-kick qui la fait voler dans les décors. Aussitôt je me dépêche de profiter de cet instant de faiblesse pour ligoter le contaminé à ma merci et je serre le noeud sans la moindre pitié pour son petit corps compressé. Lorsqu'enfin le mort-vivant est maîtrisé, je prends un air victorieux et je pose un pied sur le corps du cadavre qui gigote comme une petite larve. Ca le rend fou de ne pas pouvoir croquer dans mon petit mollet, et moi ça me fait bien rire. "Et voilà ! Presque livré sur un plateau d'argent pour satisfaire la curiosité de madame ! Il suffisait de demander !" Enivré par l'alcool mais aussi par cette victoire assez improbable, je me sens invincible et prêt à répondre à la prochaine demande de cette demoiselle en détresse qui me fait face. Pourtant il serait peut-être judicieux de m'inquiéter de cette machoîre qui claque à quelques centimètres de moi seulement.


Dernière édition par Joshua Atherton le Dim 8 Nov - 8:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Dim 8 Nov - 2:53
Le membre 'Joshua Atherton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Réussite' : 16
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Lun 9 Nov - 22:52
Ce monde est fou. Voilà ce que se disait la blonde littéraire. Finalement, Josh la suivit dans ses réflexions, apportant sa propre pierre à l'édifice. Alors, Dylan se rendit compte que c'était la première fois qu'elle parlait d'eux, qu'elle essayait de les comprendre, d'appréhender la situation dans sa globalité avec ses tenant et ses aboutissant. Jusqu'ici, elle s'était contentée de survivre, d'essayer de soigner Heaven, encore faible, de survivre. Mais peut-être était-il temps de se poser les bonnes questions pour faire avancer le schmilblick... Oui mais voilà, Dylan avait toujours adoré Victor Hugo, mais quand il s'agissait de dériver une fonction là c'était une autre paire de manche.

JOSH — "Ben j'aurais plutôt tendance à dire que ces salauds attaquent au lieu de chasser. Tu sais du genre ils grignotent un peu, mais pas forcément pour se nourrir, plutôt pour défendre un territoire ou quelque chose du genre. Du coup je pense pas qu'ils nous grignotent parce que leur organisme en a besoin mais plutôt parce qu'ils sont juste tarés. Mais si on veut faire comme les grands scientifiques, il faut faire l'expérience pour confirmer la négation de l'hypothèse !"

Pourtant, Dylan pensait sincèrement que c'était surement un peu plus compliqué que "ces choses sont juste tarées", elle était intimement persuadée qu'il y avait une logique dans leurs actions, qu'il était possible de trouver un mode opératoire, une sorte de mode d'emploi du zombie qui leurs permettrait de mieux les comprendre et surement de mieux les combattre. Après tout pour le moment la somme de leurs connaissances à leur sujet était assez faible : elle savait qu'il fallait leur exploser le cerveau pour qu'ils s'arrêtent et que si il te mordaient ou te griffaient, tu pouvais mourir. Après les détails de l'opération lui restaient encore inconnus... Ce qu'elle n'était pas sure d'apprécier. Mais bon, comme dit précédemment, Dylan et les sciences...

DYLAN — Tu sais, j'ai jamais été très expériences, moi. J'étais la nana qui faisait exploser les becs benzène...

Oui, généralement ses camarades de classe riaient beaucoup durant les TPS. Les notes de Dylan, elles, étaient un peu moins joyeuses. Cependant, elle fit comme Josh : elle avala le restant de son verre et le déposa sur le bar à coté de celui du jeune homme.

JOSH — "Allons capturer un spécimeeen !"

Elle le regarde s'éloigner, un peu indécise. C'est pas un peu dangereux ? Lorsqu'un beau grognement atteint ses oreilles, elle se dit finalement que cela n'a peut-être pas d'importance, qu'après tout qu'est-ce que le danger ? Si ce n'est une notion abstraite dont le résultat peut-être fatalement concret. Elle le suit du regard au travers des étagères vides et l'observe alors que le mort-vivant se rapproche d'elle. Peu rassurée, elle attrape quand même son rouleau à pâtisserie. Après tout, Josh ne la laissera pas tombée, non ? Mais si Heaven était là, il lui dirait de ne compter que sur elle-même. Alors, elle se tient prête, au cas où. Josh lui fait signe de lui envoyer sa corde, elle s'exécute.
Et, il rétame la gueule du zombie en deux deux. Vraiment, Dylan se dit que ce mec est clairement son sauveur et qu'il est beau mais que c'est normal pour un prince charmant. En tant normal, elle aurait surement dit ce qu'elle pensait et les gens l'auraient prise pour une allumée où une débile mentale. Parce qu'on ne croyait plus au prince charmant à son âge, et ne croyait surtout plus au fait que cela puisse entre en ligne de compte pour la beauté physique. Mais Dylan était Dylan, encore plus quand elle avait bu. A la place, elle s'approcha du zombie ligoté, se postant tout prêt d'un Josh clairement très fier de lui.

JOSH — "Et voilà ! Presque livré sur un plateau d'argent pour satisfaire la curiosité de madame ! Il suffisait de demander !"

c'était la première fois qu'elle en voyait un d'aussi près sans avoir besoin de se défendre vaillamment (ou presque). Elle le regardait, dubitative.

DYLAN — Je sais pas encore si j'apprécie ton cadeau...

Du bout de sa basket, elle lui appuie sur le bras, récoltant au passage de jolies traces de sang sur ses chaussures déjà crasseuses. Elle esquisse une grimace de dégoût et essuie comme elle peut sa tache sur le sol.

DYLAN — Mais bon, maintenant que t'en as chopé un...

Elle s'éloigne et part chercher la bouteille avant de revenir vers Josh et de poser le regard sur ce mort encore actif. Elle tourne un peu la tête, dubitative.

DYLAN — Mais, ça serait gâcher, non ?

Elle regarde la bouteille déjà bien descendue et la porte à ses lèvres pour en boire une bonne grosse gorgée. Lorsqu'elle éloigne l'objet de sa bouche, une grimace apparait sur son visage. Oui, ce serait gâché que de donner le reste à ce truc gesticulant au sol... Alors, elle se tourne vers Josh.

DYLAN — En fait, je suis sure qu'on peut utiliser l'alcool à meilleur escient. On lui donnera la fin pour voir. De toutes manières, je pense pas que ça igère et que ça puisse s'imprégner d'alcool... Dylan jette un nouveau regard dégouté à la chose. Cap ou pas cap de boire une gorgée d'eau du vase ?

C'était vraiment un peu con. Mais bon, Josh risquait surtout de trouver ça dégueulasse, l'eau semblait surtout terreuse et poussièreuse, il ne devrait pas tomber malade... Pas avec une gorgée en tous cas.

_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Sam 14 Nov - 15:04
Je m'écarte d'un pas en remarquant que le zombie essaye de m'attraper malgré le cordage qui le retient comme un saucisson, et je le fusille du regard comme pour punir un chien qui a mal agit. "Ca suffit oui ?" Je lui râle dessus et il m'ignore complètement en continuant de gigoter. Malheureusement pour lui, la corde est solide, et j'ai bien serré. Le pauvre petit est pris au piège. Alors je fais le fier pendant que Dylan s'approche pour observer la victime de plus près. Soudain, elle émet un doute sur la coolitude de mon cadeau, et je fronce les sourcils en mettant les mains sur mes hanches. Eh oh je me suis donné du mal pour le ligoter, elle va quand même pas me dire qu'elle en veut plus finalement ?!

Non, ouf, elle se résout à aller chercher la bouteille. Je garde un oeil sur le mort-vivant qui n'a vraiment pas l'air content mais je me contre-fous de ce qu'il pense. Je fronce les sourcils en croisant son regard vitreux, comme pour lui montrer qu'il ne me fait pas peur. Il est moche, sa joue gauche est à moitiée mangée, il empeste la mort, et il est tout ensanglanté. Mais il a l'air franchement ridicule à s'agiter comme un petit asticot. Finalement, lorsque Dylan revient bouteille en main, elle hésite à nouveau. Je penche la tête vers elle et je fais mine de réfléchir à sa question un instant.

Son interrogation est légitime, si l'on s'en tient à notre hypothèse, tout l'alcool que ce monstre va boire n'aura aucun effet sur lui et sera donc gâché. Je pose alors un regard un peu désolé sur le zombie. Punaise c'est triste de plus pouvoir se bourrer la tronche. Mais la brunette a raison, c'est encore plus triste de gâcher une bouteille en période d'apocalypse zombie. J'hausse les sourcils de surprise en la voyant boire directement à la bouteille et sa grimace qui suit m'arrache un nouveau rire. Elle est vraiment pas comme les autres cette survivante. A chaque mot ou chaque geste, elle me surprend davantage.

J'hausse finalement les épaules lorsqu'elle confirme qu'on ne parviendra pas à obtenir un zombie ivre. "C'est pas faux." Autant préserver notre précieux liquide alors, ça n'est pas moi qui vait lui dire le contraire, même si la vision d'un zombie qui titube en grognant un vague air de chanson lambda me fait franchement marrer. Et puis soudainement elle change complètement de sujet. Elle revient au vase tout pourri dans lequel j'ai connement laissé tomber une boîte de médicaments, et elle me lance au défi d'en boire une gorgée. J'observe un instant l'eau croupie avec suspicion, et  je fronce les sourcils avant de tourner à nouveau la tête vers Dylan, lentement. "T'essaye de m'empoisonner c'est ça ?" Je la questionne sans aucun sourire, en la jugeant du regard, comme si je faisais face à une réelle menace. La différence entre mon sourire de l'instant précédent et mon regard accusateur de l'instant présent est saisissante, et je sais qu'elle risque de prendre peur. En fait, c'est même tout ce que j'espère. Je bouillonne d'impatience à l'idée de pouvoir me moquer de son air terrifié et qui demande pitié. C'est vraiment pas gentil de profiter de ma supériorité, mais je n'en ai rien à carrer tant que c'est drôle. "Après tout le mal que je me suis donné pour toi, tout ce que tu cherches c'est me voir creuver dans d'atroces souffrances ?" Je prends un air outré en tapant presque du pied pour montrer que je ne suis vraiment pas content, hinhin. Et puis finalement, comble de ma grande performance d'acteur, je fais un pas vers elle en pointant un doigt accusateur sur elle et en levant un peu plus la voix. "Hein ? C'est ça que tu veux ?!" Je n'ai plus qu'à compter les secondes avant de voir la réaction de la pauvre petite Dylan qui ne s'attendait probablement pas à ça. Je suis vraiment trop méchant. Il va falloir que je sois tout aussi inventif pour me faire pardonner après ça. D'un autre côté, vu la tronche de l'eau qu'elle voulait me faire boire, elle le mérite un peu. Non ? Au moins un tout petit peu alors.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Mer 18 Nov - 9:50
Oups. Merde. Putain. Quelle conne. Parce qu'elle avait oublié, l'espace d'un instant que non, ce monde n'était pas comme avant. Parce qu'elle avait baissé sa garde, elle avait bu avec un étranger, elle s'était rendue encore plus vulnérable qu'elle ne l'était à la base. Alors, Dylan s'insultait mentalement ; un jour peut-être elle arrêterait de faire autant de conneries. Mais pour l'heure, elle devait surtout se sortir de là. Surtout qu'elle n'avait pas pensé à mal... Peut-être même qu'elle n'avait pas pensé du tout, d'ailleurs.

Elle venait de lancer un 'cap ou pas cap', un jeu débile, courant. Du moins avant. Elle n'avait pas réfléchi, elle avait cherché un truc dégueu à faire, comme boire l'eau des toilettes ou avaler une cuillère entière de moutarde. Quelque chose de drôle, d'innocent. Mais voilà, Josh l'avait vu d'une tout autre façon.

JOSH — "T'essaye de m'empoisonner c'est ça ? Après tout le mal que je me suis donné pour toi, tout ce que tu cherches c'est me voir creuver dans d'atroces souffrances ? Hein ? C'est ça que tu veux ?!"

Alors, Josh la toise, la fusille, s'énerve, s'offusque. Pourtant, la jeune fille n'a pas voulu casser cette ambiance reposante. Mais elle l'avait fait. D'instinct, elle se recule, effectuant l'inverse de ce qu'elle avait fait, un peu avant. Elle rebrousse chemin, physiquement comment mentalement ; Non Josh n'était pas forcément un ami, quelqu'un de bien. Qui savait après tout ? Des maris doux comme des agneaux battaient bien leurs femmes et des voisins serviables étaient bien des tueurs. Alors aujourd'hui, vous imaginez ? Elle essayait de réfléchir vite, de trouver quoi faire. Elle était désarmée, faible, inutile. Pour elle, elle n'avait que les mots.
Sur son visage devaient se lire tous les sentiments qui la transperçaient : peur, honte de s'être encore fourrée dans un sale coup, méfiance.

DYLAN — Mais non, je... Je voulais juste lancer un jeu !

Finalement, l'alcool était redescendu d'un coup, elle sentait une étagère dans son dos, bien trop occupée qu'elle était à s'éloigner de Josh. Elle ne savait quoi ajouter, en sursit.

_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: [Mai 2025] Far away from home - Dylan   
Aujourd'hui à 10:35
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 05. Country Roads, Take Me Home... [Désirée Cravy]
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» (#03) Welcome home | Adélaïde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: RP terminés / abandonnés :: Mai 2025-