Nous sommes en Septembre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !

 You better get mean too [Josh, Bruce & Dylan - mai 2025]
Aller à la page : Précédent  1, 2

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1239
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: You better get mean too [Josh, Bruce & Dylan - mai 2025]   
Jeu 10 Mar - 15:11
Le membre 'Bruce McKinney' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 17, 11
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: You better get mean too [Josh, Bruce & Dylan - mai 2025]   
Jeu 17 Mar - 19:05


You better get mean too

Bruce, Dylan & Josh

Le choc que je prend dans la tête sans vraiment le voir venir est si violent que je quitte ce monde l'espace d'un instant. Je ne me sens même pas tomber par terre, mes muscles se relâchent et mon cerveau s'arrête avant même que je n'ai le temps d'inspirer. Mon pauvre corps s'effondre tout seul sur le sol; presque grotesquement, avec grand bruit, comme si je m'étais brusquement échappé de lui. On aurait presque pu croire que je suis mort sur le coup. Une seule chose est sûre : ça va faire mal au réveil.

Et effectivement, ça fait sacrément mal. C'est le bruit du coup de feu qui me force à revenir à moi malgré la douleur. Je n'ai jamais eu aussi mal à la tête de ma vie, même avec la pire gueule de bois de l'univers. Je ne fais même pas l'effort d'ouvrir les yeux que je porte une main à ma tête douloureuse en grognant. Ptin mais si ils essayent de me buter, au moins qu'ils le fassent proprement ! J'en ai assez de toute cette souffrance depuis que j'ai ouvert les yeux ce matin. J'aurais mieux fait de décuver dans l'appart' miteux où Bruce et moi on a trop bu la veille. Je m'insulte de mille noms pour cette connerie, et j'insulte le monde entier aussi pour être aussi cruel. Il n'y a que l'heureux hasard pour me consoler en me rappelant que c'est ce même jour plus pourri que tous les autres rassemblés que je suis retombé sur Dylan. Je l'entends à côté de moi et je me résigne enfin à ouvrir un oeil, parce que je suis curieux de voir si je n'ai pas rêvé. Je cligne un instant des yeux parce que le coup que j'ai pris m'a sacrément mis le cerveau en vrac, mais quand enfin le visage qui se penche au-dessus de moi n'est plus trop flou, je reconnais effectivement Dylan. Je prends un instant pour me remémorer plus nettement ses traits - parce que la première et dernière fois que je l'ai vu on ne peut pas dire que j'étais au top de ma concentration après tout l'alcool que l'on s'est enfilé - et je finis par me redresser. Un tout petit peu seulement, parce qu'aussitôt mon mal de crâne s'intensifie et j'ai l'impression qu'une sale gosse de 3 ans se met à hurler à deux centimètre de mes oreilles tant la douleur est intense. Je serre ma pauvre tête entre mes mains jusqu'à ce que le supplice passe un peu et je relève finalement les yeux vers la burnette pour la rassurer. "Ptin ils m'ont pas raté ces salauds..!" Je grogne en fronçant les sourcils, et puis je la parcours brièvement du regard avant de m'inquiéter pour elle aussi. "Ca va toi ?" Après tout j'ignore ce qu'elle fait là, depuis combien de temps elle est là, et je sais très bien que ces sales cons seraient assez tarés pour s'en prendre à elle aussi.

Et puis comme j'entends Bruce qui crie pas loin de nous, je me mets à le chercher du regard. Je réalise qu'il n'est pas avec nous dans la pièce, mais juste à côté, et j'angoisse par le simple fait de ne pas l'avoir en visuel. Une nouvelle fois, je cherche à me relever un peu trop vite, mais je m'arrête dans mon geste lorsque je remarque le corps qui est étendu un peu plus loin. Cette pièce, c'est là où j'ai tenté de trouver refuge un peu plus tôt ! Je reconnais cette femme en quelques secondes malgré le manque de lucidité affligeant dont je fais preuve. C'est elle qui a essayé de me venir en aide la première. Alors comme elle ne bouge pas, c'est à mon tour de m'inquiéter pour elle pendant que Bruce fait son speech dans le couloir. On a pas beaucoup de temps, il faut se tirer d'ici en vitesse. Alors pendant que je m'approche de la pauvre femme enceinte en rampant plus ou moins, je me tourne vers Dylan en lui faisant signe pour lui demander de l'aide. "Eh Dylan ! Tu peux me filer un coup de main ? On peut pas la laisser ici, elle n'est pas avec eux elle non plus. Elle va se faire descendre sinon." Je secoue doucement le corps inanimé sans obtenir de réponse, alors j'appelle son nom en secouant un peu plus fort malgré la peur de lui faire mal. Je sens les souvenirs trop douloureux du passé qui guettent au loin, et l'angoisse m'écrase le coeur à la simple idée de pouvoir revivre une chose pareille. Pas encore. Pas encore. Plus les secondes passent, et plus la panique me gagne. Cette fois je la secoue sans ménagement malgré la douleur de mon bras, et le corps froid de la pauvre femme gigote comme une vulgaire poupée de chiffon entre mes mains. Pas encore ! Je suis propulsé dans le passé, à des milliers de kilomètres de là, et je crois bien que je deviens fou. "Dylan aide moi !" Cette fois je ne lui laisse pas le choix. Je hurle sur la pauvre fille qui n'a rien demandé à personne, et je jette un bras du cadavre par dessus mes épaules en refusant obstinément de voir la vérité en face. Je vais la sortir de là, et après quelques jours de repos, elle ira mieux, tout comme moi. Mais quand j'essaye de me redresser, les forces me manquent. Mes jambes tremblent et je plie sous le poids de la pauvre morte. Je ne vais jamais y arriver. Je suis impuissant, encore une fois. Pas encore, pitié !

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: You better get mean too [Josh, Bruce & Dylan - mai 2025]   
Dim 20 Mar - 22:23
You better get mean too
With Josh & Brucy

Alors que Dylan reste là, les bras ballants dans l'embrasure de la porte à regarder Josh, inconscient, elle prend garde à ne pas tourner la tête vers cette personne qu'elle vient d'anéantir sur un coup de tête. Quelle était la probabilité pour que son lancer de couteau touche sa cible ? Dylan avait toujours eu deux mains gauches et une tendance certaine à la maladresse et à la spontanéité, deux choses qui ne faisaient pas bon ménage. Et pourtant, elle venait de tuer quelqu'un sur un coup de tête. Alors que ette pensée l'envahissait et qu'un groupe de personnes faisaient résonner leurs pas dans le couloir Bruce lui balança le sac de Josh dans les bras sans ménagement, lui demandant si elle pouvait porter ça, juste pour la forme. Sous la force de son geste elle fit un pas en arrière, terminant de sortir de la pièce maudite. Bruce finit de charger Josh sur son dos puis fait signe à Dylan de le suivre.

Couteau en main, la jeune fille cours côte à côte avec cet inconnu, en silence. Elle tend l'oreille, espérant ne croiser personne... Alors qu'elle dépasse son compagnon d'infortune, celui-ci ouvre une porte et l'appelle. Se cacher, encore ? Dylan se dit que ce n'est pas une bonne idée avant d'entendre les pas se rapprocher. Elle a à peine le temps de se glisser à la suite de Bruce que deux personnes apparaissent au coin.
Bruce dépose Josh sur le sol avant de se prendre la tête entre les mains et de souffler comme un boeuf. Le poignet enserré entre ses doigts, Dylan se mord la lèvre, anxieuse. C'est à elle d'agir ? Il lui semblait pourtant clair que Bruce prenait la tête de cette expédition... Alors qu'elle ouvre la bouche celui-ci la prend de vitesse.

Reste ici avec lui.

Elle acquiesce d'un mouvement de tête alors qu'il lui tourne déjà le dos, prêt à agir. Ne sachant que faire, la jeune fille s'agenouille finalement près de la tête de Josh, couteau à la main prêt à agir. Il ne lui reste plus qu'à attendre ici... Pourquoi avait-elle décidé de rentrer dans ce bâtiment déjà ? Malmenant sa lippe avec ses dents, le regard braqué sur la porte par laquelle avait disparu Bruce et d'où un coup de feux semblait avoir retentit, la jeune fille sursaute comme une bleue lorsque Josh se redresse. Penchée sur son corps, elle n'eut qu'à peine le temps de s'écarter alors qu'il s'assoit et se prend la tête entre les mains.

- Vas-y doucement !
- Ptin ils m'ont pas raté ces salauds..! Ca va, toi ?
- Je... Je crois.

Elle lui adresse un sourire timide et un peu faux sur les bords, mais elle se dit qu'il comprendra. Comment pouvait-elle aller bien là tout de suite ? Ils entendent la voix de Bruce étouffée et il est dur pour la jeune fille de savoir quels mots ont franchi ses lèvres. C'est ce moment là que Josh choisit de se lever complètement et de tituber jusqu'au corps étendu sur le sol. Il se penche sur elle la secoue, clairement ignorant et aveugle face à sa condition. Dylan l'observe, les larmes lui brouillant une fois de plus la vision.

- Eh Dylan ! Tu peux me filer un coup de main ? On peut pas la laisser ici, elle n'est pas avec eux elle non plus. Elle va se faire descendre sinon.

Dylan le regarde mais elle se sent incapable de se lever, de lui faire ouvrir les yeux. Pourtant, il faut qu'il se calme car non seulement il est en train d'ameuter tout le quartier mais en prime il est dangereux qu'il s'agite autant dans son état... Il la secoue dans tous les sens et si elle n'était pas morte il lui aurait surement déjà fait mal... La gorge nouée Dylan reste sans bougée, bloquée devant ce spectacle touchant et affreusement... Affreux. Lorsqu'il lui hurla dessus, cela lui fit comme un électrochoc.

- Dylan aide moi !

Il ne lui avait pas même adressé un regard alors qu'il faisait déjà basculer le bras de la morte sur ses épaules et qu'il tentait de se relever en portant ce poids en plus.
Alors Dylan se redresse et elle le rejoint alors que ses jambes flanches et qu'il se retrouve agenouillé sur le sol, un peu hébété. Tournant clairement le dos à l'entrée, Dylan espérait que Bruce savait ce qu'il faisait alors qu'elle s'agenouillait à côté du jeune homme. De toutes manières, si Josh pétait un boulon cela ne les aiderait pas plus alors chaque chose en son temps... D'une main douce, Dylan prend la main de la femme et enlève son bras inerte des épaules de Josh. Sa peau est froide et tout en elle sent la mort. Elle accompagne alors la chute du corps sur le sol, la déposant délicatement avant de braquer ses yeux embués dans ceux du blessé.

- Elle... Elle est morte, Josh.

Devant la réaction du jeune homme, Dylan se rend compte qu'il la connaissait peut-être, que ça pouvait être une vague connaissance comme une amie voire... plus. Alors elle ajoute, des trémolo d'émotions dans la voix.

- Je suis désolée...

Sur la fin, son mot se termine dans un hoquet alors que quelques larmes coulent sur ses joues. Elle les essuie rageusement d'un revers de manche alors qu'elle aperçoit le bandage rouge de Joshua.

- Faut que t'arrête de bouger, c'est pas bon pour son bras.

Plus tard, elle pourrait surement arranger ça. Elle avait vu dans des livres qu'on pouvait cautériser, voire recoudre s'ils avaient du temps mais pour l'heure, il fallait simplement le maintenir sur pieds. Elle se saisit du bas se son tee shirt et en quelques coups de couteau elle en coupe une bande très inégale. Elle prend doucement le bras blessé de Josh sentant sa peau chaude et moite sous ses doigts glacés et entortille le fameux bout de tissu autour. C'est rien, c'est dérisoire, mais c'est tout ce qu'elle peut faire pour le moment. Son regard reste posé sur Josh, inquiète, alors qu'une légère brise vient caresser son ventre et la faire frissonner.


[/quote]

_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
45/110  (45/110)
Barre de Faim:
25/100  (25/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 107
Age : 21
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE RPSFICHE DE COMPETENCESINVENTAIRE

Voir le profil de l'utilisateur

Re: You better get mean too [Josh, Bruce & Dylan - mai 2025]   
Jeu 21 Avr - 14:20


❝You better get mean too❞
Josh, Bruce & Dylan
Le mec ne parle pas tout de suite. Il me regarde avec de grands yeux effrayés. Ca doit lui faire tout drôle de se retrouver avec mon flingue sur la tempe alors qu’il y a un moment, il se croyait invincible avec sa petite bande de copains. Bande de connards ouais. Il ne sait pas quoi répondre, il me fixe alors je presse un peu plus sa gorge. Je suis totalement hors de moi, hors de contrôle. Le mec commence à gigoter, il a peur et son expression me rend de plus en plus euphorique. Il a peur, il va payer. Je serre sa gorge dans ma main sans m’arrêter, en oubliant un instant que je lui ai posé une question, et puis ça me revient d’un coup. Je lâche brutalement ma prise, le cœur battant. Il tousse, ce fils de River, mais je n’enlève pas mon pistolet de sa tempe. « Réponds ! » Mes nerfs sont à vif, je vais me mettre à hurler si ça continue. Je perds patience, je secoue le pauvre type qui chouine, et finalement il parle. « Ok ok ! Ils sont quatre ! »  Je serre les dents. Vu l’état de Josh, quatre autres connards à dégommer ça commence à faire beaucoup, d’autant plus que je ne suis pas sûr que Dylan soit réellement une pro du couteau de lancer. Je pense plutôt à un coup de chance, et je n’ai pas le temps de réfléchir plus longtemps parce que l’abruti reprend la parole. « Mais vous avez aucune chance, ton copain sera crevé avant que vous ayez pu passer la porte. » Il sait qu’il est foutu, alors il fait le malin. Je le sais, c’est quelque chose de classique, j’ai connu cette situation des milliers de fois dans mon boulot. Mais aujourd’hui, aujourd’hui c’est la vie de Josh qui est en jeu, Josh à qui je tiens plus qu’à n’importe qui. Aujourd’hui je craque, parce que je suis déjà à bout de nerfs. Josh va survivre, et je ferai tout pour qu’il le fasse. Mon flingue tombe sur le sol et c’est mon poing qui s’abat sur son visage. Il crie mais je frappe à nouveau. Je frappe jusqu’à ce que son sang se mette à couler de son nez, de sa bouche. Il se débat mais ma prise sur lui est trop forte et je continue de lui mettre des coups. Il n’y a plus rien autour de moi, plus rien que la colère noire qui m’habite et me force à frapper de plus en plus fort. Le corps sous moi perd de sa vivacité. Il se débat encore et finalement, il retombe sur le sol, inanimé. Un sourire satisfait prend place sur mon visage et je me relève doucement.

Je titube, j’essuie mes mains sur mon pantalon, et mon regard se pose sur le corps sans vie. La colère ne m’a pourtant quitté qu’un tout petit instant, parce que dès que je pense à nouveau à Josh, la haine m’étouffe à nouveau. J’essaie de respirer, de me calmer, et je pose à nouveau la main sur la porte pour retrouver les deux autres. J’entre et je me fige en voyant la petite Dylan entourer le bras de Josh dans un nouveau bandage. Il faut qu’on le sorte de là rapidement et qu’il se repose. Doucement, je m’approche de mes deux compagnons d’apocalypse, sans même capter le cadavre près d’eux. Par contre, je remarque que ce qui sert de bandage, c’est le t-shirt de la jeune femme. L’ambiance moite de la pièce ne change en rien le froid qui règne dans les hangars, alors j’enlève ma veste pour la poser sur ses épaules. Avec la manière dont je lui ai parlé la première fois, disons que j’essaie plus ou moins de me rattraper. Je m’agenouille près de Josh et je pose une main sur son front, pour prendre sa température comme pour essayer de l’apaiser. Il a l’air si mal en point que ça me brise le cœur. Il s’agite, il marmonne, et je ne comprends pas un mot de ce qu’il raconte. C’est mauvais pour lui de bouger autant, et comme il a l’air de vouloir se redresser je passe un bras dans son dos pour l’aider à s’asseoir. « Calme toi Josh, ça va aller ok ? » Je me retourne vers la jeune femme en cherchant un soutien, et je prends le temps de l’informer de ce que l’autre m’a dit. Trois. Trois autres mecs dehors, mais peut-être qu’on pourrait les éviter ? Ça doit être notre meilleure chance. Quoiqu’il en soit, il est temps de partir. « Allez on se casse d’ici. »


© Pando

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: You better get mean too [Josh, Bruce & Dylan - mai 2025]   
Jeu 21 Avr - 23:38


You better get mean too

Bruce, Dylan & Josh

Elle est trop lourde, ou plutôt je suis trop faible, et elle ne réagit pas. La pauvre femme a sacrément morflé elle aussi. Elle n'aurait jamais dû essayer de m'aider, et je serre les dents alors que la culpabilité s'ajoute au lot. Je ne sais plus quoi penser, plus quoi faire. J'ai envie de pleurer et de hurler en même temps, alors je ne fais rien. Quand Dylan s'approche de la femme pour l'allonger doucement sur le sol, je la laisse faire sans dire un mot. J'attends son jugement parce que j'ai l'impression d'être incapable de penser par moi-même. Son regard désolé et ses yeux humides ne me disent rien de bon, et il ne lui faut pas longtemps pour confirmer mon inquiétude à voix haute.

Je ne trouve rien à dire. Je réprime le sanglot qui m"étouffe en oubliant de respirer et je me laisse tomber contre l'étagère dans mon dos sans m'apercevoir qu'elle était là. Je me replie instinctivement sur moi-même, comme si j'allais pouvoir me téléporter loin d'ici ou que la position allait pouvoir me protéger de tout ce qui allait suivre. Et puis je finis par inspirer bruyamment, parce que l'oxygène me manque, et mes bras tombent à côté de moi comme si la vie me quittait soudainement moi aussi. Je ne peux pas y croire ! Ca n'est pas en train d'arriver ! Mon regard se perd dans le vide alors que je cherche une solution invisible en balayant la pièce du regard. Je sens les battements de mon coeur s'accélérer et ma respiration devenir plus difficile. Je ne me sens pas bien, pas bien du tout. Même en étant assis j'ai la tête qui tourne. Je crois que je vais vomir. Je manque de tourner de l'oeil mais je me raccroche à la voix de Dylan au dernier moment. J'ai soudainement terriblement chaud. J'étouffe même dans cette pièce où l'odeur du sang et du métal se mêlent pour ne rappeler que la mort. Depuis combien de temps cette pauvre femme était enfermée là ? C'est insupportable ! Je veux sortir ! Elle était enceinte bordel !

La nervosité a raison de moi. Je sens la panique monter en moi. Quand Dylan me prend le bras je sursaute presque. "Hein ?" Je ne prêtais plus attention à la douleur qui me lance dans mon bras, et c'est la petite brune qui me le rappelle en essayant de rattraper les dégâts avec un morceau de son T-shirt. Je la laisse faire en l'observant d'un air un peu ahuri. J'ai l'impression que tout me dépasse. C'est tellement irréel que je me demande si je ne devrais pas juste attendre de me réveiller. Pourtant la douleur est plutôt convaincante. Les larmes de Dylan, qu'elle s'empresse d'essuyer, me brise un peu plus le coeur. Je crois bien que c'est la dure, triste et cruelle vérité qui se joue sous nos yeux. Comment est-ce que ça peut arriver ? Comment est-ce que ça peut arriver deux fois ? Je n'y crois pas. Je n'y crois pas ! Je n'ose même plus poser les yeux sur le cadavre qui est à côté de nous. Je me sens si égoïste de l'abandonner aussi facilement. Mais c'est trop douloureux. Je patauge en plein cauchemar.

Je me demande combien de temps est-ce que ça va durer encore, combien de temps est-ce que je vais suffoquer avant que tout ne s'arrête. Je me demande aussi pourquoi est-ce que je suis obligé de devoir mourir comme ça à petit feu alors que je me sens si fatigué. Et soudain Bruce surgit. Il a ce regard un peu fou qui me laisse comprendre que les choses ont complètement dérapé. Pourtant ça ne m'affole même plus. Je ne crois pas pouvoir m'inquiéter davantage de toute façon. Il s'approche de moi et m'offre un semblant de soutien, mais comment est-ce qu'il veut que je me calme ?! Je tiens une main dans l'autre et je les serre contre moi parce que je réalise que je me suis mis à trembler, mais jamais je me calmerai. J'en suis convaincu quand je trouve la force de poser une nouvelle et dernière fois le regard sur le cadavre de la femme enceinte. Aujourd'hui, une famille avait été assassinée sans que je ne puisse rien faire. Encore.

Je regrette tellement quand j'observe son beau visage sans vie. Je regrette de m'être approché sans me méfier. Je regrette d'avoir été incapable d'assumer mon rôle de soldat et de me battre correctement pour la sortir de là. Tout ça parce que j'avais trop bu la veille. Et quand la raison me vient à l'esprit, elle me heurte comme un train lancé à pleine vitesse. Tout ça parce que j'ai trop bu. Je me sens si minable, que soudainement la tristesse se transforme en colère. Comment est-ce que j'ai pu en arriver là ? Comment est-ce qu'on a pu laisser faire ça, Bruce et moi ? Il explique qu'il reste trois gars dans le coin, et je le sens qui m'offre un appui pour m'aider à me relever en affirmant qu'il faut se casser. Mais je suis à peine à nouveau sur mes pieds que je le repousse avec les dernières forces qu'il me reste. "Non !" Il peut m'offrir sa petite tête de surpris innocent, mais je ne suis pas près de décolérer. Je lui hurle dessus comme s'il n'y avait plus que lui et moi dans cette ville. "C'est de notre faute tout ça Bruce !" L'émotion fait trembler ma voix mais je refuse de m'arrêter, maintenant que j'ai retrouvé la parole. "On est pas censé les liquider les uns après les autres mais leur offrir une protection, merde !" Si ce débile n'était pas aussi amoureux de la bouteille, et si je ne l'avais pas bêtement suivi dans son délire, nous n'en serions pas là maintenant. J'ai l'impression que je ne pourrai jamais nous pardonner. Et puis comme la culpabilité m'assomme, je réalise soudainement que Dylan est là aussi. Je baisse aussitôt les yeux pour fuir son regard, parce que je me rappelle très bien la première chose qu'elle m'a repproché quand on s'est rencontrée. Finalement elle avait peut-être raison de se méfier des militaires. "On aurait jamais dû venir ici. Pas comme ça." Je finis par grogner d'une voix plus calme, mais seulement parce que je n'ai pas la force de m'agiter davantage. Je gaspille beaucoup trop de forces, mais de toute façon je n'ai plus envie de me battre. Je n'en reviens pas d'en être arrivé là.

J'ai l'impression qu'on tourne en rond. On fait du surplace et si je reste ici plus longtemps je crois que je vais craquer complètement. Alors soudainement, je me traine jusqu'à la porte que j'ouvre en grand. Il n'y a qu'un cadavre derrière de toute façon. Je jette un dernier regard mauvais à Bruce, parce que je sais qui est responsable du massacre de ce pauvre gars, et surtout pour qu'il reste loin de moi – qu'il ne vienne surtout pas dire qu'on a bien fait de tous les descendre parce qu'ils nous sont tombés dessus les premiers. Je refuse d'être son excuse pour soulager sa conscience, parce que la mienne, elle vient de s'alourdir méchamment.

Lancer dé réussite pour fuite : 11+3=14 (réussite de justesse)

Alors je lui tourne le dos et puis je m'avance dans le couloir, plus prudemment que la première fois, en restant près du mur pour éviter de m'effondrer comme un chateau de carte en plein courant d'air. J'ai les jambes en coton et pourtant je me force à mettre un pied devant l'autre. Je met toute ma détermination et toutes mes forces restantes dans ce simple geste. Ca me demande tant de concentration, que j'en oublie un instant le reste. Et puis plus j'avance, plus je sens que rien ne va plus. Ca tourne dans ma tête, j'ai du mal à différancier le sol et le plafond. Je râle un peu quand je sens quelqu'un m'attraper, mais je n'ai plus la force de me débattre. S'il me restait quelque chose dans l'estomac, j'aurais probablement vomi. J'étouffe tellement que ce couloir qui n'en fini plus me rappelle méchamment celui de l'hôpital ce jour là. Il me suffit d'une petite pensée, d'une simple comparaison hasardeuse faite par un neurone qui s'ennuit, et ma dernière volonté s'effondre. Je m'accroche à celle ou celui qui me sert d'appui de toutes mes forces, et je me mets brutalement à sangloter sans contrôle. Je ne regarde même plus où je vais. Je me laisse simplement guider, et si ça se trouve on me traîne même. Je ne sais pas par quel miracle je sens soudainement l'air frais de l'extérieur remplir mes poumons, mais je n'ai pas la force de m'en réjouir. Je suis à bout, ça nous a pris trop longtemps pour sortir de là. Les sombres idées qui me hantaient par le passé me reviennent toutes brutalement en mémoire comme si ça avait été hier, et je ne sais pas comment je vais pouvoir me relever cette fois.

_________________


Dernière édition par Joshua Atherton le Jeu 21 Avr - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1239
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: You better get mean too [Josh, Bruce & Dylan - mai 2025]   
Jeu 21 Avr - 23:38
Le membre 'Joshua Atherton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 11
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: You better get mean too [Josh, Bruce & Dylan - mai 2025]   
Ven 22 Avr - 11:23
You better get mean too
With Josh & Brucy

C'est un cauchemar et Dylan n'a réellement qu'une envie : sortir d'ici. Dans ce bâtiment maudit, tout le monde semble fou ; Rien de bon ne peut y arriver. Alors qu'une légère brise caresse son ventre Josh se recule, s'adosse maladroitement et semble... Ailleurs. Au dehors de la pièce, quelques bruits traversent les murs jusqu'à ses oreilles rapidement suivis de Bruce. Celui-ci arbore un léger sourire qu'elle ne sait déchiffrer alors qu'il titube jusqu'à eux. Alors qu'elle le regarde, pleine d'espoir, celui-ci lâche sa veste sur ses épaules. Surprise, elle l'attrape tout même par le col avant d'enfiler les manches rapidement. D'un sourire qu'il ne voit peut-être même pas, elle le remercie.

C'est alors que Dylan devient spectatrice de ce qui semble être entre une scène de ménage et un réel drame. Alors que Bruce vient à peine de dire qu'on allait "se casser d'ici", Josh hurle à moitié, parle trop fort. Ils sont debouts, Josh repousse Bruce violemment, il semble à peine tenir sur ses pieds. Encore accroupie, Dylan se redresse doucement, sans faire de mouvement brusque comme si un seul faux pas de sa part risquait d'attirer les foudres sur elle alors que Josh déverse sa bile sur son compagnon.

- C'est de notre faute tout ça Bruce ! On est pas censé les liquider les uns après les autres mais leur offrir une protection, merde ! On aurait jamais dû venir ici. Pas comme ça.

Alors qu'il prononce sa dernière phrase, Josh lance un regard à Dylan, se souvenant soudainement de sa présence, avant de se trainer jusqu'à la porte, snobant clairement Bruce. Dylan jette un regard affolé à ce dernier, sans rien comprendre à la situation. Alors que Josh passe la porte, Dylan s'adresse à Bruce, se rendant bien compte que des deux, c'est finalement lui le plus responsable et le plus en phase avec la situation, présentement.

- Vous réglerez vos histoires plus tard... On y va.

Dylan se mord la lèvre inférieur en faisant un mouvement de tête en direction de la sortie.

[Lancer de dé #1 : Fuite
Lancer : 11
Bonus : 32,5 ; +3
Résultat : 14 ; Réussite de justesse

Lancer de dé #2 : Discrétion
Lancer : 15
Bonus : 40 ; +4
Résultat : 19 ; Réussite totale ]


Alors qu'elle se prend les pieds dans des objets trainants Dylan rattrape Josh, sans le toucher, juste prête à intervenir. Parfois sa main frôle son bras lorsqu'elle le sent près à chavirer tout en essayant de lui laisser de l'espace. Après tout il semble tellement instable que la jeune fille n'est pas sure de savoir à 100% quelles seraient ses réactions... et puis ce n'était pas comme s'ils étaient vieux amis, tout les deux. Pourtant, elle sent qu'à ce moment là il vaut mieux que ce soit elle son soutient, que Bruce, même s'il râle à chaque fois que sa main entre en contact avec son corps.
Lorsque Bruce ouvre la porte devant nous, Dylan soutient totalement Josh, un bras dans son dos, le bras du jeune homme sur ses épaules. Elle ne pourra pas tenir longtemps mais elle fera de son mieux, au moins le temps que le jeune homme se calme... Alors qu'il se met à sangloter, Dylan resserre sa prise sur sa main et regarde Bruce, désespérée, signifiant clairement qu'elle souhaite partir d'ici et vite.

[/color]

_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King


Dernière édition par Dylan Reeves le Ven 22 Avr - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1239
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: You better get mean too [Josh, Bruce & Dylan - mai 2025]   
Ven 22 Avr - 11:23
Le membre 'Dylan Reeves' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 11, 15
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
45/110  (45/110)
Barre de Faim:
25/100  (25/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 107
Age : 21
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE RPSFICHE DE COMPETENCESINVENTAIRE

Voir le profil de l'utilisateur

Re: You better get mean too [Josh, Bruce & Dylan - mai 2025]   
Mar 10 Mai - 23:27


❝You better get mean too❞
Josh, Bruce & Dylan
Mes mains attrapent Josh pour essayer de le soutenir, pour l’aider à sortir d’ici avant que tout ne dérape à nouveau. Je fais un tout petit pas mais il me pousse avant que je puisse l’emmener loin d’ici avec Dylan. Il crie, il me hurle dessus toute sa colère, sa rage, son désespoir. Tout. Il ne sait pas ce qu’il dit, je le sais parce qu’il dit simplement n’importe quoi. On ne liquide personne, on essaie de se défendre face à une bande de connards. On n’a attaqué personne, on fouillait dans le coin pour trouver un véhicule bordel de merde ! Je ne laisserais pas ce petit con en train de se vider de son sang me faire culpabiliser. Les tarés, ce sont les personnes qui vivent ici et qui ont, eux, essayé de nous liquider. Ce sont eux qui ont tailladé le bras de Josh, c’est à cause d’eux qu’il est au bord de l’évanouissement. Ils m’ont assommé, ils nous ont attachés, ils ont tué la jeune femme qui gît à nos pieds. Tout est de leur faute. Je le sais, je n’ai jamais tué personne pour jouer, je suis flic NENUFAR !. Je me suis même fait chier à balancer des papiers partout dans la ville pour essayer de créer un refuge pour les gens honnêtes. Josh est injuste, tellement injuste, que la colère me fait trembler moi aussi. Ces gens, les innocents qui parcourent les rues, j’essaie tout le temps de les aider. Je n’ai fait que ça, je me suis porté volontaire pour venir dans cette ville merdique. Juste pour aider cette bande de fils de River. Je suis si énervé contre Joshua que je déteste tout le monde dans cette ville, et quand il se dirige vers la porte avec son air de petit con enragé, je ne dis rien. Je me contente de le regarder avancer en ruminant mes pensées.

Seulement, il y a Dylan, qui elle, ne semble pas me mettre tous les problèmes du monde sur le dos. Elle s’adresse à moi sans avoir l’air en colère et me rassure un peu dans mon idée que je ne suis pas devenu un taré psychopathe prêt à buter n’importe qui juste pour assouvir un besoin de sang. Je la regarde un instant et finalement, je hausse les épaules en lui emboîtant le pas. Elle s’approche de Josh, elle lui offre un soutien que je ne peux pas lui donner. Je ne veux pas approcher. L’espace d’un instant, l’idée même de les laisser tous les deux et de me barrer d’ici m’effleure. Les laisser, le laisser avec sa colère et ses conneries, retourner crever quelque part comme avant qu’il n’apparaisse comme par miracle. J’ai beau savoir que j’ai raison, Joshua compte si fort pour moi que ses mots m’arrachent le cœur quand même. Celui qui est comme mon fils, retourné contre moi. Voilà une chose à laquelle je ne m’attendais pas et qui me détruit bien plus que les coups. Je traîne des pieds derrière Dylan et Josh, je me demande si je dois faire demi-tour. En fait, je m’arrête même, je tourne la tête et je m’apprête à revenir sur mes pas. Je ne sais pas ce que je pourrais trouver en m’enfonçant à nouveau dans les couloirs de cet endroit horrible, pourtant l’envie me brûle les doigts.

Je fais un pas, deux, trois, et je perds la raison. J’avance dans le couloir en abandonnant les deux jeunes gens puisque Josh n’a plus besoin de moi. J’avance, mais un bruit me force à me retourner. Je change d’avis une nouvelle fois je crois, sans pouvoir me contrôler, parce que l’instinct prend le dessus encore et encore. Il y a la petite blonde qui arrive à peine à porter Josh, qui s’écroule de plus en plus contre elle. Mon cœur se serre, peut-être ont-ils besoin de moi après tout. La petite Dylan s’approche de la porte, fermée, et je ne sais pas comment elle pourrait l’ouvrir avec Josh entre les bras. Je presse le pas, je cours comme un fou pour les rejoindre. Je ne sais pas comment j’ai pu vouloir les laisser, il faut que je les aide. Je les dépasse rapidement pour ouvrir la porte fermée à clé. La clé est dans la serrure heureusement et je la pousse pour que Dylan puisse faire sortir Josh de là.

L’air dehors ne me fait pas de bien. J’étouffe, mais encore une fois il faut que je fasse passer Josh avant le reste. Ça a toujours été le cas, et ça sera toujours pareil. Il compte plus que tout, alors quand il s’effondre j’oublie la façon dont il m’a envoyé chier juste avant et je me précipite vers lui. Il est évident que Dylan n’a pas la force de le porter. Je l’attrape dans mes bras, je le serre contre moi comme je l’ai fait si souvent. Je l’ai pourtant rarement vu dans cet état. En fait, je ne l’ai vu aussi désespéré qu’une seule fois, une seule, et c’était les moments les plus durs de sa vie. J’étais là, et je le serai encore aujourd’hui même s’il ne le veut pas. Je le serre dans mes bras si fort qu’il ne peut pas se débattre je crois. J’essaie de ne pas lui faire mal mais je ne veux pas le perdre, jamais. Je le sens qui sanglote contre moi et c’est comme si le monde ne pouvait plus jamais connaître le bonheur. Il faut s’en aller d’ici. Partir, loin, et surtout que Josh se repose. Un regard à Dylan et je me lève en emportant Josh avec moi. Je ne peux pas me permettre de couler en même temps que lui, il faut que je reste fort pour l’aider à remonter. Je me lève et je le porte pour l’emmener. Il pèse dans mes bras, à tel point que je ne sais plus s’il est conscient ou pas. Et en même temps je m’adresse à la jeune femme. « Tu saurais soigner son bras ? T’as un endroit où aller ? »


© Pando

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
50/100  (50/100)
Barre de Faim:
30/100  (30/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 36
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE LIENSFICHE DE RPJOURNAL

Voir le profil de l'utilisateur

Re: You better get mean too [Josh, Bruce & Dylan - mai 2025]   
Lun 30 Mai - 22:05
You better get mean too
With Josh & Brucy

Dylan souffle, haletante et pliée sous le poids du jeune homme. Josh s'évanouit à moitié faisant reposer un peu plus son poids sur les épaules de la frêle jeune fille qui déjà n'en peut plus. Elle remarque à peine l'hésitation qui voile l'espace d'un instant le regard de Bruce. Cette envie de tout foutre en l'air, de fuir restera seulement connu du policier, surement pour son plus grand bonheur. Dylan ne voit rien, obnubilée qu'elle est par cette porte fermée qu'elle doit atteindre. Lorsque des bruits de pas rapides se rapprochent d'eux elle sent des sueurs froides couler dans son dos. Heureusement ce n'est que Bruce qui fonce, qui ouvre la porte à la volée lui aussi apparemment très pressé de sortir d'ici.

Alors que les premières bises d'un vent frais caressent le visage de la jeune fille celle-ci s'écroule sous le poids de Josh. Alors que ses genoux touchent le sol, le fardeau prêt à s'écraser sur elle est rattrapé in extremis par Bruce. Dylan lui fait un sourire pour le remercier tout en essuyant son front d'un revers de manche.
Ils restent tous les trois ainsi quelques secondes, prostrés, découragés. Puis Bruce se lève en soulevant Josh dans ses bras et Dylan le suit en soufflant fort alors qu'elle pousse sur ses jambes tremblantes.

-  Tu saurais soigner son bras ? T’as un endroit où aller ?

Dylan acquiesce ; oui elle saurait soigner son bras, du moins en superficie pour qu'il ne se vide pas de son sang... Mais pas ici, pas en pleine rue. Alors qu'ils se déplacent dans les rues, s'éloignant de l'endroit maudit Dylan réfléchit. Elle a laissé en suspent la deuxième question de Bruce. Si elle les ramène elle va se faire tuer... Mais si elle les laisse là c'est eux qui se feront tuer et pour de vrai. De plus, ramener deux hommes forts en plus, cela constitue un avantage, pas vrai ?
Elle se cherche des excuses mais au fond elle sait très bien ce qu'elle va répondre.

- Je sais où on peut aller. Mais c'est en dehors de la ville, on atteindra jamais la station dans cet état...

Elle réfléchit quelques instants, cherchant la solution la plus sure. Puis, elle reconnait l'endroit malgré les débris, malgré les bâtiments en ruine, malgré les épaves de magasin et de voiture... Elle se tourne vers Bruce.

- Okay, on va passer la nuit dans la ville pour qu'il se repose ou qu'on trouve un moyen plus rapide de se déplacer, tu ne pourras jamais le porter jusqu'au bout. Je connais un endroit.

Dylan resserre sa prise sur son arme, consciente du fait qu'elle est le seul rempart entre Bruce, Josh et ce qui les entoure. Elle marche d'un pas décidé en direction de ce qui lui semble être le Lake Merritt.



Une bonne demie heure plus tard, Dylan aperçoit l'immeuble. Elle connait les environs par coeur après y avoir passé deux longs mois avec Heaven , Ari, Harmony et les autres de l'immeuble. Elle espère trouver les lieux comme ils les ont laissés... En partant, chacun a pris soin de tout fermer à clé, au cas où, un peu comme une habitude ; mais cela ne garanti en aucun cas que personne ne s'y est aventuré.
Elle slalome entres les voitures garées là pour former un labyrinthe pour ralentir les morts vivants puis tire sur les barricades de bois entourées de barbelés. Elle a l'impression de revenir à la maison. Elle laisser passer Bruce, repousse la barrière, juste au cas où.

- C'est au premier étage.

Elle passe devant et s'arrête devant la porte, panneau de bois la séparant de l'appartement de Heaven. Dylan retire son sac à dos d'une épaule et le fait glisser devant elle avant d'y enfourner son bras libre. Elle sait qu'au fond, quelque part, les clés s'y trouvent. De longues secondes passent avant que ses doigts ne se referment sur les petits objets métalliques. Quelques tours dans la serrure plus tard et la porte s'ouvre.

[Lancé 1 : état des lieux
Résultat : 19 ; Appartement okay, non visité]


D'un coup d'oeil Dylan sait que tout est en place, que rien n'a été déplacé, que personne n'est entré. Elle s'efface pour laisser les garçons entrer avant de très vite refermer la porte à clé. Rapidement et précisément, reprenant ses bonnes vieilles habitudes elle tire les rideaux pour se cacher de l'extérieur. Il leur reste encore quelques heures avant la tombée de la nuit mais après ils devront être prudents, silencieux pour passer le plus inaperçus possible.
Alors que Bruce allonge Josh sur le canapé dans une position qui rappelle affreusement à Dylan la scène de retour de Heaven après sa disparition, celle-ci fait un état des lieux. Il lui semblait qu'ils avaient laissé quelques affaires mais rien n'est sûr... Après tout ce n'est pas elle qui a bouclé l'appart. Alors elle fouille à la recherche d'une bouteille d'eau laissée en arrière, d'une bouteille de gaz encore utilisable...

[Lancé 2 : fouille fictive
Résultat : 6 ; nada !]


Malheureusement pour elle, ils ont bien fait les choses et rien n'est resté derrière eux. Elle sent Bruce s'agiter, Josh de même. Elle sait quoi faire. Tout en farfouillant dans les placards elle s'adresse à Bruce.

- Faut cautériser la plaie, je ne vois que ça... Sinon il va continuer à saigner et ça va s'infecter...

Elle pause un couteau à lame large sur la table basse ainsi qu'un allume gaz laissé là. Elle s'agenouille à côté de Josh et regarde Bruce dans les yeux.

- Tiens le bien...

Dylan fourre un torchon dans la bouche de Josh, groguis, espérant l'empêcher d'ameuter tout le quartier. Dans la poubelle du salon, encore pleine de prospectus d'un autre temps, Dylan met le feu avec son allume gaz, espérant que cela suffira. Le tout s'enflamme et consomme trop rapidement le journal sec. Alors, à contre coeur, Dylan y ajoute des livres restés là, certains déjà lus d'autres non...
Le silence pesant les entour seulement ponctué par les gémissement de Josh. Lorsque les flammes semblent stables, Dylan, tremblante, les caresse de la lame de son couteau. Celui-ci finit par rougir légèrement. Dylan espère que c'est assez, mais ils n'ont de toutes manières pas le choix. Les bandes qui entourent le bras de Josh sont trempées et un liquide rouge goutte sur le tapis... Elle jette un regard à Bruce, cherchant du soutient puis appose la lame incandescente sur la plaie de Josh.

[Lancé 3 : Médecine
Médecine : 50/100 : +5
Jet de dé : 10
Résultat : 10 + 5 = 15 ; Réussite de justesse]


Alors qu'une légère odeur de cochon grillé s'échappe de la blessure du jeune homme, Dylan sait que la lame n'est pas assez chaude. Elle chauffe à peine assez pour être utile quelques secondes et la jeune fille va devoir réhitérer l'action plusieurs fois... Surtout que l'entaille est profonde et large. Elle se mort la lèvre et a envie de pleurer alors que Josh hurle à la mort dans son torchon. Et elle recommence encore et encore et encore... Jusqu'à ce que plus aucune goutte de sang ne s'échappe du corps du jeune homme, jusqu'à ce que l'odeur de cochon grillé ait envahi l’entièreté de l'appartement.



_________________

“They had discovered one could grow
as hungry for light as for food.”

Stephen King


Dernière édition par Dylan Reeves le Lun 30 Mai - 22:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1239
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: You better get mean too [Josh, Bruce & Dylan - mai 2025]   
Lun 30 Mai - 22:05
Le membre 'Dylan Reeves' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 19, 6, 10
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
55/120  (55/120)
Barre de Faim:
45/100  (45/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 273
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIREFICHE DE RP

Voir le profil de l'utilisateur

Re: You better get mean too [Josh, Bruce & Dylan - mai 2025]   
Ven 10 Juin - 1:07


You better get mean too

Bruce, Dylan & Josh

Les heures qui suivent passent trop lentement, mais sans que je ne m'en rende vraiment compte. Mon corps s'efforce de mettre un pied devant l'autre, affalé contre celui qui me tire en avant, mais moi, je suis bien loin de la réalité. Epuisé physiquement, à bout moralement, je déconnecte complètement avec mon environnement en espérant fuir la douleur et la détresse. Au bout d'un moment, je ne sais même plus faire la différence. J'entends des sons, je vois des choses, et je ne sais pas si je rêve, si c'est réel, ou si je suis mort. Quelque fois la douleur est si forte que je me contente de serrer les dents sans penser à rien d'autre jusqu'à ce que le temps passe.

Je n'ai plus que ça à faire, attendre que ça passe. Ca y est, j'ai touché le fond. L'ultime regret me caresse l'esprit alors que je revois mon départ de San Francisco. Et si je n'étais jamais parti ? Et si je ne m'étais jamais engagé dans l'armée ? Et si j'avais continué mes études ? Je n'aurais jamais connu toute cette merde. J'aurais fui à l'autre bout de la planète avec ma famille dès que ça aurait senti le roussi. Je me vois d'ici en train de siroter un bon cocktail sur une plage australienne tiens. Je repense avec nostalgie à ses années d'insoucience alors qu'on me tire encore et qu'une voix qui me semble si lointaine m'encourage à monter des escaliers. Je retrace toute ma vie, je reconsidère tous les choix qui m'ont mené à cet exact moment.

Je me sens con. Je suis beaucoup trop impulsif, beaucoup trop inconscient et beaucoup trop stupide. J'ai tout fait de travers. Je repense aussi à cette vie manquée en France, et je me demande si je vais retrouver l'amour de ma vie perdue après la mort. C'est une idée séduisante, et apaisante à vrai dire. Quand un nouveau vertige me prend, je ne me retiens même pas. Mon genou touche le sol alors que quelqu'un m'empêche de tomber tout à fait au dernier moment. Je sens qu'on m'allonge, et même si je ne me sens pas bien, comme sur un bateau en pleine tempête, je me laisse sombrer sans hésiter. Je n'ai plus rien à faire de cette vie pleine de désastres. J'ai beau ne pas être croyant, je préfère prendre les paris sur le tunnel lumineux plutôt que de continuer à tourner en rond en agonisant dans cette ville de malheur.

Et pendant un instant, j'y crois. Je m'imagine ailleurs, soulagé, tranquille, apaisé. J'ai l'impression que ça y est, tout est fini. Je soupire, je me relaxe, je me sens bien alors que je m'endors de plus en plus profondément. Je n'écoute plus les voix qui parlent autour de moi. Je ne les entends presque plus s'agiter. Mal m'en a pris.

Dans un sursaut violent, je tente de me relever. La douleur est si brutale et si soudaine que je comprends pas ce qu'il se passe. J'ouvre les yeux sans voir où je suis. Tout ce que je veux, c'est que ça cesse. Je tire sur mon bras, mais je suis piégé. On me retient, alors je me débat déséspérement. J'essaye de hurler mais je constate avec surprise que pour ça aussi, on m'a entravé. Je suis prisonnier de cette douleur terrible qui s'apaise à peine avant de reprendre de plus belle. Je reconnais Dylan, et puis Bruce. Je ne comprends pas ce qui leur prend. Je les supplie du regard, mais je suis incapable de parler, et eux ne s'arrêtent pas. Alors je recommence à me débattre. Il faut que ça cesse. Je les déteste de me faire ça. Je me tords, je frappe comme je peux, rien n'y fait. Ca brûle ! Ca brûle si fort que quand mon corps s'épuise à trop remuer, il ne reste plus que ces deux mots dans mon esprit qui s'éteint à nouveau pour fuire cette douleur brutale. CA BRÛLE ! CA BRÛLE ! Ca brûle ! Ca brû..

Quand j'ouvre à nouveau les yeux, j'ignore combien de temps a passé. Les évènements me reviennent bien vite en mémoire en revanche, parce que la brûlure de mon bras ne met guère plus de 30 secondes à se faire sentir alors que j'émerge d'un sommeil difficile. Quand mon regard se pose sur la blessure, j'ouvre de grands yeux et j'approche un peu plus mon bras pour voir de plus près. Ca brûle, ça démange comme si le feu me dévorait encore la chair, et je serre le poignet de mon bras meurtri de toutes mes forces, comme si ça pourrait réduire la douleur d'une quelconque manière. "Putin..."

Rien à faire, ça fait un mal de chien, et la douleur ne faiblit pas. Et puis je me sens si faible que je finis par relever les yeux pour chercher de l'aide autour de moi. J'en veux à mes deux bourreaux, je ne vais pas le cacher. Mais le plus pénible maintenant, c'est que j'ai l'impression d'être au bout de ma vie, et qu'il me faudra des siècles pour m'en remettre. On m'a arraché à la mort, mais pour combien de temps ? "On est où ?" Je grogne vaguement puisque je ne reconnais pas les lieux, mais je reste méfiant. Au moindre mouvement de mes interlocuteurs, je suis prêt à rassembler mes dernières forces pour battre en retraite. Hors de question de les laisser m'approcher à nouveau maintenant que je suis suffisamment conscient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: You better get mean too [Josh, Bruce & Dylan - mai 2025]   
Aujourd'hui à 5:27
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Josh Price [TERMINE]
» Signature de contrat - Josh Bailey
» Bruce Harper
» Prolongation de contrat RFA - Josh Gorges
» Who is Josh Groban? Kill yourself!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: RP terminés / abandonnés :: Mai 2025-