Nous sommes en Octobre 2025 !
Pour plus d'information quant à la chronologie, c'est par ici que ça se passe !
Gagner des SC
Pensez que vous pouvez gagner des SC en votant sur les top sites (liens ci-dessous) ou en ramenant des gens !
JE VEUX DU FRIC !
Joyeuses fêtes à tous !
Tout le Staff vous souhaite de très joyeuses fêtes ! Manger comme des gros, buvez avec modération (hinhinhin) et faîtes des bisous à votre tante sexy pour nous ! <3

 Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine
Invité
Invité
avatar


Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine   
Lun 28 Juil - 17:03
Semaine 4 ; Jour 5
Aux alentours de 18H30.

Les temps devenaient durs et c’était de plus en plus difficile de bouger dans cette ville en ruine, ou qui était en passe de le devenir. Les gens étaient morts, disparus, vivants et morts à la fois, ou simplement vivants, mais cette dernière catégorie de personne avait tendance à décroitre assez rapidement. Heureusement pour notre ancienne soldate du feu, elle avait réussi dès les premiers jours à se trouver un sparing patenaire pour survivre ici bas. Il y avait des jours où il était plutôt handicapant et des jours où il était d’une aide inestimable. La jeune femme supposait bien volontiers qu’il en était probablement de même pour elle. On ne pouvait pas être au top tous les jours de chaque semaine et de chaque mois. M’enfin, des fois, elle avait besoin de prende l’air et de le laisser un peu seul. Elle comprenait qu’il avait des coups de mous, mais quand elle-même en avait, cela lui tapait sur le système de le voir mollason et dépressif. Pour le bien de la coopération entre les deux jeunes gens, la brune péférait donc s’éclipser un moment. C’était important de s’aménager de petites périodes à soi histoie de faire le point. Certes, ce laps de temps n’était pas sans danger, car seul, les chances de survies étaient maigres. Aussi Kaitlynn ne s’éloignait jamais trop loin de son partenaire histoire de pouvoir rappliquer en vitesse si jamais les choses devaient dégénérées.

Pour l’heure, elle se trouvait dans les rues adjacentes de la bibliothèque, certainement la vingtième rue, mais Kaitlynn n’en n’était pas tellement certaine. D’un côté, elle ne connaissait pas la ville par cœur. Elle se demandait si l’édifice habritait toujours des centaines de milliers de livres. Pourquoi ne pas en emprunter quelques uns ? Après tout, elle en prendrait soin, et un peu de lecture pour se changer les idées ne serait pas du luxe. C’était une chose qu’elle avait toujours aimé faire et ce n’était pas parce qu’une apocalypse zombie s’invitait dans ce milénaire qu’elle devait renier tout ce qu’elle était avant la pandémie.

« Au moins, avec moi, on ne les prendra pas pour s’essuyer le cul avec. »

Les ressources devenaient rares et tout devenait recyclable. Les grands maux de ce monde comme la surconsommation et le manque de réutilisation des objets étaient pour le coup résolus. Plus une once de consommation dans les quartiers infectés de cette ville et le recyclage était devenu monnaie courante, une simple histoire de survie et de confort. Peut être que quelque part, des caméras et des centaines de capteurs enregistrés tous les faits et gestes des survivants et ils permettaient à des organismes internationaux de tirer des montagnes de statistiques et divers schémas d’évolutions possibles. Non, cela ne pouvait pas être une expérience du gouvernement. Kaitlynn se refusait de tomber dans ce genre de considération ubuesque et grotesque. C’était trop dramatique. Bref, elle imaginait facilement des individus complètements dévariés entrain de se torcher le cul avec un bouquin mythique de la littérature américaine ou européenne. Ce serait vraiment dommage, avouons-le.

A la réflexion, elle aurait peut être quand même due prendre Alexander avec elle, l’édifice était immense et il était probable qu’il abritait des cadavres ambulants ayant une faim de chair fraiche, ou d’un petit coktail dans lequel on avait remplacé le jus de tomate par du sang. Quant aux petites saucisses appéritifs, je vous laisse deviner où ils iraient les chercher. Quoiqu’il en soit, elle longeait le bâtiment discrètement, sa fidèle compagnone à la main, une hâche que les pompiers utilisaient dans les incendies ou autres joyeusetés de ce genre là.


Dernière édition par Kaitlynn Estrada le Lun 4 Aoû - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine   
Mar 29 Juil - 11:02

    Ce serait son tour de garde ce soir. Ses compagnons auraient réellement besoin de sommeil en rentrant de leur expédition. Dans ces circonstances, la fatigue était devenue fatale à l'homme. Les rôdeurs ne laissaient pas la place à ce genre de chose et autant dire qu'ils ne feraient pas preuve de pitié _ni d'aucun autre sentiment d'ailleurs_ face à une proie potentielle. S'il arrivait quoi que ce soit, il fallait être dans les meilleures conditions physiques possibles. Et ça, Eden l'avait bien compris. Tous les matins et à chaque fois qu'elle devait sortir de sa planque, elle faisait des exercices d'étirements pour éviter toute blessure futile à première vue, mais tout de suite un peu plus grave quand on fuit une horde de trucs qui veulent vous écorcher vif et qui eux ne se laissent pas retarder par une entorse ni même une cage thoracique à l'air, c'est dire.

    Cette planque et ses amis, c'était toute sa chance dans son malheur. Elle qui avait eu peur de devenir folle à cause de la solitude et à force de voir des horreurs au quotidien, elle avait trouvé un peu de réconfort auprès d'eux, du confort et un minimum de sécurité. Ça avait été difficile pour elle de dormir sur ses deux oreilles dans les premiers temps, méfiante. Mais au final, elle avait apprit à les connaître suffisamment pour ne plus les craindre.
    Et puis une librairie de cette taille et dans un état pareil, c'était une aubaine. Surtout pour elle qui aimait lire, elle avait de la matière ici. De plus, ça permettait de penser à autre chose que ce qu'il se passait dehors. Mais ça aidait surtout Eden à oublier son frère quelques minutes et les questions qui lui rongeaient l'esprit : Où est-il ? Peut-être qu'il a pu entrer dans la zone et qu'il me cherche ? Peut-être pas ? Et s'il faisait parti des soldats qui gardent les barricades ? Il est peut-être mort... vivant... atteint par l'épidémie... Si ça se trouve, il n'est au courant de rien.
    En réalité, elle avait moins peur de l'épidémie que de perdre son frère.

    Pour attendre les autres, elle s'était installée sur un large rebord de fenêtre à l'étage, avec un de ces fameux bouquins, attendant que ses partenaires de survie rentrent au bercail. Un voile léger cachait sa silhouette des regards extérieur, tout en lui permettant de surveiller les alentours. D'ici elle avait une vue parfaite sur l'avenue. D'ailleurs, ce qu'elle vit dehors, ça n'était ni ses amis, ni des cadavres sur pattes. Eden resta un moment là, à regarder cette fille s'approcher de l'entrée de la bibliothèque sans vraiment savoir quoi faire. L'inconnue semblait n'avoir qu'une hache sur elle : insuffisant pour l'atteindre d'ici, mais c'était sans doute bien assez pour amocher leurs remparts de l'entrée. Il n'y avait donc pas un large choix d'action qui s'offrait à Eden et ses principales craintes étaient qu'elle enfonce la porte d'entrée, bien que protégée, qu'elle revienne plus tard armée jusqu'aux dents et accompagnée pour prendre leur planque, ou qu'elle ai une arme à feu sur elle. La solution la plus simple et sûre aurait été d'attendre qu'elle entre pour la frapper par derrière, mais ça n'était pas le style d'Eden-la-curieuse. Elle tenterait sa chance, comme à chaque fois.

    « Qu'est-ce que tu viens foutre ici ? »

    Le fin rideau ne permettait pas à l'inconnue de voir autre chose d'elle qu'une fine partie de son visage, mais Eden, malgré son ton méfiant et à la limite du menaçant, paraissait être totalement calme et sûre d'elle, ce qui dans l'immédiat n'était d'une façade.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine   
Mar 29 Juil - 15:27
Autant dire que Kaitlynn ne s’attendait pas du tout, mais alors pas du tout, à se faire héler de la sorte dans le coin. En fait, elle s’imaginait que tous les bâtiments étaient déserts et qui plus une âme n’hantait les édifices, qu’ils soient publics ou privés. Quelle douce naïveté. Des groupuscules de survivants s’étaient certainement formés et il semblait évident qu’ils allaient surveiller des zones pour proliférer entre eux, voir pour annexer d’autres groupes ou encore établir un monde selon des règles nouvelles. Qu’importe, l’ex soldate du feu aurait due se méfier des alentours. Après, c’était toujours plaisant (dans une certaine mesure) de rencontrer de nouvelles têtes dans ce monde totalement parti en sucette. Après, est-ce que cette personne avait des intentions hostiles ? Cela Kaitlynn ne pouvait pas le savoir dans l’immédiat. Aussi leva-t-elle la tête vers l’endroit où elle jugeait se trouver la voix, et répondit simplement :

« Je me promène, ça ne se voit pas ? »

La jeune femme écarta les bras comme pour signaler à son homologue humain et pas affamé de chair fraiche (espérons le quand même) qu’elle n’avait pas d’intention hostile, avant de les faire retomber le long de son corps, tout en jetant deux trois coups d’œil de droite et de gauche pour s’assurer qu’aucune embuscade n’allait lui être fatale, qu’elle soit humaine ou zombie. Il fallait quand même rester prudent quand le monde ne tournait plus très rond et que la justice et les forces de l’ordre étaient aux abonnées absentes. Bien souvent, les humains s’unissaient entre eux pour survivre en étant le groupe le plus fort, et c’était la loi de ces derniers qui prévalait jusqu’à ce qu’un plus balèze ne se ramène. Et cela, des siècles d’évolution intellectuelle n’y avait rien changé.

« Tu es dans la bibliothèque ? C’est comment dedans ? Je suis à la recherche de quelques bouquins pour agrémenter mes soirées, j’ai cassé ma télé. »

Un peu d’humour à la con ne ferait surement pas de mal, quoique des fois, c’était plus lourd qui bénéfique. D'un côté, elle ne pouvait pas s'empêcher d'adopter un ton un peu revêche, histoire de montrer qu'elle n'était pas tellement heureuse de se faire traiter de la sorte par cette bonne femme planquée là haut. Par la même occasion, la brune signifiait ses intentions à son vis-à-vis, une femme comme elle, qu’elle ne parvenait pas à bien distinguer derrière son voile à sa fenêtre. Ca ne servait à rien de jouer les cachotières, exposée comme elle était au milieu de cette rue. Tant bien, l’inconnue en question avait une arme braquée sur elle et elle ne la voyait même pas. Optimiste, la jeune femme préférait penser que les gens qu’elle allait croiser seraient plutôt bons et pas tellement mauvais. Peut être était-ce du à cette rencontre avec Alexander le doux rêveur qui n’était pas méchant pour deux sous. Mais tous les humains ne pouvaient pas se vanter d’être pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine   
Mar 29 Juil - 21:15

    Dans le fond, ce qui intéressait vraiment Eden, c'était de savoir ou non si cette inconnue avait de mauvaises intentions en venant. Manifestement, ça n'était pas le cas, mais tout pouvait changer dans l'esprit de la femme qui se trouvait en bas, sans défense et menacée d'une voix sortant de nul part, surtout si on lui laissait l'occasion. Elle la jaugeait du haut de son perchoir, cachée partiellement pas le voile flottant doucement. Non décidément elle n'arrivait pas à la trouver réellement menaçante. Pourtant, elle comptait pas non plus l'accueillir à bras ouverts, et ça l'invitée surprise l'avait sans doute déjà bien compris.

    Tu t'promène ? Hum...

    « Tu es dans la bibliothèque ? C'est comment dedans ? Je suis à la recherche de quelques bouquins pour agrémenter mes soirées, j'ai cassé ma télé. »

    D'un côté, elle avait du mal à croire qu'on prenne le risque de se « promener » _en reprenant ses mots_ simplement pour deux ou trois bouquins. De l'autre, elle comprenait que le peu de chose que l'on parvenait à récupérer ces temps-ci pouvait apporter du réconfort, même l'objet le plus insignifiant. Finalement, après la survie, le tout était de faire en sorte d'être le moins malheureux possible, de ce fait tout ce qui pouvait faciliter ne serait-ce qu'un peu le quotidien était bon à prendre.

    « Ouais... J'suis désolée, mais tu vas pas pouvoir entrer. »

    Une petite pause pendant laquelle elle l'observa encore. Le vent se leva doucement et finit par dévoiler le visage d'Eden, bien que temporairement. Ainsi, paraissait-elle peut être un peu moins menaçante.

    « Par contre, si tu veux, j'peux t'en balancer quelques uns... Des auteurs en particulier ? »

    Elle aurait préféré paraître plus hostile, mais malgré le fait qu'elle ne veuille pas d'elle dans la librairie, Eden ne pouvait se résoudre à rester si froide devant une personne qui lui inspirait de bons sentiments, malgré tout.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine   
Mer 30 Juil - 17:55
Elle n’allait pas pouvoir entrer ? Et en vertu de quelle loi constitutionnelle des Etats-Unis d’Amérique ? Kaitlynn aurait bien volontiers ri au nez de l’inconnue mais c’était difficile, étant donné que cette personne était perchée à sa fenêtre de l’étage de la bibliothèque. D’un autre côté, niveau constitution et application de la loi, il y avait eu des périodes un peu plus propice dans l’histoire ce pays. Pour le coup, c’était plutôt à qui édicterait ses propres règles et s’armerait pour les faire respecter. Vue d’en bas, l’inconnue ne semblait pas être le moins du monde sur le point de se déplacer, et il serait aisée à la brune de piquer un sprint vers l’entrée et de pénétrer dans ce sanctuaire de la littérature du quartier, histoire de lui prouver qu’elle était tout à fait à même d’aller où bon lui semblait. Mais était-ce raisonnable ? Courir comme une folle était un risque d’exposition par trop important, et la jeune femme était plutôt du genre raisonnée et réfléchie.

« Je vois. »

Simple et tranchant, comme son timbre de voix. Facile pour cette pétasse là haut de jouer les duchesses et les gardes chiourmes des portes de cette bibliothèque, ce n’était pas elle qui avait son petit cul rose dans la rue à la merci du moindre psychopathe décédé aux perversions cannibales délurées. Histoire de surveiller ses arrières, Kait’ s’appuya contre une voiture, non sans avoir jeté un coup d’œil à l’intérieur pour vérifier que rien ne s’y tapissait. On commençait à devenir parano par les temps qui cour. Elle ne voulait pas se montrer particulièrement hostile ou prête à la confrontation, mais elle n’aimait pas qu’on la prenne de haut et qu’on lui enlève la sucette de la bouche sans autre forme de procès qu’un putain de simple « non ».

« Et pourquoi est-ce que je ne peux pas rentrer ? »

La question pour le coup était simple, claire et sans animosité. Une simple demande sujette à satisfaire ce besoin que tous les êtres humains ont, ou presque, qui est la curiosité. Après, elle pouvait effectivement demander quelques bouquins, elle était quand même venue pour ça à la base. Rien ne l’empêchait aussi de rentrer dans cet endroit le temps que l’autre là haut se décide à lui récupérer les bouquins en question. Non, elle se devait d’être un peu diplomate, là où les gens ne l’étaient plus tellement, sinon elle ne valait pas mieux. Ou peut être qu’elle devait se sentir flattée de représenter une menace alors qu’elle était seule dans cette rue. Les gens s’appropriaient des morceaux de territoire et ne les lâchaient plus. C’était pathétique, du moins du point de vue de Kaitlynn. La survie résidait dans le mouvement, peut être pas tous les jours et tous le temps, mais suffisamment régulièrement pour ne pas rester au même endroit plus de trois ou quatre jours d’affilés. Chacun sa philosophie ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine   
Mer 30 Juil - 19:02
    « Et pourquoi est-ce que je ne peux pas rentrer ? »

    Non mais et puis quoi encore ? Bon... j'crois bien qu'elle est décidée à me les casser sévère celle-là...

    Pour Eden, ça allait de soit. Bien entendu, elle ne la laisserait rentrer sous aucun prétexte : c'était leur planque et elle ne comptait pas se battre pour récupérer les lieux après le mal fou qu'ils avaient eu à le rendre plus sûr. Si elle avait été seule en jeu, il en aurait été autrement, mais elle ne voulait pas prendre ce genre de décision pour le groupe, cela représentait trop de chose pour elle. En plus de ça, il n'y avait aucune raison pour qu'elle fasse irruption à l'intérieur. Pas de rôdeur en vue, rien de menaçant qui puisse la faire changer d'avis pour le moment. Cette dame resterait gentiment là où elle était.
    Après tout, l'époque justifiait la réaction d'Eden : on ne sonnait plus chez le voisin pour lui demander du sucre parce qu'on veut manger des crêpes au coin du feu en riant des bonnes farces de pépé ! Tout ça c'était du passé et le peu de sécurité qu'on parvenait à retrouver, on faisait en sorte de le garder.

    « Désolée, mais j'veux pas prendre de risque avec toi. Les lieux sont bien gardés alors... reste là. C'est tout. »

    Elle avait dit ça sur un ton particulièrement serein, sans agressivité ou autre marque de colère. Autant jouer le bluff en lui faisant croire qu'elle n'était pas seule et en priant que ses amis rappliquent. De toute manière elle ne pourrait pas rentrer : ils avaient tout barricadé de telle manière que la seule entrée et issue possible se trouvait de l'autre côté du bâtiment, en prenant l'échelle de secours. Au pire, elle endommagerait leurs défenses et se prendrait un sacré coup sur la tête de la part d'Eden qui n'hésiterait pas une seule seconde.

    « Bon alors, tu les veux ces bouquins ou quoi ? »

    Malgré ses mots toujours aussi crus et bourrins, Eden avait toujours eu cet air sympathique qui la rendait presque douce aux yeux des autres, faisant un contraste fou entre l'apparence et les paroles.
    Elle lui décocha un petit sourire, espérant qu'elle comprendrait sa réaction. Mais les survivants de cet enfer n'étaient malheureusement pas tous inclinés à ce type de sentiments...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine   
Jeu 31 Juil - 15:47
Ok, ils étaient certainement plusieurs et ils avaient décidé de squatter l’endroit pour tenter de survivre. Ce n’était pas irréaliste ni même fantasque, et puis peut être qu’avoir un chez soi était une bonne chose finalement, par les temps qui cours. Un endroit comme celui-là ne devait pas être tellement dur à défendre, et il ne devait pas être infesté comme un centre commercial. Par contre, niveau ressource alimentaire, ce n’était pas top ça. Quoiqu’il en soit, Kaitlynn avait bien reçu le message. Elle n’entrerait pas. De toute façon, elle n’en avait plus tellement envie. Elle ne savait pas qui était là dedans, ni combien de personne, ni s’ils étaient plutôt bons ou plutôt mauvais. Ce qu’elle savait, c’est qu’ils faisaient preuve d’un semblant d’organisation puisqu’il y avait une sentinelle et qu’elle était en ce moment même entrain de lui parler. La brune scruta le reste de la façade, soucieuse de voir si d’autres yeux l’observaient ou si elle n’avait à faire qu’avec cette femme. Elle ne décela rien de spécial.

« Je comprends, en ce moment, on ne peut pas se fier à tout le monde. »

Oui elle comprenait, mais elle était un peu déçue aussi. Est-ce qu’elle faisait peur ? Ou peut être qu’ils étaient un petit groupe et qu’ils ne souhaitaient pas introduire de nouveau membre dans leur cercle. Qu’importe, l’ex soldate du feu n’allait pas se vexer pour ça. Tout ce qu’elle voulait, c’était des bouquins, pas des emmerdes avec d’autres survivants à ce merdier. Chacun faisait bien comme il voulait du moment qu’il ne se montrait pas injuste envers elle ou quiconque. « Oui, ce serait gentil. » Kaitlynn lui rendit son petit sourire. « J’avais pas dans l’idée de trouver des titres particuliers, mais j’aime beaucoup les livres de King, ou encore Clancy. Ah et si tu trouves des trucs sur les pompiers, je prends aussi, je l'étais avant, ça me rappellera le bon vieux temps. » Pas de la grande littérature mais des auteurs connus quand même, et pourquoi pas des ouvrages d'histoires ou d’anecdotes sur le métier qu'elle pratiquait. « Mais je prends autre chose si tu as des suggestions. » Échanger livre de la sorte était quelque peu étrange, surtout quand une était perchée à une fenêtre, et l’autre au milieu d’une rue déserte. Tout cela avait des airs de farces monumentales, mais c’était bien la réalité. Le monde ne ressemblait plus vraiment à ce qu’il était. Seuls les édifices rappelaient la grandeur des humains. Désormais, si cette épidémie se propageait à la planète entière, jamais plus les bipèdes les plus sophistiqués de la planète ne feraient ce genre d’ouvrage démesuré.

« Tu crois que tu peux me trouver ça ? Je patienterai ici de toute façon. »

Elle fit un petit geste circulaire de la main pour englober la rue. Où irait-elle de toute façon ? Elle ne comptait plus jouer les emmerdeuses en essayant de rentrer dans l’édifice. Elle tenait trop à sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine   
Ven 1 Aoû - 10:46

    Eden fût naturellement soulagée de sa réaction. Elle avait surtout craint qu'elle s'entête à pénétrer dans leur petit havre de paix et donc, de devoir l'en dissuader d'une manière ou d'une autre...

    « Ça marche! »

    Lui décochant un énième sourire satisfait, elle s'éclipsa dans les pièces d'à côté et fouilla les piles de livres qu'elle avait faites. Pour ce qui était des auteurs qu'elle avait cité, Eden était certaine d'en avoir vu un ou deux traînant par là.
    Après sa chasse aux livres, elle inventa rapidement un système pour descendre ses trouvailles en délicatesse à l'aide d'un grand sac en tissus poussiéreux et d'un rideau servant de corde. C'était pas l'innovation du siècle, mais ça suffisait amplement et ça lui rappelait un peu les jeux stupides qu'elle avait quand elle était enfant. Cette fameuse époque où avec trois bouts de bois, on s'occupait pour la semaine. Pourtant, contrairement à la grande majorité, elle n’éprouvait pas forcément de nostalgie pour ce moment là de sa vie qui avait été globalement plus triste et perturbant que joyeux.
    Revenant à son « poste de surveillance », elle balança son sac plein à craquer par dessus bord pour le faire descendre lentement jusqu'aux pieds de cette fameuse combattante du feu.

    « Bon, voilà. J't'ai trouvé un peu de tout ce que t'avais demandé. Y en a même un qui parle des pompiers, mais j'crois qu'ça concerne les siècles précédents. Sympa ton boulot, au fait... C'est quoi ton prénom ?»

    Poser des noms sur ses rencontres, c'était important pour elle. Surtout ces temps-ci. C'était presque rassurant en fait, comme si cela lui garantissait une sécurité vis-à-vis de ses semblables.
    Parfois, elle pense encore à cette fille en talons hauts qui avait croisé son chemin après l'explosion _ou disons plutôt qu'Eden l'avait sortie de son état halluciné pour ne pas qu'elle se fasse attaquer_. Une tarée qui avait eu du mal à croire que des hordes de personnes contaminés mordant tout ce qu'ils trouvent balayaient les rues. Finalement, elle avait dû se résoudre à l'abandonner pour sauver sa peau, séparée d'elle par un banc de rôdeurs. Un choix délicat dont elle ne connaît toujours pas l'issue : est-elle morte ou a-t-elle survécu ? Même si la réponse tend plus vers l'option la plus noire, elle préfère laisser planer le doute. Pour autant, elle n'a pas son hypothétique mort sur la conscience, estimant avoir fait le maximum pour l'aider. Mais tout dépend du point de vue d'où l'on se place...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine   
Sam 2 Aoû - 15:10
La fugace ombre qui était perchée là haut s’éclipsa pour aller lui chercher les bouquins en question. Au moins, Kaitlynn aurait de la lecture pour ce soir, si tant est si bien qu’ils trouvaient de quoi s’éclairer, ce qui n’était pas une mince affaire dès lors que le courant avait été coupé. A la campagne, ou dans les maisons individuelles, les gens avaient des groupes électrogènes, c’était moins vrai en ville, même si on parvenait parfois à en trouver un. Cependant, ce genre d’appareil faisait tellement de bruit qu’il était parfois préférable de vivre avec les ténèbres en attendant que pointe l’aurore. Car les marcheurs aimaient bien le bruit, un peu moins que la chair fraiche, mais ils avaient bien comprit que le bruit était souvent signe de vie prête à déguster. Du conditionnement pur et simple. La jeune femme patienta quelques minutes, blottissant le manteau de pompier sur sa poitrine. Il faisait un froid de canard là dehors. Les températures ne devaient guères dépasser le zéro, et de la vapeur s’échappait de sa bouche entrouverte, suivant le rythme saccadé de sa respiration.

Tout en attendant sa comparse de discussion haute perchée, la jeune femme lorgna les alentours. Pas une trace de zombis ou d’humains. Tant mieux quelque part, même si cette ville morte lui filait le cafard. Néanmoins, elle gardait à portée de main sa fidèle amie, sa hache d’incendie affutée. L’arme était lourde, et la brune ne pouvait pas la manier longtemps sans s’épuiser, surtout qu’elle ne mangeait pas à sa faim, mais elle avait le mérite d’offrir un bon coefficient de pénétration dans un crâne humain.

L’inconnue revint assez rapidement et balança par dessus le rebord de la fenêtre un sac qu’elle descendit avec ce qui ressemblait probablement à un rideau. Et elle qui avait pensé qu’elle viendrait lui donner en personne. Enfin au moins, ne lui avait-elle pas balancée à la gueule du haut de son perchoir.

« Kaitlynn, et toi ? Ca ne te dérange pas si je garde le sac, je n’ai rien pour les transporter sinon. »

Elle jeta un œil dans le sac, vérifiant qu’il n’y avait pas une grenade dégoupillée ou un truc con du genre, mais c’était plus de la parano que de la bonne conscience de survivaliste, il fallait bien le reconnaître. Si elle avait voulu sa mort, elle ne se serait pas faite chier à descendre le tout tranquillement via un treuil improvisé.

« Merci pour les livres. Oui j’aimais beaucoup mon boulot. Malheureusement, il n’y a plus tellement d’incendie ou de vie à sauver en ce moment. »

Elle releva les yeux vers son interlocutrice pour lui faire un sourire. A rester immobile, elle commençait à avoir froid. Elle resserra son blouson contre elle, les joues rosies par les températures hivernales. Rien n’était épargné aux survivants. N’empêche qu’elle avait de faire la conversation encore un peu. C’était quand même une des premières femmes qu’elle recroisait depuis le chaos. Il n’allait pas falloir qu’elle tarde, la nuit était proche et ce n’était pas très recommandé de trainer le soir dans les rues. Le danger était partout et sans éclairage public, la moindre ombre était flippante.

« Tu penses qu’on va nous sortir de là un jour ou l’autre ? »

Partager les espoirs, les craintes, les peurs. Le propre des êtres humains. Ils avaient toujours les mêmes conversations avec Alexander et pour une fois, elle pouvait s’en remettre à quelqu’un d’autre. Une aubaine ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine   
Dim 3 Aoû - 9:42


    « Aucun problème pour le sac, j'en ai d'autres des comme ça. »

    Son prénom, Kaitlynn. Elle trouva ça beau, à la fois doux et peut-être un peu sévère, si le mot convenait. Cela lui allait bien et elle n'aurait pas de peine à s'en souvenir.
    Eden attendit que sa nouvelle connaissance décroche le fameux sac plein à craquer pour pouvoir remonter sa corde de fortune. Tout était bon à garder quand on était imaginatif et débrouillard, même ce genre de trucs.

    « Oh... Ouais c'est vrai... M'enfin t'as déjà ta peau à sauver, c'est plutôt pas mal non ? »

    Une pointe d'ironie apparu dans la voix d'Eden. Elle s'efforçait de ne pas rendre son quotidien plus sinistre qu'il ne l'était déjà et faisait souvent ce genre de remarques. Elle avait au moins le mérite d'essayer de dédramatiser, même si ça n'avait rien d'évident à l'heure actuelle.

    « Tu penses qu'on va nous sortir de là un jour ou l'autre ? »

    Un long silence s'installa entre elles. Cette phrase venait de lui asséner un douloureux coup au cœur. Elle qui s'était souvent efforcer de plus réfléchir à ça pendant une grande partie de sa période solitaire, elle avait énormément souffert de ses réflexions concernant ce sujet. Puis avec ça, bien vite, venait la question de son frère. Dans son esprit, elle avait tout retourné, imaginant les pires scénarios. Alors que dire ? L'espoir, c'était ce qui permettait à grand nombre de survivre à des jours tels que ceux là. Et peut-être que Kaitlynn n'avait rien d'autre à espérer que de sortir de cette histoire en vie... Eden se retenu donc de lui faire part de ses idées les plus sordides, car selon elle, ou l'épidémie finirait par se propager partout dans le pays, ou on les tuerait tous sans exception. Oh, bien sûr, elle a aussi pensé aux expériences scientifiques, le fait d'être des cobayes, etc. Elle avait même fait ce rapprochement avec le « Truman show ». Mais rien ne tout ça ne lui parait plausible.

    « Écoutes... Ça fait un sacré bout d'temps qu'on nous laisse dans cette merde, alors... on à plus qu'a espérer qu'ils cherchent un moyen pour qu'on s'en sorte en vie. Gardes espoir.»

    Même si elle ne l'avait pas évoquée clairement, l'autre option plus noire semblait aller de paire.
    Tout ce qui compte pour Eden, c'était son frère. Peu importait que le pays soit infesté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine   
Dim 3 Aoû - 14:34
« Oui, c’est déjà pas mal de boulot. »

Sans parler qu’elle devait veiller sur Alexander et ses sautes d’humeurs, son défaitisme croissant et son fatalisme morose. Mais bon, par moment, il faisait preuve d’enthousiasme et de joie de vivre, ce qui plaisait à Kaitlynn. Qui plus est, elle n’était pas toujours d’une humeur gaie, et quand elle broyait du noir à son tour, c’était souvent lui qui lui remontait le moral. Bref, ils se complétaient bien, ce qui était un avantage pour survivre dans ce bas monde. En attendant, la jeune femme ne lui avait pas donné son prénom. Bah, l’ex-soldate du feu ne s’en formalisa pas. Elle avait déjà choisi de l’appeler Juliette, en référence à une pièce de théâtre pour le moins connu, même si elle ne se considérait pas comme Roméo, loin s’en faut.

Juliette mit du temps à répondre. Comme-ci elle n’y avait pas pensé, ou au contraire, comme-ci elle y avait trop pensé et qu’elle en était arrivée à la même conclusion qu’elle. Et si personne ne venait ? Est-ce qu’elle se voyait vivre de la sorte comme ça pendant trente ou quarante ans ? Ce serait vraiment un truc à devenir malade mental. Privation de nourriture, de médicament, retour à la médecine archaïque des temps anciens, plus d’électricité, adios la technologie, et Dieu sait quoi d’autre. En attendant, la brune perchée lui versa une réponse presque toute faite, destinée à la réconforter. Elle n’y croyait plus vraiment non plus, ou bien cherchait-elle à se convaincre en disant cela à Kaitlynn.

« Ouais... Tu parles d’une vie hein. »

Un constat plus qu’une question en faite. Qu’est-ce qu’elle pouvait dire de plus. Quoiqu’il en soit, elle avait des livres maintenant, un peu de culture humaine qui lui permettrait de tenir le coup et de se changer les idées. Peut être qu’Alexander aimait lire lui aussi. Cela, elle pourrait toujours lui proposer. Est-ce que la conversation devait continuer ? Prendrait-elle le risque de rentrer à la nuit tombée ? Pas sur, il fallait être raisonnable par les temps qui cours.

« Bon et bien, je suis contente d’avoir fait ta connaissance. »

Les jalons de la conclusion de cette rencontre inattendue à moins que Juliette n’ait d’autres envies. La petite excursion n’aura pas été vaine, Kaitlynn aura apprit qu’il y avait un repaire de survivants dans la bibliothèque, et elle s’était rapprochée de l’un d’entre eux. Est-ce que ça donnerait quelque chose dans les jours et mois futurs, rien n’était moins sur, mais au moins, il restait des bibliothécaires pour sauvegarder le patrimoine de l’humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine   
Lun 4 Aoû - 10:59
    En effet, la lutte pour la survie dans ce milieu devenu hostile occupait bien largement les pensées de chacun, qu'elle soit physique ou psychique. Il n'étais évident pour personne de ne pas devenir complètement perché. En fait, Eden était persuadée que sans contact avec d'autres humains biens vivants, c'était la folie assurée. Folie qu'elle avait eu peur de toucher du doigt durant sa période solo.

    « Bon et bien, je suis contente d'avoir fait ta connaissance. »

    « Moi de même. »

    Au final, cette Kaitlynn n'avait pas été aussi hostile et entêtée qu'elle l'avait cru au premier abord. Tout s'était passé relativement calmement _ bien qu'Eden ai voulu se montrer froide _ et elle comptait à ce jour un nouveau prénom sur sa liste immatérielle de rencontre. Une liste qui l'aide à garder espoir : rien n'est perdu pour personne, ni même son frère.
    Eden la regarda s'éloigner tout en surveillant ses arrières, au cas ou. D'un côté, elle était soulagée de la voir repartir, de l'autre elle eu comme une sorte de regret : au fond, elle aurait peut-être bien voulu d'elle dans la bibliothèque qui leur servait de repère. Finalement, tout ce qu'elle espérait, c'était qu'elle non plus ne soit pas seule. Peut-être reviendrait-elle un jour ?

    « Ah oui ! Au fait, moi c'est Eden ! »

    Un immense et inattendu sourire se dessina sur son visage et ne la quitta que lorsque la jeune femme disparu au coin d'une rue. De l'autre côté, des silhouettes se profilaient. Ses compagnons rentraient et elle allait enfin pouvoir quitter son perchoir. Elle se rassit sur le bord de la fenêtre, les regardant avancer progressivement vers elle. C'était eux, sa chance.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Re: Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine   
Lun 4 Aoû - 19:19
« Eden hein, ton jardin ne ressemble pas à ce pour quoi tes parents t’ont nommé de ce joli prénom. »

Kaitlynn se fit la remarque pour elle même, amer, après s’être retournée pour saluer une nouvelle fois sa nouvelle connaissance et lui retourner son sourire. C’était sympa, un poil froid, dans tous les sens du terme, mais sympa quand même. Elle avait un joli prénom, dommage que ce monde ne lui renvoi que de la merde. L’ex pompier soupira tout en continuant de marcher, d’un pas souple mais pressé, elle ne voulait absolument pas se faire coincer par un macchabé ambulant et devoir fuir à toute allure en laissant ses précieux bouquins derrière elle. Elle ne voulait pas non plus se retrouver confrontée à des survivants un peu moins enclin à causer, bien que pour le moment, elle n’avait pas du faire face à ce genre d’hurluberlu.

Elle ne remarqua pas le petit groupe de survivants qui revenait vers son camp de base, la bibliothèque du coin, plutôt concentrée sur ce qui l’entourait dans l’immédiat. Et puis elle tourna au coin d’une rue, laissant derrière elle l’image de Juliette la perchée et de la bâtisse lui servant de nid. Etait-elle vraiment dans un groupe important ? Pourquoi n’avait-elle vu personne d’autre alors ? Peut être qu’elle était toute seule, du genre un peu asociale. La jeune femme se morigéna de ne pas lui avoir proposé de la rejoindre. Aurait-elle du le faire sans en parler à Alexander auparavant ? Une chose était certaine, cette petite conversation avait rendu sa journée moins triste.

Bref, il était temps de rentrer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Re: Terminé - [Flashback - Semaine 4 - Jour 5] Un peu de culture humaine   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche opine sur la derniere semaine...
» HOROSCOPES DU JOUR
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]
» accepteras-tu un jour de me pardonner ? ㄨ Sarah & Xander (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe not so Dead :: RP terminés / abandonnés :: S4-