Nous sommes en Septembre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !

 Why do we fall ? - ft. Lucy Greed
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Feuille de personnage
Barre de Santé:
35/100  (35/100)
Barre de Faim:
25/100  (25/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 129
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIRE

Voir le profil de l'utilisateur

Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Lun 8 Fév - 23:10
Je pousse la porte du bâtiment sans grande conviction. Aujourd'hui encore, le meurtre d'Emily hante mes pensées. J'ai décidé de quitter Charlie un instant, puisque chaque fois que je pose les yeux sur elle, le remord me rattrape. C'est un peu débile, et carrément pas prudent, parce que je suis trop occupé à me morfondre pour surveiller mes arrières. Néanmoins, j'ai l'impression d'avoir besoin de cette solitude temporaire, juste brièvement. Je soupire en me promettant de ne pas m'attarder, et je joue avec ma batte entre mes mains alors que j'explore prudemment l'entrée. A part le désordre évident et la poussière qui s'est accumulée depuis la désertion de l'endroit, le calme semble régner. Alors je décide d'aller explorer un peu plus en profondeur.

[Fouille : une boîte d'anti-douleur]

J'ai déjà entendu parler de cette association YMCA-M qui accumule nourriture et biens de première nécessité pour les personnes dans le besoin. Avec un peu de chance, je pourrais dénicher un ou deux trucs utiles en faisant une ronde dans le coin, histoire que ma balade ne soit pas inutile. Je pousse une première porte au hasard, et je tombe sur une toute petite pièce vide avec quelques placards et tiroirs. Ils sont tous vides, et je désespère un peu de trouver quelque chose, quand soudain au fond d'un tiroir, une boîte attire mon attention. Je l'attrape pour y jeter un coup d'oeil curieux, et je constate avec un sourire satisfait que la boîte est encore intacte. "Jackpot !" Je m'auto-félicite en glissant la boîte dans mon sac, parce que ni Charlie ni moi ne va cracher sur un petit cachet miracle après ce qui nous est arrivé. En y pensant, je porte une main à mon épaule blessée encore douloureuse, et je me tate pour prendre un cachet lorsqu'un bruit soudain me fige. Je crois que c'est la porte d'entrée qui vient de s'ouvrir à nouveau.

Instinctivement, mes doigts se referment fermement sur ma batte et je me colle au mur pour me planquer tout en tendant l'oreille. J'entends des voix, toutes féminines, mais je ne parviens pas à identifier leur nombre. Aussitôt mon coeur s'emballe, parce qu'on ne peut pas dire que ma dernière rencontre avec des survivants ait été la meilleure. Les hématomes qui me restent en souvenir sont encore bien visibles partout sur mon corps. Putin, je suis vraiment trop con d'avoir laissé Charlie toute seule !! Pour soi-disant prendre du recul ou je ne sais quelle merde psycho-thérapeutique auxquelles je ne crois même pas en plus ! Rester seul il n'y a rien de pire dans cette apocalypse de merde ! Putin je suis vraiment trop débile ! Tuez-moi ça fera des vacances à la planète...!

Shit, je crois que le destin m'a entendu sur ce coup. Les voix se rapprochent. Mais finalement, je suis trop jeune pour mourir. Alors je n'hésite que quelques secondes. Et puis finalement je sors brutalement de ma cachette. J'apparais dans le couloir, et je croise un court moment le regard d'une des filles qui crie de surprise en me voyant. Mais je ne m'attarde pas plus, je lui tourne le dos et je sprint dans le couloir sans lui laisser le temps de dire ou faire quoi que ce soit d'autre. Je m'enfonce un peu plus dans le lieu et j'espère que je pourrais trouver une porte de sortie de secours, hsitoire de me casser en vitesse avant de tomber sur un zombie ou un autre survivant. Je n'ai même pas fini de formuler ma requête en pensée que je défonce la porte au bout du couloir pour déboucer sur une pièce pleine de réfugiés. Il y a des lits de camp renversés, des affaires éparpillées, et une odeur de pourriture infecte. Certains sont adultes, mais ce qui me frappe, c'est surtout le nombre d'enfants. Ils posent tous leurs yeux affamés sur moi en même temps. Je n'ose pas imaginer le massacre que ça a dû être quand le premier zombie s'est mit à attaquer ces pauvres gens. "Shhhit." Ce sera mon seul commentaire, parce que l'instant suivant le premier hurlement retentit, et le troupeau de gosses se jette droit vers moi. Je referme la porte aussi vite que possible en espérant que ça les retiendra un instant, et au moment de faire demi-tour, je retombe sur les filles du couloir. Je manque presque de rentrer dans l'une d'elle, alors je plonge un regard horrifié dans le sien, et je prend à peine le temps d'articuler. "Cours !" Si elle prend le temps de se demander pourquoi, c'est son problème. Je me jette dans les premiers escaliers que je trouve alors que j'entends la porte céder. Je n'aurais jamais le temps de me casser par les rues. Mon seul espoir c'est le toit.
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Mar 9 Fév - 14:55
Nous marchions depuis beaucoup trop longtemps maintenant. Il fallait impérativement que l'on trouve un endroit pour se poser et se récupérer des forces sans quoi nous allions vraiment y passer. Comme souvent, je portais Charline qui devenait de plus en plus faible. Tess et moi n'étions pas mieux ceci dit, bien que plus résistante. Nous marchons dans les rues de la ville fantôme tout en évitant au maximum la confrontation avec les morts. Le problème c'est surtout que aucunes de nous n'a d'armes. Et puis bon, je me débrouille en corps à corps, mais tabasser un humain ça reste différent d'un zombie ! Eux, à part leur exploser le ciboulot on peut pas faire grand-chose. C'est presque plus facile de tuer Achille avec son talon.

Nous finissons par trouver un bâtiment, YMCA-M. Moi je ne connaissais pas du tout mais Tess si. Elle m'explique alors ce qu'était cet endroit. Elle a toujours aimé les organismes de bienfaisances. Je ne sais pas trop pourquoi. Au fond, on est pas si différente l'une de l'autre. On veut toutes les deux aider. Moi en protégeant mon pays, elle en portant secours aux citoyens en difficultés. Nous décidons d'entrer prudemment. Peut être trouverons nous de la nourriture ou des médicaments. Je passe en première, comme d'habitude, laissant ma fille dans les bras de sa tante. J'ouvre prudemment la porte et jette un coup d’œil à l’intérieur. « Vous ne vous éloignez pas de moi et vous faites attention. Interdiction d'ouvrir les portes compris ? On est pas assez fortes pour se défendre en cas de problème. » Elles hochent doucement la tête et me suivent à l’intérieur de la bâtisse. Tess repose ma fille par terre qui vient directement se coller à moi. J'ai mal de la voir ainsi, tout le temps effrayée. J'aurais tout fait pour qu'elle ai une vie normale, pour qu'elle puisse vivre la même enfance que moi. Je m'accroupis devant elle, la tenant doucement par les épaules et lui sourit pour la rassurer. « N'ai pas peur mon ange d'accord ? Maman te protégera quoi qu'il arrive. » Puis je la sert dans mes bras et embrasse le haut de sa petite tête. « Je t'aime tellement mon cœur... » Mon cœur parlons en ! Il a raté un battement en entendant le cri de ma cadette. Sans lâcher Charline, je cours vers elle. Elle est tremblante, comme si elle avait vu un fantôme. Je comprend ce qui lui a fait si peur quand je remarque un homme courir dos à nous. Je la rassure elle aussi. C'est parfois pesant d'avoir le rôle de l’aîné et de la matriarche. Je n'ai pas le droit de flancher si je ne veux pas les mettre en danger. Une nouvelle fois, je laisse les deux plus jeunes à l'arrière et m'avance doucement vers l'endroit où il est parti. Mais il revient presque aussi vite et manque de me bousculer. Son regard me pétrifie. Je l'entend me dire de courir alors je ne cherche pas à savoir. J'attrape les filles et les entraîne avec moi.

[Dé de fuite : 18 + 3 = 21 : Réussite totale]

Nous nous élançons nous aussi dans les escaliers et suivons l'homme de près alors que l'on entend une porte céder et des grognements se rapprocher. Je ne sais pas vraiment comment on va se sortir de se merdier mais on va trouver ! J'ai laissé les filles passer devant et les suis donc. J'ose à peine me retourner pour voir si les zombies sont près ou non. Finalement nous arrivons sur le toit et je me jette sur la porte pour la refermer, restant appuyé contre celle ci pour la bloquer. Tess vient me filer un coup de mains. Rapidement, nous pûmes entendre les coups contre la porte en fer ainsi que les gémissements. Ils étaient de plus en plus nombreux et nous avions de plus en plus de mal à bloquer la porte. « Il faut qu'on trouve quelque chose pour bloquer la porte ! »


Dernière édition par Lucy Greed le Mar 9 Fév - 15:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Mar 9 Fév - 14:55
Le membre 'Lucy Greed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Réussite' : 18
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
35/100  (35/100)
Barre de Faim:
25/100  (25/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 129
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIRE

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Mer 10 Fév - 22:50
Je fonce et je ne me retourne pas. J'ai pris le temps de prévenir la fille avant de décamper, et c'est déjà trop. Je ne suis pas complètement remis des récents évènements et mes forces me manquent. Je ne vais pas pouvoir courir très longtemps à toute vitesse, alors je n'ai clairement pas besoin de m'entraver de cette idée stupide d'aider des inconnus potentiellement dangereux par la même occasion. J'ai brièvement remarqué deux adultes et une gosse en m'arrêtant devant eux. Rien de bien méchant en réalité, mais dans mon état je n'ai la force d'exploser ni la tronche de deux enragées, ni le troupeau de mini-zombies qui nous fonce droit dessus. Ma cheville ne me fait plus trop mal, mais mon bras méchamment blessé, lui, me lance à chaque mouvement. Je suis vraiment trop con et je me plais à me le répéter en boucle. J'aurais dû rester au calme, au repos. Je ne sais même plus à quel moment j'ai pu croire qu'une balade dans cette ville de tarés me ferait du bien au moral.

Je m'insulte mentalement et je grimpe étage après étage sans me laisser le luxe de faiblir, parce que j'entends les grognements juste derrière moi. Je n'entends pas de cris en revanche, alors j'imagine que les filles que j'ai croisé en bas ont écouté mon conseil. Pourtant je ne prend pas le temps de vérifier si elles suivent. D'un ça me ferait ralentir, et de deux après tout c'est leur problème. Quand j'arrive enfin en haut du bâtiment, je me jette sur la porte en priant tous les dieux possibles pour qu'elle ne soit pas verrouillée. On aurait eu l'air bien cons sinon tiens ! Mais par chance la porte s'ouvre sans problème et je me précipite sur le toit alors que les autres me suivent de près. Je m'approche du bord pour voir si le saut et faisable sur l'immeuble voisin, mais la hauteur est déjà importante. Si nous sommes forcés de fuir par là, c'est un sans-faute qu'il faudra faire. Je jette un coup d'oeil à la gamine et je fronce les sourcils, parce que je ne suis vraiment pas sûr qu'elle puisse le faire. Néanmoins, je n'ai pas le temps de m'interroger davantage, parce que la plus âgée des trois demande quelque chose pour bloquer la porte. Je redresse la tête, parce qu'à part la gamine il n'y a que moi qui puisse aider à trouver quelque chose, alors j'imagine que c'est à moi qu'elle parle.

[Lancer de réussite pour Observation : 12+5=17 (réussite totale)]

Je pourrais profiter qu'elle tienne la porte pour prendre mon élan et me casser rapidos, mais pourtant je décide de leur donner une chance. Je me promet de ne jeter qu'un rapide coup d'oeil, sans m'éterniser si ça se complique. Je trottine jusqu'au tas de débris qui traîne sur le toit et il ne me faut pas longtemps pour trouver quelques trucs utiles. Aussitôt je retourne à la porte et j'abandonne un instant ma batte pour coincer la porte comme je peux avec les moyens du bord.

[Lancer de réussite pour Bricolage : 12+4=16 (réussite totale)]

Je suis obligé de forcer sur mon bras alors je grimace un peu, mais au moins la barricade sera solide. Pas besoin de sacrifier quelqu'un pour tenir la porte pendant que les autres se cassent. "C'est bon." Je murmure à peine et je souffle un instant, parce qu'après toute cette agitation, j'ai bien besoin d'une pause. Il va falloir que je me calme et que j'arrête de courir dans tous les sens dès que je mets le nez dehors, sinon un de ces jours je vais vraiment finir par y passer. Et puis finalement je me redresse en réccupérant mon arme et je me tourne vers la nouvelle compagnie. "On va pas pouvoir repasser par là. Il va falloir faire le tour par l'immeuble d'à côté." Je désigne l'immeuble en question qui, par chance, est un tout petit peu moins haut que celui sur lequel nous sommes. Pourtant mon regard glisse à nouveau sur la plus jeune. Je n'ose pas vraiment aborder le sujet, mais je suis sûr que les deux autres seront assez intelligentes pour se demander toutes seules si la petite trouvera le cran de faire le saut ou pas. Après tout ça n'est pas vraiment à moi de m'en préoccuper, et puis elles ont un peu de temps devant elles pour se faire à l'idée avant que le saut ne soit obligatoire et urgent si jamais la porte fini par céder tout de même.


Dernière édition par Keith Harrison le Mer 10 Fév - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Mer 10 Fév - 22:50
Le membre 'Keith Harrison' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé de Réussite' : 12

--------------------------------

#2 'Dé de Réussite' : 12
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Jeu 11 Fév - 1:18
Le type a réagit plutôt vite et a trouvé des trucs pour barricader la porte avant que trop de zombies ne s'entassent. Ça vaux ce que ça vaux mais au moins ça tient. Une fois l'entrée du toit sécurisée, j'attrape ma fille pour la garder près de moi. Je me méfie toujours des inconnus même si celui ci nous à aider. Au fond n'est-ce pas juste pour sauver sa peau ? A la limite je m'en fous tant qu'il ne nous fait pas de mal. En tout cas, il n'a pas l'air vraiment en forme. En temps normal je l'aurai aidé, lui aurai demandé ce qui n'allait pas mais là non. Je dois me résoudre au fait de ne pas pouvoir sauver tout le monde. Et en plus, s'il est blessé, je devrais le soigner. On manque déjà assez de médicaments comme ça. En parlant de médicament, j'ai perdu une boite entière un peu plus tôt dans la journée. J'avais un mal de crâne horrible, que j'ai toujours d'ailleurs. J'ai alors voulu prendre un cachet mais ai fait tomber toute la boite qui se renverse. Résultat des courses, tout est foutu. Je dois bien avouer que je ne suis pas fière de moi sur ce coup là.

Il évoque le toit d'à côté, un peu moins haut que celui sur lequel nous sommes, comme une échappatoire. Je m'approche lentement du bord. Ça reste quand même super haut… Puis mon regard se pose sur Charline et je murmure en secouant la tête, dépitée parce que je sais qu'il n'y a pas d'autre issue. « Elle n'y arrivera jamais... » Tess me rejoint rapidement et pose une main qui se veut rassurante sur mon épaule. « T'en fais pas ! Ça ira ! Je vais sauter en première et je la récupérerais ! » J'avoue que l'idée ne m'enchante pas. Mais en même temps, est-ce qu'on a d'autres alternatives ?


Dernière édition par Lucy Greed le Jeu 11 Fév - 2:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Jeu 11 Fév - 1:18
Le membre 'Lucy Greed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Réussite' : 1
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Jeu 11 Fév - 2:18
[Dé de fuite pour Tess : 1 : échec critique]

Elle se pencha pour voir un peu la hauteur et déglutit. Je pense qu'elle n'avait pas remarqué que c'était aussi haut. Nos regards se croisèrent un instant, le sien était carrément flippé. Et puis elle se recula pour prendre son élan. Elle respira un bon coup avant de se lancer. Mais arrivé au bord, elle trébucha et dégringola les étages entamant une chute libre. Je n'eus même pas le temps de comprendre ce qu'il se passait qu'elle avait déjà atterri. Je ne pu retenir un cri de terreur et de tristesse. Les larmes se mirent à ruisseler sur mes joues tandis que je hurlais son nom. Malheureusement, elle ne semblait pas m'entendre. Je ne savais même pas si elle était encore consciente ou même simplement vivante.


Dernière édition par Lucy Greed le Jeu 11 Fév - 22:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Jeu 11 Fév - 2:18
Le membre 'Lucy Greed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé du Destin' :
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
35/100  (35/100)
Barre de Faim:
25/100  (25/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 129
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIRE

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Jeu 11 Fév - 5:00
Visiblement, la plus âgée pense comme moi. Je me contente de faire une petite moue pour me retenir de les enfoncer davantage, parce que ça n'est pas comme si on avait le choix. Les zombies continuent de cogner la porte qui tremble, et chaque seconde que nous prenons à angoisser pour la gosse, la mort se rapproche. Alors finalement, c'est l'autre adulte qui se décide. Elle propose de s'élancer la première pour réccupérer la petite après, et dans le fond ça me semble pas être une si mauvaise idée. Pourtant, lorsqu'elle jette un coup d'oeil à la hauteur de l'immeuble, elle fait probablement l'erreur de sa vie. Son teint pâlit et l'hésitation se lit instantanément sur son visage. Elle sait qu'elle n'a pas le choix, mais la peur fait probablement trembler ses jambes. Elle court, elle prend ses appuis, mais elle rate. Elle trébuche - je ne sais pas trop comment - et j'ouvre de grands yeux stupéfaits lorsque je la vois disparaître dans le vide. Le cri que pousse l'autre me glace le sang et je crois bien qu'il me faut un instant avant de réaliser ce qu'il vient de se passer. Elle semblait tellement confiante l'instant d'avant, que je n'avais pas imaginé une seconde qu'elle puisse trébucher comme ça !!

Alors je m'approche à mon tour du vide alors que la plus grande se met à pleurer. A part énerver un peu plus les zombies qui nous entendent derrière la porte, ça ne sert pas à grand chose, mais je me retiens de faire la remarque, parce que je peux comprendre qu'une scène pareille c'est un peu choquant. D'un autre côté, de mon point de vue il n'y a plus grand chose qui peut me choquer. Je grimace un peu en voyant que la pauvre fille s'est écrasé au sol et ne réagis plus. C'est plutôt mauvais signe, vu la hauteur. Elle n'a vraiment pas dû bien tomber. "Elle était pas très forte à la gym au lycée hein.. ?" Je fais une petite moue un peu désolée, et puis avant que la fille puisse me hurler dessus ou quoi que ce soit, je réajuste mon sac et je recule soudainement. "Bon ! Et ben c'est pas comme si on avait le choix... Espérons que j'ai plus de chance." Plus je recule, plus je sens les battements de mon coeur accélérer. L'adrénaline affole mes sens alors que mon instinct me hurle que c'est une mauvaise idée. Mais après tout, ça n'est pas la première fois que je m'amuse à faire de telles acrobaties.

[Lancer de réussite pour fuite : 1+6=7 (échec de justesse hum.. WHY DO WE FALL)]

Alors je prends une grande inspiration, et je fixe l'objectif d'un air déterminé. Et je fonce tout droit en poussant fort sur mes jambes comme j'ai l'habitude de le faire. Le problème, c'est que d'habitude je ne me suis pas tordu la cheville quelques jours auparavant. La douleur soudaine me déséquilibre alors que je prends mon impulsion. Je grimace, et c'est déjà trop tard lorsque je me sens tomber. Horrible sensation, j'ai l'impression d'être dans un cauchemar éveillé. J'attrape le bord de l'immeuble de justesse, mais je n'avais pas prévu d'être si court sur mon saut. Je m'accroche un instant de toutes mes forces, mais la blessure dans mon bras ne me permet pas de me hisser. Je glisse, inexorablement. J'ai le temps de m'imaginer tomber, et l'horreur me saisit lorsque je lâche finalement le bord. Dans un dernier élan de lucidité, je dirige désespérement ma chute vers le balcon le plus proche.

Voilà une brillante idée que j'ai eu. Puisque je m'écrase un peu plus bas, mais pas aussi bas que la pauvre fille qui a eu moins de chance. Ca fait mal, et je tombe sur mon épaule blessée, alors il me faut un instant avant de me redresser. Je grogne sous l'effet de la douleur, mais je suis en vie, et entier. J'ai eu de la chance dans mon malheur. "Ca va, ça va je suis en vie !" Je me signale à la fille qui continue probablement de chouiner en nous voyant tomber les uns après les autres. Putin c'est vraiment une journée pourrie aujourd'hui ! Plus les minutes passent, et plus je regrette cette sortie censée être thérapeutique. Thérapie de merde oui !!! Je grogne tout seul alors que je pète une vitre pour entrer dans l'appart' du balcon sur lequel je me suis écrasé. Je ne sais même pas pourquoi je monte les escaliers pour aller sur le toit, parce que j'en ai tellement marre de toutes ces conneries de voltige que j'ai juste envie de me casser. Pourtant, quand je débarque enfin sur le toit visé à l'origine, je m'approche du bord en remuant un peu mon épaule douloureuse avant de faire un signe à la fille. "Allez c'est bon, je vais l'attraper la petite !" Honnêtement, vu l'état de mon bras je ne suis pas sûr de pouvoir la rattraper et la soulever si elle ne saute pas assez loin. Ma blessure n'est pas encore cicatrisée et une traction trop brutale et trop forte pourrait bien la rouvrir soudainement. Je grimace déjà à cette idée, mais la fille en face de moi n'est pas obligée de le savoir. Comme je la vois hésiter, je lui fais signe de se magner. "Allez on a pas toute la journée ! C'est soit ça, soit se faire bouffer toute crue ! Y'a pas à hésiter longtemps !"


Dernière édition par Keith Harrison le Jeu 11 Fév - 5:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Jeu 11 Fév - 5:00
Le membre 'Keith Harrison' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Réussite' : 1
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Jeu 11 Fév - 10:31
Elle était là. Elle était si proche de moi. Et puis elle a disparu. Elle est tombée. Je n'ai rien vu venir. J'étais persuadée qu'elle y arriverait. Mais non. J'étais encore sous le choc. J'avoue que j'ai mis un peu de temps à réellement comprendre. Quand je me suis penchée, et que je l'ai vu ainsi étalée par terre, j'ai cru que mon cœur allait se décrocher pour la rejoindre. Si Charline n'avait pas été là, j'aurais sauté, j'aurais rejoint ma sœur. Or je n'ai pas le droit d'être égoïste, ma fille compte sur moi, elle a besoin de moi. Tess aussi elle avait besoin de moi… Et j'ai même pas été capable de la sauver. Pendant que je me morfond, le mec fait une remarque que j’entends mais que je ne relève. Je n'en ai ni l'envie, ni la force alors je laisse couler. Il se décide à sauter. Quand je relève la tête, je le vois accroché du bout des doigts au toit du second immeuble. Mon souffle se coupe et je prie pour qu'il s'en sorte. J'entends Charline l'encourager à se hisser. Elle ressemble tellement à son père quand elle fait ça, toujours à pousser les autres au bout des choses, même du haut de ses sept ans. Mais finalement, il ne tient pas. Lui aussi il tombe mais sur le balcon, ce qui est finalement moins grave. Je l'entend confirmer qu'il est toujours en vie. Mine de rien, ça me rassure un peu. Puis il disparaît dans l'appartement. J'ai un peu peur qu'il nous laisse en plan sur le toit et qu'il se barre pour sauver sa peau. Après tout, ce serai presque logique. Pourquoi reviendrait il sauver de parfaites inconnues ?

[Dé d'observation : 5 + 3 = 8 : échec de justesse]

Je me met à faire le tour du toit pour tenter de trouver quelque chose, n'importe quoi qui puisse aider Charline à traverser. Mais la seule planche qui pourrait être potentiellement assez grande est complètement fissurée et même la crevette qu'elle est ne pourrai pas passer là dessus sans casser le bois. J'entends de plus en plus les grognements des morts qui tapent contre la porte en fer. Un frisson me parcours l'échine lorsque le bruit, d'une porte en fer qui s'ouvre, me parvient aux oreilles. Mais il a plus de peur que de mal puisque c'est l'homme qui vient d'arriver sur le toit en face de celui sur lequel nous nous trouvons.

[Dé de fuite : 7 : échec de justesse]

Et c'est maintenant au tour de Charline de sauter. J'angoisse. En l'entendant s'agacer un peu, elle se recule pour prendre de l'élan et avant que je ne puisse l'arrêter, elle saute. Je crois qu'aujourd'hui ils ont décidé de me faire avoir une crise cardiaque. Le pire dans tout ça ? C'est qu'elle n'a pas réussi à atterrir sur le toit. Elle a juste eu le réflexe de s'accrocher tout comme l'homme un peu avant. Elle a essayé de se hisser sans y parvenir. Je n'arrivais même plus à parler. Je la voyais glisser lentement. Et pourtant, elle se battait et continuait de résister.


Dernière édition par Lucy Greed le Ven 12 Fév - 21:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Jeu 11 Fév - 10:31
Le membre 'Lucy Greed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé de Réussite' : 5

--------------------------------

#2 'Dé de Réussite' : 7
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
35/100  (35/100)
Barre de Faim:
25/100  (25/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 129
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIRE

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Sam 13 Fév - 0:10
La gosse finit par se reculer pour prendre son élan, alors je m'avance un peu vers le bord sans vraiment savoir ce que je vais bien pouvoir faire si elle rate son saut. Je vais juste mieux la voir s'écraser en bas, et c'est un peu glauque. Alors pendant ce court instant où elle s'élance, je cesse de respirer, comme si le moindre petit mouvement d'air allait pouvoir la faire chuter. Et puis la seconde suivante je la vois disparaitre comme la fille et moi avant elle. "Oh merde..!" Je murmure à peine et je crois le regard de la fille sur le toit d'en face. Je crois bien qu'elle va faire un syncope dans la seconde qui suit, mais c'est là que je réalise que la petite est encore accrochée au rebord. Elle n'est pas complètement nulle celle-là, alors je me précipite sur le bord pour essayer de l'attraper avant qu'elle ne lâche.

[Lancer de réussite pour physique : 17+4=21 (réussite totale, Keith ce héros !)]

Je me jette à genoux, je lâche à nouveau ma batte pour avoir les deux mains libres, et je l'attrape par la veste pour la soulever aussitôt. "C'est bon, je te tiens !" Je grogne en tirant de toutes mes forces pour la faire passer au-dessus du rebord de l'immeuble, et lorsqu'enfin elle n'a plus les pieds dans le vide, je porte aussitôt une main à mon épaule. Cette saleté de blessure recommence à me faire un mal de chien. Je regrette déjà d'avoir trop tiré sur mon bras alors que la douleur se répend jusqu'au bout de mes doigts. Je serre les dents et je ne m'occupe plus de la sale gosse. Je vire mon sac à dos et ma veste pour jeter un coup d'oeil à mon épaule pendant que l'autre reloue se prépare à sauter. Elle si elle se rate faudra qu'elle assume toute seule, parce que le coup de couteau que j'ai pris il y a quelques jours recommence à pisser le sang. "Ptin fait chier.." Je farfouille dans mon sac pour déchirer un morceau de tissu et serrer un bandage de fortune comme je peux autour de la blessure. Charlie me hurlera probablement dessus en voyant la précarité du truc, mais pour ma défense, c'est toujours mieux que rien.

Et puis comme la plus vieille est bien obligée de sauter maintenant que la plus petite est passée, je ramasse mes affaires en attendant qu'elle vienne la chercher. Si elle ne réussis pas son saut, rien à foutre j'abandonne la gamine ici. Hors de question que je me la trimballe avec Charlie. Déjà que la princesse est un boulet aimant à problèmes, je suis sûr de creuver dans l'heure si j'embarque un fardeau en plus. Il n'y a qu'à voir l'état de la pauvre fille en bas de l'immeuble pour voir ce qui m'attend avec la gosse dans les bras. D'ailleurs, je ne sais même pas ce qui m'a pris des les aider. Si elles ne m'avaient pas surprises dès le départ dans cet immeuble piégé, je ne me serait pas jeté comme un con dans la pièce pleines de zombies sans réfléchir, et on en serait pas là bordel. Allez meuf, réussis ton saut steplait. Histoire qu'on ne me dise pas encore que c'est moi le méchant sans coeur.


Dernière édition par Keith Harrison le Sam 13 Fév - 0:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Sam 13 Fév - 0:10
Le membre 'Keith Harrison' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Réussite' : 17
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Sam 13 Fév - 0:34
Charline lutait pour sa vie. Elle restait accrochée avec toute la force dont disposaient ses maigres bras. Je ne l'avais jamais vu aussi forte et aussi courageuse. Cependant, même si elle essayait de remonter seule, c'était impossible pour elle. J'avais l'impression que plus elle essayait de se hisser et plus elle tombait. Mais le gars en face a réagit à temps et a pu la remonter. Je soupire de soulagement. Pendant que je me prépare mentalement à sauter, j’entends ma fille parler avec sa petite voix fluette. « Merci de m'avoir aidée… Je m'appelle Charline et toi ? » Ça par contre ça n'a pas changé, elle parle toujours à tout le monde sans pression. J'avoue que cela m'inquiète, on ne sait jamais sur qui on peut tomber. Elle observe l'homme et son bras en mauvais état un moment.

[Dé de fuite : 9 + 3 = 12 : Réussite de justesse]

Je profite du moment où personne ne se soucis de moi pour prendre mon élan. Si je tombe, je ne veux pas que ma fille le voit comme elle a pu le voir avec Tess. Et comme j'entends la barricade céder peu à peu, je n'hésite plus. Je recule le plus possible et me met à courir avant de prendre appuie sur mes jambes et de sauter. Je me vautre lamentablement sur le toit d'à côté. J'ai récolté pas mal d'éraflures sur les genoux, les bras et même le visage mais tant pis. Je suis là, j'ai réussi à les rejoindre, c'est tout ce qui compte. Je me relève difficilement de ma chute et me dirige tant bien que mal vers eux. Je serre ma fille dans mes bras et regarde le type. « Je ne pourrais jamais te remercier assez pour l'avoir sauver... » Puis je regarde son bandage d'infortune. Je repose Charline par terre et m’accroupis pour chercher dans mon sac. J'en sors un spray antiseptique. « Tiens. Ça évitera l'infection… Je suis désolée… Je n'ai plus que ça... » Je m'en voulais sur le coup de ne pas pouvoir l'aider plus que ça avec son bras. Et puis je n'osais pas lui proposer de l'aider à refaire un peu son bandage. On avait fait assez de dégât comme ça. Enfin je veux dire… J'ai fait assez de dégât.


Dernière édition par Lucy Greed le Sam 13 Fév - 1:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Sam 13 Fév - 0:34
Le membre 'Lucy Greed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Réussite' : 9
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
35/100  (35/100)
Barre de Faim:
25/100  (25/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 129
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIRE

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Lun 15 Fév - 15:39
Je suis en train de poser mon regard sur la fille en face de nous pour l'inciter à sauter sans trop tarder lorsque la petite se met à me taper la discut'. Je me moque de son prénom, et elle n'a aucune utilité à apprendre le mien. Dans 5 minutes sa mère aura sauté et je me serais cassé. Pourtant lorsque je tourne les yeux vers elle et que je croise son regard de petite fille innocente, je réalise qu'elle ne pense pas à tout ça. C'est juste une gosse de 6-7 ans qui se débrouille comme elle peut pour survivre dans cette apocalypse cauchemardesque, et son petit regard innocent qui m'interroge finit par m'arracher une brève réponse. "Keith." Je la fixe un instant puisqu'elle me fixe et je suis trop occupé à me demander ce qu'elle me veut lorsque la plus grande saute à son tour.

Je me tourne soudainement vers elle en sursautant presque lorsqu'elle s'étale comme une crêpe à côté de nous. J'ouvre de grands yeux parce que je ne m'y attendais pas, et pendant une fraction de seconde je me demande si elle est morte aussi. Mais je n'ai presque pas le temps de m'inquiéter puisqu'elle se relève presque aussitôt pour prendre la petite dans ses bras. Elle me remercie à son tour d'avoir sauver la dite-Charline, et je hausse vaguement les épaules. "Mh." Ca m'a coûté un bras, mais au fond je suis content que la petite soit en vie. Elle s'accroche à la grande comme si sa vie en dépendant et ça m'arrache presque un sourire. Pourtant la grande repose la petite par terre pour fouiller dans son sac. Je hausse un sourcil en me demandant ce qu'elle fabrique, parce que la porte en face va vraiment finir par céder, alors il vaudrait mieux se casser d'ici au cas où. Mais elle en sort quelque chose et me le tend. Je me fige un instant sans comprendre, avant de reconnaître un désinfectant. J'hésite un court moment en me demandant où est le piège, parce que je suis plutôt surpris par le geste. Pourtant la fille a l'air sincère, alors je finis par attraper le spray après lui avoir jeter un court regard suspicieux et je murmure un bref merci. Mais comme la porte cède brutalement en face, je sursaute et je fais signe à la fille de me suivre pour rejoindre les escaliers. "Ca craint ici, on ferait mieux de se tirer rapidement." On discutera du beau temps une autre fois, parce que je n'ai pas envie de découvrir si les zombies sont capables de faire le saut avec la motivation suffisante. J'attends les filles à la porte et je la referme vite fait derrière elle. Si l'on disparaît aux yeux des zombies, on devrait avoir la paix. Espérons seulement que cet immeuble soit plus tranquille. Je n'ai pas le temps de soigner mon bras maintenant, je suis obligé d'attendre d'avoir retrouvé Charlie pour qu'elle puisse m'aider. Alors en attendant, je ferais mieux d'éviter d'avoir besoin d'y mettre toute ma force pour exploser des têtes pourrissantes.

Je descends donc prudemment et silencieusement les escaliers, parce que quand je suis remonté je n'en ai croisé aucun, mais on ne sait jamais dans les étages inférieurs. On descends tranquillement, au fur et à mesure, et je commence presque à me détendre, quand soudainement un bruit me fige. Un grognement lassé me parvient, et il est tout près. Je fais signe aux deux filles de s'arrêter et de remonter le plus silencieusement du monde, parce que très vite, ce n'est pas un mais plusieurs grognements qui me parviennent. J'en ai des sueurs froides pendant que je remonte les escaliers en marche arrière, les yeux rivés sur l'étage du dessous pour vérifier qu'aucun zombie ne va avoir la brillante mauvaise idée de grimper un étage de plus juste maintenant. Lorsqu'enfin nous atteignons l'étage du dessus, j'ouvre la porte le plus silencieusement du monde et je prie pour que rien ni personne ne nous entende nous faire la malle en secret. J'ai l'impression qu'on met une éternité à s'échapper en marchant discrètement. Et lorsqu'enfin on quitte les escaliers pour déboucher dans un couloir, je continue de murmurer au cas où cet étage aussi soit surpeuplé de créatures indésirables. "On devrait essayer l'escalier de secours, par la fenêtre là-bas." Je désigne la dite-fenêtre, mais je me fige en faisant volte-face lorsqu'un bruit soudain se fait entendre de l'escalier d'où l'on vient. J'ignore ce qu'il se passe, et je ne veux pas le savoir. Je fais signe aux filles de traçer le plus discrètement possible, parce qu'il est vraiment temps de s'arracher d'ici. Putin mais quelle belle merde !


Dernière édition par Keith Harrison le Lun 15 Fév - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Lun 15 Fév - 15:39
Le membre 'Keith Harrison' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé du Destin' :
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Ven 19 Fév - 10:26
Après avoir sauté, je me suis rapidement diriger vers l'homme et Charline avant de remercier ce dernier. Et puis la porte du toit d'en face à céder et les zombies, qui étaient quasiment tous des enfants, ont pu passer. Au vu de leurs grognements, ils devaient être affamés ! En même temps, je ne suis pas sûre qu'ils aient une quelconque notion de rassasiement. Je suis alors le brun et quitte le toit par les escaliers qui mènent à l'intérieur du bâtiment. Il referme la porte rapidement après notre passage. Nous descendons le plus prudemment possible les marches. Je sens les doigts fins de ma fille serrer ma main. En passant devant une pièce ouverte, j'ai pu remarquer un sac à dos. Je m'en suis alors saisi, toujours avec beaucoup de prudence. A l'intérieur de celui ci, j'ai trouvé une trousse à pharmacie. Je range alors ma trouvaille, satisfaite de moi, et me remets à les suivre. Nous ne parlions pas, pourtant, on pouvait sentir que la peur nous quittait lentement. Du moins jusqu'à ce qu'elle revienne au galop.

L'homme nous arrête et nous fait signe de remonter. Je ne comprend pas avant d'entendre moi aussi les plaintes des morts. Nous n'avons alors pas d'autre choix que de remonter aussi silencieusement qu'en descendant. Nous sommes tellement lents que j'ai l'impression qu'on ne sortira jamais d'ici. Arrivés à l'étage supérieur, il ouvre une porte en faisant toujours attention et nous nous faufilons dans un nouvel escalier puis dans un couloir étroit. J'avoue que l'idée qu'il propose ne m'enchante pas, mais tout comme pour le toit, je crois qu'on a pas vraiment le choix.


Dernière édition par Lucy Greed le Lun 22 Fév - 3:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Ven 19 Fév - 10:26
Le membre 'Lucy Greed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé du Destin' :
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
100/110  (100/110)
Barre de Faim:
20/0  (20/0)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 57
Age : 17
Liens importants : PresentationInventaireFiche de liens

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Lun 22 Fév - 2:27
[Dé de réussite fuite pour Charline : 15 : réussite totale]
[Dé de réussite fuite pour Lucy : 12 + 3 = 15 : réussite totale]

Je m'approche de la fenêtre en tentant de combiner rapidité et discrétion. Par chance, elle n'est pas bloquée. Je m'empresse alors de l'ouvrir. Puis, je porte Charline et l'a fait passer en première. Elle s'assoit sur le rebord et se laisse tomber lentement jusqu'à toucher l'une des marches un peu plus bas. Je la rejoint rapidement sans trop de difficulté. Nous attendons maintenant que le gars nous rejoignent avant de décamper. La petite ne quitte pas la fenêtre des yeux, comme si elle attendait impatiemment qu'il sorte.


Dernière édition par Lucy Greed le Lun 22 Fév - 3:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Lun 22 Fév - 2:27
Le membre 'Lucy Greed' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé de Réussite' : 15

--------------------------------

#2 'Dé de Réussite' : 12
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
35/100  (35/100)
Barre de Faim:
25/100  (25/100)
Réputation: 0 ; T'es qui toi ?
Survival Coins : 129
Liens importants : PRESENTATIONFICHE DE COMPETENCESINVENTAIRE

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Mer 24 Fév - 0:04
C'est quand la copine de Charline est en train de passer par la fenêtre que je vois avec horreur la porte s'ouvrir doucement. Je crois d'abord halluciner quand elle bouge à peine, mais la panique ne me fait pas encore délirer complètement, et bientôt le poids du zombie sur la porte la fait céder tranquillement. Rien ne la retient, pas une serrure ni même une barricade. Elle s'ouvre comme si le zombie venait de pousser du vent. Elle s'ouvre doucement, par chance, parce que le zombie a probablement suivi un petit bruit curieux et ne nous a pas encore repéré. Mais il ne lui faut pas longtemps pour que son regard croise le mien. Et immédiatement, son regard change.

[dé de réussite pour fuite : 8+6=14 (réussite de justesse)]

Ses yeux vides brillent soudainement avec une animosité terrifiante, et il pousse brutalement un cri terrible qui fait trembler jusque mon âme. Mes yeux s'ouvrent en grand devant cette créature qui fonce tout droit vers moi, et la peur me fige une seconde. Une seconde qui dure une éternité, j'ai l'impression qu'il est déjà trop tard lorsque mon corps songe à réagir pour fuir par la fenêtre. Je me détache enfin de cette masse pourrissante et cauchemardesque qui en attire d'autres en hurlant, et je me jette presque par notre seule et unique issue de secours lorsqu'enfin je parviens à lâcher le monstre du regard. J'ai l'impression que si je le perds de vue, il me rattrapera enfin et qu'il ne faut surtout pas que je lui tourne le dos, alors lorsque je passe la tête par la fenêtre, je me laisse presque tomber et je me précipite pour la refermer aussitôt. Putin c'était sacrément juste. J'ai eu chaud. On a intérêt à décamper rapidos avant que l'une de ces saloperies ait l'idée de traverser la vitre en fonçant tout droit. "Bouge ! Bouge !" Je fais signe aux deux autres de se dépêcher de descendre, mais dans la précipitation je rate une marche.

Je me sens tomber et j'ai l'impression que j'ai tout le temps du monde pour penser à la douleur qui va arriver. Pourtant impossible de pousser mes réflexes à attraper la rambarde, je suis comme piégé dans un corps qui ne m'obéit plus. Alors je serre les dents, je ferme les yeux, et j'attends. Je me demande encore ce qui m'a poussé à faire cette sortie débile qui ne m'apporte que du malheur. Je me demande ce qui m'a poussé à aider ces filles qui ne font que m'enfoncer davantage aussi. C'est de leur faute si mon bras pisse à nouveau le sang et si je suis sur le point de m'éclater la tronche dans des escaliers en fer. Je les déteste, je déteste le monde, je me déteste aussi et je déteste les zombies et l'apocalypse par-dessus tout. J'en ai plus qu'assez d'avoir mal partout et tout le temps. J'ai l'impression que ça ne finira jamais. Et c'est la douleur qui confirme mes propos lorsque mon épaule heurte la première marche. J'ai au moins le réflexe de me rouler en boule pour protéger ma tête. Au moins je ne me tue pas dans ma chute. Mais quand j'arrive à l'étage du dessous, je reste immobile un instant. Mon corps tout entier hurle à l'agonie et je ne suis même plus sûr d'être entier. Je crois que les deux filles m'ont brillament évité mais pas du tout rattrapé. Pour le coup je les ai doublé dans leur course, mais à quel prix. Un gémissement plaintif m'échappe lorsque je reviens enfin un peu à moi. Je ne sais pas ce qui me retient encore à la vie. Je n'ai plus qu'une seule idée en tête, c'est retrouver Charlie et ne plus jamais sortir de notre abri. J'en ai assez de ces coups du sort qui m'épuisent un peu plus à chaque fois. Je suis au bout du bout. Je me redresse comme je peux en poussant sur mon bras valide et je m'efforce de trouver de l'oxygène en gonflant péniblement mes poumons. Descendre les escaliers, trouver Charlie, mourir tranquillement. Mon programme est tout tracé. Je m'enferme dans ma bulle de survivant et je me remet sur mes pieds. Ma cheville me fait un mal de chien, mais je m'accroche fermement à la rambarde cette fois et je fonce en serrant les dents. Toute mon attention se concentre sur Charlie et je fais abstraction comme je peux de cette douleur assommante qui me donne envie de mourir foudroyé sur place. Faites que ça s'arrête, c'est tout ce que je veux. "Putin j'en peux plus." La constatation m'échappe. Non pas parce que le fait de me plaindre m'aide à me sentir mieux, ou parce que je cherche à obtenir une quelconque aide des deux relous qui me suivent. Seulement parce que c'est un fait, je n'en peux plus, et je ne peux plus lutter. Je ne peux plus faire semblant, il faut que je m'arrête ou mon corps va s'arrêter pour moi. Un vertige terrible me prend et je m'appuie sur la barrière de sécurité de l'escalier pour garder un semblant d'équilibre au lieu de m'effondrer par terre comme un looser. Pourtant, j'en ai tellement envie, de m'effondrer. Je pourrais faire une sieste ici, dans les escaliers, si je m'écoutais. Les étoiles dansent devant mes yeux, et finalement je cède. Je pose un genou par terre, et puis deux, et finalement je m'écroule complètement, à moitié avachi sur la rembarde, affalé entre deux escaliers, je crois bien que je viens de trouver l'endroit idéal pour piquer un petit somme. Je sens déjà mes yeux se fermer alors que je ne pense même plus aux deux filles dans mon dos. Je vais faire une pause. Rien qu'une toute petite pause. Juste 2 minutes, par pitié accordez-moi deux minutes de tranquillité dans ce monde de tarés sanguinaires infatiguables.


Dernière édition par Keith Harrison le Mer 24 Fév - 0:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Barre de Santé:
200/200  (200/200)
Barre de Faim:
100/100  (100/100)
Réputation: 0
Survival Coins : 1245
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Mer 24 Fév - 0:04
Le membre 'Keith Harrison' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé de Réussite' : 8

--------------------------------

#2 'Dé du Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: Why do we fall ? - ft. Lucy Greed   
Aujourd'hui à 10:40
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lucy Macbath
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» Edward Grand, alias Greed(fini)
» LUCY WEASLEY ▲ victory needs sacrifice.
» Lucy Green & Lyse-Marie Chartreaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: RP terminés / abandonnés :: Mai 2025-