Nous sommes en Septembre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !

 Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Mar 2 Fév - 21:19
Depuis la mort d'Adam, nous n'avions pas cessé de marcher ou de courir. Nos jambes étaient douloureuses et courbaturées, nos pieds nous blessaient un peu plus à chaque pas que nous faisions. Charline, n'étant encore qu'une petite fille, était la plus faible, la plus fragile. Je ne pouvais même pas me permettre de la nourrir convenablement car nous étions obligées de nous rationner si nous ne voulions pas risquer notre vie un peu plus et mourir de faim. J'avais ma fille avec Tess au camps , enfin si on peut appeler ça un camp… C'était juste une ruine de quatre mur sans toit qu'on avait trouver. On a décidé de rester pour la nuit sachant qu'on était quand même pas vraiment en sécurité. Avec ma sœur on se relayait pour monter la garde pendant que l'autre se reposait. Surtout que notre seule arme était la fuite. Pas vraiment efficace quoi !
Bref ! Je les avais laissées là-bas afin de pouvoir me rapprocher de la ville que j'avais aperçu. Je ne voulais pas qu'elles viennent avec moi tant que je n'étais pas sûre du danger présent dans ce coin. Et puis j’espérais vraiment pouvoir trouver de la nourriture, peut être même des médicaments, des vêtements ou je ne sais trop quoi !
J'avançais prudemment en restant sur mes gardes, repoussant les zombies quand ils s'approchaient de trop près avec une canne que j'avais trouvé par terre sous quelques débris. Plus je m'enfonçais dans la ville désormais fantôme et plus les monstres étaient nombreux et donc plus difficile à repousser. Je me suis alors mis à courir pour tenter de leur échapper tant bien que mal, leur donnant des coups de canne.


Dernière édition par Lucy Greed le Mer 17 Fév - 1:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
58/105  (58/105)
Barre de Faim:
35/100  (35/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 67
Age : 21
Liens importants : La fiche
Les liens
Les rps
Les compétences
L'inventaire


Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Mer 3 Fév - 22:22
J’ai laissé Alex tout seul avec River et Aurore. Je ne voulais pas le faire, d’habitude c’est River qui sort, mais il a décidé que je devais prendre un peu l’air. Alors je l’ai écouté, parce qu’il ne m’a pas vraiment laissé le choix. Il m’a collé dans les mains les clés du van qu’on a trouvé quelques jours auparavant et il m’a poussé dehors. Je n’aime pas m’éloigner d’Alex, mais je crois que je ne lui suis pas d’une grande aide quand je suis là. J’espère de tout cœur qu’il va finir par se sortir de cet état de manque atroce qui le ronge. Je grimpe dans le van à contre-cœur et je le fais démarrer en galérant un peu. Il n’a pas du rouler pendant un moment avant qu’on ne tombe dessus, mais maintenant on compte bien s’en servir ! Surtout qu’à l’arrière, il reste un jerrican rempli d’essence. L’arrière d’ailleurs, je décide de l’explorer un peu avant de prendre la route, parce que River m’a dit qu’il n’avait jamais vraiment regardé. Ma curiosité me pousse à me glisser à l’intérieur et je fouille le moindre recoin du véhicule. Il ne reste pas grand-chose, mais je tombe sur un sachet qui me fait hausser un sourcil avec un sourire idiot. Décidemment, on trouve de la drogue partout dans cette connerie d’apocalypse. Peut-être que ça, ça pourrait apaiser un peu Alexou ? Dans le doute je glisse le cannabis dans ma poche.

[résultat de fouille : cannabis]

Ma curiosité enfin satisfaite, je repasse à l’avant et je me glisse derrière le volant. Ca fait un moment que je n’ai pas conduit, et je me concentre un peu pour éviter de faire une nouvelle démonstration de ma maladresse qui commence à devenir légendaire. Doucement, je commence à rouler et finalement, je me dirige vers Oakland Downtown pour essayer de trouver des ressources de nourriture ou de médicaments. Il ne faut pas attirer trop de zombies, alors je me gare dans un endroit un peu discret et je fais bien attention de fermer le van. J’aurais l’air bien con si quelqu’un d’autre le prenait ! Je me glisse tranquillement dans les rues de la ville, quand j’entends des grognements. Plein de grognements. Ca ne me dit rien qui vaille. Je suis nul en combat, je préfère ne pas approcher les zombies, alors je me glisse derrière un coin de mur pour me mettre à couvert. J’attends un moment parce que j’ai quand même envie de voir ce qui se trame, et pourquoi il y a maintenant une horde dans ce quartier d’Oakland. Il ne faudrait pas qu’on revienne là s’ils sont trop nombreux. C’est alors que je vois une jeune femme apparaître en courant au milieu des zombies. Qu’est-ce qu’elle fout ? Elle court en les frappant avec une canne pour les maintenir à distance et je crois bien qu’elle ne va pas tenir très longtemps à ce rythme. Il y a un sacré paquet de ces monstres bordel !

Encore une fois, c’est mon humanité qui prend le dessus sur l’instinct de survie. J’entends déjà Alex et River me dire que je fais n’importe quoi et que je vais finir par me faire descendre, mais là c’est une jeune femme. Je vais pas me faire buter par une fille avec une canne, si ? Bon, peut-être que ça se pourrait. Mais soit, je décide que je vais l’aider, parce que ça commence à me faire chier de voir tout le monde crever. Assez de perte. Je réfléchis à toute vitesse parce qu’elle arrive bientôt à mon niveau. Si on court assez vite, on pourrait sauter dans le van et se tirer de là. Faudrait qu’il démarre du premier coup. Hum. Mais il faut tout de même tenter non ? Allez. Je sors doucement de ma cachette et j’essaie de faire des signes à la fille sans être obligé de gueuler. On va pas non plus faire rager les zombies un peu plus. Comme elle me voit je lui fais signe d’approcher, et quand elle arrive à ma hauteur, je la questionne rapidement. « Qu’est-ce que tu fous avec tous ces zombies ? » Même si c’est peut-être un peu inquiétant, je commence à l’entraîner avec moi parce que les cadavres commencent à s’approcher. « Désolé mais t’avais l’air un peu dans la merde.. » Je ricane alors que je presse le pas, et puis je finis par lui désigner le van qui se dessine un peu plus loin. « On peut peut-être leur échapper avec ça. »

_________________
WE COULD BE HEROES 
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Jeu 4 Fév - 9:00
Je fuis encore. Comme si ces derniers temps je n'avais pas déjà fait que ça. Je cours vite, toujours plus vite mais ils gagnent du terrain au fur et à mesure que je m'épuise. Je ne me laisserai pas avoir par eux. C'est hors de question. Je n'abandonnerai pas Tess et Charline. Et puis de toutes façons, laisser tomber n'a jamais fait parti de mes options. Quoi qu'il arrive nous survivrons. Cette idée ranime en moi une certaine lueur d'espoir alors que mes pieds foulent l'asphalte le plus rapidement possible. Pendant ma course j'imagine qu'Adam est près de moi, qu'il me soutient et m'encourage. Non. Je ne mourrai pas. Pas aujourd'hui. L'odeur de putréfaction qui émane d'eux me donne presque la nausée. Mais tous ces grognements ne font que me rappeler cet horrible jour. Celui là même où il a décidé de se sacrifier pour que nous puissions vivre. Une part de moi est morte avec lui ce jour là, pendant qu'il se faisait étriper et dévorer sans autres formes de procès.

Je secoue la tête comme pour chasser ces pensées de mon esprit et les quelques larmes qui embuent mes yeux. Lorsque je me tourne la tête, je constate avec horreur que j'ai perdu en vitesse. Ils se rapprochent de plus en plus et mes jambes me portent de moins en moins. Un homme, sorti de nul part, me fait des signes. C'est sans vraiment réfléchir que je cours vers lui, suivie de près par mes prédateurs affamés. Une fois arrivée à sa hauteur il me questionne et je lui répond sur un ton qui ne laisse pas vraiment place à la plaisanterie. « Je dansais la polka avec eux ! Ça se voit pas ?! » Je fini cependant par le suivre alors qu'il m’emmène à un van et fait abstraction de sa remarque. « Bonne idée ! Mais alors je conduis. » C'est pas comme si ce n'était pas ce que je faisais de mieux, réparer et conduire. Lorsque j'arrive au niveau du van, je me précipite vers la portière et appuie sur la portière mais le véhicule est verrouillé. Super ! Et les morts qui se rapprochent en plus de ça… Je veux pas mourir putain… J'ai pas le droit de crever, pas maintenant…


Dernière édition par Lucy Greed le Mer 17 Fév - 1:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
58/105  (58/105)
Barre de Faim:
35/100  (35/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 67
Age : 21
Liens importants : La fiche
Les liens
Les rps
Les compétences
L'inventaire


Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Ven 5 Fév - 23:36
La jeune femme me répond sur un ton quelque peu agressif, mais étant donné la situation dans laquelle elle était, je ne lui en tiens pas rigueur. D’ailleurs, on est encore un petit peu dans la merde. Un peu, mais ça ne me change pas de mes habitudes. Je cours donc avec la fille jusqu’au van alors qu’elle affirme qu’elle veut conduire. Si elle croit que je vais laisser notre petit van aux mains de la première inconnue que je croise, elle se met le doigt dans l’œil ! Je fais peut-être un peu trop confiance aux gens, mais j’ai quand même des limites. Elle s’écrase contre la portière du van et s’acharne contre elle pour essayer de l’ouvrir, pendant que j’arrive tranquillement en sortant les clés de ma poche. Non mais. « Hors de question, c’est moi qui conduis ! » Pour appuyer mon propos, je la pousse un peu pour qu’elle passe côté passager et je déverrouille le van. Si elle tient tant à faire son caprice, elle peut toujours refuser de monter et se débrouiller toute seule… « Allez monte dépêche ! » Elle semble hésiter, mais je crois qu’elle n’a pas trop le choix, alors elle finit par grimper pendant que je démarre.

[Dé de fuite : 6 + 7 = 13. Réussite de justesse.]

Le van ne démarre pas tout de suite d'ailleurs, ce sale con. Il pétarade un moment et finalement, le moteur finit par vraiment démarrer. Ouf. Les premiers zombies arrivent tout près, trop près. J'enfonce l'accélérateur sans aucun respect et je crois que je manque de caler, mais nous finissons par nous éloigner de cet endroit de malheur. Heureusement, les zombies ne courent pas assez vite pour nous suivre et je connais un minimum les routes d'Oakland. Je conduis à l'opposé de là où Alex et River m'attendent, parce qu'il est hors de question de ramener la horde vers eux. Au bout de quelques minutes, je me décrispe un peu et je reporte mon attention sur la jeune femme. « Je te dépose quelque part ? Je m'appelle William au fait. »

_________________
WE COULD BE HEROES 


Dernière édition par William Hawke le Ven 5 Fév - 23:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Ven 5 Fév - 23:36
Le membre 'William Hawke' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Réussite' : 6
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Sam 6 Fév - 1:05
J'avoue que je n'ai pas vraiment apprécié qu'il me refuse la conduite de son van. Mais je suppose que je n'ai pas vraiment le choix ! Je soupire bruyamment en m'acharnant sur la poignet de la portière jusqu'à temps qu'il l'ouvre. Et pendant ce temps là, les macabés se rapprochent. Bordel… Puis, il déverrouille enfin le véhicule. J'hésite un court instant. Est-ce que je fais bien de suivre un inconnu ? Et si à cause de lui je ne retrouvai plus Tess et Charline ? On s'est jamais que ce soit un taré qui séquestre tous les survivants qu'il croise… Mais les grognements des zombies me font revenir à la triste réalité et je grimpe dans le van, coté passager évidemment puisque Monsieur ne veut pas que je conduise. Pendant que le roux tente de démarrer son engin, moi je commence à paniquer de plus en plus. Mes mains se mettent à trembler. Mes seules pensées vont à mes protégées. Je pose de nouveau les yeux sur l'homme, un peu agacée après avoir vu les premiers zombies se ruer vers nous. « Putain ! Démarre ! » Je l'engueule mais je sais bien qu'il n'y ai pour rien. Le moteur en a sûrement prit un coup vu la tronche du véhicule et le bruit qu'il fait. Je balance la tête en arrière et ferme les yeux, soupirant de soulagement lorsqu'il se décide enfin à fonctionner.


La pression et le stress retombent alors qu'il accélère comme un malade. Heureusement, ça ne dure pas bien longtemps. Lorsque j'ouvre de nouveau mes mirettes, les zombies sont déjà loin. Pourtant, je suis sûre qu'ils nous suivent toujours. L'homme se décide à me parler. J’apprends alors qu'il s'appelle William. Et il me demande si je veux qu'il me dépose quelque part. C'est tout naturellement que j'acquiesce. « Oui… Il faut que je retrouve des gens… Elles sont à l'entrée de la ville. On s'est cachées dans des ruines... » Je marque une pause en tapotant le tableau de bord du bout des doigts avec anxiété. « Moi c'est Lucy... » Seconde pause. « C'est ma petite sœur et ma fille que j'ai laissé là bas. »


Dernière édition par Lucy Greed le Mer 17 Fév - 1:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
58/105  (58/105)
Barre de Faim:
35/100  (35/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 67
Age : 21
Liens importants : La fiche
Les liens
Les rps
Les compétences
L'inventaire


Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Mar 9 Fév - 0:16
Pour une fois, je ne frôle pas la mort et je nous conduis rapidement loin de la horde. Pas de coup de volant de travers, on dirait presque que j’ai piloté des vans toute ma vie. La fille râle un peu parce qu’apparemment, elle voulait vraiment conduire, mais je ne peux pas me permettre de laisser notre véhicule dans les mains de cette inconnue. Le stress et l’angoisse retombent à mesure que nous nous éloignons des zombies, et je finis par me présenter, parce qu’on est quand même toujours un peu civilisés. Un peu. Et comme la demoiselle en détresse m’indique un endroit où elle a laissé ses proches, sa fille et sa sœur donc, je file directement vers l’entrée de la ville. Les zombies doivent être attirés pas le bruit que l’on fait, mais je roule trop vite pour qu’ils puissent avoir le temps de nous suivre. Je ne parle pas trop, je ne parle jamais beaucoup en fait, mais là je suis concentré sur la route, et je note quand même que la fille s’appelle Lucy. J’affiche un petit sourire poli et finalement, je me gare quand je crois que nous arrivons non loin de l’endroit dont elle m’a parlé. Si elle se planque là avec sa famille, ce serait con de trop s’approcher avec le van, on risquerait d’attirer les zombies sur eux.

[Résultat de fouille : un zombie.]

Je gare le van dans un endroit plutôt discret et je coupe le contact, pour que le bruit cesse. Il n’y a pas l’air d’avoir de zombies mais on ne sait jamais, je reste un moment silencieux pour essayer d’entendre un danger quelconque. Je ne sais plus trop quoi faire maintenant que j’ai déposé la fille. Elle sort du véhicule alors que je reste derrière le volant comme un con. Elle a dit qu’elle était avec sa sœur et sa fille, elles survivent seulement toutes les trois ? Avant qu’elle ne disparaisse, je ne peux m’empêcher de m’inquiéter un peu de leur sort, et c'est alors que j'entends un grognement bien caractéristique. « Eh attends ! » Je me glisse à l’extérieur du minivan et je le ferme pour m’approcher rapidement de Lucy, avant de l'entraîner un peu plus loin. « Y a un zombie juste là. » Je ne sais pas si elle se bat aussi bien que moi, mais si c'est le cas il vaudrait mieux éviter de se frotter au zombie. D'ailleurs je me demande comment elle fait pour s'occuper de sa sœur et sa fille si elles ne survivent que toutes les trois.

_________________
WE COULD BE HEROES 


Dernière édition par William Hawke le Mar 9 Fév - 0:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Mar 9 Fév - 0:16
Le membre 'William Hawke' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé du Destin' :
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Mar 9 Fév - 1:09
Le silence est de plus en plus pesant. Nous n'entendons rien mis à part le vrombissement du moteur. Je ne décroche pas mon regard de la fenêtre. De temps à autres nous croisons des morts mais étant trop lents, nous les semons facilement. Nous arrivons rapidement près de la ruine. Mais William ne va pas trop loin. Sans doute ne veut-il pas attirer les cadavres… C'est plutôt une bonne chose. Il coupe le contact et le moteur cesse enfin de ronronner. Je commençais presque à en avoir mal à la tête. J'avoue que je ne suis plus habituée à ces sons alors qu'avant, c'était juste mon quotidien, ma plus grande passion. Je reste un peu dans le van, profitant du calme soudain. Je me tourne vers lui et lui sourit poliment, quoiqu'un peut tristement, avant de le remercier quand je me décide enfin à sortir, sans oublier ma canne évidemment. J'ai à peine fait dix mètres qu'il me rattrape déjà. Un nouveau sourire s'étire sur mes lèvres alors que je suis toujours dos à lui. « Bah quoi ? Je te manque déjà c'est ça ? » Mais mon sourire narquois est de courte durée quand, lorsque je me retourne pour lui faire volte face, je remarque le grogneur. Grogneur c'est le nom que leur donne Charline. Enfin bref ce n'est pas important. Je laisse alors William m’entraîner un peu plus loin. Ma main droite se ressert sur la canne. Je crois qu'en plus de ça, il nous a vu. Il s'approche de plus en plus, et nous on continuer de reculer. Je lance un regard au van puis au roux. « Retourne dans le van. Vas-t-en. Allez dégage ! » C'était peut être débile mais au moins dans le véhicule il serait plus en sécurité qu'ici avec le zombie qui continue de s'avancer d'un pas lent vers nous. Et comme pour m'assurer qu'il ne courra aucun danger en y allant, je m'avance, canne en main, face au macabé répugnant.

[Dé de corps à corps : 6 + 5 = 11 : Réussite de justesse]

Il tend ses bras vers moi et tente de m'attraper pour me bouffer. Je joue un peu avec lui, le gardant à distance et l'emmenant où j'ai envie. C'est-à-dire, pas tout près du van sans me rapprocher des ruines pour autant. Mais comme je marche à reculons, je ne vois pas la racine derrière moi et me vautre lamentablement. C'est alors qu'il se laisse tomber sur moi en claquant sa mâchoire tout près de mon visage. Trop près même. Je me débats comme je peux et tente de m'échapper. Je crois que Bobby le zombie a vraiment décidé que je serais son goûté aujourd'hui ! Je sens son haleine putride et manque de vomir tout en gardant la bouche bien fermée. Je n'ai pas envie de tomber malade à cause lui… J'arrive enfin à m'extirper de sa prise en le faisant rouler sur le coté et me relève pour prendre ma canne. Elle était tombée dans ma chute. Sauf que le grogneur ne veut pas rester à terre. Lui aussi se remet sur ses pieds, toujours décidé à me bouffer. J'essaie de le frapper avec ma super arme. Mais ce n'est pas très efficace… Comment je vais me sortir de là moi ?! Ah bravo Lucy ! Te voila dans de beaux draps ! Je décide alors de fuir, de courir pour lui échapper. Il me suit et tombe par terre. Une pierre ou une racine l'a sans doute fait trébuché. J'en profite pour lui assener le coup de grâce en lui écrasant la tête à plusieurs reprises. Puis, je me laisse retomber près du cadavre. J'ai du sang sur mes vêtements, sur mes chaussures, même sur ma canne. J'ai bizarrement froid et peur. Je me mets à trembler. Et mes larmes coulent le long de mes joues. Ma cheville me fait encore mal à cause de ma chute. La mort a été trop proche aujourd'hui. Je vais devoir être beaucoup plus prudente à l'avenir si je ne veux pas mourir...



Dernière édition par Lucy Greed le Ven 12 Fév - 18:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Mar 9 Fév - 1:09
Le membre 'Lucy Greed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Réussite' : 6
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Jeu 11 Fév - 2:22
+1 dé
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Jeu 11 Fév - 2:22
Le membre 'Lucy Greed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé du Destin' :
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
58/105  (58/105)
Barre de Faim:
35/100  (35/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 67
Age : 21
Liens importants : La fiche
Les liens
Les rps
Les compétences
L'inventaire


Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Ven 12 Fév - 0:46
Alors qu’on essaie d’échapper au zombie par la fuite, ce qui ne fonctionne pas très bien je dois l’avouer, nous nous retrouvons plus ou moins coincés. La fille me crie dessus de retourner à l’intérieur du van comme si je courais le plus grand danger de la terre face à un zombie. Je la regarde un instant, un peu surpris d’une telle réaction pour un zombie isolé. D’accord, je ne ressemble pas vraiment à Rambo mais quand même ! Quoiqu’il en soit, je n’ai le temps de rien ajouter qu’elle se jette déjà entre le mort et moi, et je me sens presque coupable de la regarder se battre avec sa canne alors que j’ai mon hachoir bien sagement rangé sur moi. J’observe la drôle de technique de combat de la jeune femme sans bouger, trop curieux pour vraiment m’en aller, et c’est alors qu’elle trébuche sur un truc qui dépasse du sol. J’ai à peine le temps d’ouvrir de grands yeux que le zombie tombe sur elle en hurlant de colère, mécontent qu’on lui résiste si longtemps alors que c’est l’heure de son repas. Sérieusement, je ne pensais pas qu’il pourrait y avoir quelqu’un d’autre que moi pour tomber dans un moment pareil, et je commence à me demander si ce n’est pas simplement un complot contre les roux du pays, ou un truc dans le genre. J’approche prudemment des deux corps, du zombie qui continue de hurler comme un dingue. Je soupire déjà, presque habitué à trouver des corps fraichement dévorés au lieu de trouver des humains en vie, je me dis presque que ladite Lucy est déjà condamnée quand elle se relève par un moyen miraculeux. J’avoue qu’elle me surprend, même si j’émets toujours un doute sur sa technique de combat. Que Joshua se soit mis à jouer les héros pour m’apprendre deux ou trois bases, je comprends, mais que ce petit bout de femme se mette à jouer les héros face à un zombie, j’ai un peu plus de mal.

Quand enfin elle termine cette rude bataille contre le zombie, je suis un peu soulagé. C’est toujours un cadavre de moins, et puis à ce qu’elle dit il y a sa famille aussi. J’affiche un bref sourire mais elle n’y prête pas attention. Je la vois s’effondrer sur le sol en pleurs et malgré moi, je me sens attendri par son apparente fragilité. Depuis combien de temps est-ce qu’elle survit ici ? Et comment elle a fait si elle panique déjà comme ça pour un zombie ? Je crois que je ne changerai jamais, je pense encore une fois à ce jour où c’était moi qui était perdu, pour ne pas dire totalement dans la merde. Je me rappelle très clairement Alex se ruer vers moi pour m’aider, et à quel point j’ai été heureux de voir une espèce de cinglé bondir d’un jeu pour enfants pour massacrer du zombie. Cette aide, cette chaleur humaine, je veux la donner aussi. Encore. Même si nous ne sommes tombés depuis que sur des monstres, la petite Lucy, elle, n’a probablement pas tiré sur des gens pour le plaisir.

Alors je me laisse tenter, je m’accroupis à côté du petit corps replié sur lui-même et je pose mes mains sur ses épaules tremblantes pour forcer la petite rousse à me regarder. « Eh… Ça va aller ok ? Viens, je te ramène à ta fille et ta sœur. » Je la force à se lever tout de suite, parce que je ne sais que trop bien que rester à pleurer n’arrange pas les choses. Il faut avancer, toujours, alors je la relève et je lui souris doucement quand enfin elle se tient sur ses pieds. Je ne peux pas la planter ici, je vais la ramener à sa famille et après, je pourrai partir en paix. J'enfouis mes mains dans mes poches pour essayer de trouver un mouchoir ou un bout de tissu plus ou moins propre, et je le tends à Lucy pour qu'elle puisse essuyer le sang qu'elle a un peu partout. Si ça peut la réconforter, je ne suis plus à ça près. Et une fois que je la sens un peu plus calme, je me permets un petit commentaire en désignant sa canne du menton. « Comment tu fais pour survivre dehors juste avec ça ? »

_________________
WE COULD BE HEROES 
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Ven 12 Fév - 18:29
Mes jambes fléchissent et je m'écroule à genoux. Je ne peux retenir mes larmes. Je le sais, je suis trop sensible. Mais je n'arrive tout simplement pas à me faire à l'idée que les morts reviennent à la vie. Pourtant j'en ai vu beaucoup. Au fond, je me demande si un jour je vais m'habituer, si un jour je les tuerai comme si tout était normal. Non, ce n'est pas normal, rien de tout ça ne l'est. Les défunts ne sont pas censés se relever. Je déteste cette vie. Je la déteste plus que tout au monde. Je me mets à trembler à cause de mes sanglots qui se font de plus en plus fort. Je sursaute brusquement quand William pose ses mains sur mes épaules. Pendant un cours instant, j'ai eu un mouvement de recule. C'est débile mais j'ai encore cru qu'un mort m'avait attrapé. Je soupire parce que j'ai l'impression que je deviens complètement folle et paranoïaque. Franchement, cette sensation ne m'enchante pas du tout. Je relève alors doucement la tête et pose mes yeux verts sur William. Il tente alors de me rassurer, ça ne marche pas vraiment mais je ne dis rien. Je répond par un simple hochement de tête.

Je n'ai pas le temps de faire quoi que ce soit qu'il me relève déjà et je grimace parce que ma jambe est encore un peu endolori. Tant pis, ça passera, je n'ai pas vraiment le choix. Puis, il me tend un bout de tissu que j'accepte sans rechigner. « Merci... » J'essuie comme je peux le sang qui est en contact direct avec ma peau, puis celui sur la canne. D'ailleurs, il me pose une question sur cette canne. Je hausse les épaules avant de répondre sur un ton monotone. « Je ne l'ai trouvé qu'un peu plus tôt dans la journée… Alors puisqu'en temps normal on a rien bah… On fuis. On cours le plus vite qu'on peut et on essaie de leur échapper par tous les moyens. » Et ça va même jusqu'au sacrifice de l'un d'entre nous, comme Adam l'a fait par amour pour nous.


Dernière édition par Lucy Greed le Ven 12 Fév - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Ven 12 Fév - 18:29
Le membre 'Lucy Greed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Réussite' : 10
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Ven 12 Fév - 18:54
[Dé d'observation : 10 + 3 = 13 : Réussite de justesse]

Je me suis remise en route, en boitillant tout de même, pour aller retrouver les filles. Mais une fois arrivée aux ruines, je fus effrayer de ne voir personne à l'intérieur. Tout avait disparu, même nos sacs. Il ne restait plus rien qu'un pauvre sandwich avarié que j'avais essayé de manger la veille. Je me suis mise à paniquer. J'avais envie de hurler leurs noms et pourtant je ne le fis pas de peur d'attirer encore des morts. Sur le coup, je n'ai plus fait attention ni à William, ni à ma pseudo douleur de ma cheville. La seule chose qui m'importait, c'était de les retrouver, quoi qu'il m'en coûte. Mes petits doigts se sont resserrés sur la canne alors que je courrais dans tous les sens. Et plus j'allais loin, et plus mon cœur battait vite. Si jamais je les perdais toutes les deux… Non, je ne préfère même pas y penser. Et puis j'en entendu une branche craquer dans mon dos et des bruits de pas. Quand je me suis retournée, c'est avec soulagement que j'ai vu les cheveux roux de Tess et ceux de Charline. Je les ai serrée contre moi sans un mot puis les ai regardé plus sévèrement. « Je vous avais demandé de ne pas bouger ! » Ma sœur a fait un semblant de moue désolée. « On a pas eu trop le choix, la ruine n'était pas du tout sécurisée et un grogneur rodait dans les parages. » Ce mort... C'était sans doute celui que j'avais tué un peu plus tôt. J'ai soupiré de soulagement et ai légèrement sourit en voyant la plus jeune regarder William avec un air interrogatif. « Tess, Charline, voici William. Il m'a sauvé en ville. »
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
58/105  (58/105)
Barre de Faim:
35/100  (35/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 67
Age : 21
Liens importants : La fiche
Les liens
Les rps
Les compétences
L'inventaire


Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Mar 16 Fév - 1:52
Je m’en veux un peu d’avoir fait une remarque sur la canne pourrie de Lucy quand elle me confie ne pas avoir trouvé mieux. C’est quand même dingue d’avoir réussi à survivre sans aucune arme depuis tout ce temps, parce que ça commence à faire un moment qu’elle dure, l’épidémie. J’affiche un petit sourire réconfortant pour essayer de ne pas l’enfoncer, pourtant c’est vrai que ça me fait de la peine. Je la suis donc sur la route pour la ramener saine et sauve à sa petite famille. Sauf que quand nous arrivons aux ruines dont elle m’a parlé, nous ne trouvons personne. Je ne dis rien, je ne veux pas l’inquiéter parce qu’elle a l’air de s’inquiéter assez toute seule. Si les deux filles n’avaient pas d’arme non plus, j’espère vraiment qu’elles ne sont pas tombées elles aussi sur un zombie. Lucy se met à courir partout et je ne bouge pas, j’observe les alentours en espérant voir une petite bouille apparaître pour rejoindre la jeune femme. Je ne sais pas quoi faire pour l’aider, je ne connais que trop bien la peur qui lui serre le cœur en ce moment même. L’angoisse de voir sa famille disparaître, de perdre les êtres qui lui sont chers.

[Résultat de fouille : une voiture hinhin]

Et finalement, les deux filles réapparaissent comme par magie. La jeune femme serre les deux autres dans ses bras avant de les réprimander un peu pendant que je regarde ailleurs. Je me sens un peu de trop dans cette petite scène de retrouvailles et je ne voudrais pas la gâcher. Je continue de surveiller autour de nous pour être sûr que les zombies n’arrivent pas à nouveau, jusqu’à ce que la petite fille, la fille de Lucy si j’ai bien compris, me regarde avec de grands yeux. Je lui accorde un petit sourire et je m’approche un peu quand Lucy me présente rapidement. Elles me font de la peine, ces trois filles perdues dans la ville, alors je ne peux pas m’empêcher de m’inquiéter un peu en jetant un coup d’œil vers le soleil. « Vous avez un endroit pour passer la nuit ? » Je fais machinalement le tour de l’endroit où nous sommes, plus ou moins sécurisé mais pas vraiment non plus. J’hésite à leur proposer de nous rejoindre au moins pour la nuit, parce que je ne me pardonnerais pas de les laisser à une mort certaine. Je les laisse un peu toutes les trois pour m’aventurer autour, vérifier qu’aucun zombie n’arrive, et j’ouvre de grands yeux quand je vois un petit véhicule garé derrière un mur. Je cours silencieusement jusqu’à la voiture que j’ouvre sans aucun problème. La portière n’était pas verrouillée, par contre il n’y a pas de trace de la clé. Je fouille un peu dedans mais impossible de mettre la main dessus. Impossible donc de la démarrer pour moi, alors je me redresse un peu pour interpeller les filles. « Eh ! C’est à vous ce truc ? »

_________________
WE COULD BE HEROES 
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Mar 16 Fév - 10:51
J'avais vraiment eu peur lorsque j'ai remarqué qu'elles n'étaient plus dans la ruine. Mais après quelques minutes à les chercher partout, je les ai retrouvées. Saines et sauves. Après nos retrouvailles et mes réprimandes, je les ai présentées à William. Suite à quoi il nous demande si nous avons un lieu pour dormir. Je secoue alors la tête avec un sourire triste. « Pas vraiment non. Nous sommes toujours en mouvement. Je pense qu'on va repartir ce soir. » Tess protesta mais je l’interrompis aussitôt. « Arrête. Tu sais très bien qu'on a pas le choix. » Elle, se qu'elle souhaitait, c'était de ne plus bouger. D'un côté ça se comprenait. Cependant, la ruine n'était pas un endroit sûr, pas du tout même. Rester ici c'est prendre le risque de se faire surprendre par un mort et de mourir. Je refuse que cela arrive. Pas tant que je serais encore en vie.

William se met à faire le tour du coin tandis que Tess cherche à m'examiner, à vérifier si je n'ai pas été mordue, et ce même si je lui répète encore et encore que mis à part ma cheville un peu douloureuse je vais bien. Depuis l’épidémie, elle cherche à se faire qualifier de médecin ou je ne sais trop quoi alors qu'elle ne sait faire que les premiers soins. J'avoue que même si cela part d'un bon sentiment, ça m'agace un peu. Mais je ne dis rien, je laisse faire. Si elle peut se raccrocher à ça, bien que ce soit complètement faux, et bien tant mieux. Et puis le roux nous appelle. Je vois alors Charline trottiner jusqu'à lui et je la suis de près. William se tient près d'une voiture. J'écarquille de grands yeux émerveillés. Une voiture quoi ! Sans demander l'autorisation, j'ouvre le capot et vérifie que tout est susceptible de fonctionner. Le moteur et tout le reste quoi ! Tess secoue la tête à la question de l'homme. « Non ce n'est pas à nous… Mais j'en connais une à qui ça va plaire ! »

[Dé de réussite bricolage : 6 + 6 = 12 : Réussite de Justesse]

« Elle n'a pas l'air d'avoir été endommagée... » Repris-je en fermant le capot. « Je suppose qu'il n'y a pas de clef ? » Apparemment non à la vue de sa réaction. Je hausse alors les épaules, gardant un léger sourire aux lèvres. Puis, je m'installe côté conducteur et tente de faire démarrer la voiture. J'avoue qu'au début je galère un peu à trouver une solution. Les véhicules, je les répare d'habitude, je ne tente pas de les faire fonctionner par effraction. Et puis, une idée me vient à l'esprit. C'est quelque chose que m'avait appris Adam au commencement de notre relation. Je farfouille un peu à l'intérieur mais ne trouve rien de bien extraordinaire. Alors je sors et me met à chercher un objet quelconque, voir même un bout de bois ou un caillou qui puisse potentiellement rentrer dans le trou de la serrure. Tess m'interroge du regard. « Je vais perforer les goupilles de verrouillage. Avec un peu de chance ça fonctionnera. Dans le pire des cas, je court-circuiterai la colonne de direction. » Je ne sais pas vraiment si elle a compris mais ce qui me préoccupe là maintenant. Je me rend jusqu'à la ruine, avec tout de même beaucoup de précautions, et continue d'y chercher un truc fin mais assez solide. Finalement, je trouve un morceau de métal. Pile poil ce qu'il me fallait. Sans un mot, je retourne jusqu'à la voiture et commence mon bidouillage. En insérant la plaque de métal dans la serrure et en m'aidant d'une pierre, j'arrive à perforer les goupilles. Après plusieurs coups, je tourne le bout de métal. Et ça fonctionne ! J'avoue que pour le coup, je suis fière de moi. « Et voilà M'sieur Dames ! Je vous présente un nouveau carrosse ! » C'est certes plus petit que le Mini-Van de William mais bon… Un véhicule de plus c'est toujours pratique. Rien que pour siphonner de l’essence ou même récupérer des pièces. Ça a beau être une petite victoire, j'avoue que ça me met quand même d'assez bonne humeur.


Dernière édition par Lucy Greed le Mer 17 Fév - 1:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Mar 16 Fév - 10:51
Le membre 'Lucy Greed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Réussite' : 6
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Jeu 25 Fév - 15:26
Ceci dit, la bonne humeur fut de courte durée. Charline m'a sauté dessus en criant. J'ai sursauté avant de comprendre ce qu'il se passait. Des grognements que je ne connais que trop bien maintenant, me parvinrent aux oreilles. Je suis alors rapidement sortie de la voiture en laissant ma fille à l'intérieur pour la protéger. Là, devant nous, se tenaient trois morts. Ils marchaient dans notre direction et avaient l'air déterminé à nous déchiqueter.


Dernière édition par Lucy Greed le Mer 16 Mar - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Jeu 25 Fév - 15:26
Le membre 'Lucy Greed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du Destin' :
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
58/105  (58/105)
Barre de Faim:
35/100  (35/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 67
Age : 21
Liens importants : La fiche
Les liens
Les rps
Les compétences
L'inventaire


Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Ven 22 Avr - 14:33
Je suis incapable de démarrer la voiture, mais il semblerait que ce soit dans les cordes de Lucy. Elle examine la voiture pendant que je reste à l’intérieur pour l’observer. Et puis finalement, je lui laisse la place derrière le volant en me glissant côté passager. J’observe la jeune femme alors qu’elle cherche une solution pour démarrer la voiture. Sa sœur a l’air aussi perdue que moi et nous échangeons un regard à la fois perplexe et admiratif pendant qu’elle fouille le sol sans nous dire ce qu’elle cherche. Après un moment, elle me rejoint dans la voiture et la voilà qui bidouille la serrure avec un petit bout de métal et une pierre. Je souris quand enfin le moteur démarre et alors qu’elle se réjouit, je lève les bras en l’air. Avec une voiture, les trois jeunes filles seront plus en sécurité, surtout avec la petite. Plus besoin de la faire courir n’importe comment, elle pourra toujours se reposer à l’arrière du véhicule. Je souris tranquillement parce que maintenant, même si nous repartons chacun de notre côté, je ne me sens plus coupable. Je fais mine d’applaudir Lucy mais la petite fille m’interrompt en se jetant dans les bras de sa mère. Elle crie et je comprends rapidement que ce n’est pas normal. L’autre jeune femme est toujours dehors et en voyant les zombies approcher, je lui fais signe de prendre ma place à l’intérieur de la voiture. Lucy sort en même temps que moi et je prends mon hachoir.

[Dé de CàC : 11 + 2 = 13. Réussite de justesse]

Les trois zombies ont l'air plutôt en forme. Ils arrivent rapidement jusqu'à nous et je sers les dents. Je n'aime pas vraiment ça, nous sommes en sous-nombre et je ne suis pas vraiment le meilleur en combat. Pourtant, je marche d'un pas décidé vers l'un d'eux, le premier qui vient en face de moi. Le zombie tend ses bras pourris vers moi, il agrippe mes épaules et je me jette en arrière pour qu'il me lâche. Je titube, j'essaie d'éviter du mieux que je peux les dents et les griffes du cadavre ambulant, et finalement je frappe. Mon hachoir entaille la main du mort, qui crie de rage. Son odeur me vient en plein visage, m'arrachant un haut-le-cœur mais je ne le laisse pas approcher davantage. Aussi fort que je peux, j'envoie mon couteau dans la tempe du zombie, qui finit par s'écrouler à mes pieds. Enfin. Mais les deux autres zombies s'approchent de Lucy, alors je me tourne vers elle pour lui venir en aide.

_________________
WE COULD BE HEROES 


Dernière édition par William Hawke le Ven 22 Avr - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Ven 22 Avr - 14:33
Le membre 'William Hawke' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Réussite' : 11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: Dans souffrir il y a tout sauf rire. [PV. Willou]   
Aujourd'hui à 14:26
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bordeaux] Je résiste à tout, sauf à la tentation [Cédric]
» Dans les églises, personne ne prie, sauf les bougies. [PV Nanash ♥]
» La vie est une partie d'échec dans laquelle le roi finit toujours par mourir... [Pv Edwin]
» Noyons-nous dans l'alcool, oublions tout sauf la picole!
» Lydia ou la banshee qui tente de vivre normalement dans un monde tout sauf normal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: RP terminés / abandonnés :: Mai 2025-